Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Tequila : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Sept Royaumes, Tome 1 : Le Roi démon Les Sept Royaumes, Tome 1 : Le Roi démon
Cinda Williams Chima   
J’avais déjà rédigé il y a quelques temps un avis sur le tome 1, mais qui n’a jamais été diffusé, et je me souviens avoir bien galéré à vous le rédiger, et je sais par avance qu’il va être de nouveau compliqué de le refaire pour toute cette magnifique saga.

L’histoire est "coupée" en deux parties : dans la première, nous suivons Raisa, princesse du royaume de Fells. Elle va avoir 16 ans et c’est à ce moment-là qu’elle sera désignée comme future souveraine et sera en âge de se marier. Mais Raisa connait très peu les problèmes qui se posent dans le monde, à l’extérieur des murs du château, malgré son séjour dans le Camp, peuple de son père.

L’autre partie nous fait découvrir Han, lui aussi âgé de 16 ans, mais à l’exact opposé de la princesse. Il vit dans un quartier peu fréquentable et possède plusieurs identités. Le jour, il est appelé Han, un enfant normal, qui fait des livraisons, mais il est aussi connu sous le nom de Gourmette puisqu’il est un ex-seigneur de rue, le chef d’une bande de quartier.

Le monde de cette saga est se décompose principalement en deux rangs , les Camps et les Magiciens (bien qu’il y est des habitants entres les deux groupes) qui sont en paix depuis 1000 ans. Mais celle-ci repose sur des bases fragiles, et sans le savoir, Han et Raisa vont être tous deux êtres au centre de querelles, qui risquent à chaque instant de briser la fine entente encore présente entre les deux parties.

Ce résumé rapide de l’intrigue ne se place que dans le premier volume de la saga (qui comporte quatre tomes) pour ne pas trop vous en raconter et donc gâcher votre lecture, car il y a pas mal de rebondissements, même si certains sont prévisibles. Mais l’un des charmes de cette saga à mes yeux, en plus de son histoire qui m’a complètement conquis et fait voyager, c’est le style de narration de l’auteur. Malgré certains passages clairement évidents (et j’aurais été déçu dans un sens s’ils n’avaient pas été présents), on se retrouve quand même ébloui et sur les fesses lors de l’arrivée des passages pressentis, de par la manière et le style utilisés pour les décrire, mais aussi par la simplicité déconcertante à visualiser la scène qui nous est décrite. Pour ma part, je me suis retrouvé à vivre complètement certains moments avec nos héros.

Comme dit plus haut, cette saga m’a fait voyager durant les 4 tomes. Pour tout dire, j’ai été complètement incapable de lire d’autres ouvrages entre, si bien que je n’ai pu que dévorer les 4 volumes d’une traite, sans m’en lasser. Rien que d’y repenser, j’ai envie de m’y replonger, mais malheureusement, il n’y a pas de 5ème tome. À titre de comparaison, la dernière saga qui m’a autant fait voyager a été L’épée de vérité qui est, sans aucun doute, ma saga préférée.

Pour ce qui est des deux personnages principaux (même s'il y a toute une flopée de personnages qui tournent autour d’eux), Han et Raisa sont complémentaires en tout point. Han est un ancien voleur qui ne possède rien. Il a aussi été élevé avec les lois de la rue et est devenu un véritable de chef de rue. Rusé, solitaire, il ne compte que sur lui-même pour avancer et nourrir sa famille. Raisa, quant à elle, est une princesse. À part son château et ses quelques années passées dans les camps, elle ne connait rien de la misère qui sévit dans la ville. Elle ne connait pas les problèmes de la vie de tous les jours et sa seule réelle préoccupation au début de son aventure est de savoir avec qui elle se mariera.

La narration alterne principalement les points de vue des deux personnages, ce qui les met souvent en opposition frontale tout au long de la saga. Plus on avance, plus on se demande si l’un s’en sortira mieux que l’autre, bien que l’on souhaite qu’ils s’en sortent tous les deux face à ce qui semble être leur destinée. Destinée qui détruira tous les plans qu'ils avaient prévus...

J’ai eu du mal à me lancer complètement dans l’univers qui semblait au premier abord compliqué, surtout avec le titre qui annonce 7 royaumes, donc pleins de noms, lieux et je m’attendais à voir les personnages bouger souvent. Et non, on reste principalement dans le royaume des Fells, et il n’y a pas masse de personnages, ce qui ne rend pas la visualisation des protagonistes compliquée. On se fait rapidement un état des lieux et des conditions de vie de Han et Raisa. De plus, il n’y a pas une surcharge de peuple ou créatures : ici, ils sont tous humains.

Que dire de plus à part qu’il y a une histoire présente et captivante du début à la fin, des personnages tous riches en caractères et vécu, un style d’écriture fluide... Bref, tout pour faire une magnifique saga à mes yeux que je ne peux que recommander. Un véritable coup de cœur pour cette histoire.

Lien de la Chronique: http://theshadowbooks.blogspot.fr/2013/12/saga-les-sept-royaumes-cinda-williams.html
Le livre de cendres : Volume 1, La guerrière oubliée Le livre de cendres : Volume 1, La guerrière oubliée
Mary Gentle   
Le premier tome d'un série de quatre livres. Pour les avoir lu tous les quatre, je ne suis pas certains que ce commentaire soit très objectifs. Mais une chose est sure, si vous passez le cap du premier tome vous ne serez pas déçus. Enfin... il faut s'accrocher, le contenu de certains passages est assez dur à lire. Un livre qui ne ressemble à aucun autre, un scénario original qui n'est pas sans rappeler par la correspondance des époques le génialissime "Assassin's creed". L'héroïne est tout sauf une copie conforme du modèle habituel du genre. S'il fallait comparer je dirais qu'elle un mélange entre jeanne d'arc et Kalhen (saga l'épée de vérité). Le style est à l'image de son héroïne: mélange de science fiction, de fantasy et d'histoire. Roman historique car il s'appui sur des faits historiques réels modelés avec un brio tel qu'à la toute fin, on en arrive à douter de ce que l'on peut lire dans les livres d'histoire. Je n'en dirais pas plus, mais si ce côté historique vous rebute sachez que ce n'est pas du Christian Jacq que vous lisez, mais une sorte d'Ovni littéraire tout bonnement excellent! Un des rares ouvrages que je place dans les chefs-d'oeuvre littéraire de ma bibliothèque. L'écriture est la seule chose à mon avis qui puisse gêner le lecteur. Ce n'est pas écrit façon Zola ou Hugo mais certains passages nécessite d'être en mode éveil, sept café absorbés, sept en attente. Un livre que je considère désormais comme un classique du genre. On aime ou on aime pas, mais à l'image de certains films comme doberman ou bernie, le livre de cendres ne sortira plus jamais de votre esprit.
La Forêt des Mythagos, tome 1 : La Forêt des Mythagos La Forêt des Mythagos, tome 1 : La Forêt des Mythagos
Robert Holdstock   
Pour ma part, autant j'ai trouvé la forêt de Ryhope, et sa capacité à cristalliser des éléments issus de l'imaginaire collectif et individuel, assez fascinantes, autant les péripéties particulières des personnages au sein de celles-ci ne sont pas toujours d'un intérêt égal.

par Aude
Le Sabre de Sang, tome 1 : Histoire de Tiric Sherna Le Sabre de Sang, tome 1 : Histoire de Tiric Sherna
Thomas Geha   
Un superbe livre qui nous transporte dans un univers chaotique et sans merci pour Tiric. Un univers ou tout se bouscule, amitié et trahisons mais aussi liberté et esclavage.
J'attend avec impatience de pouvoir lire le second tome !!!

par Julii
Dangerous Women, Tome 1 Dangerous Women, Tome 1
Gardner Dozois    Lawrence Block    Brandon Sanderson    Lev Grossman    Stephen Michael Stirling    Joe R. Lansdale    Sam Sykes    Jim Butcher    George R. R. Martin    Joe Abercrombie   
Encore une fois (histoire de changer), je ne sais trop que dire.
J'étais très emballée par l'idée même de ce recueil : moi qui suis féministe dans l'âme, un livre de fantasy consacré à des héroines indépendantes, maitresse de leur destin, guerrières, influentes, dangereuses, ça ne pouvait que me plaire. Surtout dans le domaine plutôt macho que celui de la fantasy adulte.
Très alléchant, donc. Trop même.

Car Dangerous Women souffre du défaut principal des recueils de nouvelles nés de plusieurs plumes : Il est dramatiquement ...inégal. Ceci, et le fait qu'il arbore fièrement sur sa quatrième de couverture un résumé, mine de rien, plutôt trompeur. Je vous entends déjà dire que je chipote, mais, à le lire, toutes les nouvelles sont de style fantastique (ce qui n'est pas le cas, mais après tout, tant mieux, vive la diversité) , et il présente George Martin en tant que principal instigateur de ce bouquin, grand gourou de cette réunion d'auteur (alors que si vous lisez attentivement la préface, ce serait plutôt le deuxième type : Gardner Dozois). Et je ne vous parle pas de la moitié du résumé consacré à la nouvelle de George Martin. En bref, tout est fait pour attirer le fan de Game of throne, et voilà qui me dérange. Evidemment, c'était plus facile à vendre, un livre estampillé GOT.

Sauf que la quasi totalité des nouvelles n'ont rien à voir avec la fantasy, et certaines ne sont même pas féministes... exemple des deux nouvelles "Catcher Jesus" et " Je sais comment les choisir" . La première présente une femme "dangereuse", on est d'accord. Mais dangereuse ...parce que c'est une bombe sexuelle. Et ..c'est tout. Elle ne dit même pas une phrase, simple ombre désirable pour laquelle se battent deux machos.

La deuxième... je vais essayer de ne pas spoiler, mais disons simplement, qu'ici encore il est question de sexe toujours, et la femme "dangereuse" se fait avoir par le narrateur (masculin) à la fin. Même pas intelligente !

Sans parler de la seconde nouvelle, "Coktail explosif", entraînante certes, mais un peu futile sur les bords (style sorcière et sac à mains, si vous voyez ce que je veux dire)


Bref, pour le coté Arya Stark, on repassera.

Enfin, il ne s'agit que de trois nouvelles sur neuf, on va pas en faire un plat. Seulement... le reste est un peu fade. On ne se passionne pas vraiment, certains se démarquent (l'intrigant "Nommer la bête"), mais sans plus, franchement.

Au final, les deux seuls récits qui m'ont passionnée, c'est la nouvelle de G. Martin, fidèle à lui même, et celle de Sanderson, que j'ai trouvée géniale. Elle plante tout de suite son décors, on est happé par son univers trouble, fait d'ombres mouvantes et de forêts spectrales et mystiques.

Un roman inégal donc, dont je ne sais pas si je dois le conseiller ou non. On va dire que je vous conseille de l'emprunter, et non de l'acheter, pour vous forger votre opinion sur la question, et profiter d'au moins deux bons récits ;)

par Keirah
Les Pirates de l'Escroc-Griffe, Tome 1 : Les Terres interdites Les Pirates de l'Escroc-Griffe, Tome 1 : Les Terres interdites
Jean-Sébastien Guillermou   
Une véritable aventure !

C'est ainsi que je décrirais ce livre, pas reposant pour un sou : les péripéties s'enchaînent, dans des univers aussi inquiétants qu'exotiques, on n'a pas le temps de s'ennuyer avec ce livre.

Mon petit bémol vient de ce que justement, tout s'enchaîne un peu vite, j'aurais aimé plus de "parenthèses enchantées" et les disparitions / morts de personnages se font également un peu trop vite à mon goût : on a à peine le temps de les pleurer que déjà le danger rôde...

Par contre, le gros gros plus du livre c'est la galerie de personnages : tous très originaux, bien croqués, terriblement humains.
J'ai d'ailleurs eu un vrai coup de coeur pour Goowan...

Enfin, les twists de la fin : si j'avais vu venir le premier et ai donc été ravie de voir que j'avais bien deviné, j'ai été vraiment surprise par le deuxième, qui clôt le tome 1.
Vivement la suite ! :)
Le Dernier Royaume, Acte I : Les cendres d'Auranos Le Dernier Royaume, Acte I : Les cendres d'Auranos
Morgan Rhodes   
Juste : waouh.

J'ai tellement hésité avant de me plonger dans ce roman. Et maintenant, je ne comprends pas pourquoi. C'était une si bonne lecture ! Du genre qui vous donne l'impression d'être fort et faible à travers les personnages et leur histoire.

C'était magique, tout simplement.

L'histoire ne perd pas un instant pour commencer. Dès les premières pages tout démarre et rien ne s'arrête avant la dernière. Lorsqu'on arrive à la dernière page, on ne peut que vouloir connaître la suite.

J'ai beaucoup de choses à dire sur ce premier tome mais je ne sais pas par quoi commencer. Peut-être par dire que ce premier tome promet une histoire tout bonnement épique et que la fin promet une suite à sa hauteur.

J'ai beaucoup aimé l'histoire. Elle est bien construire et l'intrigue est très bien menée. C'est captivant, passionnant et sérieusement addictif. Ce premier opus fut entraînant. Chaque fois que j'arrivais au bout d'une page, je me devais de passer à la suivante. M'arrêter pour travailler ou autre n'était pas facile. Loin de là même !

De plus, l'univers est complet et très intéressant à découvrir. J'aime beaucoup.

Avec ça, la plume de l'auteure est agréable à découvrir : fluide, légère et suffisamment descriptive pour que les mots forment des images lorsqu'on les lit.

Suite à cela, j'ai adoré les dialogues entre les personnages. Ils font passer de véritables émotions et j'avais l'impression que l'auteure les avait écrit tout naturellement, sans jamais se forcer. Ce qui est peut-être le cas après tout. ^^ Ces dialogues ont rendu les personnages plus vrais et c'est un très bon point pour moi.

Les personnages sont attachants. Mais plus que tout, ils sont crédibles.

Cléo a tout de la princesse parfaite : belle et gâtée, qui obtient toujours ce qu'elle désire. Mais dès le départ l'auteure nous montre ce qu'il y a sous les apparences et alors nous découvrons une jeune femme avec un cœur pur, qui ferait tout pour les personnes qu'elle aime. Elle est courageuse et intelligente. Je l'ai beaucoup aimé.

J'ai beaucoup aimé Théon aussi (qui est un personnage secondaire). Dès le départ, j'ai su qu'il ne serait pas qu'un simple garde, qu'il avait quelque chose qui le rendait plus que ça. [spoiler]Sa mort m'a surprise autant qu'elle m'a attristé. Je voulais qu'il se passe un truc entre lui et Cléo depuis le début. Ils s'aimaient et au moment où quelque chose commence vraiment à se passer entre eux, il meurt. C'est triste.

Le fait que Magnus soit celui qui ferme les yeux de Théon alors que c'est lui qui l'a tué avait quelque de déplacé mais aussi d'étrangement respectueux.[/spoiler]

[spoiler]Je pense que la mort de Théon, celle de Emilia et du roi Corvin étaient vraiment nécessaires à l'histoire aussi triste que ça soit. Elles rendront Cléo plus forte, c'est certain.[/spoiler]

Ensuite, il y a Jonas. Honnêtement, au début je ne l'aimais pas du tout. Il s’insupportait; j'avais l'impression qu'il ne prenait sérieusement pas le temps de réfléchir et que son comportement le rendait presque détestable. Mais d'un autre côté, je comprenais parfaitement qu'il soit aveuglé par l'envie urgente de vengeance. Aucun doute, si on assassinait l'un de mes frères (sous mes yeux), j'entrerais dans une rage dont seule la vengeance pourrait me sortir.
Au fil de ma lecture, je me suis finalement aperçue qu'il n'a sérieusement pas un mauvais fond. De plus, il a une âme de leader. Et au final, je me suis vraiment attachée à son personnage. Eh ouais, à présent je l'aime beaucoup. ^^
[spoiler]Son obsession pour Cléo même si tout repose sur la haine m'a beaucoup plu. Quelque chose me pousse à croire que la haine pourrait bien se transformer en autre chose entre eux. J'espère ne pas me tromper car j'ai très envie qu'il se passe quelque chose entre Cléo et Jonas malgré la tristesse de la mort de Théon.[/spoiler]

Même s'il n'est qu'un personnage secondaire, je voudrais parler de Aron. Ce mec est si détestable que j'ai eu envie d'entrer dans l'histoire pour le tuer de mes propres mains. Il est pathétique, égoïste et un tas d'autres adjectifs peu glorieux. [spoiler]J'ai attendu qu'il meurt tout au long du roman mais ce moment n'est pas encore venu. Mais je ne doute pas un seul instant du fait que ça finira par arriver. Et même si c'est très cruel et inhumain, j'espère qu'il mourra dans d'atroces souffrances. ^^ Je me demande ce qui lui arrive à la fin du roman... lorsque Cléo le laisse il est prêt à se rendre aux Limériens donc il doit sûrement être toujours vivant à leur lécher les bottes pour ne pas être impolie.[/spoiler]

Lucia est un personnage que j'ai beaucoup aimé, qui se découvre à peine dans ce premier tome mais qui promet de faire des étincelles dans le prochain. Elle paraît douce et fragile. On aurait presque peur qu'elle se brise au prochain coup de vent. Mais rapidement elle montre qu'elle est beaucoup plus solide qu'elle n'y paraît.
Je voudrais découvrir un peu plus de ce personnage dans le prochain opus. Elle m’intrigue et même si pour l'instant elle semble assez facilement manipulable, je suis sûre qu'elle se défera de cela à l'avenir. [spoiler]J'espère seulement que ses pouvoirs ne la détruiront pas; ne la rendront pas mauvaise car elle est si puissante et son père adoptif est tellement sournois et mauvais que cette éventualité n'est pas impossible. Nous verrons bien ! [/spoiler]

Bien-sûr, je ne vais pas rater une occasion de parler de Magnus. Je m'attendais à ce qu'il soit mauvais et qu'il soit aussi froid et manipulateur que son père le roi Gaius ou le roi du sang. Mais en vérité, je trouve qu'il ne s'en sort pas trop mal pour quelqu'un qui a été élevé sous le toit d'un si mauvais personnage. Et je l'ai beaucoup aimé.
J'aime savoir qu'au delà de son air de dur il y a un cœur qui n'est pas aussi glacial que le royaume dans lequel il demeure. [spoiler]Son amour pour Lucia est touchant. Et en même temps je me sens triste pour lui car elle ne l'aime pas comme lui l'aime. Pour Lucia Magnus est son frère. Même si en réalité ça n'est pas le cas, elle l'a cru toute sa vie. Et lui il l'aime d'un amour loin d'être fraternel. Même quand il ne savait pas encore qu'elle n'était pas réellement sa sœur ! Ça m’attriste pour lui de le voir interdit de l'amour de sa vie. J'espère pour lui qu'elle finira par l'aimer comme il l'aime. Ou qu'il trouvera quelqu'un d'autre qu'il saura aimer. Même si je préfère de loin la première solution.
Amia n'aurait pas été trop mal pour le rôle.^^ Quand Magnus l'aide à s'enfuir et lui dit d'être heureuse pour eux deux c'est tellement mignon ! Et ça prouve qu'il n'est pas aussi mauvais qu'il le prétend. [/spoiler]
Je ne sais pas ce qu'il adviendra de ce personnage dans le prochain tome. Je veux dire, je ne sais pas quel côté de son être il choisira. Sera-t-il mauvais, l'héritier parfait du roi du sang ? Ou trouvera-t-il la force et le courage de se battre pour être lui-même soit un personnage loin d'être détestable. Je l'ai adoré. Mais un Magnus brisé peut faire des ravages, je n'en doute pas un seul instant.

Le roi du sang (Gaius) est littéralement ce que mon père appellerait une tête de mort. ^^ Il est encore plus détestable que Aron. Mais sous tout le pouvoir qu'il détient et sous la peur qui est la base de son emprise sur les autres, je le trouve faible. Et ça le perdra, sans aucun doute.

Les sentinelles sont des personnages qui m'intriguent énormément. Ils sont mystérieux et je ne sais pas trop quoi penser d'eux. Je ne sais pas si on peut leur faire confiance mais en tout cas, j'ai hâte d'en découvrir un peu plus sur leur compte dans le prochain tome. J'espère.

Morgan Rhodes n'a pas peur de faire souffrir ses personnages, de leur salir les mains et de briser leur cœur. Elle ne craint pas ce qui peut leur arriver comme s'ils pouvaient affronter le monde entier qu'ils s'en sortiraient quand même aux prix de nombreux sacrifices. J'ai aimé le fait qu'elle n'hésite pas et qu'elle rende ses personnages aussi faibles que forts.

Les trois royaumes sont aussi très intéressants à découvrir. Limeros, Auranos et Paelsia sont très différents. L'un vit un hiver éternel, l'autre est riche de tout et le dernier se décompose à petit feu. J'ai beaucoup aimé ma découverte des royaumes de Mytica.

Malgré le fait qu'il y ait beaucoup de choses qu'on découvre dans ce roman, on n'est pas embrouillés par toutes les informations qui semblent nous venir de tous les côtés. Et même si les personnages sont nombreux, on réussit à ne pas les mélanger. Merci au lexique des personnages qui se trouve au début du roman. Il m'a servi à quelques reprises pour savoir à qui j'avais affaire.

Aussi j'ai bien aimé l'histoire des Quatre sœurs. J'espère qu'on en saura plus là-dessus aussi dans le prochain tome. J'en suis certaine même.

La fin de ce roman est tout simplement explosive et nous donne le besoin urgent de connaître la suite. [spoiler]Auranos et Paelsia ont été conquis par Limeros et le roi du sang. Et nos personnages principaux sont confrontés à différents problèmes. Et autant le dire, ils ne s'aiment pas tous. ^^

Et la pensée d'une probable alliance entre Jonas et Cléo ne me déplait pas. Quelle ironie ! Tous les deux ont fait souffrir l'autre d'une manière ou d'une autre et ils vont finalement devoir se supporter encore un peu. Probablement, en tout cas.[/spoiler]

Dans ce premier tome du Dernier Royaume, les apparences sont sérieusement trompeuses et voir au-delà n'est pas chose facile.

Et quand je pense au fait qu'ils cherchent tous la même chose [spoiler]les Quatre sœurs[/spoiler] et qu'ils vont probablement tous se mettre en quête de cela dans le prochain tome, je me dis que ça va exploser. Et seuls survivront les plus forts dans tous les sens du terme.

En tout cas, j'ai adoré et ça a été un véritable coup de cœur.

par Sheo
Les Rois-Dragons - L'Intégrale Les Rois-Dragons - L'Intégrale
Stephen Deas   
Je suis plutôt partagée sur ce livre. Au début j'aimais beaucoup et j'étais très emballée. Puis j'ai un peu perdu de mon engouement.
Premièrement, à cause de l'éditeur je pense. Une carte où le nord est.. à gauche, ce qui rend la visualisation des positions et déplacements pas toujours simple (et qui va à l'encontre de toute logique). Des arbres généalogiques censés nous aider, logiquement, à comprendre l'histoire mais que je n'ai pas trouvé très efficaces. C'est dommage, surtout quand on veut mettre en place un monde complexe et beaucoup de personnages.
Ensuite l'histoire elle même. Je trouve que l'intrigue traîne en longueur, on a du mal à avancer, c'est un peu mou. Et puis à la fin sur 50 pages tout se précipite d'un coup. Une fin qui m'a laissé un peu sur ma faim, d'ailleurs.
La mort de certains personnages importants qui est bâclée voire annoncée juste par une phrase [spoiler](comme par exemple celle de Jaslyn qu'on ne revoit pas et que je suppose morte, mais si ça se trouve je me trompe vu que ce n'est pas vraiment précisé ; ou encore Kemir).[/spoiler]
Ou des passages entiers dont on ne comprend pas le but ni l'intérêt final [spoiler](là je pense à tous les passages autour de Jaslyn et de Silence qui est revenu en dragonneau et est conscient).[/spoiler]
Pour conclure je pense qu'il y a du bon et bonnes idées dans ce livre mais qu'il manque de précision et peut être de parties pris. Je ne regrette pas cette lecture pour autant.

par Nephilima
La Campagne des Ombres, Tome 1 : Les Mille Noms La Campagne des Ombres, Tome 1 : Les Mille Noms
Django Wexler   
Enter an epic fantasy world that echoes with the thunder of muskets and the clang of steel—but where the real battle is against a subtle and sinister magic....

Captain Marcus d’Ivoire, commander of one of the Vordanai empire’s colonial garrisons, was resigned to serving out his days in a sleepy, remote outpost. But that was before a rebellion upended his life. And once the powder smoke settled, he was left in charge of a demoralized force clinging tenuously to a small fortress at the edge of the desert.

To flee from her past, Winter Ihernglass masqueraded as a man and enlisted as a ranker in the Vordanai Colonials, hoping only to avoid notice. But when chance sees her promoted to command, she must win the hearts of her men and lead them into battle against impossible odds.

The fates of both these soldiers and all the men they lead depend on the newly arrived Colonel Janus bet Vhalnich, who has been sent by the ailing king to restore order. His military genius seems to know no bounds, and under his command, Marcus and Winter can feel the tide turning. But their allegiance will be tested as they begin to suspect that the enigmatic Janus’s ambitions extend beyond the battlefield and into the realm of the supernatural—a realm with the power to ignite a meteoric rise, reshape the known world, and change the lives of everyone in its path.

par Gkone
Le Code arcane, Tome 1 Le Code arcane, Tome 1
Dima Zales    Anna Zaires   
J'ai découvert le Code Arcane par hasard, et je ne regrette pas du tout d'être tombé dessus ! C'est un livre dont on a du mal à se détacher et où on a envie d'enchaîner directement sur la suite. La plume de l'auteur est prenante, j'adore sa manière de décrire tout avec les sens nouveaux de Gala, en un mot : rafraichissant. C'est un univers original médiéval-fantastique avec une conception originale de la magie (l'association avec les mathématiques est très intéressante, cela rend la chose plus tangible, on a presque envie de l'essayer en vrai ! ), la société organisée autour est intéressante puisqu'elle offre une intrigue riche : à la fois autour du Conseil et des personnes ordinaires (paysans ...). Ensuite le personnage de Gala est attachant et on se reconnaît dans ses valeurs alors même qu'elle ne connait pas bien le Domaine Physique. Quant à Blaise, j'aurais aimé le trouver un peu plus travaillé, son caractère actuel se cache trop derrière certains évènements je trouve. Vraiment, je recommande ce roman, c'est un petit bijou !

par Ocelline