Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Tenebra : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La Promesse Interdite, Tome 3 : Le Pacte de Sang La Promesse Interdite, Tome 3 : Le Pacte de Sang
Gena Showalter   
Wahou...
Je vais faire cours: Ce tome est un vrai rouleau compresseur.
Il contient énormément de rebondissements. A aucun moment on arrive à deviner ce que l'auteur nous réserve.
Chaque chapitre a son lot de surprises.
Chaque personnage est mal mené.
Ils souffrent tous et on souffre pour eux.
Plus on approche de la fin, plus on a le coeur qui se brise. Et quelle fin!!!
C'est tout bonnement diabolique.
On se dit: "Non, l'auteur ne peut pas terminer la saga comme ça... ce n'est pas possible"
Heureusement, il y aura bien un tome 4 mais il faudra être très très très patient.
Pas avant 2013.

par Adèle
Psi-Changeling, Tome 14 : L'Espoir brisé Psi-Changeling, Tome 14 : L'Espoir brisé
Nalini Singh   
La fin d'un Âge et le début d'un autre.

Ce livre est, à mes yeux, le plus beau de la série à ce jour avec le tome 12, Heart of Obsidian, avec lequel il partage plusieurs traits communs - j'y reviendrai. Attention, commentaire long ! mais le livre le mérite :) Quelques spoilers narratifs majeurs pour les tomes 12 et 13 non parus en VF à ce jour.

Shards of Hope suit l'histoire d'Aden et Zaira, deux Arrows (Flèches) mortels, puissants, entraînés pour être les assassins les plus redoutés du PsyNet. Mais l'ère des Arrows au service des Conseillers est révolue depuis la chute de Silence, et l'escouade des Arrows est devenue irrémédiablement un acteur majeur de la Coalition Dirigeante (Ruling Coalition). Aden et Zaira sont ciblés, poursuivis et chassés, et s'engagent dans les premiers chapitres du roman dans une course contre la montre pour fuir leurs assaillants.
Leurs capacités létales sont évidentes dès les premières lignes. Blessés et perdus dans l'inconnu, ils parviennent à s'échapper et nous permettent de rencontrer un nouveau groupe de Changelings léopards, les RainFire dirigés par Remi.
Leur guérison chez les RainFire et le bref répit offert par la tempête qui rage dehors nous laissent apercevoir la puissance du lien déjà existant entre Aden et Zaira. Il est celui qui est toujours revenu pour elle, et elle est celle qui tuerait pour lui en un battement de coeur. Leur loyauté dépasse Silence, leur instinct protecteur presque violent dans son intensité.. et leurs âmes marquées, chacune à leur manière, par leur passé.
Une fois de retour dans leur fidèle escouade d'Arrows, ils doivent faire face à de nouvelles menaces, internes et externes. Les Psys ne sont pas tous contents avec la chute de Silence. Les Arrows n'ont pas tous trouvé le calme offert par les E-Psys. Les Changelings et les Humains ne sont pas tous satisfaits du status quo. Et si le pouvoir de Kaleb n'est pas attaqué directement, tous les autres membres de la Ruling Coalition doivent lutter pour maintenir leur pouvoir. Nikita Duncan, Anthony Kyriakus, les E-Psys, et les Arrows. Tous sont menacés, et pour la première fois de la série, Aden prend sa place légitime dans le monde qu'il a protégé et aidé à créer. Il se révèle être un pouvoir mortel et puissant, quelque chose qu'il a toujours dissimulé... mais plus maintenant. Aden Kai est prêt à s'imposer pour défendre ses Arrows et sa Zaira, et il est prêt à exposer la nature de ses dons Psys s'il le faut.

Aden est un personnage présent depuis quasiment le début, tandis que Zaira n'est apparue que très récemment, mais les deux personnages sont immédiatement attachants.
Aden veut bâtir un meilleur futur pour l'escouade, veut voir les Arrows devenir une famille et un sanctuaire pour ces Psys aux capacités mortelles. Il est un bâtisseur, un visionnaire, qui endosse responsabilité sur responsabilité avec une force et un honneur irréprochables. Bien qu'il se dise Silencieux, il est très vite évident qu'il ne l'a jamais vraiment été... et malgré ses dires, Zaira n'a jamais été qu'un simple soldat pour lui.
Zaira est une Arrow accomplie, une Tp de grade 9.8 spécialisée en combat mental et en arts martiaux. Petite et létale, elle a traversé l'enfer avant de trouver Aden et les Arrows, et en porte les dures cicatrices. Elle n'a pas non plus atteint Silence. Elle a brutalement enfermé ses émotions pour survivre, et fuir les ténèbres qui menacent de la consumer.
Elle est l'épée noire dans son dos, pendant qu'il protège les plus innocents d'entre eux. Elle est son soutien infaillible, son commandant le plus fiable, et plus que tout, elle est le feu qui le guide chaque jour.
Leur relation m'a fait penser à celle de Kaleb et Sahara (et je ne suis sans doute pas la seule à penser que ce couple-là avait mis la barre très, très haut). À l'instar de Kaleb, Aden est un leader né, qui a su patienter avant de prendre le pouvoir et de se révéler un pouvoir en lui-même. Zaira est son roc et son ancre dans la tempête de changements qui ont lieu sur le Net et en dehors. Comme pour Kaleb et Sahara, le lien entre eux existe depuis longtemps, depuis qu'Aden a sorti Zaira de ses ténèbres. et comme pour Heart of Obsidian, la trame narrative est marquée d'événements chaotiques partout dans le monde, révélant à quel point Aden et Zaira sont au coeur des Arrows ... et du nouvel ordre politique mondial. Leur romance est tendre, accompagnée de ce fameux "manuel" que semblent se transmettre les Arrows depuis Judd jusqu'à Vasic, avec des moments intenses, d'autres sexys, d'autres encore amusants.

Heart of Obsidian marquait la chute de Silence.
Shield of Winter, le début du Honeycomb Protocol et l'éveil des E-Psys dans le rôle qui leur est destiné.
Shards of Hope est un tome de transition. Transition entre l'âge de Silence et l'âge de l'émotion. Les Psys ne sont plus forcés d'enterrer leurs sentiments, et de multiples signes à travers le livre laissent espérer un avenir plus doux, plus joyeux.


Shards of Hope est la fin d'un arc narratif - l'arc Silence, et il en est l'apothéose. Là où le tome 12 révélait la beauté qui pouvait naître sous l'horreur de Silence, ce tome 14 révèle ce qu'il peut arriver au-delà de Silence.
Après presque quatre heures de lecture avide (ce tome est massif, 484 pages en grand format, 82 chapitres), on se sent fiers des personnages.
Fiers de ces Psys, Changelings et Humains qui ont changé le monde, depuis la cardinale E-Psy qui avait un défaut trop dangereux jusqu'aux Arrows prêts à donner leurs vies pour le PsyNet; en passant par l'ex-Arrow prêt à tout pour sauver sa famille, la J-Psy et son mari Humain qui deviennent les conseillers personnels de l'une des femmes les plus dangereuses au monde, la cardinale X-Psy et son Alpha qui défient les lois de la logique, et bien entendu le dual cardinal mortel qui a donné le PsyNet à sa chère Sahara. Tous ces individus ont formé le monde tel qu'il est à la fin de Shards of Hope. Chacun d'entre eux a contribué à une brique enlevée du mur de Silence et des préjugés; chacun d'entre eux a donné son amour et sa loyauté à ce nouvel ordre mondial de paix et de coopération.

Aden incarne le changement, et le début d'un nouvel arc narratif - celui des accords de la Trinité et de la Fédération de la Terre Unie (Trinity Accords, United Earth Federation). Ils font face à un nouvel adversaire, mais après Shards of Hope, j'ai foi en eux. Le Consortium peut venir. Entre la gouvernance de la Ruling Coalition sur le PsyNet, le pouvoir détenu par les Changelings, et la coopération égale des Humains, le monde de Psy-Changeling est bien gardé et prêt à affronter cette nouvelle menace.

"We can decide to reach for the stars."
Aden.
Paranoïa, Tome 1 Paranoïa, Tome 1
Melissa Bellevigne   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2016/03/28/paranoia-melissa-bellevigne/

Paranoïa nous entraîne d’abord dans la vie de Lisa, psychiatre de renommée, appelée en dernier recours pour une patiente compliquée : Judy. Cette jeune femme ne parle à personne et semble voir un homme que personne ne voit et on confie à Lisa sa prise en charge. Petit à petit, Judy va prendre confiance et s’ouvrir à Lisa en lui livrant son histoire, ou en tout cas son délire.

Les personnages sont intéressants mais j’ai trouvé qu’il y en avait très peu. On est immiscé au coeur d’un groupe restreint. Le récit est raconté avec un changement continuel des points de vue entre Lisa et Judy majoritairement. J’ai trouvé ça très bien fait. Cela permet à l’auteure de nous emmener là où elle le souhaite au moment où elle le souhaite. On ne vit pas le récit de Judy dans sa chambre de psychiatrie. On est en dehors, au moment où elle le vit et c’est beaucoup mieux !
Malheureusement, j’ai trouvé que les personnages n’étaient pas assez exploités : on reste vraiment en surface de leur personnalité. Leurs sentiments sont expliqués directement, superficiels et souvent trop exagérés donc peu crédibles à mon avis.
Une romance arrive en plein milieu du récit sans qu’elle n’ait vraiment été annoncée, sans qu’il y ait réellement de signes avant-coureurs et cela m’a déconcerté. J’ai eu l’impression que c’était posé là, au milieu, parce que l’auteure en avait besoin à ce moment-là et pas à un autre mais ce passage de l’objet détesté à l’objet adoré, l’amour de sa vie est vraiment trop brutal. Le lecteur en est décontenancé.

Côté intrigue, l’idée était vraiment bonne. L’histoire semblait mêler la psychiatrie et le paranormal dans un doute perpétuel… Cependant, j’ai trouvé l’intrigue trop peu développée. Il y a clairement de bons éléments mais, encore une fois pas assez travaillés à mon goût. On ne va pas en profondeur, on ne va pas jusqu’au bout des choses.

De plus, pour ceux qui ne le savent pas, je suis interne en psychiatrie. Et ma formation m’a totalement empêché d’apprécier ma lecture. Je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire à cause de l’aspect psy de celle-ci que j’ai trouvé très maladroit. On voit qu’il y a eu peu de recherches sur la question. On reste dans les idées populaires. Les termes psychiatriques ne sont pas utilisés correctement et pourtant, si leur définition avait été connue de l’auteure, leur usage aurait été clairement adapté dans ce récit où l’on oscille entre folie et paranormal. J’ai trouvé que ces termes étaient balancés de temps à autre pour rappeler qu’on parlait un peu de psychiatrie mais en n’en saisissant pas vraiment le sens. Le sujet principal n’est pas maîtrisé et je pense que s’il l’avait été, cela aurait pu magnifier le roman.
On nous fait miroiter une jeune fille en plein délire de persécution avec le mot « Paranoïa » et pourtant il n’en est rien. Oui, elle est persécutée dans son délire par plusieurs personnes (au nombre de 2…) mais un vrai paranoïaque est persécuté par toutes les personnes qui l’entourent et ne fait vraiment confiance à personne. Et encore, cela n’est qu’un exemple parmi d’autres.

L’histoire de Lisa, la psychiatre, est vraiment très intéressante. Cependant, elle est mise au second plan et là encore, j’ai eu l’impression qu’on n’allait pas jusqu’au bout des choses. Son récit n’est pas trop mal intégré à l’histoire en elle-même mais j’ai trouvé que ça se surajoutait comme quelque chose » en plus » et pas assez abouti.
Le déroulement et la fin restent très prévisibles. Il n’y a aucune surprise. J’ai trouvé que la fin arrivait trop tôt. Le roman se termine à un moment clé attendu depuis le début par Lisa et il manque, selon moi, la conclusion.
L’auteure laisse un peu de doute au lecteur, oscillant toujours entre le paranormal et la psychiatrie, mais Lisa explique en quoi ses troubles peuvent en effet être plutôt psychiatriques. D’ailleurs, j’ai trouvé la phrase sur la couverture en trop « L’autre est la seule à la croire » . Lisa ne croit pas Judy, à aucun moment. Elle fait seulement son travail de psychiatre qui est d’écouter les patients expliquer leur délire et en tirer des conclusions internes sur la façon de la prendre en charge. Elle ne croit pas en son délire, elle lui donne juste suffisamment confiance pour qu’elle se livre…

En conclusion, ce livre était plein de bonnes idées à l’état brut. Le résumé et la couverture m’avait clairement donné envie ! Malheureusement, je n’ai pas été séduite car l’histoire est, à mon sens, trop peu développée. Le sujet dominant, l’aspect psychiatrique n’a pas bénéficié d’assez de recherches pour tenir la route et en étant interne en psychiatrie, cela m’a empêché d’entrer vraiment dans l’histoire.
Cependant, je pense que si vous n’y connaissez strictement rien dans cette discipline, ce roman peut tout à fait vous plaire. Les personnages sont attachants, le changement perpétuel de point de vue est intéressant et la frontière entre le délire et le paranormal est assez mince pour en faire douter plus d’un ! N’hésitez donc pas à vous lancer et à vous faire votre propre idée ! :)

par Mayumi
Demonica, Tome 5 : Péché absolu Demonica, Tome 5 : Péché absolu
Larissa Ione   
Et bien c'est avec une petite pointe au coeur que j'ai fermé mon tome aujourd'hui. Le dernier pour le moment de Demonica et l'un de mes favoris.

Une fois encore l'auteur a su jongler avec les différents point de vue de chaque personnages et nous a permis de retrouver ceux d'avant mais également des nouveaux et anciens découverts furtivement dans ceux d'avant. ( Luc, le frère de Runa ...)

Cette fois nous suivons Sin et je dois dire que ce personnage haut en couleur m'a plut dès son apparition dans les tomes. Elle est un mélange de tous ses frères, beaucoup de similitudes avec Wraith et une répartie que j'adore. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, elle ne se baisse pas devant un mec et elle n'hésite pas à se salir les mains.

Nous retrouvons Sin qui est devenu le chef des assassins mais aussi la responsable d'une grande épidémie chez les wargs. De là, elle va être pourchasser par des assassins afin de la tuer, elle va être piéger par un mec qui veut se servir d'elle, elle va tomber amoureuse et découvrir le vrai sens du mot famille.

Conall, un dhampire va donc l'aider et tomber sous son charme mais surtout devenir accro à son sang ce qui va mettre encore plus en danger Sin. Petit à petit il va la dompter et lui apprendre à ressentir des émotions.

Ce passage lorsque Sin libère tout ce qu'elle a accumulé est vraiment poignant sans compter cette scène lorsqu'ils font l'amour tous les deux et non une partie vite fait dans un coin... L'auteur a su y mettre les mots et faire passer des émotions fortes.

Ce tome permet également de découvrir un nouveau personnage Karlene qui ne va pas débarquer toute seule et ainsi permettre à Luc de ne pas perdre sa part d'humanité...

L'auteur a réussis a mettre " tout le monde en couple" mise à part Reaver mais je crois qu'un tome est prévu pour lui ... Elle a aussi ouvert la porte sur les chevaliers, ses hommes sur leur monture qui vu les aperçu promettent des bons moments de lectures...

Alors je dois dire aussi que le suspense est a son comble parce qu'à plusieurs reprises nos héros frôle les limites... [spoiler]Ils arrivent même a mourir et a être ressusciter! J'ai vraiment cru que Conall était définitivement mort lors qu'il demande à Luc de lui enfoncé la dague dans le coeur et lui brise la nuque[/spoiler] J'ai eu la boule au ventre surtout CE passage qui m'a mis les larmes aux yeux [spoiler]quand les frères de Sin se greffent à elle pour la soutenir parce que son mec est mort[/spoiler]

Une fois encore la famille est mise en avant dans ce tome. Les frères malgré leur pics entre eux et leurs caractères sont solidaires et surtout très protecteurs envers Sin. Mais je crois que le moment qui montre leur lien entre eux et l'amour fraternel c'est quand Lore demande [spoiler]le sperme d'un de ses frères pour avoir un enfant avec Idess, aucun ne refuse bien au contraire[/spoiler]. Cette demande permet aussi de voir que Eidolon et Tay vont également agrandir leur famille.

Emotion, amour, humour, suspense, action, toute une palette qui m'a transporté ! J'ai adoré ce tome sur Sin et Conall qui forment un superbe couple et j'espère vraiment tous les retrouver dans les tomes spin off et suivre leur évolution.

par Vidia
Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 1 : Guerre Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 1 : Guerre
Larissa Ione   
Génial.
Le début est un tout petit long mais nécessaire (explications sur les cavaliers et les prophéties de l'apocalypse).
Mais une fois que les 2 personnages principaux, Ares et Cara, se rencontrent, ça devient vite une addiction.
L'action est au rendez-vous et les pages défilent très vite.
Et quelle magnifique couverture...
A lire absolument.


par Adèle
Marjane, Tome 2 : Le serment Marjane, Tome 2 : Le serment
Marie Pavlenko   
Le second tome de Marjane faisait partit des sorties que j'attendais avec une certaine impatience. Je remercie donc les éditions PKJ pour cet réception !

L'univers de Marjane m'avait conquise lors que premier tome, je me suis donc lancée avec plaisir dans Le serment afin de découvrir la suite des aventures de Marjane, Mats, Jack et cie.

Si j'avais globalement l'histoire en tête, je l'avoue, j'ai mis un certain temps à me plonger à nouveau dans l'histoire qui pourtant est toujours aussi prenante. Je pense que c'est surtout lié à ma dernière lecture et aussi à la multitude de personnages. Les changements de points de vue m'ont assez déroutée.

Passé la moitié du roman, j'étais pleinement dedans, si je puis dire et je peux vous dire que notre Marjane ne va pas être à l’abri de tout repos. Ce second tome se révèle assez différent du premier, où l'on découvrait vraiment l'univers et la situation. Ici, Marjane fait de nombreuses découvertes et les retournements de situations sont nombreux.

Ce que je retiendrais le plus de ce second tome ? Les cent dernières pages. Un véritable mélange de rebondissements, de découvertes et de tous nos personnages n'en sortiront pas indemne. J'ai terminé ma lecture totalement choquée par les évènements en me disant que l'attente pour le troisième tome serait encore plus dure que pour celui-ci. Décidément, Marie Pavlenko aime jouer avec nous et nous laisse dans un flou et un suspense total !

En conclusion, je dirais que je suis toujours aussi fan de l'univers qu'à crée Marie Pavlenko, bien que ce second tome soit un tout petit peu en-dessous du premier !

par Carole94P
Chroniques des Arcanes, Tome 3 : Dead of Winter Chroniques des Arcanes, Tome 3 : Dead of Winter
Kresley Cole   
PS : J'ai lu ce livre en anglais (pas le choix, hein !)

Qu'est-ce que je suis dégoûtée !! J'adore l'histoire, l'univers créé, le principe du jeu et des arcanes, les personnages ... mais je déteste les triangles amoureux ! Pourquoi ? Parce que cette p**ffiasse d'héroïne choisit TOUJOURS le mec que j'aime pas ! Et une fois encore, ça n'a pas loupé ...

Bien sûr, je ne vais pas vous dire lequel Evie choisit (c'est quasiment la seule avancée du tome) mais j'étais tellement abasourdie et en colère quand elle décide que j'avais envie de hurler "Je te déteste ! Comment peux-tu lui faire ça ? JE TE DETEEESTE !!"

Voilà. Tout ce que je pourrais dire de plus, c'est chanter les louanges du Mec dont je suis tombée amoureuse à la place d'Evie et raconter tous les moments mignons ou sexy qu'ils vivent ... Du coup, je vais attendre de me calmer avant de (peut-être) enchaîner sur le tome 4.

par Alienor6
Chroniques des Arcanes, Tome 4 : Arcana Rising Chroniques des Arcanes, Tome 4 : Arcana Rising
Kresley Cole   
J'ai beaucoup moins apprécié ce tome à cause d'Evie trop entêté à sauver Jack sans vraiment penser aux autres. Après quelques temps elle justifie son acte par le fait de sauver Selena, et les soldats mais je l'a trouve surtout égoiste. Heureusement en retrouvant son ame soeur elle redevient la fille que j'appréciais. La fin est intéressante pour le dernier tome ... [spoiler]mais grosse déception du faitt que Jack soit en vie ![/spoiler]

par Galop32
L'Héritage des Syrénas, Tome 3 : Neptune L'Héritage des Syrénas, Tome 3 : Neptune
Anna Banks   
Quelle déception, vraiment! J'ai lu les deux premiers tomes il y a quelques mois et je les avais adoré, par contre en lisant ce dernier tome je me suis carrément ennuyée. J'ai failli arrêter la lecture (après tout, il y a tellement à lire!) mais je me suis dit que c'était dommage de ne pas terminer la série. On ne retrouve malheureusement pas vraiment cet humour qui m'avait bien fait rire dans les tomes précédents. J'ai aimé le changement de décor (puisque l'histoire se déroule sur terre, [spoiler]dans une colonie de métis[/spoiler]), et bien qu'il y ait eu pas mal d'action j'ai trouvé le tout répétitif, artificiel et ennuyeux. Pas vraiment de surprises, Emma et Galen passent tout le roman à se chercher (puisqu'ils se retrouvent seulement au dernier chapitre il me semble) et à se torturer inutilement, c'est très énervant. De plus, j'ai trouvé la relation d'Emma et de Reed carrément superficielle et tout à fait immature.

par Pluie9
La Confrérie de la dague noire, Tome 13 : L'Amant des ombres La Confrérie de la dague noire, Tome 13 : L'Amant des ombres
J.R. Ward   
C'est un tome principalement consacré aux deux frères Trez et iAm.
Pour Trez, préparez vos mouchoirs, je ne vous dis que cela !
J'ai beaucoup apprécié l'histoire d'iAm et cette sorte d'ironie tragique qui se révèle à la fin quand [spoiler]on découvre qu'il était promis à la princesse depuis sa naissance, alors que justement ils sont tombés amoureux, comme si les étoiles avaient tout juste ![/spoiler]
Mais nous suivons aussi, en parallèle, la progression de la relation entre Leyla et Xcor. [spoiler]pas grand chose de nouveau, on se doutait déjà qu'elle ne venait pas le voir seulement par obligation ; là elle commence à assumer qu'il l'attire, lui en revanche est encore loin d'accepter ses sentiments [/spoiler]Je pense qu'elle mériterait un tome à elle seule, j'espère que ce sera le cas par la suite ?
On voit aussi évoluer Rhage, dont on avait pas beaucoup parlé depuis le tome , mais je n'ai pas trouvé ces passages très utiles, ni très crédibles : [spoiler]des crises de panique ? pour un homme qui peut se transformer en dragon ? bof ! [/spoiler]
Un nouveau personnage féminin, Paradise, semble prometteur: une jeune aristocrate qui voudrait vivre sa vie au lieu de se marier comme l'impose la glymera.
Assail et Throe font des méchants tout à fait haïssables.
Les passages qui se déroulent au palais de la reine apportent du changement (décor, étiquette, croyances...) j'ai bien aimé ces nouveautés.
Dans l'ensemble je dirais donc que la lecture était aussi agréable que pour les autres tomes, même s'il devient un peu difficile de s'y retrouver avec la multiplication des personnages et des intrigues entrelacées.

par IsaR