Livres
378 285
Comms
1 318 310
Membres
261 352

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Je n'ai pas "des" petits amis, grommela Tara, j'ai un petit ami et un ex-petit ami qui n'a pas encore digéré le fait d'être un ex.

Afficher en entier

" Il reprit ses esprits et se tourna vers Tara.

- Vous travaillez avec votre tante tous les jours ?

- Oui.

- Votre courage est infini.

- Vous n'avez pas idée. "

Afficher en entier

" Fafnir, Robin, Cal et moi, on essaye de parler avec une fourmi. "

Afficher en entier

Tara s'approcha du lit, prudente. Mais Archange dormait profondément, étendu sur le dos, son torse magnifique émergeant des draps bordeaux, ce qui soulignait encore la perfection de sa peau dorée. Tara eut un sourire de chat, puis monta délicatement sur le lit, s'assit sur le torse d'Archange et posa son poignard sur son coup. Puis elle se mit en devoir de l'éveiller... [...] Archange était en train de dormir. Il rêvait que quelqu'un pesait sur sa poitrine, ce qui l'empêchait de respirer, mais bizarrement, la sensation était agreable. Puis une voix murmurait à son oreille, en omoisien,ce qui était tout aussi curieux:

— Réveille toi, Archange, réveille toi!

Puis ajouta:

— Et surtout ne crie pas, sinon tu risque de le regretter à peu près autant que nous.

Ensommeillé, Archange ouvrit ses yeux des quantités verts différents et plongea dans les merveilleux yeux bleu marine de Tara Duncan.

Qui était assise sur lui, le chevauchant comme un cheval, les deux cuisses de chaque côté de son torse, son corps séparé du sien uniquement par le très mince drap qui le couvrait.

—Mmmhh, fit le démon encore endormir, j'adore ce rêve. Retire ces vêtements, beauté, ca sera encore mieux.

Le rêve grognard. C'était suffisamment bizarre pour qu'Archange lutte contre le sommeil et essaye de comprendre ce qui se passait. Et la sensation d'un truc froid contre son cou l'y aida. Soudain extrêmement réveillé, il se rendit compte qu'effectivement il était bien chevauché par Tara, mais qu'elle n'avait pas l'intention de lui faire un câlin, vu qu'elle tenait un poignard particulièrement aiguisé contre sa gorge.

— Je ne vais pas retirer mes vêtements sourit l'apparition. Et nous avons quelques question à te poser.

Tara faisait comme si elle maîtrisait parfaitement la situation, mais sa premier impulsion de monter sur le lit afin de controler Archange avec un poignard n'était pas si bonne que ca.

D'abord, parce qu'elle avait une conscience très aiguë du corps chaud du démon sous le sien. Ensuite, parce que pour éviter qu'il ne la désarçonne d'un coup de reins, elle enserrait ledit corps chaud de ses longue jambe éthique l'effet était un peu trop agréable.

—Tara? murmurait Archange en clignant des yeux, stupéfait. Mais qu'est ce que tu fait la? Comment...

—Archange croît moi le pourquoi du comment n'est pas d'actualité. Et comme je te l'ai dit, nous sommes ici pour te poser des questions. Tu as déclaré que tu [...]

Ce n'était pas là question qui les intéressait, mais ils avaient convenu de commencer par quelque chose de moin important afin d'en venir après au vif sujet. Archange voulut machinalement se redresser, mais les longues cuisses de Tara se resserrèrrent et le poignard s'enfonca dans sa peau dorée. Il se détendit et se Raddad à ses oreillers.

—Mmmhh, fit il, j'ai connu des réveils plus désagréable que d'être chevauché par une jolie fille. Même si j'avoue que le poignard est une première. Alors comme ca tu préfère être au dessus??

Afficher en entier

Ils entendirent d'abord le babillage de Sanhexia. Fidèle à son rôle elle faisait apparemment de son mieux pour rendre fou le chef des démons.

- Et alors, je lui ai dit " non mais bonjour quoi ! T'es une fille, t'as des pieds, et tu ne sais pas ce que sont des Louboutin ? "

... no comment, ont sait tous d'où ça viens ;)

Afficher en entier

Dialogue entre Cal et Tara (oui encore, je sais :3).

- Tu n'es pas intervenu, demanda Cal, curieux. Pourquoi ?

Tara rit un peu, tout bas.

- Je voulais voir comment tu allais t'en sortir. Jolie clef au bras en passant.

- Ben, ou c'était ça ou je lui mettais mon poing dans la figure. J'ai opté pour le plus galant. Et je constate que tu es moins agressive que moi, sourit Cal. Si un autre avait fait la même chose avec toi, je l'aurais transformé en papillon en deux minutes.

- En papillon ?

- Oui, tu sais, épinglé à son lit par mon poignard !

- Yerk.

Il la serra plus fort contre lui et murmura :

- Tu es à moi. Je suis à toi. Il n'y a rien d'autre à dire.

Afficher en entier

Ecoute-moi bien, Robin, Tara et moi sommes ensemble. C'est compris ? Si tu t'approches d'elle, si tu la touches, je te tuerai. Je ne plaisante pas. Cela ne m'amuse plus du tout ça. Et tu sais très bien que je le ferai sans hésiter, même si Tara en éprouvera sans doute beaucoup de chagrin. Est-ce que c'est clair ?

Team Cal <3

Afficher en entier

" Cela dit, à sa place, elle n'aurait pas été tres contente non plus. Se faire trahir par un ami n'était pas très agréable, mais par son propre père, là, ça devenait carrément shakespearien. "

Afficher en entier

Dialogue entre Tara et Cal (Tara commence).

- Alors, comme ça, tu es dingue de moi ?

Il sourit dans la pénombre.

- Bien trop pour ma santé mentale et physique.

- J'adore.

Afficher en entier

- Les effrits sont cuites, déclara Robin avant d'éclater de rire.

Les autres le regardèrent, un peu décontenancés.

- Eh bien, oui, fit-il, voyant qu'ils ne comprenaient pas. Les frites cuites !

Cal sentit un petit frisson lui parcourir l'échine. Robin avait pris son explication au pied de la lettre et s'efforçait d'être drôle. Que les dieux d'AutreMonde aient pitié d'eux...

- C'est... c'est... euh, amusant, fit Moineau gentiment.

- Ah ! ah ! renchérit poliment Fabrice à Robin, qui se rengorgea.

- Pitié les gars, gémit Cal, ne l'encouragez pas. On a déjà réussi à échapper aux charades de Fabrice La Malice, si on pouvait échapper aux blagues de Robin le petit malin, ce serait formidable.

Afficher en entier