Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de tempete_de_neige : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Jessie des ténèbres Jessie des ténèbres
Yann Rambaud   
J'ai eu la chance de gagner ce livre lors du dernier concours du blog La voix du livre que j'aimerais infiniment remercier, car j'ai découvert un livre merveilleux, un livre qui m'a beaucoup touché, bouleversé et complètement transporté.

Jessie n'a pas sa place au collège : elle est différente, se laisse faire et est donc harcelée au quotidien par ses camarades. Ce n'est pas nouveau, les enfants sont cruels entre eux. Yann Rambaud évoque ce thème difficile avec justesse car il n'épargne pas notre jeune héroïne : les scènes sont dures, mais tellement réelles !

A ce poids s'ajoute aussi celui de l'étonnante révélation que lui ont fait ses parents : Jessie n'est pas leur fille biologique, elle a été abandonnée à la naissance et recueillit par eux. Ses origines obscures la perturbent et l'entraînent presque chaque nuit dans ce même cauchemar : une vieille maison qui grince la pousse de pièce en pièce à la recherche de terribles secrets sur son passé. Et les différentes épreuves ne sont pas sans danger : si elle se blesse dans son cauchemar, elle ramène ces blessures au réveil, dans la réalité...

Heureusement la vaste forêt à côté de la ferme qu'elle habite va lui permettre de rencontrer Alice qui va lui faire découvrir que cette forêt n'est pas comme les autres. Les sangliers jouent à chat avec les promeneurs et les grenouilles savent compter. L'étrange Alice va petit à petit devenir la clef pour résoudre tous ses problèmes... J'ai particulièrement apprécié ces passages oniriques et naïfs.

Le réel est ainsi étroitement mêlé au fantastique dans ce livre. Et c'est justement par ces aspects fantastiques qu'il arrive si bien à parler de ce qui se passe dans la vie de notre héroïne : chaque manifestation peut être associée à un mal être ou à un besoin, devenant une projection de l'inconscient de Jessie. J'ai trouvé ce livre tellement beau par sa manière d'aborder tout ça.

Pourtant, si Jessie des ténèbres est très poétique, ce livre est aussi parfois vraiment dérangeant. Jessie est en détresse et se confronte dans ses cauchemars a de véritables scènes d'horreur. Sans êtres gores car très implicites, certaines scènes sont perturbantes, un peu à la manière de celles dans Alice au pays des merveilles. Un classique dont semble aussi s'être inspiré l'auteur pour le personnage d'Alice et la forêt où il se passe des choses parfois très absurdes. J'ai donc forcément adoré.

Cette justesse dans l'évocation des sentiments de cette jeune fille, ces brusques retours à la réalité après des passages tellement doux et oniriques m'ont franchement bouleversé. Le collège a été une période difficile pour moi aussi et je me suis donc particulièrement attachée a Jessie. Ce livre, c'est aussi un véritable voyage initiatique car chaque épreuve, chaque humiliation à l'école mais aussi chaque cauchemar et chaque après midi avec Alice va la faire grandir, lui faire prendre conscience de certaines choses et la changer.

Ainsi, j'ai trouvé ce roman vraiment magique et puissant. J'ai pleuré à la fin. Yann Rambaud arrive si bien à parler de tous ces petits malaises que l'on peut ressentir à l'adolescence. Il nous offre un récit tellement vrai, où le fantastique a pourtant étonnement sa place. Un récit qui bouleverse et qui marque. Coup de cœur.

http://bookshowl.blogspot.fr/2016/12/jessie-des-tenebres-yann-rambaud.html
La Boutique Vif-Argent, Tome 1 : Une valise d'étoiles La Boutique Vif-Argent, Tome 1 : Une valise d'étoiles
Iacopo Bruno    Pierdomenico Baccalario   
http://revesurpapier.blog4ever.com/la-boutique-vif-argent-de-pd-baccalario-1

Finley vit dans un petit village d'Ecosse, à Applecross. A quelques jours des vacances d'été, il apprend qu'il va redoubler. Pourquoi? Parce que Finley ne passe pas toutes ses journées à l'école. Il préfère faire l'école buissonnière, en allant pêcher et profiter des magnifiques journées ensoleillées. Pour le punir de ses 71 jours d'absence, son père lui trouve un travail d'été. Il va devoir distribuer le courrier en bicyclette. Tout commence avec l'enveloppe aux lettres d'or, à déposer chez la Famille Lily.

C'est un livre que j'ai dévoré. Il se lit très très vite. C'est exactement le genre de lecture que j'aime. Du mystère, un soupçon de magie et un paquet d'aventures. Finley rencontre Aiby Lily et il sait que ça va lui changer sa vie un peu ennuyeuse. Ils deviennent vite amis (c'est le coup de foudre instantané pour Finley). C'est une fille spéciale, capable de faire des choses... magiques. Non, non, ce n'est pourtant pas une magicienne. Aiby vient d'emménager dans la Boutique Vif-Argent, avec son père. C'est un lieu curieux. On a très envie de pousser la porte pour voir ce qui s'y cache. La famille Lily aussi est curieuse. J'ai adoré "écouter" les petites histoires racontés par les habitants d'Applecross au sujet de cette famille. Tout est tellement mystérieux!

Il y a aussi beaucoup de mystère autour des personnages. Par exemple, Je me pose beaucoup de questions sur le père d'Aiby, sur certains habitants du village... Ou même sur Meb la couturière, qui joue un rôle important alors qu'on ne la connaît que très peu. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit si importante pour l'histoire. Alors je pense que ce sera encore plus intéressant dans le prochain tome, lorsqu'on en saura un peu plus sur les personnages. Car dans cette première aventure, je ne soupçonnais pas le danger et l'ennemi quand il y en avait. Et j'aime les surprises!

Dans ce premier tome, on met un peu les pieds dans la Boutique Vif-Argent et j'ai vraiment hâte qu'Aiby nous fasse découvrir son monde. Il va falloir être patient maintenant! Au moins, nous savons désormais ce qui se passe exactement dans cette boutique. Nous avons eu droit à des événements étranges et mystérieux. Des devinettes et des énigmes. Des objets magiques et des inventions exceptionnelles comme le Bâton du Voyage, la Poudre Coupe Souvenir, l'Araignée Réparatrice ou les Tisseurs de Songes. C'était vraiment incroyable!

Verdict : Un début de série rempli de mystère et de magie. Moi aussi j'aimerais beaucoup trouvé une bouteille et un message au bord de la plage! J'ai vraiment très envie de continuer l'aventure avec Finley et Aiby et partir à la découverte de nouveaux objets magiques.

Le petit + : Sous le rabat, la couverture est rigide. Et le livre est très très beau. Il a un aspect un peu ancien qui nous fait penser au livre de la famille Lily, qui répertorie tous les objets magiques. J'aimerais que tous les livres soient aussi beaux. Il y a aussi des illustrations à l'intérieur qui sont justement des pages tirées du Grand Livre des Objets Magiques. J'adore!
Le Manoir, Tome 1 : Liam et la Carte d'Éternité Le Manoir, Tome 1 : Liam et la Carte d'Éternité
Évelyne Brisou-Pellen   
http://lireunepassion.blogspot.fr/2013/08/le-manoir-tome-1-liam-et-la-carte.html

Ce livre, c'est vrai que quand il est sorti, je n'avais pas du tout dans l'idée de l'acheter car il ne me tentait pas beaucoup et puis... je ne sais pas, il ne me disait rien. Puis au fur et à mesure que les gens lisaient je voyais qu'il plaisait et qu'il étonnait. J'ai été curieuse de savoir pourquoi du coup je l'ai acheté et je ne regrette pas ! Certes, le début a été assez difficile et long mais lorsque vient la révélation, je n'ai pas réussi à lâcher le roman et j'ai dévoré les dernières pages !

Liam est un garçon de quinze ans qui sort d'une maladie assez grave. Pour reprendre du poil de la bête, ses parents décident de l'envoyer dans un manoir où il pourra se reposer et reprendre peu à peu possession de ses moyens. Là-bas, il fera des rencontres assez bizarres et drôles et tout cela va l'intriguer au plus haut point. Des événements vont se produire qui va le faire tiquer et mener une mini-enquête. J'ai beaucoup aimé le personnage de Liam, car bien qu'il n'ait que quinze ans il est très intelligent, rationnel et mature. Il ne se plant jamais, essaye de vivre malgré l'absence de ses parents et souhaite aider ceux qui vivent avec lui.

L'action se concentre vraiment sur le manoir. Liam sortira de temps en temps mais ce ne seront que de brèves sorties mais qui seront importantes pour la suite. Au fur et à mesure de son aventure, il fera des découvertes qui vont complètement changer sa vie. Après un début assez difficile parce que j'avais du mal à rentrer dans l'histoire et que je ne comprenais pas vraiment où l'auteure voulait nous mener, les dernières pages ont été vraiment magiques ! L'auteure a réussi en une seule révélation à me surprendre au point que je ne pouvait plus lâcher cette lecture afin d'en savoir le fin mot de l'histoire. Et encore, il me reste des questions en suspend qui seront sûrement éclairées dans le tome 2 que je compte bien acheter dès sa sortie !

Les personnes qu'il rencontre dans ce manoir ont toutes leur propre personnalité qui les différencie vraiment les uns des autres. D'abord les criquets (surnom donné de la part de Liam) qui sont deux frères Pol et Jean-Charles. Deux jeunes garçons qui sont plein de vie, qui courent partout, qui rient. Bref, la joie est au rendez-vous avec eux, moi je les ai adorés, ils apportaient une touche de fraîcheur. Ensuite, Léonidas, un homme assez... bizarre. Au début on a du mal à s'attacher à lui et puis quand Liam fait vraiment sa connaissance, on se rend compte qu'il est intéressant à suivre. Et vient Cléa, une jeune fille faisant son apparition après Liam qui va pousser se dernier à vraiment se poser des questions sur ce manoir et sur ce qu'il renferme. Sans le savoir et le vouloir, l'intrigue va tourner autour d'elle, car c'est grâce aux sentiments assez forts qu'il a pour elle qu'il va mener une enquête plus approfondie. Et encore, je ne vous ai cité que les personnages que je pense être les principaux ! Mais il y en a tant d'autres à découvrir et à apprécier !

Un autre point fort (mais ça c'est moi, ça n'a rien à voir avec la lecture ou autre), j'ai aimé comment elle parlait de la Bretagne, et plus précisément du Finistère. MON Finistère. J'aime quand des auteurs parlent avec autant d'amour d'une région qui leur tient à cœur, et encore plus lorsqu'il s'agit de la mienne. Alors merci Évelyne Brisou-Pellen d'avoir réussi à décrire en trois ligne une seule ville avec autant de plaisir et si peu de mots.

En résumé, après un début assez dur du fait que je n'arrivais pas à rentrer dans le récit et que je ne comprenais pas où l'auteure voulait en venir, le moment de la révélation a donné le ton et a fait remonter cette histoire d'un coup, en un claquement de doigts. Qu'un auteur réussisse a remonter autant un roman qui pourtant ne nous touchait pas plus que cela, je n'ai qu'un mot : bravo. Certes ce roman est classé en jeunesse, mais le style d'écriture est loin de l'être. Cette histoire peut convenir à un jeune comme à un adulte. Une lecture que je conseille évidemment pour passer un bon moment et être surpris alors qu'on ne s'y attend ! Ce roman devient très vite addictif ! Vivement que le tome 2 sorte, j'ai encore plein de questions à éclaircir !

Justine P.

« Il se vanta auprès de Cléa que ses parents étaient « pétés de tunes » et qu'ils avaient une maison à Deauville, sur la Promenade des Planches, où il se « pétait la belle vie avec ses potes, à fumer des pétards ». Un discours pétant, on ne pouvait pas dire moins. »

« Brest. Je filai tout au bout du continent, tout au bout de la France, tout au bout de la Bretagne. Finistère, la fin de la terre. »

par just2iine
Le Manoir, Tome 2 : Cléa et la Porte des Fantômes Le Manoir, Tome 2 : Cléa et la Porte des Fantômes
Évelyne Brisou-Pellen   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2014/03/le-manoir-tome-2-clea-et-la-porte-des.html

Dans ce second tome, comme le titre nous le laisse penser, c'est Cléa qui va se retrouver au centre de l'intrigue et narratrice de l'histoire. Nous nous concentrons donc un peu plus sur son personnage, son passé et les causes de sa mort, tout en continuant à explorer les subtilités du Manoir. En effet dans ce second tome, les fantômes gris vont faire des leurs lorsque deux d'entre eux s'échapperont pour venir créer des ennuis à tour de bras. C'est donc un second tome qui approfondit un peu plus l'univers central de l'histoire et nous propose plusieurs révélations sur les personnages principaux.

Si le fait de changer de narrateur pour Cléa me laissait dubitative, principalement à cause du fait que je ne m'étais pas énormément senti proche d'elle dans le tome 1, on s'habitue très rapidement au changement. Il est d'ailleurs assez intéressant de suivre l'histoire de ses yeux puisque cela nous permet de la voir sous un nouveau jour. On se fait une meilleure idée de qui est Cléa et j'ai plutôt apprécié ce que j'ai vu de son personnage au fil de ces nouvelles aventures. Bien sûr le fait que son personnage soit au centre de l'histoire veut donc dire que nous allons enfin avoir des révélations sur son décès. La jeune fille commence peu à peu à avoir des flashs qui lui reviennent et avec l'aide de Liam, et de la carte, elle finira par remettre les pièces du puzzle en place. Si ce fameux puzzle ne s'avère pas forcément original et qu'on le remet très facilement en place en tant que lecteur, cela n'est pas forcément un défaut et cette prévisibilité ne porte pas atteinte au déroulement du récit.

Puisque Cléa nous conte l'histoire, Liam est beaucoup plus en retrait que dans le tome précédent dont il était le narrateur. Cependant il garde quand même un intérêt central au déroulement de l'histoire et il y a même des chapitres qui lui sont consacrés en sortant du point de vue de Cléa pour adopter une narration omnisciente. Je dois d'ailleurs avouer que le premier chapitre qui met en place ce schéma m'a un peu prise au dépourvu. Il n'y a en effet aucun indicateur nous prévenant de ce changement et on démarre tout simplement le chapitre en dehors du point de vue de Cléa. Peut-être que ce serait mieux passé et aurait semblé moins abrupt si le roman avait présenté une alternance assumée entre les points de vue de Cléa et de Liam. Quant aux révélations sur son personnage, j'ai cette fois été très surprise. Je me doutais de certains éléments lorsqu'il a découvert le nom de Liam de Falestan sur sa valise, mais l'ensemble a su m'étonner. J'ai hâte d'en apprendre plus sur ce point en particulier dans la suite des aventures au Manoir.

Au delà de cela j'ai une fois de plus apprécié l'intrigue en elle-même et l'atmosphère du roman. Le Manoir est vraiment un endroit plein de surprises dont je ne me lasse toujours pas après deux tomes. Le côté historique qui incombe aux recherches et voyages entreprit par nos héros via la Carte afin d'aider leurs amis est particulièrement intelligent et bien distillé. Je suis loin d'être une férue d'histoire mais c'est tellement bien inséré au récit que j'apprécie beaucoup ces passages et les attend toujours avec impatience lorsqu'un pensionnaire nécessite l'aide de Liam et Cléa.

En conclusion Cléa et la Porte des fantômes est un bon second tome qui reste complètement dans la lignée de son prédécesseur. Nous découvrons un peu plus le Manoir, les révélations se poursuivent et le mystère s'épaissi. Que du bon !

par Althea
Le Manoir, Tome 3 : Alisande et le Cercle de Feu Le Manoir, Tome 3 : Alisande et le Cercle de Feu
Évelyne Brisou-Pellen   
Je me suis arrêtée au tome 3 pour la simple et bonne raison que j'en avais marre. Cette série, pour moi en tout cas, je trouve que c'est toujours la même chose.
Je conseille ce livre aux gens qui ont vraiment envie de le lire, et non à ceux qui étaient désespérés et qu'ils l'ont pris simplement parce qu'ils avaient besoin de lire qqch pendant les vacances...
Wizards, tome 1 : L'initiation Wizards, tome 1 : L'initiation
Diane Duane   
http://megworld.over-blog.com/article-wizards-diane-duane-123211704.html

Grande fan de magie depuis la découverte de "Harry Potter", "Narnia" et les "Royaumes du nord" à onze ans, j'ai tout de suite eu envie de lire Wizards. Cette série de Diane Duane est connue depuis des années aux USA et a été un gros phénomène bien avant "Harry Potter". Même si pour moi, aucun livre fantastique n'égalera jamais les bijoux de J.K Rowling, ce premier tome a été une belle découverte et il me tarde d'avoir la suite entre les mains!

Premier point positif de ce roman : son héroïne. Nita est une jeune fille de treize ans timide et solitaire. Elle adore les livres mais elle est malheureusement rejetée et persécutée par d'autres collégiennes. Nita se fait taper, rentre avec des bleus et ses lunettes cassées mais ses parents laissent faire. Ils m'ont mise hors de moi ! Nita ne veut pas qu'ils s'en mêlent car elle a peur d'envenimer les choses mais j'ai été stupéfaite de voir qu'ils ne réagissaient pas...
Je me suis tout de suite prise d'affection pour Nita. J'avais envie de la protéger, c'est une adolescente adorable, je l'ai suivi avec plaisir du début à la fin. L'auteure a choisir d'utiliser la troisième personne mais j'avais souvent l'impression d'être dans sa tête, comme si Nita nous racontait elle-même son histoire.
Vous l'avez compris, la vie de Nita n'a rien de très passionnante au début du roman. Elle passe son temps à éviter les coups de Joanne et n'a pas vraiment d'amis. Tout va changer le jour où elle se réfugie à la bibliothèque (pour se cacher de Joanne et de ses acolytes). Nita y découvre un livre intitulé "Comment devenir sorcier en dix leçons". Au début, elle croit à un cannular mais prête tout de même serment par curiosité. Nita découvre alors la magie et doit se rendre à l'évidence : elle possède un véritable grimoire pour jeune sorcier.

Ce premier tome nous présente un univers riche et bien développé. Diane Duane nous propose sa propre vision du sorcier, très différente de "Harry Potter" ou du "Livre des étoiles" (autre référence du genre!). L'auteure a créé un monde enchanteur où les sorciers peuvent communiquer avec les plantes, les animaux et les objets grâce à une langue universelle : le Discours. Ainsi, Nita peut converser avec un arbre mais la magie ne s'arrête pas là. Notre jeune héroïne va faire la rencontre d'un jeune sorcier : Kit et d'un "trou blanc", une lueur dotée de parole et d'intelligence qu'ils nommeront Fred. C'est un personnage à part entière du récit. Ce feu follet va d'ailleurs entraîner nos deux sorciers dans de folles aventures en avalant le stylo porte-bonheur de Nita. En effet, l'adolescente sera prête à tout pour le récupérer, même à quitter son univers!
Le style de Diane Duane est simple, dynamique et entraînant. Ce roman plaira à coup sûr aux jeunes lecteurs dès dix ans mais aussi aux adultes qui ont gardé leur âme d'enfant.

En bref, Wizards est le roman parfait pour les lecteurs férus d'aventures et de magie. Un bon premier tome que je vous recommande, ado ou adulte, il n'y a pas d'âge pour rêver!


par megmars
L'Enfance extraordinaire de Nicholas Benedict L'Enfance extraordinaire de Nicholas Benedict
Trenton Lee Stewart   
J'ai commencé la série par ce tome, et j'ai énormément aimé. Les personnages sont très farfelus, c'est drôle à lire. Ils sont surtout très attachants. J'ai beaucoup aimé ce tome et j'aurais bien voulu retrouver (même épisodiquement !) John et Violet dans le reste de la série, mais bon, ce tome à part est déjà très bien !
Vango, Tome 1 : Entre ciel et terre Vango, Tome 1 : Entre ciel et terre
Timothée De Fombelle   
Timothée de Fombelle mène le mystère avec aisance. Il nous embarque dans un tourbillon d'informations ! On est emporté par l'histoire et par les personnages. A la dernière page, un seul tourbillone dans notre tête : " Waouh ! " !
J'attend la suite !!!!!!!!!

par Tatine
Tobie Lolness, Tome 2 : Les Yeux d'Elisha Tobie Lolness, Tome 2 : Les Yeux d'Elisha
Timothée De Fombelle   
J'avais adoré le premier, le deuxième est encore mieux. Mon seul regret : qu'il n'y ait pas de suite ! Mais je sais que je peux les relire quand je veux, et cela me rassure.

par Kato
Game Over, Tome 3 : Gouzi gouzi gouzi Game Over, Tome 3 : Gouzi gouzi gouzi
Midam   
J'ai carrément initié mon père au Game Over, et il en est aussi dingue que moi :D

par Aubinou