Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Tasnim38 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Arena 13, Tome 3 : Le Guerrier Arena 13, Tome 3 : Le Guerrier
Joseph Delaney   
http://leslecturesdelietcyrlight.blogspot.com/2018/06/arena-13-t3-le-guerrier.html

Dans ce troisième tome d'Arena 13, on suit cette fois-ci Leif au-delà de la barrière et de Midgard, dans un monde gouverné par les Djinns. Pendant que Kwin reste à Gindeen pour mener ses premiers combats dans l'Arène, sous la tutelle d'Ada et de son père, son petit ami et un groupe de Genthai suivent une carte tracée autrefois par Math, afin d'en vérifier l'exactitude.

Après un premier tome qui m'avait très peu emballée et un second que j'avais au contraire adoré, j'ai été très déçue par Le guerrier et il m'est même arrivé de m'ennuyer à la lecture, en particulier lors du périple de Leif sur la terre des Djinns.

Au niveau de la forme, j'ai assez peu apprécié la nouvelle alternance de points de vue. Quand un récit est raconté par un narrateur interne, cela me dérange toujours beaucoup d'être ballotée d'un personnage à l'autre, comme cela avait déjà été le cas avec le tome 14 de L'Épouvanteur.

Au niveau du fond, nombreux sont les points qui m'ont dérangée à la lecture de ce roman. L'histoire se concentrant désormais essentiellement sur Leif et Kwin, les autres personnages sont assez négligés, comme Thrym et surtout Deinon, qui est presque inexistant, alors qu'ils occupaient une place majeure dans La proie.

Quant à la fin, elle m'a fait froncer les sourcils plus d'une fois. Tout d'abord, l'attaque de la citadelle de Hob m'a paru relativement confuse, par moments, sans parler du Gramangar qui me laisse dubitative dans son utilisation et son fonctionnement.

Le reste est expéditif. Le groupe censé garder la Roue se fait décimer (à se demander à quoi il servait, au final), les morts sont si incongrues ou si rapides (pour ne pas dire à peine mentionnées) qu'elles ne provoquent quasiment aucune émotion, et là où le combat opposant Hob à Leif avait été bien développé, celui contre Kwin est bouclé en quelques paragraphes.

Il y a tout de même quelques points positifs à mettre au crédit de ce livre. L'apparition des Djinns, évidemment, mais aussi Kwin, que je trouve plus supportable à chaque nouveau tome. Autre chose, même si ce n'est qu'un détail, j'ai apprécié qu'on puisse situer géographiquement Midgard. Avant ça, je ne me serais jamais doutée que l'histoire se passait en Nouvelle-Zélande.

En dépit de cela, Arena 13 : Le guerrier n'en demeure pas moins une grosse déception et j'espère sincèrement que la suite inversera la tendance, comme le tome 2 avait réussi à le faire.

par Cyrlight
Shannara, Tome 3 : L'enchantement de Shannara Shannara, Tome 3 : L'enchantement de Shannara
Terry Brooks   
Le troisième tome du cycle. En core de nouveaux personnages, mais toujours la même famille et Alanor qui survit à travers les âges.

par Aeryn
Shannara, préquelle : Le Premier Roi de Shannara Shannara, préquelle : Le Premier Roi de Shannara
Terry Brooks   
http://sanouplaiit.skyrock.com/3155329370-Le-Premier-Roi-de-Shannara-La-Prequelle-de-la-Trilogie-de-Shannara.html

J'ai commencé ce livre sur les conseils de ma partenaire et amie Justine, blogueuse sur Lire-une-passion. D'ailleurs, je te remercie de m'avoir poussée à le lire, je ne suis pas du tout déçue du voyage !
Je ne lis pas beaucoup de fantasy, il est vrai, parce que c'est un genre que je trouve complexe, et qu'il est rare que je me trouve en phase avec l'auteur. Le Trône de Fer, par exemple, a été une quasi-torture pour moi. Bon enfin bref, passons.

Dès les premiers chapitres, même le premier chapitre, pour être honnête, j'ai senti que ça allait me plaire. C'est souvent ainsi, avec les livres, vous avez des ressentis dès les premières pages, voire même les premières lignes.
J'ai découvert une plume facile, assez légère, avec un narrateur qui essaie de raconter son histoire sans s'impliquer, mais qui parfois se permet des petites remarques, par-ci par-là, et on se demande sur l'instant si c'est la pensée d'un personnage ou de l'auteur, justement. Néanmoins, c'est quelque chose que j'apprécie ! Cela m'a aidée à me plonger dans cet univers inconnu.

Inconnu ? Pas tant que cela, au fond. Pourquoi ? Parce que j'ai rencontré des trolls, des gnomes, des nains, des elfes, des humains, enfin bref, des types de personnages que l'on rencontre souvent dans la fantasy. Ça m'a beaucoup plus ! Parce que même si les descriptions n'étaient pas légions, pour une fois, et ouf, d'ailleurs, j'ai pu facilement me représenter les paysages, ainsi que les personnages.

D'ailleurs, en parlant de personnages, je dois avouer aussi qu'ils avaient des personnalités qui m'ont beaucoup plus. Il y a pas mal de personnages, il est vrai, mais comme dans toute fantasy, après tout. Je n'ai eu aucun mal à les différencier, du tout du tout, et j'ai pris beaucoup de plaisir à évoluer au fur et à mesure avec eux, séparément, ou ensemble.
Parce que oui, nos personnages ne voyagent pas tout le temps ensemble. Ils sont obligés parfois de se scinder, pour accomplir la mission qui leur est confiée.

En tête de file se trouve Bremen, un vieux druide qui combat pour le bien, pour la survie des Races, afin que le Roi-Sorcier Brona n'accède pas au pouvoir. Je l'ai beaucoup aimé. On voyait souvent sa coquille, sa forme charnelle, physique, se disloquer, on apercevait les ravages du temps et des souffrances en lui, mais sa détermination, les buts qu'il se fixait, son âme, en quelque sorte, empêchaient qu'il arrête. Il pourrait être un modèle pour beaucoup ! Marginal, certes, mais pour le bien, et sage, avec ça !
Nous avions aussi Kinson et Mareth, qui accompagnèrent Bremen quasiment tout le livre. Lui, le frontalier qui ne dit pas grand-chose, mais qui n'en pense pas moins, et elle, jeune guérisseuse avec de lourds secrets. J'ai aimé les liens qui se sont tissés dans le trio.
Après, et je m'arrêterai sans doute ici pour ne pas compliquer ou spoiler, nous avions deux autres druides : un elfe, Tay, et un nain, Risca, tous deux avec des caractères totalement différents, mais fichtre, je les ai beaucoup aimés aussi ! Risca est tout à fait à l'image qu'on peut se faire des nains, et j'aime bien les nains, en fait xD Tay est mûr, réfléchi, et il est prêt à donner sa vie pour sa mission.
Il y a plein d'autres personnages sympathiques, mais je vous laisserai les découvrir, croyez-moi, ça vaut la peine !

Malgré tout, si je me suis attachée aux personnages, je n'ai pas réussi à être émue aux larmes lorsqu'il arrivait quelque chose à l'un d'entre eux. Ni à éprouver des sentiments très forts envers eux. J'étais vraiment spectatrice, en fait, je m'en rends compte.
Ce qui ne m'a pas empêché d'apprécier totalement les intrigues et les relations diverses qui se sont nouées au fil de l'histoire, hein ! Paaaas du tout, même ! Seulement, c'était pas la passion totale, quoi.
Néanmoins, même si je n'ai pas totalement été immergée, je dois avouer que le livre s'est presque lu tout seul ! En tout cas, très vite, une fois que j'ai eu dépassé les 70 pages, c'est clair ! L'écriture fluide, l'intrigue plus qu'intéressante, des valeurs auxquelles j'adhérais aussi... Terry Brooks a su m'embarquer dans son monde !
Et à la fin, je me suis dit « Mais... un peu moins de 400 pages pour tout ca ? Woah, trop fort, le gars ! » Ce n'est pas énorme, mais c'est suffisant pour une préquelle, à mon avis. Voyage réussi !
Dernier bémol, peut-être... les batailles et les affrontements. Pour moi, surtout à la fin, ça a duré un peu trop longtemps, m'enfin je ne m'en plains pas trop, il faut ce qu'il faut. Seulement, au bout d'un moment, j'ai tendance à saturer, je dois l'avouer. Ah, et certains passages yeeeeeeurk ! Mais le Mal est à l'œuvre, et j'oublie souvent que le monde des Bisounours n'est pas le nôtre... xD

Enfin voilà, je crois que je n'ai pas grand-chose à dire de plus...
Enfin si, j'ai toujours des trucs en plus à dire, mais je ne tiens pas à vous assommer, ni à écrire un roman xD

Merci encore, Winnie, pour ton conseil, merci à l'auteur pour cette belle découverte de fantasy pas prise de tête mais bien digne du genre, et ce sera un 17/20 pour moi !
J'espère bien pouvoir continuer la saga, maintenant que j'ai lu la préquelle !
Merlin, Tome 8 : L'Ultime Maléfice Merlin, Tome 8 : L'Ultime Maléfice
T.A. Barron   
Basilgarrad, petit lézard devenu géant, continue son combat pour le danger qui guette Avalon. Et cette force ténébreuse se fait chaque jour plus présente, et plus intense.

Aidé de ses alliés, le dragon vert tente de repousser les assauts de Rhita Gawr. Mais la bataille est rude, et sans l'aide de Merlin, disparu depuis longtemps maintenant de cette île magique, Basil a peu de chance de réussir cette fois.

Ce tome reste dans la continuité des précédents. Même atmosphère, même décor, mêmes personnages. On a l'impression simplement de regarder un nouvel épisode des aventures de basilgarrad. Sauf que, cette fois, Merlin fait son retour. Le fils de Merlin fait aussi beaucoup parler de lui dans ce tome. Il a une part belle dans la victoire que l'on espère tout au long du livre.

Bon on est loin de la légende d'Avalon que nous connaissons. Mais la bataille est là, les amitiés, l'amour et tout ce qui fait une bonne histoire également.

J'ai pourtant chaque fois l'impression que les tomes sont décidément trop courts. A peine me suis-je installée dans l'histoire que, déjà, je dois refermer le livre. Ce sont en plus des livres qui se lisent très rapidement, je trouve. J'y trouve trop peu de matière. Bien sûr, il ne faut pas perdre de vue qu'il s'agit de romans jeunesse. Mais quand même, je reste chaque fois sur ma faim.

Du coup, je n'ai plus qu'une chose à faire: attendre le prochain tome!

par bebi
L'Épée de Vérité, tome 6 : La Foi des Réprouvés L'Épée de Vérité, tome 6 : La Foi des Réprouvés
Terry Goodkind   
Personnelement, je n'ai pas vraiment ressentit d'essouflement. Chaque fois que je lit un tome de l'Epée de Vérité, je me retrouve plongé dans l'histoire, je vit les évènements avec les personnage et je suis accro au livre, j'ai énormément de mal à m'arrêter.

Ce tome nous permet de connaitre un peut mieux Nicci, et de découvrir une facette supplémentaire de Richard.

Et puis ce que j'apprécie par dessus tout dans cette saga, c'est que pour une fois tout n'est pas beau, rose, on va gagner, on est les plus beau et les plus fort... Et ce tome le montre une fois de plus.

par Krissou
L'Épée de Vérité, tome 7 : Les Piliers de la Création L'Épée de Vérité, tome 7 : Les Piliers de la Création
Terry Goodkind   
FRUSTRANT ! On voit à peine Richard et Kalhan dans ce livre et c'est vraiment frustrant mais sinon toujours aussi bien

par rachelle
La Roue du Temps, Tome 3/22 : Le Cor de Valère La Roue du Temps, Tome 3/22 : Le Cor de Valère
Robert Jordan   
C'est une série qu'il faut pouvoir lire rapidement pour ne pas oublier les noms des lieux, des personnages ou des évènements.

par Nath56
Merlin, Tome 9 : Le Grand Arbre d'Avalon Merlin, Tome 9 : Le Grand Arbre d'Avalon
T.A. Barron   
Perso, j'ai adoré le 1er cycle qui offrait une version originale d'un classique déjà vu et revu. J'ai eu un peu plus de mal avec le 2e cycle qui commençait à me lasser et le cycle 3, j'ai une vraie overdose, j'ai carrément décroché. Pour moi les 3 à 5 premiers tomes suffisaient largement.

http://books-story.wixsite.com/books-story/single-post/2017/08/08/MERLIN-CYCLE-3-LE-GRAND-ARBRE-D-AVALON

par melicia
Les Travaux d'Apollon, Tome 4 : The Tyrant's Tomb Les Travaux d'Apollon, Tome 4 : The Tyrant's Tomb
Rick Riordan   
Quelqu'un sait quand il sera traduit en français ? Merci d'avance.
L'Épée de Vérité, tome 8 : L'Empire des vaincus L'Épée de Vérité, tome 8 : L'Empire des vaincus
Terry Goodkind   
Tome 8. Magnifique, excellent, extraordinaire. L'addictivité m'a pris de cour lors de la lecture de ce huitième volet de l'épée de vérité.

par Diprianni