Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de TardisWho : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Miss Peregrine et les enfants particuliers Miss Peregrine et les enfants particuliers
Ransom Riggs   
Fait rare, j'ai acheté ce livre tout juste deux semaines après sa sortie. C'est un magnifique objet, parsemé d'images, décoré... Bref, de très bonne qualité et qui m'a attiré tout de suite de par sa couverture mystérieuse. N'ayant pas vu le résumé à l'intérieur du rabat, je me suis contentée de lire les quelques lignes derrières, disant que nous allions évoquer le nazisme, la persécution des juifs, l'enfermement et l'immortalité. Publié aux Editions Bayard, ce premier roman de Ransom Riggs est à vendre à 14,50€ et je n'ai qu'une chose à dire : de par la qualité et la beauté de l'objet et aussi pour son histoire particulière, foncez vous le procurer !

Je ne vous résumerais pas l'histoire. Un des attraits du roman est justement ce côté mystérieux. Si certains l'ont jugé légèrement inquiétant par sa couverture, il n'en fut rien pour moi et c'est plutôt intriguée que j'ai commencé ce livre. Je ne savais absolument pas à quoi m'attendre ! Et j'ai avalé tout bonnement ces 450 pages.

450 pages qui se lisent relativement vite car nous n'avons pas affaire à de grandes narrations. Les pages sont aérées, la police n'étant pas spécialement grande mais les interlignes sont plutôt espacés. De plus, certaines pages ne comportent qu'une photo, ou le numéro du chapitre.
Puisque j'évoque ces photos, si étranges et si bizarres mais qui attirent immédiatement l'attention, je tiens à préciser, pour augmenter l'étrangeté du bouquin, qu'une note en fin de roman nous apprend que très peu d'entre elles sont truquées. Je serais curieuse de savoir lesquelles !
Ces photos apportent un plus à l'histoire. Elles nous permettent de mieux entrapercevoir les choses, les personnages, les lieux. Elles m'ont permis de mieux me figurer ce "monde".

Les personnages sont attachants mais je ne sais pas trop sur quels pieds danser avec eux. Comme tout dans le livre, ils possèdent leur part de mystères, ce qui les rends difficiles à les cerner, autre que Jacob, notre protagoniste.
Les idées de l’histoire sont très intéressantes, mais encore survolées dans ce premier tome. Ne sachant pas qu'il s'agissait d'une série, j'ai lu ce roman comme un one-shot et j'ai été un peu déstabilisée vers la fin, ne comprenant pas où l'auteur voulait en venir (mais quand j'ai appris que c'était un premier tome, j'ai mieux saisi ^^). On peut reprocher à ce roman, pourtant addictif, les défauts d'un premier tome : une histoire un peu longue à s'installer. C'est vrai et nous ne savons pas grand-chose en refermant le livre : il reste un part entière de mystères à découvrir !
Sans trop vous évoquer l'histoire en elle-même, je tiens à préciser que les horreurs de la seconde guerre, la persécution des juifs ainsi que le nazisme, sont très en arrière-plan dans ce premier tome, mais seront mis certainement davantage en avant dans le second. Contrairement à la classification du futur film (il va peut-être être adapté pour Tim Burton), je ne qualifierais pas ce roman d'épouvante ou d'horreur. Certes étrange, je ne l'ai pas trouvé effrayant, et il demeure dans le genre fantastique pour moi. Mais le film peut être adapté d'une autre manière...

L'écriture n'est pas un atout du livre, elle se fond avec le reste. Fluide, simple et sans attrait particulier, c'est tout de même elle qui nous entraîne, à l'aide des photos. On arrive rapidement au milieu de l'histoire sans s'en rendre compte !

Conclusion :

Pour décrire ce livre, un seul mot me vient : particulier. L'histoire en elle-même n'est peut-être pas innovante, bien que je n’aie jamais lu de roman lui ressemblant. Mais ce livre prend sa force de part un magnifique travail d'édition qui lui a donné une couverture intrigante qui attire l'œil. C'est vraiment un magnifique objet, parsemé de photos authentiques pour la plupart, qui augmentent le mystère. Si on peut lui reprocher quelques défauts d'un premier tome, à savoir un début un peu lent le temps d'installer l'histoire, il n'en fut pas moins une lecture addictive et très mystérieuse ! Le nazisme et la seconde guerre sont plutôt en second plan, mais ils vont prendre de l'avant dans le second tome (la fin le suggère...)
Vous l'aurez compris, ce roman est à découvrir pour tous les amateurs de fantastiques, à ceux qui aiment Tim Burton (ce qui n'est pas mon cas) et à tous ceux qui hésitent encore : laissez-vous tenter !

par Freelfe
La Curée La Curée
Émile Zola   
Amours déçues, amours incestueuses, Zola nous entraîne encore dans un monde sans complaisance où le maître mot semble être le paraître.
Pour tous ceux qui veulent savoir ce que veut dire « monter à la capitale ».


par Nadia974
Les Légendaires : Origines, Tome 1 : Danaël Les Légendaires : Origines, Tome 1 : Danaël
Patrick Sobral    Nadou   
Très bon premier tome de ce spin-off, les personnages et le scénario gagnent beaucoup en profondeur par rapport aux premiers volumes de la série de base. Les références à l'univers du manga restent très présentes, mais sont utilisées de façon plus subtile, parfois plus dramatique... Un bon volume à découvrir, destiné à un public plus mûr que ceux de la série originale.

par kaminari
Les Légendaires, Tome 10 : La marque du destin Les Légendaires, Tome 10 : La marque du destin
Patrick Sobral   
Une suite du cycle d'anathos qui, comme toujours, nous tient en haleine jusqu'à la fin. La relation entre les légendaires va être plus forte que jamais, le dieu Anathos étant sur le point de détruire le monde en se réincarnant à travers l'esprit de Shimmy. L'humour est un peu moins présent mais on ne peut pas en vouloir aux personnages : après tout qui pourrait faire de l'humour ayant une épée de Damoclès au dessus de sa tête, menaçant de tomber ? Gryf, heureusement, sera là pour alléger l'atmosphère, avec quelques répliques bien placées. Les personnages vont également se comporter davantage comme des adultes, ce qui est très intéressant.


Un seul reproche qui revient : trop de sang !! c'était totalement inutile et franchement cela a un peu gaché la fin. L'auteur aurait du s'en tenir à ce qu'il avait fait dans les bd précédentes.


Ce tome reste cependant superbe et à peine a-t-on fini de le lire qu'on fonce acheter le suivant. A lire !!

par myra44
Best-or - Les Profs, tome 3 : Les vacances Best-or - Les Profs, tome 3 : Les vacances
Erroc    Pica   
Un album best-of recommandé anti-morosité par l'Éducation nationale !

Tous les deux mois en moyenne, le moral des Profs remonte en flèche... Par quel mystère ? Revalorisation salariale ? Un élève qui les écoute enfin ? Que nenni ! Grâce aux vacances scolaires !
Pendant cette période tant attendue, nos enseignants préférés débordent d’énergie pour vous proposer des gags plein de soleil... sauf la prof d’Anglais qui n’a pas compris qu’elle pouvait partir ailleurs qu’en Angleterre. Alors retrouvez Maurice, Antoine, Amina, Gladys et leurs doigts de pieds en éventail dans cette compilation spéciale vacances des Profs.
Nana, Tome 1 Nana, Tome 1
Ai Yazawa   
Je ne voulais pas lire cette série parce qu'elle était à la mode... Grossière erreur que j'ai heureusement corrigée pendant un job en librairie manga !!
"Nana" est une merveille du shôjo (bien que je l'aurais plutôt classée en josei, mais bon, ce n'est que mon humble avis...)
une histoire d'amour certes, mais c'est aussi une fabuleuse histoire d'amitié, passionnée et passionnelle... C'est vraiment ce thème-là que j'adore plus que le reste. Hachi et Nana ont un tel lien... Waaah... à couper le souffle... Après, au niveau des couples [spoiler] , Nobu m'a vraiment fait trop de peine, et Takumi est vraiment un batard à mes yeux... Quand à Ren et Nana [/spoiler] ... mon dieu, j'ai des frissons partout en repensant aux derniers tomes...
Et ce graphisme si original et unique, qui donne une telle tension dramatique... Aaaaah j'adore !!!

par flo0wer
Les Légendaires, Tome 8 : Griffes et Plumes Les Légendaires, Tome 8 : Griffes et Plumes
Patrick Sobral   
Le premier tome de la série que j'ai lu. Je dois dire que j'avais du mal à m'y retrouver au début (en effet, sans lire les 7 tomes précédents, c'est un p'tit peu dur de suivre!) mais j'ai fini par m'habituer aux personnages et à comprendre l'intrigue. Je l'ai relu par la suite, après avoir dévoré les 7 autres volumes, et je l'ai adoré! Le suspense est impressionnant à la fin de chaque tome!

par Ophie
Les Profs, tome 4 : Rentrée des artistes Les Profs, tome 4 : Rentrée des artistes
Erroc    Pica   
Ce livre est mon préféré de la série !! Il m'a beaucoup fait rire!! Je le conseille aux amateurs d'humour !!

par ekna
Les Légendaires, Tome 15 : Amour Mortel Les Légendaires, Tome 15 : Amour Mortel
Patrick Sobral   
J'ai bien aimé ce tome mais il faut se faire une raison. Nos légendaire sont morts et de nouveaux sont les héros de ces albums. L'humour enfantin s'est lui aussi envolé. On en retrouve néanmoins de petites doses qui nous font bien plaisir. Désormais, la vengeance et le danger occupent toutes les pensées des personnages. [spoiler]Ce que je regrette beaucoup c'est le couple que formaient Shimy et Grif que je trouvais à la fois naturel et magnifque. Il s'est effacé trop rapidemment à mon goût. Et bien Grif et Shun-day ... ça ne va pas du tout pour moi !![/spoiler]

par myra44
Les Légendaires, tome 11 : Versus Inferno Les Légendaires, tome 11 : Versus Inferno
Patrick Sobral   
Une suite excellente mais extrèmement dure !! Lire cette bd nous fait de la peine : les légendaires ont muri et ne se comportent plus en enfants mais en adultes. Ils ne pensent qu'à s'entrainer pour tuer Anathos et venger Danaël. Cette bd est essentiellement tournée vers la douleur, la peine, la souffrance. L'envie de vengeance est omniprésente.


Afin de mettre en évidence ce changement de caractère, l'auteur est allé jusqu'à changer l'apparence de nos personnages (par exemple Shimy a des cheveux très longs et une nouvelle tenue ce qui la rend plus féminine).

Ce qui nous choque et nous blesse au début est qu'on a l'impression de trouver de nouveaux héros dont l'esprit est focalisé sur le combat imminent. Il faut les accepter, nos petits héros à l'esprit enfantin disparus sous la souffrance.

En bref, cette bd est grandiose, les dessins sont plus que magnifiques, malgré cette dureté. Je le recommande absolument mais pour les plus sensibles apportez vos mouchoirs.

par myra44