Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Tequila : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Larmes d'Artamon, Tome 1 : Seigneur des Neiges et des Ombres Les Larmes d'Artamon, Tome 1 : Seigneur des Neiges et des Ombres
Sarah Ash   
Ce roman a tout en main pour être passionnant à lire. Un bon style, de bons personnages, et enfin une histoire intéressante, pas forcément originale mais qui tient la route.
Pourtant, je n'ai pas accroché. Je me suis même ennuyée.
Je retenterai le coup quand je ne saurai plus quoi lire dans ma PAL, j'étais peut-être pas bien lunée *rires*
Les mendiants des mers, Tome 1 : Le Sceau de Ran Les mendiants des mers, Tome 1 : Le Sceau de Ran
Paul Kearney   
C'est plutôt bien écrit, les personnages sont assez charismatiques... mais ces deux premiers tomes m'ont laissé comme une impression que l'univers et le personnage central sont tout de même un peu légers.
Sans doute parce que les livres sont assez courts, et qu'au rythme des T.1 et T.2, la série complète initialement prévue de 5 tomes je crois couvrirait des péripéties qui tiendraient habituellement en un volume ou deux.

La série avait commencé à paraître en VO chez Bantam qui l'avait interrompue après le tome 2, sa reprise par un autre éditeur est je crois en cours de discussion. Il risque donc de s'écouler encore un petit moment avant la parution de la suite et son éventuelle traduction française.

par Aude
Le Roi d'Ys, Tome 1 : Roma Mater Le Roi d'Ys, Tome 1 : Roma Mater
Poul Anderson   
Quel plaisir de prendre à nouveau la mer ! Bien campé près de la lisse de couronnement du navire de transport, près de la sculpture en forme de tête de cygne qui décorait le pont arrière, Gratillonius jeta autour de lui un regard ravi. Devant lui se trouvait le rouf, sur lequel deux hommes tenaient les rames de gouverne afin de garder le cap dans des eaux agitées. La superstructure dissimulait à ses yeux le pont principal, les chaloupes, les soutes, les matelots et les légionnaires. Le mât se dressait au-dessus de lui. La grand-voile carrée et le hunier triangulaire se gonflaient sur fond de vifs nuages gris et de vagues couleur de malachite. Gratillonius distinguait également l’espar qui saillait au-dessus de la proue et la voile d’artimon qu’il portait.
Pas un autre bâtiment en vue. Voilées par les embruns, les blanches falaises de Bretagne sombraient sous l’horizon, mais Gratillonius discernait toujours le phare qui surplombait Dubris. De l’autre côté poignaient les collines gauloises, tout aussi vagues dans le lointain.
Le navire roulait et tanguait comme doué de vie. L’eau grondait, soufflait, craquait. Le vent tourbillonnait, arrosant ses lèvres d’une pluie salée. Bois et gréements grinçaient. Les muscles de Gratillonius savouraient les efforts dépensés pour le tenir debout. Demain, il reprendrait la route, et cela aussi était bon, car il allait découvrir de nouvelles contrées avant de parvenir à Ys la magique. Mais Mithra soit loué pour ce bref voyage en mer.
Néphilim, intégrale 1 : Les Déchus Néphilim, intégrale 1 : Les Déchus
Fabien Clavel   
Pour commencer, l'objet en lui-même est superbe : la couverture est magnifique (en plus le vernis sélectif sur les signes ésotériques donne un cachet supplémentaire). Le style de l'auteur est excellent, on rentre tout de suite dans l'histoire et on se laisse porter.
La deuxième partie est plus onirique que la première.
J'ai hâte d'avoir la suite en octobre !

par Moustik
June, Tome 1 : Le Souffle June, Tome 1 : Le Souffle
Manon Fargetton   
"June" est une déception. J’ai eu du mal à le terminer mais je suis quand même parvenue à mes fins !

L’histoire aurait pu être intéressante si l’auteur avait su dès le début poser les bonnes bases.

Et pourtant, le début du livre semblait démarrer sur de bonnes positions et promettait des aventures enrichissantes et palpitantes… que nenni ! Malgré une écriture fluide, l’intrigue ne tient pas la route. Je n’ai absolument rien retenu des Sylphes, de leur monde et leur agissement sur le commun des mortels. On en sait peu sur le pouvoir de June : à vrai dire ça traîne trop en longueur, c’est au dernier moment qu’on obtient un peu plus d’information. Je sais que l’auteur voulait mettre au parfum le lecteur pour mieux entretenir le suspens, mais le charme n’a pas opéré chez moi.

Les personnages sont plutôt fades, c’est bien dommage que Manon Fargetton n’ait pas davantage mieux travaillé leur personnalité car ils méritaient qu’on leur attribue toute notre attention sur eux.

Autre défaut : l’auteur jongle mal entre la rapidité et la lenteur. Je m’explique : durant le premier quart de l’ouvrage, June essaye de comprendre, de se familiariser avec son pouvoir mais n’arrive à rien. Un ennui total, il ne se passe rien, on tourne autour d’un pot de chambre quand pouf ! d’un chapitre à l’autre deux ans se sont écoulés. Comme ci de rien n’était. Là je n’ai pas compris Manon Fargetton. Pourquoi faire écouler deux ans pour qu’enfin les choses se mettent un p’tit peu à bouger ? J’étais confuse et je le demeure toujours autant. Sinon, certaines scènes m’ont aussi paru bâclées.

En conclusion : une histoire et une intrigue maladroite, bancale qui aurait pu être mieux remédier.

Moirin, tome 1 : Naamah's Kiss Moirin, tome 1 : Naamah's Kiss
Jacqueline Carey   
Il m'est vraiment difficile de commenter ce livre sans le comparer aux deux autres séries de l'auteur, je pense que si je l'avais lu en premier je l'aurai adoré mais après kushiel, ce livre ne tiens pas la comparaison. Certes, il se passe dans le même univers mais on ne retrouve pas le coté politique/espionnage. Autant dans Imriel c'est le côté "aime comme tu l'entends" qui manquait face à la politique trop présente autant ici, j'ai eu l'impression que l'héroine se laissait porter par son destin (en tant qu'élue de son dieu) et par naahmah. Elle aime, tous et toutes, mais sans la passion de Phèdre ni l'aspect amant maudit qu'on retrouve chez Imriel. Il m'a également manqué la fierté d'Angeline, l'éclat que tout le monde voit chez eux surtout quand ils sont hors de leur pays. Ici, Moirin a l'air d'être le personnage secondaire dans l'histoire de quelqu'un et c'est dommage.
En positif, on retrouve l'aspect de fresque historique, le fait de voyager, d'être guidée par les dieux, j'ai aimé savoir ce que sont devenus les personnages que l'on connait, même si on ne les évoque pas assez à mon gout. Il faut dire que cette histoire se passe une centaine d'années après celle d'Imriel.

Pour résumer, j'ai aimé retrouver le monde de Terre d'Ange mais ce nouveau personnage et la façon dont est traitée son histoire me laisse de marbre.

par Hanouchka
L'agence Pinkerton, Tome 1 : Le châtiment des hommes-tonnerres L'agence Pinkerton, Tome 1 : Le châtiment des hommes-tonnerres
Michel Honaker   
Ce livre a été sélectionné dan,s ma ville pour le Prix Roman Historique, c'est dans cette optique que j'ai lu ce livre!
Moi qui n'aime pas l'époquye far West et compagnie, et bien j'ai été surptise, car nous sommes pris dans le roman dès les premières pages, et nous sommes tenus en haleine jusquy'à la fin, quoique que employer cette expression est petite. Car arrivé à la fin, on a envie de savcoir la suite notamment sur sa vie et son enfance!
Pour tout ceux qui veulent lire un polar un peu fantastique c'est pour eux! Mon préféré de tous les livres sélectionnés au PRH, j'espère qu'il va gager!

par elfebleue
Le Lion du Caire Le Lion du Caire
Scott Oden   
Le jeune Calife du Caire, Rachid al-Hasan, se retrouve impuissant, plus ou moins prisonnier de son palace. Son propre vizir joue contre lui en prétextant être de son coté tout en essayant de le renverser pour prendre sa place. Les partisans d'Alamut, la redoutée al-Hashishiyya (les Assassins) envoient un de leurs hommes, le très célèbre et redouté Émir du couteau, Assad, pour tenter une approche auprès du Calife et réconcilier les deux peuples.
Et celui ci arrive juste à temps, le vizir a fait alliance avec les templiers tenant Jérusalem, dans le dos du calife, pour soit disant les défendre d'une armée l'invasion venant de Damas, qui va bientôt arriver. L'armée des Francs approche donc aussi de la ville et celle ci sera bientôt assiégée des deux cotés ...

Seul l'intelligence d'une jeune femme du Harem du Calife, témoin des agissement du vizir, sauve la partie. Assad aura bientôt fort à faire si il veut sauver non seulement le Calife pour son maître, mais aussi la ville entière. Seulement il n'est pas seul sur le coup, les frères ennemis d'al-Hashishiyya vont tout faire pour lui barrer la route et empêcher l'influence des siens de prendre place au Caire ...


Si tout peut sembler assez clair quand on lit ce résumé, ce n'était pas vraiment le même constat dans le livre. On se retrouve avec une intrigue qui se joue entre six différentes factions, dans une ville qui croule sous les intrigues : alliés, trahisons, complots, assassinats, innocents prit dans l'affaire ... Complexe au premier abord pour rentrer dedans.
Dans l'ensemble je dirais que c'était une bonne lecture, pleine d'action. On est vraiment sur un livre d'aventure/complots qui a un bon rythme. Pas le temps de s'ennuyer, il se passe toujours quelque chose d'important à tout moment.

Après ce n'est pas le roman le plus profond de la terre. Les personnages sont très nombreux pour un oneshot, du coup on n'a pas trop le temps de les approfondir. Tout est dans l'intrigue et l'action, plus que dans les personnages. Je pense que pour un livre d'action/aventure fait pour être divertissant, il joue bien son rôle, mais il aurait peut être pu être plus développé.

Je classerais ce livre en fantastique. En plus de l'épée maudite d'Assad il y a de la nécromancie avérée même si ça reste très mystérieux (certains autres personnage n'y croient pas vraiment). Au final on est peut-être moins dans le fantastique que la momie par exemple mais c'est assez proche.

Finalement le seul reproche que j'ai a faire au roman est la fin. Il y a deux solutions, soit l'auteur comptait faire une suite et ne l'a jamais fait, soit il a "oublié" (?) une partie, parce qu'il reste pas mal de questions sans réponses et de sous intrigues secondaires non résolues une fois le livre refermé. Certes la partie attaque de la ville et la mission de Assad auprès du Calife sont terminée, et c'est le principal, mais c'est dommage pour le reste.

Et bizarrement après y avoir repensé, ce sont les intrigues concernant les personnages féminins qui ne sont pas close. Il n'y a que deux femmes dans l'intrigue à la fin du roman et sur aucune des deux on a de final.
Une des deux sous intrigues aurait pu se résoudre en quelques lignes, du coup c'est bizarre qu'elle s'arrête comme ça. Par contre pour l'autre ça aurait été un tout autre problème vu que ça concerne un ennemi qu'ils n'ont ont laissé s’échapper pour s'occuper de problèmes plus pressants et qui du coup reste libre à la fin et a la ferme intention de se venger. A moins de faire une vrai suite je ne vois pas comment on aurait pu régler ce problème en quelques lignes (quoi que ...).

C'est un peu bête parce que du coup je sors avec un avis un peu plus négatif que durant la très grande majorité du livre que j'ai beaucoup apprécié.

Au final une lecture très sympa, malgré une fin un peu trop en suspend pour moi.


16/20


https://delivreenlivres.blogspot.com/2019/11/le-lion-du-caire-de-scott-oden.html

par lianne80
L'Épouvanteur, Tome 1 : L'Apprenti-Épouvanteur L'Épouvanteur, Tome 1 : L'Apprenti-Épouvanteur
Joseph Delaney   
Bon au début j'étais pas très certaine de l'aimer... C'était un livre obligatoire imposé dans mon cours de français... Mais après quelque chapitres j'ai adoré! J'ai même été ravie qu'a la prochaine session on doive lire le deuxième! :)

par x_marii3
Chroniques du nécromancien, Tome 1 : L'invocateur Chroniques du nécromancien, Tome 1 : L'invocateur
Gail Z. Martin   
Le livre ne sort pas des sentiers battus comme on auraient pu croire et reste assez typique dans son cheminement et sa structure. Seul le coté "Mage spirit" du héros apporte un peu de nouveauté dans des événements vues et revues.
Le livre n'en est pas mauvais pour autant car les personnages sont attachants à défaut d'être originaux et les événements s'additionne pour un rythme assez soutenu.
Avec en prime un héros qui, si un peu trop "blanc", a le mérite de ne pas être une "tête à claque".

par Caly