Livres
466 593
Membres
430 697

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Jamais un trajet en voiture ne m'avait paru aussi long. Malgré la limousine confortable, malgré le calme ambiant car tous somnolaient. Erwan allongé de tout son long sur la banquette de gauche. Nomély avec lui ; oui elle l'avait préféré à Cahl, car membre direct de sa meute. Koran avait posé sa tête sur mon épaule mais gardait les bras croisés sur son torse. En fait, seul le frère d'Ulrich et moi étions réveillés. J'étais épuisée, vraiment, mais je persistais dans ma volonté de ne pas m'assoupir.

Mon téléphone portable vibra et tout en le sortant de mon sac en prenant soin de ne pas réveiller le géant blond avachi sur moi, je jetai un rapide regard vers le mangeur-de-gens. Il avait le sien dans les mains et le fixait, l'air indifférent.

« Nouveau message »

J'appuyai sur l’icône afin d'afficher le texto.

« Il s'est passé quoi dans la maison ? C. »

Je répondis aussitôt :

« Pas tes oignons. »

« J'insiste. C. »

« Pas tes oignons = pas tes affaires. »

Il se racla la gorge et je devinai qu'il était agacé par mon message. J'envoyai aussitôt :

« Si tu veux savoir, quelque chose de similaire à ce qui se passait dans cette voiture à notre arrivée... »

Son texto mit du temps à me parvenir :

« Jalouse ? C. »

« AH AH AH »

Il jeta son téléphone à côté de lui pour le reprendre et finalement s'étendre sur sa banquette. Je crus sur le moment qu'il allait lui aussi s'endormir quand mon téléphone vibra une nouvelle fois.

« Moi je le suis. C. »

Immédiatement, mes yeux se levèrent de l'écran de mon portable pour le regarder mais il feignait dormir, un bras replié sous la nuque, les paupières closes

[Chapitre 3 : Pour que le loup sorte du bois, il faut qu'il ait un petit creux]

Afficher en entier

— Oh mon Dieu !

— Satisfaite ?

— Oh mon Dieu !

— Tu l'as déjà dit, marmonna le loup-garou.

Afficher en entier

— Tu parles de quoi ? Que vous avez fait vos plans en douce sans même m'en toucher un mot ? Oui. Quand je vois la façon dont vous me considérez, je regrette seulement de ne pas mesurer soixante centimètres supplémentaires et ne pas pratiquer le taekwondo. Vous méritez tous une branlée digne de ce nom. Loup ou pas loup.

Afficher en entier

_ Eh bien, le voile est levé quant à la couleur de ton pelage, annonça Cahl en tenant un pan de la couverture entre ses doigts, afin de mieux contempler ce qui me chatouillait les cuisses.

_ Qu-quelle couleur? demandai-je avec fébrilité.

_ Blanche. Aussi blanche que la neige, chuchota le loup-garou. Aussi pure que je suis les ténèbres, ajouta Cahl d'un ton étrangement dépouillé d'émotion.

Afficher en entier

_ T'es tout à fait mon type de nana, et si un jour tu en as marre de perdre ton temps avec les débiles de sauvages, je suis dispo'.

_ Dans une autre vie, sur une autre planète, quand je me réincarnerai en poisson rouge.

Afficher en entier

"Les pans de sa chemise largement ouverts sur son torse, Cahl m'adressa un long regard goguenard avant de sourire tout aussi narquoisement.

-Elizabeth?

-Oui?

-Ne me suis-je pas déjà dévêtu devant toi?

-Oui, mais si tu m'avais préalablement demandé mon avis, là aussi je t'aurai suggéré la salle de bain, vois-tu.

-Je vois, je vois même parfaitement bien. Elizabeth?

-Oui? réitérai-je sur le même ton frôlant l'innocence et guilleret à souhait.

-Ne t'ai-je pas déjà expressément spécifié que le sexe n'était pas ce que j'attendais de toi?

-Figure-toi que je m'en souviens. Néanmoins, puis-je te rappeler que tu es, à ce jour, le seul homme à avoir mis sa main dans ma culotte?

Cahl s'humecta brièvement les lèvres mais je voyais qu'il se retenait à grande peine de rire."

Afficher en entier

_ Cela inclut se dandiner en se tenant la main?

_ Oui, cela inclut se dandiner en se tenant la main. On devra également se dévorer des yeux, s'appeler par des petits surnoms absolument ridicules et marcher sur des nuages de barbe à papa roses, avec pour fond sonore de la musique pop folk.

"Oh mon dieu! C'est quoi ce plan foireux?!"

Afficher en entier

"Je vais dormir avec Cahl. Encore. Durant deux mois. Ce qui nous fait huit semaines. Cinquante-six nuits. Six cent soixante-douze heures sur un lit... avec Cahl. Dieu me hait. Sûr." # Beth

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode