Livres
567 875
Membres
622 748

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Sleepwxlker 2018-06-25T00:12:56+02:00

- Qu’est-ce que tu ferais, si je me rasais la tête ?

- Je te tuerais ? Et comme j’ai des contacts avec un cabinet d'avocats très réputé, j’aurai de fortes chances de m’en tirer.

Tate rit doucement et poussa Logan de sorte à le faire rouler sur le dos.

- Non, sérieusement.

Logan tourna la tête sur l’oreiller et parcourut du regard la crinière épaisse de Tate. Puis il reporta son attention sur les yeux qui l’observaient.

- Il se pourrait que je pleure. Pendant des jours.

- À cause de mes cheveux ? Ça repousse, tu sais.

- Ouais, mais ça prend des mois, grommela-t-il. Tu veux bien arrêter d’en parler aussi calmement ? Tu me fais stresser.

Afficher en entier

« Me regarderas-tu à nouveau comme avant ? » [………]

« Non », répondit finalement Logan et Tate sentit son cœur sombrer. « Je ne te verrai plus jamais de la même façon. Parce qu’avant ça, je ne savais pas à quel point tu étais essentiel à ma vie pour que je me sente vivant. »

(Trad. perso)

Afficher en entier
Extrait ajouté par Idole 2021-03-02T20:25:10+01:00

Tate le contemplait comme s'il était le centre de son univers - il espérait que ce soit le cas, car il n'avait jamais été plus évident qu'en cet instant que Tate était le sien.

- A quoi tu penses ? Demande Tate. Dis-le-moi.

Logan se leva et posa ses lèvres au coin de sa bouche.

- Hm, eh bien... Ce à quoi je pensais... pourrait bien te faire paniquer...

[...]

- Alors, Logan, fais-moi paniquer.

Et à peine l'entente de ces cinq mots, Logan comprit qu'il avait trouvé son chez-lui.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Idole 2021-03-02T20:16:48+01:00

- Je crois qu'il y a quelque chose chez toi qui...

Logan l'arrêta.

- Qui ?

Tate effleura sa joue et se contente de répondre :

- Qui éveille une partie de moi. Et je ne crois pas que notre âge y aurait changé quelque chose.

Afficher en entier
Extrait ajouté par kmrct89 2020-05-10T19:21:01+02:00

- Si vous êtes ici pour me dire de partir, oubliez ça, reprit-il. Je ne partirai pas tant que je ne l'aurai pas vu. Même si je dois attendre deux jours, deux semaines, deux putains de mois... Je ne partirai pas.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marlene2303 2019-09-08T17:03:05+02:00

« – JE T’AIME, DÉCLARA-T-IL, ET LORSQUE LOGAN CROISA SON REGARD, IL SAISIT SES MAINS. JE L’IGNORAIS COMPLÈTEMENT, QUAND TU T’ES ASSIS POUR LA PREMIÈRE FOIS FACE À MOI, CE SOIR-LÀ… J’IGNORAIS CE QUI ME MANQUAIT, SOUFFLA TATE. C’ÉTAIT TOI. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Opalinne 2019-06-15T10:04:47+02:00

— À quoi tu penses ? demanda Tate. Dis-le-moi.

Logan se leva et posa ses lèvres au coin de sa bouche.

— Hm, eh bien... Ce à quoi je pensais... pourrait bien te faire paniquer.

Tate s’immobilisa contre lui, et lorsqu’il fit courir ses doigts le long de sa mâchoire, son corps fut parcouru d’un frisson.

Logan noua ses bras autour de sa nuque et s’y accrocha pendant que Tate déposait des baisers le long de sa joue, remontait jusqu’à son oreille et enfouissait son nez dans son cou. Ses boucles effleurèrent la tempe de Logan, et il répéta ces mots qu’il avait prononcés lorsque tout avait commencé.

— Alors, Logan, fais-moi paniquer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Izusa 2018-08-07T16:29:34+02:00

Je ne te verrai plus jamais de la même façon. Parce qu’avant ça, je ne savais pas à quel point tu étais essentiel à ma vie pour que je me sente vivant.

Afficher en entier

Un léger rire fit vibrer le torse de Tate, qui traça les contours de sa mâchoire du bout du doigt.

Logan ferma les yeux à son contact et annonça dans la quiétude de la chambre :

— Je voulais te le dire avant que tu ne l’entendes de la bouche de quelqu’un d’autre… Chris est passé à mon bureau, aujourd’hui. Cole avait fixé le rendezvous. C’est sûrement sa façon de s’assurer que je suis capable de le « gérer » en tant que client ou s’il ne nous apporte que des problèmes.

Les phalanges de Tate s’interrompirent, puis il les fit descendre le long de son menton, s’en saisit fermement et lui releva la tête afin de lui faire face.

Logan s’attendait à ce qu’il l’interroge – sur la raison de sa venue ou sur la façon dont l’entretien s’était déroulé – mais au lieu de cela, Tate lui lança un regard qui fit aussitôt réagir son coeur et son sexe. Il brillait d’agacement et de jalousie.

Et bon Dieu que ça m’excite…

— Il t’a touché ?

Logan resongea à l’instant qu’il avait passé avec Chris dans son bureau et se demanda s’il devait…

— Il t’a touché, Logan ?

Sa voix rauque et les doigts serrés sur son menton signifiaient clairement que Tate exigeait une réponse – tout de suite.

— Il m’a attrapé par le bras…

Avant même qu’il ne puisse exprimer le fond de sa pensée, Tate l’interrompit :

— Et ?

— Et, enchaîna Logan, c’est tout. Il voulait parler de notre passé. Je ne voulais pas. Fin de l’histoire.

Tate le jaugea, comme pour tenter de décider s’il croyait ce qu’il disait ou non, quand soudain, il le plaqua brusquement dos au matelas et se hissa audessus de lui. Logan sentit son coeur marteler dans sa poitrine et attendit ce qui sembla lui durer des heures, puis Tate se pencha et pressa sa bouche contre la sienne.

Le baiser fut dur et rapide, comme s’il avait cherché à le marquer comme sien, et lorsqu’il leva la tête, il jura :

— S’il te retouche encore, je vais être le troisième à coller mon poing dans la gueule de ce fumier.

Logan enfouit ses doigts dans ses cheveux et l’attira à lui pour suçoter ses lèvres.

— T’es bien possessif… Ça me va parfaitement, je dois dire.

— Il veut te récupérer, pas vrai ? demanda Tate comme s’il n’avait jamais ouvert la bouche.

Logan ignorait si Tate était inquiet ou tout simplement fou de rage. Quoi qu’il en soit, il devait s’assurer qu’il comprenne qu’il n’avait pas à s’en faire.

Il referma ses jambes autour de la taille de Tate et mordilla gentiment sa mâchoire pour remonter jusqu’à son oreille.

— Si c’est le cas, pas de bol pour lui. C’est toi que je veux, et c’est tout ce qui compte.

Afficher en entier

— Tu ne manges pas ? s’enquit Tate en se bottant mentalement les fesses pour être aussi lâche.

— Si, répliqua Logan en s’emparant de sa fourchette. Tu ne parles pas ? Tu préfères rester là à faire la gueule en fixant ton assiette ?

— Je fais pas la gueule.

— Si.

— Je réfléchis, expliqua Tate. C’est différent. Et je pense que tu devrais être habitué à cette expression, depuis le temps.

— Oh, je la reconnais très bien, oui. Je voulais simplement en avoir le coeur net. Bon, eh bien, je vais me contenter de rester là, à manger mon délicieux petit déjeuner en silence jusqu’à ce que tu sois prêt.

Tate esquissa un sourire narquois et étira l’une de ses jambes devant lui.

— Toi, tu vas rester assis en silence ?

— Ouaip, répondit Logan avant de porter une fourchette pleine de nourriture à sa bouche et de l’enfourner entre ses lèvres.

Puis il montra ses dents à Tate, libéra l’ustensile et lui adressa un sourire.

— Je suis capable de me taire.

— Non, tu ne peux pas.

— Si, je peux.

Tate ne répondit pas. Au lieu de cela, il entreprit de manger son repas dans un silence total. Il regarda Logan en faire de même, et lorsque les secondes qui s’écoulèrent se muèrent en minutes, Logan se pencha en avant sur sa chaise.

Tate saisit son verre de jus de fruits et le porta à ses lèvres. Après en avoir pris une gorgée, il le reposa et fit mine de parler. Logan écarquilla légèrement les yeux, visiblement impatient, mais Tate se remit à manger, prenant un immense plaisir à ce petit jeu.

Puis il vit Logan serrer les dents, comme pour s’empêcher d’ouvrir la bouche – peut-être était-il en train de se mordre la langue dans le but de garder le silence –, et alors qu’il s’apprêtait à céder, Logan craqua le premier.

— OK, bon, visiblement, je suis incapable de me taire. Content ?

Tate croisa les bras sur sa poitrine.

— Nan, je te préfère la bouche ouverte. Mais…

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode