Livres
541 344
Membres
572 544

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tara Duncan, Tome 12 : L'Ultime Combat



Description ajoutée par Wazabi 2014-07-28T21:12:40+02:00

Résumé

Tout est-il perdu ? Tara est épuisée. La puissance de sa terrible magie la met en première ligne pour lutter contre la comète qui tente toujours de dévaster les planètes démons et d'en collecter les âmes.

Lentement, mais sûrement, les sorceliers plient sous les assauts incessants.

Et les choses se compliquent, lorsque la reine des elfes est assassinée dans le Palais de Tingapour. Qui veut empêcher la reine de parler, et pourquoi ?

Sans compter que l'histoire d'amour entre Tara et Cal est suffisamment fragile pour que la jeune femme doute. Robin parviendra-t-il à reconquérir le cœur de la belle héritière ?

Envoyés en mission dans l'espace profond, Tara, le magicgang, mais aussi Archange, Maître Chem, Mourmur Duncan, Mara ou Selenba, vont déterrer un secret enfoui depuis plus de cinq mille ans.

Par une ironie du sort, Tara sera-t-elle sauvée par son pire ennemi Magister ? Ou alors est-ce encore un coup tordu du Sangrave pour dominer l'univers ?

L'ultime combat vient de commencer. Et tous ne survivront pas.

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 222 lecteurs

extrait

Fabrice surgit d'un couloir latéral, également sous sa forme bestiale.

- Chérie ? Tara ? Tout va bien ?

- C'est gentil de m'appeler chéri, répondit Cal, mais on avait dit qu'on resterait discrets !

- Ah, ah, très drôle, grogna Fabrice. Tu sais très bien que je parlais à Moineau.

Bien qu'en train de courir, Cal posa théâtralement les mains sur sa poitrine.

- Je suis foudroyé par la déception, moi qui croyait être le seul dans ton cœur !

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Une couverture époustouflante à l'image de ce dernier tome. Il faut dire que je redoutais vraiment ce livre car il marque la fin des "véritables" aventures de Tara étant donné que le deuxième cycle sera plus centré sur nos autres personnages adorés (En l'occurrence Cal pour le premier tome et qu'elle révélation ! J'ai du relire par trois fois le résumé afin que je sois certaine de ce qui été marqué. Mais je m'égare)

Quelques détails sont assez incohérents avec les autres tomes Spoiler(cliquez pour révéler)Je croyais pourtant que toute la personne possédée brillait dans le noir. Enfin bref... C'est une des petites erreurs que j'ai pu relever. mais ces détails arrivent à passer inaperçu dans la flopée d'informations et de personnages que l'on découvre ou redécouvre avec plaisir.

A ceux qui critiquent inlassablement l'héroïne "parfaite :Spoiler(cliquez pour révéler)Non elle n'est pas parfaite, elle a eu des coups de déprime, des moments où elle était prête à tout abandonner, aspects confirmés par le coup de blouse dans le tome. SAM sait faire taire les mauvaises langues =}

Je pense qu'une cinquantaine de pages n'auraient pas été de trop afin de mieux expliquer certaines chosesSpoiler(cliquez pour révéler) comme les pensées des amis prisonniers de leur corps ou ce qu'à voulu dire Chem dans le corps de Bel

La Pierre Vivante qui se trouve être AutreMonde, ça passe (c'est un peu gros, mais ça passe pour moi grâce à un bon fou rire. La boucle est bouclée comme on dit le premier tome permet la résolution du dernier = ] ), mais encore que je n'ai pas compris le fait qu'elle ait pris l'apparence de Tara. Et si c'est l'âme d'AutreMonde comment se fait-il qu'il existe plusieurs pierre vivante ? (âme séparée en plusieurs morceaux ? Ce qui expliquerait le fait qu'elle puisse quitter son enveloppe corporelle sans que celle-ci ne se dégrade.

La Pierre Vivante aurait pu livrer Magister que ce soit pour ses "beaux et gentils amis" ou par simple vengeance.

A ceux qui l'ont lu, en ce qui concerne Magister:

Spoiler(cliquez pour révéler) Selenba a ricané lorsque la supposition que Daril Kratus soit Magister, a été proposé, mais n'avait-elle pas déjà rigolé (ou été dégoutée) la fois où il lui avait montré son véritable visage (confère un tome précédent où il parle aussi de la pitié de Selena) ? C'est l'idée que je me suis faite. SAM nous a donné son identité, à bon entendeur.

Si Magister est considéré comme un héros aux yeux des humains, et que l'on efface tout de leur mémoire, alors il redevient l'ennemi public numéro 1. CQFD

Je trouve que de tous les livres de la dodécalogie, c'est le tome le plus gnangnan enfin celui qui traite le plus d'amour, encore et encore Spoiler(cliquez pour révéler)Cal et Tara, Fabrice et Moineau, Fafnir et Sylver, Robin/V'ala/Sael Lisbeth et Various, T'avila et Daril, Magister et Selena, Séné et Xandiar, Mar et Archange, Demiderius et Sanhexia/ELeanora, les elfes en général, et enfin Chem et Charm bien que ce dernier couple ne soit que cité.)

Contrairement à beaucoup de monde je préfère que Robin soit avec Sael, ça arrange tout. Il l'a connaît depuis 2 mois, ce qui est d'autant plus suffisant pour une relation que ce sont des elfes ^^ . Personnellement je n'aurai pas aimé qu'il finisse avec V'ala, cela aurait été trop simple et n'aurait pas coïncidé avec la personnalité de Robin. Et je n'apprécie pas spécialement l'elfe violette. Alors qu'une elfe sincère et naïve sur les bords dans le magicgang ne me dérange pas le moins du monde. En plus si elle est gaffeuse, elle apporte de nouvelles perspectives dans ce groupe qui devient peut être trop diplomate et intelligent ? Je les aime bien tels qu'ils sont mais ça pourrait être sympa.

Je trouve l'épilogue trop court, certaines phrases semblent résumer des paragraphes entiers qui aurait été intéressants (mais bon c'est le principe même de l'épilogue et peut être que ce sera développé dans le prochain cycle, qui sait ? SAM nous réserve assurément de belles surprises) = Merci pour tous les bons moments passés, Tara est et restera pour longtemps ma série romanesque préférée.

La toute fin est magnifique, l'auteure a su trouver les quelques mots qu'il fallait, plus aurait été de trop (cela aurait pu décevoir mais cette belle ellipse qu'est un tome me comble). Pour moi, c'est la fin parfaite.

Je recommande chaudement cette série magistrale. Certes elle n'est pas forcément au goût de tout le monde, mais pour moi elle vaut largement le détour que ce soit pour l'histoire, le scénario, les valeurs, les gentils (qui ne le sont pas toujours), les méchants, les complots... ou l'humour tout simplement.

Afficher en entier
Pas apprécié

Cela fait un moment que je repousse l'échéance d'écrire ce commentaire, mais le moment est venu. Je préviens : J'ai beaucoup de choses à dire sur ce tome. Des choses qui seront déplaisantes pour certains. Si vous n'y tenez pas, ne lisez pas ce commentaire. Je me doute que ce que je vais dire ne va pas plaire à certaines personnes mais j'y tiens. Et grande nouvelle : la liberté d'expression existe et je ne compte pas m'en priver, quitte à en froisser certains. Commençons.

Tout d'abord, le texte en lui-même. Je l'avais déjà remarqué auparavant, mais cet aspect ne s'est pas arrangé : des tournures de phrase maladroites, des phrases trop longues qui perdent le fil, … Il y a un grand nombre d'indications qui laissent une impression de brouillon. Un exemple : « Tara réprima un aaaaah ». Autant utiliser le terme « cri », non ? Je chipote mais ça donne réellement une sensation de brouillon, comme si on n'avait pas un livre entre les mains. Cela ne fait pas du tout sérieux et ça a pour conséquence de casser l'immersion dans l'histoire.

On peut noter aussi l'ajout de détails parfaitement inutiles, comme sur les tenues extraordinairement sexy de Tara (n'oublions pas, surtout). « magnifique yeux bleus », etc ... comme si on nous le rabâchait pas depuis douze tomes.

En lisant ce livre, j'avais la nette impression que c'était écrit … comme si on s'exprimait à l'oral. Après douze tomes, après que les personnages aient évolué et soient devenus adultes, on peut s'attendre à autre chose. Certes, dans les discussions entre les personnages, il faut rester réalistes, c'est des jeunes, je suis d'accord avec ça – mais pour le reste du texte ? Non. C'est un livre publié, on s'attend à tout autre chose !

Venons-en aux personnages … Autrement dit, la partie la plus longue et polémique. Les personnages adoptent des comportements totalement illogiques, incohérents avec leur personnalité. Robin ? Cal ? Si si, vous voyez de quoi je parle. Tellement qu'ils me sont devenus imbuvables. Pour moi, c'est devenu réellement incroyable. Magister ? Antagoniste charismatique, nuancé et crédible ? Un « méchant » totalement raté et ridicule, je ne suis même pas sûre qu'il effraierait des enfants. Selemba ? Vampyr dangereuse et impitoyable ? Les hormones l'ont rendue folle (on salue la qualité de représentation des personnages féminins). Les personnages évoluant autour de Tara ? Leur évolution est déplorable, triste même. Je regrette ceux des premiers tomes … Tara ? N'en parlons pas... Le reste ne vaut pas mieux. Encore une fois, ce n'est que mon avis.

Ce livre est rempli d'incohérences, à plusieurs niveaux. Par exemple, il y a une scène qui m'a bien fait rire... jaune. A la page 245, Mourmur qui utilise l'expression « CQFD ». Euh ? Un savant autremondien utiliserait une expression pareille ? Bien sûûûr. (Le « hot » de Mara aussi, si vous pouvez m'en expliquer l'origine, j'aimerais bien... Une autremondienne devrait plutôt utiliser les expressions de son peuple non ?)

Autre chose : on sait tous ici que les personnages de cet univers sont beaux. Si si, ne nous leurrons pas. Ils sont TOUS beaux. Chose très réaliste, n'est-ce pas ? Vous aimeriez vivre dans un monde rempli de jolies personnes ? Ca mérite réflexion … En attendant, je vais développer :

En parlant de beauté, à chaque apparition d'Archange, on a droit à un paragraphe complet sur son physique extraordinaire. Comme si on ne le savait pas depuis le temps (Mais ce n'est pas le seul, ne le blâmons pas...).

Archange qui drague (ENCORE) Tara, de manière insistante et lourde (Quel est l'intérêt, franchement ? A part nous rappeler le fait que Tara est extraordinaire et belle et que tout le monde l'aime ? Ouh, attention, j'ai dis ce qu'il ne fallait pas). Et comme si cela ne suffisait pas, Robin est encore sous son charme... Evidemment !

Ce ne sont pas les seuls à adopter un comportement incohérent.

Le personnage d'Eleanora … Je l'aimais vraiment bien... Avant. J'avais vraiment l'impression d'avoir à faire à un tout autre personnage, qui n'a rien à voir. C'est comme si l'autrice s'était amusé à détruire ce personnage et à le remodeler de manière totalement opposée. (Et le fait qu'elle râle parce que Tara lui aurait « volé » Cal … Sans commentaire ….) Une nouvelle fois, on salue la qualité d'écriture des personnages féminins ...

En ce qui concerne Sanhexia … Expliquez-moi la raison de son ajout aux membres de l'équipe en mission. C'est juste inutile et illogique. Sa raison personnelle, sa motivation ? Suivre Demierus et le draguer. Je ... Je n'ai même pas de mots suffisamment appropriés pour exprimer mon avis. Je ne sais pas si je dois m'indigner ou m'attrister du sort réservé aux personnages féminins, à ce stade...

En parlant de personnages mal écrits (et il y en a à foison !), celui qui remporte la palme est bien entendu... Magister ! Franchement, la scène où Magister cherche à enlever Mourmur est d'un ridicule sans nom. Il laisse ses amis et Tara échanger des banalités juste devant lui comme s'ils prenaient le thé ensemble. Trouvez-moi la logique là-dedans. Sérieusement ! A chaque fois où il apparaît, on ne le prend jamais au sérieux (Et je comprend pourquoi... Il doit être le pire « méchant » que j'ai rencontré …), ses ennemis n'hésitent pas à plaisanter et à discuter tranquillement à côté de lui et Magister ne réagit qu'à peine. J'appuie mes propos : c'est le pire antagoniste que j'ai pu croisé dans un livre. Il n'est pas du tout construit, ni cohérent. Et sachant que cette série repose en partie sur l'affrontement entre Tara et Magister … A mes yeux, ce n'est pas étonnant que ça se casse la gueule littéralement, au vu de ces deux personnages …

Venons-en à Tara. Et oui, je ne peux pas faire un commentaire sans parler de Tara. Tara, gentille Tara, qui ne veut pas tuer le Magister figé, parce que « c'est mal de tuer quelqu'un sans défense » …. Je. Que-Quoi ? Il est censé te faire les pires crasses, essayer de tuer tes amis et toi, un dangereux meurtrier qui a prouvé à plusieurs reprises ses tendances criminelles et meurtrières MAIS on le laisse en vie parce que c'est maaaal. Oh mon dieu ! Dans un contexte de guerre, vous allez me faire croire ça ? Tara a déjà tué, pourquoi maintenant ses valeurs morales se réveillent ? Alors qu'il en va de la vie de je ne sais combien de personnes ? Ce genre de décision me parait vraiment inapproprié dans ce type d'univers.

Je ne peux pas vraiment en vouloir au personnage de Tara car, justement, ce n'est qu'un personnage. Je déplore juste son écriture qui me parait mauvaise. En effet, cette fameuse Tara comprend certaines choses (en étant la seule) mais n'en informe personne et préfère agir de suite. C'est la seule à tout comprendre, évidemment (Oh, oui, d'autres fois non, mais c'est tellement pas crédible et visible à 200km que l'autrice a essayé de rectifier le tir, il suffit de voir la différence entre ce volume et le volume précédent et les critiques qui ont été faites. Vous verrez, certaines choses qui étaient reprochées ont été modifiées dans ce tome, ce qui n'est pas plus mal en vérité, mais j'y reviendrais).

Continuons dans les incohérences. Un personnage important dans la politique de l'univers vient voir Tara pour régler un problème... Il n'y a vraiment que dans Tara Duncan qu'on peut rencontrer ce genre d'énormité rigolote. En plus, la Tara ne flanchit pas et ne montre pas sa peur : han, trop forte la Tara !

Par ailleurs, j'ai adoré le coup du : « ça aurait pu être toi Tara ! », juste après la mort d'un personnage important. Je reconnais, beaucoup d'attaques sont dirigées contre elle. MAIS C'EST UNE PERSONNE HAUT GRADEE dont il est question ! Elle est beaucoup plus importante ! Et évidemment il faut croire OBLIGATOIREMENT que la cible est Tara ! Bah oui. C'est elle la plus importante, suis-je bête ... (D'ailleurs, la scène de la mort de la reine est vraiment drôle, avec la réaction des personnages ...).

Tara qui pleure la mort du garde … Et en parallèle, les centaines de morts causés par sa faute dans l'Invasion Fantôme ne lui causait aucun tourment. La logique ? Oh mais elle s'est enfuie depuis longtemps je vous signale.

Poursuivons sur Tara. Les préoccupations de ce personnage sont vraiment infantiles. Quelques minutes à peine, elle pleurait la perte de quelqu'un, un personnage important est mort dans son palais, donc complications politiques et elle vient d'apprendre une nouvelle importante, mais se préoccupe du fait que Cal soit effrayé de l'embrasser … J'adore l'ordre de ses priorités et la logique de ce personnage, vraiment, j'en suis fan.

A la page 133 « Tara rosit. Elle avait eu du bol, c'était tout » Et modeste. « Du bol » ? Ah. Ca lui arrive très très souvent, hein. Voire tout le temps. Ne le niez pas : Vous croisez souvent quelqu'un dans la rue qui s'est fait ressuscité, qui a été handicapé et est de nouveau sur pied ? Présentez-le moi alors. C'est plus qu'avoir du bol. « Mais c'est magique ! » … Sans commentaire.

Parlons d'une scène où Tara se redresse et où Cal l'admire. L'intérêt de cette scène ? Souligner sa grande beauté (On l'avait oublié) et faire une tentative d'humour. Humour très limite, au passage.

J'en ai terminé pour les personnages. Ce ne sont pas les seules choses à relever, mais on ne peut pas tout noter. Je parlais d'humour, un peu plus haut : je riais vraiment, dans les premiers tomes, j'adorais l'humour de ces bouquins, mais maintenant... C'est d'une LOURDEUR sans nom. Exemples :

Spoiler(cliquez pour révéler) Réaction de Mourmur face à la demande de bébé de Heagle, le passage avec Sanhexia à la page 123...

Ce n'est vraiment plus ce que c'était. J'avais espéré que le côté « jeunesse » s'améliore, en adéquation avec l'évolution des personnages, mais... Non, ce qui créé un véritable décalage. Et niveau lourdeur, cela ne s'arrange pas avec Tara et Cal … Dans les passages où ils apparaissent ensembles et seuls (le plus souvent), on ne fait qu'insister sur le fait qu'ils veulent coucher ensemble mais ne peuvent pas. Ca se résume à ça les relations amoureuses ? Waouh. Quel beau couple, quelle relation approfondie, maîtrisée, réaliste ... J'a-do-re. On s'en doutait : si les personnages ne sont pas plaisants, les couples ne peuvent pas plaîre. Pour moi, c'est le cas ici.

Il y a un dernier point sur lequel j'aimerais insister. Je cite Mara, à la page 176 (ce n'est pas un spoiler) : « Mais c'est ce que les gens aiment chez Tara. Elle est humaine. Elle fait des erreurs. Elle patauge. Elle s'en sort. Elle est comme tout le monde » Dîtes moi que vous avez compris. Non, si, peut-être ? Je vais éclairer : On croirait entendre la voix de l'autrice, qui essaye de se justifier des reproches qu'on peut faire au personnage de Tara, à savoir, d'être parfait. Tara peut recevoir beaucoup de qualificatif, mais pas d'être humaine et par conséquent crédible. Selon mon opinion, Tara n'est pas du tout un personnage nuancé, ni construit, juste idéalisé au possible. Bien sûr, on glisse deux ou trois défauts, pour donner l'impression de, mais le résultat demeure le même. Elle fait des erreurs, c'est vrai. Mais s'en sort toujours. « Elle est comme tout le monde ? » Certes, dans la vie réelle, on rencontre tous des problèmes et on s'en sort plus ou moins. Mais Tara n'est PAS comme tout le monde. Comment peut-on croire que ce personnage a une véracité constructive ? Elle est belle, intelligente, forte, puissante, douée, maligne, talentueuse, drôle, indépendante, admirée, aimée, désirée, possède un familier unique, des capacités extraordinaires, héritière d'un Empire et j'en passe …. A part ça, elle est têtue et impulsive. Hmm. « Comme tout le monde », vous dîtes. Pardonnez-moi mon scepticisme, mais Tara reste un personnage mal construit. Et Mara (Mara est l'intermédiaire préférée de l'autrice, visiblement) qui décrit Tara comme « Naîve, crédule et gentille ». Waouh, c'est les seuls défauts qu'elle lui a trouvé ? Venant de sa sœur en plus ? Ca veut tout dire, moi je dis (Et on peut supprimer le « Naïve » et « Crédule » ...).

Il ne faut pas croire. J'adorais Tara Duncan il y a de cela quelques années. Peut-être était-ce lié au fait que j'ai grandi, mûri, que mes attentes soient différentes, mais en tout cas, cette série a été celle qui m'a le plus déçu. Plus on avance dans l'histoire, plus cela se dégrade. Les personnages perdent de leur saveur, évoluent de manière déplorable et deviennent incohérents, irréels et imbuvables. Magister qui peut être élu pire «Méchant » et Tara l'héroïne-la-moins-crédible de l'univers. L'intrigue ? Cela ne casse pas trois pattes à un canard, vraiment. L'originalité de Tara Duncan, qu'on vante souvent ? Il suffit de regarder les prénoms. « Drrr », « Bouh », « Gul Gulgul » … Très recherchés. Ne parlons pas des « Vampyrs » ou des « Piqqq ». Un conseil : changer l'orthographe d'un mot pour faire semblant d'être original n'est pas toujours efficace.

Et ce qu'on attendait le plus, après douze tomes, ne vient tout simplement pas. A croire qu'on s'est foutu de moi pendant tout ce temps. Résultat ? J'ai l'impression d'avoir perdu du temps, surtout sur la fin ... J'ai passé de bons moments de lecture dans ma jeunesse, mais je termine Tara Duncan avec un goût amer dans la bouche, très amer. Malgré tout, ce n'est pas le cas de tout le monde. Tant mieux, heureusement pour l'autrice et les lecteur.ices. Mais ça n'a pas marché avec moi. Et je ne recommanderais jamais cette série, au contraire. Tout simplement parce que je suis honnête avec mon ressenti et que ce dernier est PERSONNEL. Je ne prétend pas avoir un avis universel. Je suis juste une ancienne fan terriblement déçue et amère.

H.S : Lire le deuxième cycle ? Certainement pas, je ne vais pas continuer ce massacre.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Un très très bon moment, le fait que ça soit bientôt la fin me fait peur

Afficher en entier
Or

Et voilà, c’est la fin… Ou pas.

Eh oui, ou pas, car précisément, à la fin de ce tome 12, je n’ai pas l’impression d’avoir terminé la saga. Et j’en garde un goût amer, car je considérais le tome 13 comme un bonus, ‘ouverture d’un nouveau cycle, pas centré sur les mêmes personnages.. Or vu la fin, j’espère qu’on retrouvera tous les personnages de Tara Duncan car pour moi l’intrigue est loin d’être bouclée…

Tout d’abord, on se concentre presque uniquement sur l’intrigue de la comète/vache. Pourquoi en réalité, c’est vrai que c’était un tome très sympathique, qui nous a permis d’en apprendre davantage sur des parties de l’univers encore inexploitées, de voir sous un autre œil les démons et les dragons… Mais est-ce réellement ce que j’aurais aimé avoir dans le dernier tome de cette saga ? Pas spécialement. On a débuté ce cycle avec l’intrigue de Magister, il m’aurait donc semblé normal qu’on le conclut de la même façon, en sachant enfin qui il est réellement… Or là, on a seulement un semblant de piste évoquée par Xandiar, aucune garantie, et laissez-moi vous dire, si c’est cela, que je suis vraiment dégoûtée car on suspecte un personnage qui fait son apparition… au tome 12. Oui, oui.

Enfin, s’il n’y avait eu que ça, je n’aurais rien dit, il nous reste encore un tome « bonus » pour le découvrir après tout. Malheureusement, la conclusion du tome ne me satisfait pas non plus. Etant entendu que l’intrigue du tome suivant se concentre sur Tara, Cal, Magister et Selenba (cf la quatrième de couverture), j’aurais plus qu’apprécié qu’on assiste à un véritable happy ending sur le reste du Magicgang, qui est tout aussi important que les autres personnages, si ce n’est plus, puisqu’ils sont là depuis les toutes premières pages. On les a vu grandir, évoluer, changer, mûrir.. Ils méritaient qu’on leur accorde un chapitre pour expliquer un peu ce qu’ils deviennent. Ou à la limite, qu’on ait droit à un chapitre à la « Harry Potter », avec X année après, une avancée dans leur vie pour voir ce qu’ils sont devenus. Parce que Robin, est-il avec Vala ? Quelqu’un d’autre ? Moineau et Fabrice, qui avaient des problèmes, ont-ils réussi à survivre avec le temps ? Fafnir et Sylver ont-ils réussi à faire admettre leur relation à leur entourage ? Qu’ont-ils fait, tous, une fois après avoir sauvé le monde et conclu leurs études ? Quels sont les métiers possibles sur ce monde magique en dehors de Voleur Patenté et espion ? Bref, j’aurais encore bien des questions en stock, questions auxquelles, à la fin de ce tome, je n’ai malheureusement pas de réponses…

Par ailleurs, la fin, comme toutes les résolutions d’intrigue, comme je n’ai cessé de m’en plaindre, est bien trop bâclée. Comment ça, on passe 500pages à nous montrer à quel point tout espoir est perdu, la comète est trop forte, va tout détruire, pour que soudainement, à la page 501 il se passe quelque chose, et qu’à la page 502 tout soit fini ? D’où sort cette intrigue avec la Pierre Vivante ? Mais qu’est-ce que c’est que ce brolk ??

Non, ce tome est pour moi une véritable déception, et cela m’écorche d’écrire ça, c’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai mis trois jours à écrire ce commentaire, mais vraiment, cette saga qui a fait chaviré mon cœur d’enfant, m’a faite rêver adolescente et m’a fait voyager à présent en tant que jeune adulte méritait bien mieux qu’une fin comme cela. J’ai été tentée de me jeter directement sur le tome suivant, pour obtenir enfin des réponses à mes questions, mais les attentes sont d’autant plus grandes qu’il n’y aura aucun tome pour rattraper ma déception par la suite… Je vais faire une petite pause, peut-être lire une autre saga entre temps, pour digérer ma déception, qui est à la hauteur de mon amour pour le reste de la saga : immense.

Afficher en entier
Lu aussi

Rapide avis sur ce roman :

Encore une fois, l'histoire est prenante, dynamique, il y a de l'action, ... L'humour que j'apprécie particulièrement dans cette saga est toujours présent, et c'est toujours un agréable moment que je passe avec les personnages de cet univers.

Mais pour ce tome, une déception ressort de ce tome. Bien que comme dit juste avant, l'histoire, les personnages, l'humour, sont à la hauteur des précédents tomes et que j'ai une nouvelle fois passé un bon moment, je suis ressortie de ce dernier tome hyper frustrée.

Il y a LE point de l'intrigue, celui que tout le monde attendait, sur l'identité de Magister, qui après plus de dix ans, n'est toujours pas dans ce dernier tome. En gros, ça fait depuis douze tomes qu'on attend l'identité de l'ennemi de Tara, qui on suppose, est quelqu'un bien en particulier vu la réaction de ceux qui le voyaient avant d'être tué par celui-ci disaient toujours un "Mais vous ?!". Et la réponse n'est pas dans ce tome.

Visiblement, il y a un second cycle, mais un seul tome est sorti depuis, et d'après ce que j'ai vu, il n'y a pas l'air d'y avoir la réponse pour autant.

Honnêtement, j'aurais préféré avoir la réponse dans le dernier tome de ce cycle, cela aurait été à mon sens plus cohérent pour les lecteurs. Et c'est un bon nombre d'entre eux qui a l'air de partager plus ou moins mon avis d'après ce que j'ai lu sur des forums.

Je lirai le bouquin de ce second cycle, il n'y a pas de doute, mais ça n'empêche que ce tome est vraiment frustrant voire décevant sur ce point précis. Et c'est dommage que je finisse sur une note amère pour une si bonne saga.

Note de 3,5/5

Afficher en entier
Argent

J’ai tout simplement a-do-ré ! Le dernier tome de la saga est juste super ! Une très bonne fin pour Tara et le Magicgang !

Afficher en entier
Bronze

http://lislysworld.fr/tara-duncan-tome-12-lultime-combat/

Malgré les divers points que je vais soulever par la suite dans ce commentaire, j’ai sincèrement apprécié ce tome et la saga Tara Duncan dans son ensemble. Seulement les incohérences se multiplient depuis déjà plusieurs tomes… Ce qui est dommage car cette saga est fabuleuse, mais on sent bien sur la fin que l’auteure a perdu son fil. Que douze tomes, c’est trop.

Le combat contre la comète

Commençons cette chronique avec le centre même du roman : le combat contre la comète. L’idée même de l’entité est bonne (bien qu’un peu grosse) et le dénouement offert à ce duel est lui aussi très intéressant. Spoiler(cliquez pour révéler)Je me demande si SAM avait prévu d’utiliser la Pierre Vivante de cette façon dès le moment où elle l’a créé ou si elle a pensé à cette histoire de démons, de terraformation et de comète en colère, mais je suppose que je n’aurais jamais la réponse

La ligne narrative des elfes

Si la ligne narrative principale est vraiment chouette, j’ai eu un peu plus de mal avec les histoires des Elfes dans l’Ultime combat.

Il y a tout d’abord l’histoire de l’ex-reine T’avila, Spoiler(cliquez pour révéler)assassinée car enceinte de jumeaux qui auraient été mi-humains mi-elfes. Mais si l’idée est bien pensée et Erée en effet une bonne coupable, l’identité du père laisse à désirer… Sans compter que l’un comme l’autre étant des personnages politiques médiatisés (même si ce n’était plus vraiment le cas pour Daril), c’est un peu gros qu’ils n’aient chacun pas reconnu l’autre avant…

Ensuite il y a les elfes perdus. Spoiler(cliquez pour révéler)Ils arrivent quand même légèrement comme un cheveu sur la soupe, avec cette légende de vaisseaux perdus dont personne n’avait entendu parler (et surtout pas le lecteur). Même si cela donne lieu à des passages sympathiques, et apportent une jolie surprise à l’histoire (et une copine à Robin, seul moyen pour le caser d’ici la fin de la saga), je trouve dommage que cette ligne ne s’intègre pas aussi bien au récit qu’elle aurait pu.

L’identité de Magister

Ahhhh, on en arrive au très gros point qui m’a posée problème. La plupart de ceux que j’aie pu soulever dans cet article me sont venus après quelques relectures et même s’ils n’en sont pas moins vrais, la moi de quelques années de moins avait fermé les yeux dessus. Pas sur celui-là.

En véritable Tarradict de l’époque, je m’étais, à peu près à la sortie du tome 8, payé une relecture entière de la saga, carnet de notes à la main, afin d’identifier enfin quel personnage était ce soupilute de Magister.

Triomphante, j’en ai déduit qu’il s’agissait de Spoiler(cliquez pour révéler)Daril Kratus (trop forte, quatre ans avant quoi !). C’était en effet le seul personnage proche de Tara (relativement en tout cas), du bon âge, qui ne se soit jamais trouvé clairement avec Magister à un moment et qui n’ait jamais fait une apparition en même temps que lui à un endroit différent. Il ne semblait pas non plus être en Outremonde, où on suppose que Danviou et lui auraient pu se rencontrer.

La lecture des tomes 9, 10 et 11 a eu le bon goût de me conforter dans cette idée. C’est d’ailleurs là que c’est trop bête. Parce que pour moi, la seule chose qui contredise effectivement la fin du tome 12, c’est ledit tome 12.

Oops. Jusqu’ici tout concordait. Vraiment. Spoiler(cliquez pour révéler)Et puis cette histoire avec T’avila est venue tout faire rater. (Je me sens comme Hercule Poirot en écrivant cet article alors que j’énumère simplement des faits obvious. Bref.) Résumons : pendant plusieurs années, ce mégalomane de Magister aurait pris un ptit mois de temps en temps loin de ses plans de conquêtes du monde pour aller batifoler avec la reine des elfes. Ben voyons. Dans le dos de Selenba, malgré son obsession pour Selena. Et il se serait laissé attraper par deux fois par Xandiar…

Pour une révélation qu’on attendait depuis le tome 1, et même si mon amour pour cette saga de mon adolescence reste intact, je dois dire que cette fausse révélation démentie par l’auteure elle-même dans les deux romans du deuxième cycle de l’histoire me laisse avec un amer arrière-gout de déception.

(Too) happily ever after

« L’ultime combat vient de commencer. Et tous ne survivront pas. »

Je cite juste le résumé. Sauf que Spoiler(cliquez pour révéler)si, tout le monde a survécu. A l’exception de quelques personnages très secondaires (comme la reine des elfes), TOUT LE MONDE s’en sort.

Alors oui, j’aime les fins heureuses. Mais là c’est un peu too much. Si on fait un bilan, Spoiler(cliquez pour révéler)tous les héros et même l’entourage un peu plus lointain de Tara sont guéris s’ils étaient blessés, casés (aucune représentation autre que des couples hétéros d’ailleurs…) et en vie. Tout va bien dans le meilleur des mondes.

Si Tara Duncan avait commencé comme une saga jeunesse, elle avait peu à peu évolué au fil des tomes pour aller vers du (jeune) young adult, à un niveau ou normalement on commence à accepter que tout le monde ne s’en sorte pas parfaitement. Spoiler(cliquez pour révéler)Donc même si je suis pour les fins heureuses, là je trouve que Tara et ses amis s’en sortent presque trop bien.

En conclusion

Malgré cette chronique un peu dure, j’adore la saga Tara Duncan et je l’apprécierai toujours, même si sa fin n’est malheureusement pas celle que j’attendais. Ce tome douze fait peut-être partie de tomes de trop à une saga qui aurait pu se terminer plus joliment avant, mais qui n’en reste pas moins une très belle aventure.

Afficher en entier
Argent

La fin est quand même précipitée

Afficher en entier
Diamant

Wouah. La fin du cycle.

Et quelle fin !

Il n'y a rien que je reproche à ce livre, pour moi, la boucle est bouclée de proprement. J'ai vraiment dévoré ce dernier tome, et je ne peux que vous encourager à vous lancer à votre tour ! ;)

Afficher en entier
Lu aussi

Il était temps que sa se termine .... mais bon on a pas eu le fin mot de l histoire en se qui concerne Magister on ne peu que supposer.

Je reste sur mon impression de beaucoup de blabla pour rien il n est pasz vraiment nécessaire de cité toute les personnes présente aux reunions de crise surtout si cela prend une page entière

Afficher en entier
Or

Que dire de ce dernier tome...Une épopée qui s'achève.

Déjà, SAM le reconnaît, elle ne sait pas écrire les fins, et ça se sent très clairement. J'ai le sentiment d'un dernier tome bâclé, d'une grande histoire tirée et étirée comme durant les 11 derniers tomes, et finalement, la solution de facilité avec Spoiler(cliquez pour révéler)AutreMonde qui règle touten cinq pages.

Ensuite, cette histoire de notes de bas de page. Alors autant pourquoi pas quand c'est pour donner des infos supplémentaires (origine de tel ou tel truc), autant quand c'est pour faire des parallèles qui n'ont pas lieu d'être avec le Faucun Millénium ou simplement pour dire que "c'est eux qui me l'ont dit j'ai rien fait je fais que de retranscrire", bof. C'est long, chiant, ça coupe la lecture et ça sert à rien.

Je regrette aussi que certains personnages intéressants aient été oubliés ou mis de côté, comme Sandor ou Jar par exemple.

Alors certes on les mentionne, mais ils auraient pu jouer un rôle bien plus prépondérant, selon moi. Pareil, certains personnages, comme l'ont fait remarquer plusieurs lecteurs, ont été complètement dénaturés. Je pense surtout, et c'est bien dommage, à Spoiler(cliquez pour révéler)Selemba. Elle qui était terrifiante, devient un ersatz de Grrul ? Non. C'est du gâchis.

Et, dans le même esprit, trop de personnages. Trop de personnages, trop d'histoires à raconter, bref, ça part un peu dans tous les sens tout ça.

Pour finir, je trouve ça vraiment ABERRANT qu'une maison d'édition comme XO, qui édite un bouquin qui fait quand même des ventes, ne relise pas les écrits. Non seulement il y a des incohérences (la magie de Cal qui était verte et qui devient dorée dans les tomes d'après, les coquilles qui se baladent dans tous les tomes, et les majuscules absentes là où il en faudrait, je pense notamment à "Sangrave". Dans les premiers tomes, il y avait une majuscule, puis non, puis dans celui-ci oui. Faudrait choisir les gars.

Bref, pas mécontente d'avoir fini cette série qui, avec Harry Potter, a été celle qui m'a donné l'envie de lire, mais quand même un peu déçue de la tournure qu'a pris la série au fil des tomes. Dans chacun des opus il y avait de bonnes idées, des intrigues qui tenaient plus ou moins la route, mais malheureusement, on sent trop que Tara Duncan n'évolue pas en même temps que le lecteur.

Et une fin qui laisse le lecteur sur sa faim justement !

PS : et moi, j'aurai voulu que Robin finisse avec V'ala. Déjà parce qu'ils se connaissent depuis un moment, qu'ils ont vécu plein de choses ensemble et qu'ils se complètent à merveille (la fougueuse V'ala et Robin le passionné), alors qu'avec l'autre, qu'il ne connaît que depuis deux mois, bah...c'est juste de la nouveauté. Alors certes elle ne le juge pas, mais clairement, elle ne pourra jamais comprendre ce qu'a vécu Robin ces douze derniers tomes, contrairement à V'ala.

Afficher en entier
Bronze

Beaucoup de rebondissements dans ce tome !

Les personnages ont beaucoup évolué et leurs sentiments aussi !

Afficher en entier

Dates de sortie

Tara Duncan, Tome 12 : L'Ultime Combat

  • France : 2014-09-18 (Français)
  • Canada : 2014-10-20 (Français)

Activité récente

Anais39 l'ajoute dans sa biblio or
2021-02-15T12:50:45+01:00
Siky l'ajoute dans sa biblio or
2021-02-13T11:04:06+01:00
LNX99 le place en liste or
2020-12-29T13:38:42+01:00

Titres alternatifs

  • Tara Duncan, Tome 12 : Le Dernier Espoir - Français
  • L'ultime combat - Français

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 2222
Commentaires 205
extraits 54
Evaluations 366
Note globale 7.97 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode