Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de TatiAnna : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Les Yeux jaunes des crocodiles Les Yeux jaunes des crocodiles
Katherine Pancol   
très agréable surprise! ce n'est pas du tout mon genre de lecture habituellement, mais je me suis laisser transporter dans cette univers de famille déchirer, d'histoires d'amour, de la vie quotidienne! on s'attache très vite aux personnages, surtout les deux soeurs qui ont chacune leurs côtés attachantes et sombres!
un livre que je conseille, même aux fans de fantastiques, sa change un peu!

par aciantar
La Valse lente des tortues La Valse lente des tortues
Katherine Pancol   
Comme le premier, c'est un livre qui détend. L'intérêt provient surtout, je trouve, de la façon dont l'auteur brosse le portrait des différents protagonistes de l'histoire et de l'humour qui en découle. Si vous éprouvez le besoin de lire quelque chose de léger, vous passerez sûrement un moment agréable.

par kay75
Les Fleurs du Mal Les Fleurs du Mal
Charles Baudelaire   
Euh... question... Je suis peut-être idiote et ma bêtise va sans doute ressortir dans cette interrogation, mais quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi y a des gens qui notent le scénario et le suspens sur ce bouquin ?? O.o parce que personnellement, je pige pas...
Sinon, j'ai étudié Baudelaire en plein milieu de ma dépression, et... Quel bien fou ! Ce recueil a eu un effet totalement thérapeutique sur moi. Quelle hargne, quelle passion, quelle douleur, quelle force ! Mon dieu. Je remercierai assez mon prof de théâtre qui a mis en scène certains poèmes et nous les a fait déclamer... Tout simplement jouissif. Une petite strophe de mon préféré, soyons fous (c'est de mémoire, hein donc désolée si la ponctuation n'est pas respectée... =) )

"C'est la mort qui console, hélas ! et qui fait vivre,
C'est le but de la vie, et c'est le seul espoir
Qui comme un élixir nous monte et nous enivre,
Et nous donne le coeur de marcher jusqu'au soir."

"La Mort des pauvres"

par flo0wer
Demain est un autre jour Demain est un autre jour
Lori Nelson Spielman   
Alors là ! je ne m'y attendais pas. Mais alors pas du tout. Ce livre à été une formidable surprise pour moi d'autant plus qu'il a été choisit au hasard à l'occasion d'une promotion "deux Pocket achetés le troisième offert". J'en avait déjà choisit deux dans le genre "dystopie et héroïne courageuse qui se révolte" (ouai ouai les thèmes préchauffés qu'on nous ressort déjà depuis 2 ans) et puis après j'ai -pioché- dans la masse "Demain est un autre jour" en me disant que sa changera un peut et puis en plus c'était gratuit.

Que vous dire ? je ne pouvais pas m'endormir avant de l'avoir fini. Armée de ma lampe torche sur mon téléphone, je n'aurais arrêté ma lecture que lorsque celui ci n'aurait plus eut de batterie. heureusement pour moi il s'est avéré que mon téléphone a tenu assez longtemps pour je puisse finir ce livre *soulagement*.

BREF, le livre, j'en pense quoi ? Eh bien pour tout vous dire c'est une vrai bouffé d'oxygène. j'ai ri, pleuré et profité de l'évolution de Brett avec grand plaisir. l’héroïne n'est pas le genre de personnage plein de convictions et courageux que touts les auteurs s'empressent de créer car majoritairement, ça plait aux lecteurs. NON Brett parait HUMAINE elle pourrait être vous ou moi. Passer devant un public lui fait peur et ce n'est pas parce que c'est l’héroïne qu'après quelques minutes d’humiliation elle va monter sur un table et déballer un discours qui va tous les époustoufler. Non, Brett est l'un personnages que je connais qui s'approche le plus de la réalité et elle ne réussira donc pas tout ce qu'elle entreprend... Comme n'importe qui sur terre.

l'histoire en elle même est original, le concept de cette "life list" n'est pas commun tout en restant réel. J'ai tout de même trouvé que certains éléments se goupillaient un peut trop bien et trop vite à mon gout. Quitte à rajouter des chapitres, il aurait été préférable que certaines choses se passe moins vite.

[spoiler]En renouant les liens avec son ami Carrie (objectif n°9) elle trouve la véritable identité de son père et va donc le rencontrer afin d'établir une "bonne relation" avec lui (objectif n°19). Lorsqu'elle le rencontre elle fait la connaissance de sa belle sœur trisomique qui faisait partit d'un programme d'éducation et d'équilibre par l'équitation, stoppé car c'était trop cher.... elle achète donc un cheval (objectif n°14). Tout ceci s'assemble un peut trop bien... [/spoiler]

[spoiler]Comme par exemple le fait qu'elle devienne prof a domicile (objectif n°20) lui permetant de rencontrer Sanquita, une fille enceinte sans abris et va l'aidé (objectif n°12) ainsi que récupérer son bébé (objectif n°1). [/spoiler]

[spoiler] Et puis comment la mère de Brett a su qu'elle aurait une fille ? ou que son chien serait un bâtard ? Et qu'elle ne ferait pas cours à une classe "normale" ? [/spoiler]

BREF, certaines suites d’événements sont juste trop grosses pour que je puisse tout avaler. C'est dommage de se retrouver face à un personnage au caractère proche de la réalité mais d'avoir des concours de circonstance qui se révèlent être plus énormes que le destin ou encore une sacré chance. Malgré cela cette oeuvre reste appréciable, surtout pour lire sur la plage.

Je ne mets pas cette oeuvre dans la catégorie "diamant" car, je l'avoue un point de ce livre ne me convient pas: la romance. En effet, lorsque l'on croit toucher du doigt les premières étincelles d'un amour naissant dans le roman, que votre cœur bat la chamade en même temps que vous lisez et bien en fait non, on ne touche rien, rien ne se passe. Déception total. Et cette déception reste même quand notre héroïne tombera plus tard amoureuse...

[spoiler]Au début, je voyait Midar comme un viellard, même s'il s'entendait bien avec Brett, je n'arrivait pas à l'imaginer séduisant.
Et puis il y avait l'homme Buburry, il avait un surnom, et donc une importance capital dans le déroulement du livre. Je misait tout sur lui. Et puis il y a eu cette "étincelle" avec Midar, un je ne sait quoi qui a fait de lui mon numéro 1 jusqu'à la fin.
Et puis quand j'ai fini par réaliser que Midar est trop entiché de Jenna, j'ai repensé à l'homme Bururry et je me suis dit "c'est forcement le bel homme que veulent lui présenter Jay et Shelley". Eh bien non, encore une déception. L'auteur nous fait perdre notre temps avec un prince charmant sortit d'un film trop romantique. Arrivé dans les dernier chapitres, il ne restait plus personne (j'avais disqualifié le psy dès le début vu qu'il était censé avoir 60 bougies au compteur). En deux chapitre Brett ne pouvait plus rencontrer personne, ce serait stupide de la part de l'auteur et du coup, rebelote Midar était mon premier choix. Erreur fatale, le psy débarque, plus jeune que prévu et se trouve être l'homme Burburry. BIM ! coup de foudre. Ils n'ont rien vécu de physique ensemble mais c'est pas grave, ils sont amoureux. FIN. Mais c'est quoi ça ?! et puis quoi après ?! on fait un saut dans le temps de 2 ans et ils se marient ? Bon sang il aurait au moins fallu quelques chapitres où Garett et Brett vivent un amour réel et non via une conversation téléphonique... [/spoiler]

Dernière chose : je trouve que le titre français est plus beau que le titre anglais ou portugais ("The Life list"et "A lista de Brett") qui laissent à penser que Brett est sous la contrainte d'une liste et ne profite pas de la vie. "Demain est un autre jour" laisse une ouverture vers le futur en montrant que tout est possible tout en rendant hommage à la mère de Brett.
Le titre résume parfaitement bien cette oeuvre sans prise de tête mais toutefois appréciable et addictive.

Je recommande ce livre ☺ ♥ auquel j'attribue la note de 7/10.
Bonne lecture ☺.

par grenalie
Le Médecin malgré lui Le Médecin malgré lui
Molière   
L'histoire : Martine a décidé de se venger de Sganarelle, son vaurien de mari ! Les circonstances vont lui offrir une occasion bien tentante : le faire passer pour un médecin - malgré lui !
"Le médecin malgré lui" est, avant tout, une satire de la médecine du 17ème siècle. Les docteurs y sont représentés beaux parleurs avec leurs tirades en latin.
Le comique est verbal. Certains personnages s'expriment en vieux français. Sganarelle invente des diagnostics sans queue ni tête...
Le comique est aussi de geste. Sganarelle se fait rosser par Valère et Lucas qui le forcent à reconnaître qu'il est bien médecin, il cherche à palper les seins de la nourrisse, Géronte se fait battre aussi....
Enfin, les femmes apparaissent rusées et de caractère. Martine cherche à se venger des coups de bâton de Sganarelle en le faisant passer pour un médecin.
Une pièce assez drôle dans l'ensemble.
Orgueil et préjugés Orgueil et préjugés
Jane Austen   
Depuis plusieurs mois je me suis découvert une adoration pour la lecture fantastique, mais je me suis promit de lire d’autre style pour ne pas passer a côté d’un bon roman, car mes goûts son assez variés dans presque tout.
Orgueil et préjugés, un livre de 622 pages, si je n’aime pas ça va être long… Mais non je me suis fais avoir ! Malgré d’être loin de mon style de lecture j’ai craqué. (Mais je dois avouer que j’ai du parcourir la moitié du livre pour me sentir aisé, me laisser bercer et enivré par l’histoire).
Le personnage d’Élisabeth m’a charmé. Ici loin d’être une histoire de coup de foudre, mais bien une évolution de sentiments renversés.
Je sais que ce livre est un coup de cœur de beaucoup de personne et qu’il a reçu beaucoup d’éloge, c’est pourquoi je voulais le lire, le mettre au défit de voir si il pouvait me séduire. Il a réussit avec un franc succès.


par vallery73
La Vague La Vague
Todd Strasser   
Comment aboutissent les effets néfastes d'un groupe d'individus lorsque sa cohésion est fondée sur des principes purement autoritaires.

Loin d'être un chef d'œuvre, le roman (n'ayant aucun intérêt purement littéraire) est écrit simplement et son sujet n'est pas approfondi. Mais, je pense qu'il a été écrit afin de permettre à un grand nombre de le lire. Et cela, c'est important ! Car le roman nous laisse à notre propre réflexion. Il en découle que la bête qui sommeille en nous peut se réveiller à tout moment. C'est une prise de conscience « post-lecture » révélant notre faiblesse, notre imperfection humaine et notre petitesse latente. Peut-on se permettre de juger les pages de l'histoire lorsque l'on s'aperçoit que la masse peut être sujette à l'endoctrinement irraisonné ? Je ne crois pas. L'homme préfère se voiler la face sur les actes d'horreur répréhensibles. L'homme est sujet à la dérive, au fanatisme, aux caresses de grandeur, au pouvoir du contrôle des esprits faibles.

Sommes-nous certains de ne pas mépriser nos propres convictions, malgré la peur ou la souffrance ?

Comment briser cette spirale infernale, dans laquelle nul n'aurait jamais cru pouvoir un jour tomber ?

La Vague est un roman qui dérange et génère de nombreux questionnements. Et pour reprendre les mots de l'auteur, c'est surtout un livre "très utile".

Le Père Goriot Le Père Goriot
Honoré De Balzac   
Bon, je suis partie sur un mauvais appriorit mais j'avais tord. Excepté le fait que ce roman soit un peu long au début du récit et qu'il ne soit pas très très facile à lire, je l'ai trouvé réellement bien. L'histoire, en elle même, est très intéressante. J'aime la façon dont Balzac nous explique la vie de Goriot et de Eugène, car il explique en réalité deux personnes contraires : d'un côté la vieillesse, la connaissance, l'expérience, la fin et de l'autre la jeunesse, l'ignorance, l'innocence, la découverte, le commencement.
Un classique très intéressant et rempli de philosophies humaines.

par myra44
Sept jours pour une éternité... Sept jours pour une éternité...
Marc Levy   
J'ai adoré ce roman!!! de tous les Marc Levy, je trouve que celui-ci est le plus beau. Le thème est banal : la lutte entre le bien et le mal, mais l'histoire d'amour est tellement touchante, que j'aurais besoin d'un sacré amas d'arguments pour qu'on me prouve que c'est un roman nul !
La vie est un arc-en-ciel La vie est un arc-en-ciel
Cecelia Ahern   
La vie est un arc-en-ciel est le premier Cécilia Ahern que je lis. Au début j’avais acheté ses livres pour ma mère, mais ils ont atterri dans ma bibliothèque. Elle a écrit PS I love you qui est certainement le plus connu de ses livres vu qu’il a été adapté en film (qui est superbe). La vie est un arc-en-ciel me tentait beaucoup, il me faisait penser à un mélange du livre Un Jour et Quand souffle le vent du nord.
C’est l’histoire de Rosie, la vie de Rosie. De deux meilleurs amis, qui s’aiment mais qui ne se le disent jamais. Des années et des années vont s’écouler, et on va suivre leur vie, leurs malheurs et leurs joies. Il se passe énormément de choses en un seul roman vu le nombre d’années qui passent. Je n’ai pas d’autre chose à dire pour vous résumer l’histoire, juste de découvrir par vous-même la vie de notre Rosie, une femme terriblement attachante et courageuse.
La plume de l’auteur est sublime ! C’est fluide et émouvant. Tout coule sous nos yeux. C’est poétique et triste, drôle et joyeux, on passe vraiment par toutes les émotions, vraiment. Ce que j’ai beaucoup mais beaucoup aimé dans ce livre, c’est le fait que l’histoire soit écris par mails, cartes postales, tchat, ou petits mots, ça me rappelle Quand souffle le vent du nord, mais là c’est encore mieux ! En plus les pages se tournent vraiment d’elles même.
Ce qui est génial dans ce livre aussi c’est que ce n’est pas qu’une histoire d’amour. C’est aussi une histoire d’amitié, plusieurs amitié, une histoire de mère/fille, de frère/sœurs, on parle aussi du divorce, du deuil, de la recherche de soit même, bref beaucoup de sujet traité dans un seul livre, et tout ça manipulé sous la douce plume de Cécilia Ahern, ce qui nous donne une merveille.
On a ici une grande palette de personnage. Je ne vais pas tous vous les citer, mais je vais vous parler de quelques un. Rosie est la jeune femme qu’on suit pendant tout le long du livre. Je l’ai adoré, elle a un caractère excellent ! Il peut être mauvais comme il peut être adorable ou encore drôle. Car cette femme m’a souvent fait mourir de rire, de part ses expressions ainsi que ses situations cocasses… J’ai aimé la suivre pendant toutes ces années, elle n’a jamais flanché, elle a toujours été courageuse malgré toutes les épreuves qu’elle a du affronter, ce qui n’a pas été difficile. Alex est le meilleur ami qu’on rêve tous d’avoir, drôle, sensible, caractère de cochon aussi, pour ça Rosie et lui se corresponde. Ces deux là m’ont vraiment fait tourner en bourique et des fois je les trouvais pénibles à cause de la façon dont ils réagissaient et qu’ils n’arrivaient pas à se bouger les fesses !!! Mais bon je les aime quand même, car on a tous nos défauts et c’est ça qui fait le charme d’une personne. Un autre personnage m’a beaucoup plu, c’est Ruby, la meilleure amie de Rosie. J’ai adoré les textos ou les mails que s’envoyaient ces deux là, elles m’ont bien fait marrer, surtout qu’en plus de ça leur amitié est très belle. Bref, les autres personnages que ce soit Katie, Toby, Stephanie, les parents de Rosie, sont super eux aussi, tous les personnages sont développés et on ne manque d’aucune précision ni de profondeur, je me suis beaucoup attaché à chacun.
Pour conclure ça a été un gros coup de cœur, je ne m’attendais pas à autant aimé et je n’ai été en aucun cas déçue. La fin est juste un tout petit peu précipité, mais j’ai aimé quand même, La vie est un arc-en-ciel est un bijou, Cécilia Ahern a conquis mon cœur.

par Cayha