Livres
494 265
Membres
492 016

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Terre de Héros, Tome 1 : Rien que l'Acier



Description ajoutée par Funambule 2010-04-12T14:37:37+02:00

Résumé

Il y a dix ans, l’alliance des hommes et des Kiriaths a repoussé les terribles Écailleux. Qui se souvient maintenant des héros de cette guerre ?

Ringil vit en exil, rejeté par sa famille. Mais pour sa cousine Shérin, vendue comme esclave, il décroche son épée et retourne sur les lieux d’un passé qu’il avait tout fait pour oublier.

Dame Archeth, dernière représentante d’un peuple disparu, est la conseillère d’un empereur décadent qu’elle abhorre. Elle seule soupçonne qu’une terrible menace point aux frontières de l’empire.

Egar le Tueur de Dragons est un nomade des steppes, revenu de la guerre auréolé de triomphe. Une gloire aujourd’hui bien émoussée dans un monde qu’Egar ne reconnaît plus.

Ces trois-là ont tout perdu. Sauf peut-être la bataille qui les attend, héroïque et désespérée…

Afficher en entier

Classement en biblio - 50 lecteurs

Extrait

(...) A moins que tu ne croies pas aux dieux, aux démons et aux dwendas?

-Je ne sais plus en quoi je crois, marmonna-t'elle.

-Crois-y si c'est cruel, injuste et brutal envers les faibles, dit une voix sombre derrière elle. Comme ça, tu ne seras pas trop loin du compte.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Pas apprécié

Un livre assez confus, mais dont les personnages sont bien travaillés et plutôt bien présentés, une histoire originale.

Le plus gros point négatif est principalement une écriture vulgaire qui donne mal au crâne et quand vous rajouté par dessus des histoire de cul omniprésente et décrites avec force détails, il arrive un moment ou cette atmosphère supplante le récit et vous donne envie de poser le livre pour ne plus jamais l'ouvrir.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Abercrombie est presque enfoncé.

Ringil, héros mythique mais rejeté, homosexuel assumé (difficile dans l’univers de l’heroic fantasy), pourfendeur des écailleux, part en quête à la demande de sa mère à la recherche d’une cousine vendue comme esclave.

Archeth, mi humaine, mi kiriath (genre elfes, elfes noirs) race aujourd’hui disparue, conseillère impériale, s’inquiète d’un possible retour des Dwendas, anciens ennemis de l’humanité et des kiriath dans le monde réel.

Egar, le tueur de dragon, homme des steppes, qui se voit lui aussi imposer une quête par des divinités biens nébuleuses.

De la dark heroic fantasy bien trash, violente, crue, sexuellement explicite… Tout ce que j’aime.

Vous en avez marre de la high fantasy, de la quête d’adolescent qui devient un homme ou une femme ? Richard Morgan est fait pour vous.

Du héros bien à la limite de l’antihéros, toxico, sur le retour, sex addict.

Encore une fois et comme il en a l’habitude pour ceux qui comme moi connaissaient l’auteur pour ses œuvres de SF, il nous jette dans le grand bain sans toutes les clés pour comprendre. A vous de suivre, mais c’est facile. Et tout vient (presque) à point à qui sait attendre (c’est une trilogie).

Plus qu’une histoire, une ambiance, violente, dure. Des combats sanglants, du cynisme absolu.

Abercrombie semble fan ? Il a bien raison.

Afficher en entier
Argent

Un ouvrage brouillon sur lequel l'ajout de scènes erotico-pornographiques était inutile.Il manque une ligne claire dans ce livre et les personnages les mieux travaillés du monde semblent perdus.

Afficher en entier
Or

C'était un livre bien divertissant mais assez incompréhensible. Il reste de sacré zones d'ombres. Il est difficile à comprendre et tout n'est pas expliqué. Les personnages ont une identité vraiment intéressante et complexe. Je ne me suis pas ennuyé en le lisant même s'il ne m'a pas tant passionné que ça. Je l'ai trouvé sympa quand je le lisais mais je n'avais pas une super envie de le lire comme ça a pu être le cas pour d'autres livres.

Afficher en entier
Pas apprécié

Bon cela faisait longtemps que je n'avais pas eu autant de mal a accroché à une histoire, j'ai insisté, lutté contre la fatigue mais rien n'y a fait j'ai arrêté de lire...

Premièrement l'histoire est longue à se mettre en place, très longue, sa commence à bouger a la page 200... j'ai fini par lire en diagonale.

L'ambiance est sympa, les personnages principaux sont chacun différent avec une personnalité bien distincte avec un passé commun qu'on découvre très légèrement au fil des pages.

L'écriture est trop familier vulgaire, certaine fois pour pas grand chose. Trop de longueur au niveau des scènes de sexe qui sont pas forcément attirante surtout que tout les tendances sont présentes.

La confusion et le manque de raffinement me bloque pour lire la suite. J'avais pourtant bon espoir.

Afficher en entier
Argent

On connaissait jusqu’ici Richard Morgan pour ses romans de science fiction comme Carbone Modifié, Furies Déchaînées et Black Man. On y avait découvert notamment son goût pour le cyberpunk et les intrigues rythmées et compliquées. Avec Rien que l'Acier il se lance dans une trilogie de fantasy.

En cassant les codes de la Fantasy, l'auteur nous amène un petit vent de fraîcheur dans ce petit monde souvent bien propre sur lui, avec ses héros adolescents pré-pubères prêts à sauver le monde sur la foi d'une vieille prophétie... Si vous saturez de la Fantasy bourrée d'Elfes, de Nains, de magiciens et du jeune héros puceau qui sauve le monde,cet ouvrage ne pourra que vous intéresser. On y trouve un peu de Gemmell pour l'action et du Glen Cook pour le cynisme du héros.

Soyons honnêtes: dans le genre fantasy, il n'y a pas de véritable révolution en terme de schéma: des personnages isolés qui se retrouvent en groupe pour réaliser une quête. Mais ce premier tome sort de l'ordinaire à plusieurs niveaux: on prend l'histoire en route, comme on plongerait dans un film dont on a loupé le début. On découvre l'univers, le contexte social, politique et religieux au fur et à mesure, par les yeux et les paroles des personnages. Cette progression est intéressante du point de vue du lecteur.

Rien que l'Acier est un roman qui démarre fort, plein d'action et sans temps mort, puis l'histoire et les personnages se mettent en place et on se rend vite compte que l'auteur a décidé d'offrir quelque chose de différent. L'histoire se révèle sombre, sanglante.

Rien que l'Acier est un roman de Fantasy pour adultes avec des descriptions de scènes d'amour homosexuelles ou hétérosexuelles ; des scènes qui font parties du roman et de l'intrigue.

Rien que l'Acier est un roman qui va attirer ceux qui aiment l'héroïc-fantasy avec ses combats nombreux et décrits de façon très réaliste.

Avec une intrigue particulièrement riche et mystérieuse, l'histoire révèle son lot de surprises. L'univers est décrit de façon précise et intéressante. Si le monde mis en place par Richard Morgan est plutôt classique pour un univers de fantasy, ce premier tome de la trilogie Terre de Héros, vaut surtout pour ses personnages. Chacun d’eux à une face sombre contre laquelle il doit lutter et aucun n’est vraiment un exemple.

Des personnages, en dehors du héros, assez classiques. Des personnages qui ne sont pas des saints et dont leurs zones d'ombre empiètent largement sur ce qu'il subsiste de bon en eux. Des personnages qui ne sont pas inintéressants pour autant, leur histoire personnelle gardant suffisamment de mystère pour accrocher le lecteur.

Le personnage principal, ancien héros de la dernière, a le malheur d’être homosexuel dans un monde qui ne l’accepte guère. Il ne doit d’ailleurs qu’à sa noble naissance de ne pas avoir fini en prison ou torturé à mort sur la place publique. Des fardeaux qui en font un héros plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord.

Ensuite, c'est le style de l'auteur qui détonne : il n'épargne rien à ses héros ni à ses lecteurs, tout y passe : violence, sexe, on a parfois l'impression que l'auteur en fait trop pour montrer qu'il fait un livre différent. Le roman est construit comme une enquête, ce qui rend l'intrigue complexe. Le style d'écriture est intéressant, plus élaboré que celui de David Gemmel, il s'orne de quelques formes intelligentes, qui distingue l'écriture de Morgan des autres auteurs du même genre. Pour la narration, l'auteur a fait le choix de narrer les aventures croisées de trois personnages.

De part sa violence extrême, un langage cru et des actes sans concessions, Rien que l'Acier est une fantasy brute de décoffrage à ne pas mettre entre toutes les mains. S'il s'agit d'une fantasy plutôt classique, le roman est dépourvu des clichés habituels du genre, pas de grand méchant prêt à conquérir le monde mais des pays aux régimes variés dont les inter-actions suffisent à générer conflits, guerres commerciales, meurtres, corruptions, perversions... Rien que l'Acier est un roman qui amène un vent de fraîcheur dans le petit monde de la fantasy souvent bien propre sur lui.

Afficher en entier
Argent

Je viens de découvrir un livre qui sort des sentiers battus ou l'on suit deux guerriers et une guerrière qui ont survécu à la guerre des lézards , aceth , demie humaine qui se trouve sous le joug de l'émir qu'elle exècre , egar barbare des plaines qui n'arrive plus a trouver sa place depuis la paix et bien sur mon préféré , ringil , héros sans le vouloir vraiment il nous touche par sa personnalité si travaillée , homosexuel , il s'assume malgré les rejets de la société soit disant bien pensante et de sa famille .

Les scènes de sexes ne sont pas erotiques mais crues comme il convient dans ce monde de violence .

Un book original et des personnages attachant .

Afficher en entier
Or

J'ai beaucoup aimé ce roman de fantasy !! Je l'ai trouvé vraiment addictif, avec aucune des longueurs que l'on retrouve souvent dans le genre. Les personnages sont très intéressants, plus des anti-héros, grandes gueules, violents et arrogants, que des chevaliers à l'armure étincelante.

Par contre, l'histoire, bien que sans temps mort, est parfois un peu confuse, et je pense être passée à côté de certaines implications. Cela n'entache cependant pas le plaisir de cette lecture originale.

Quant à la vulgarité, on ne peut pas être plongé dans ce monde-là et s'attendre à des pétales sur l'oreiller. Comment peut-on imaginer des champs de bataille, des peuples opprimés et réduits en esclavage, des situations épouvantables, sans crasse et sans grossièreté ?

Attention toutefois, le génialissime personnage principal est homosexuel, et il y a quelques scènes assez décrites. Etant une femme, cela ne me gène pas, mais un public masculin pourrait peut-être avoir quelque réserve. (toutefois, tout tient sur une page)

En résumé, l'écriture fluide et l'excellence de son héros effacent le petit manque de clarté de ce roman très intéressant.

Afficher en entier
Bronze

J'ai aimé mais... J'ai eu beaucoup de mal a rentrer dans l'histoire.

J'ai du m'y reprendre a 3 fois avant de lire en entier et de comprendre l'histoire.

Tout d'abord les noms sont trop compliqués et j'ai eu du mal a les retenir et je me perdais souvent.

Ensuite il y a trois histoires de trois personnages et c'est dur et long de passer d'une histoire a l'autre sans cesse. Mais bon à la fin les trois personnages se retouvent et c'est moins de cafouillis.

Le langage cru ne pas trop dérangé vu que c'est bien dans le contexte et ça colle aux personnages, leur personnalité et l'histoire donc ça passe bien.

Trop de longueur de phrase en itallique ( des fois je me demandais si c'était ce qu'ils pensaient ou une autre langue, dans les discours)

Trop de retour dans le passé, a la fin ça devient confus et ça coupe l'histoire bien lancée.

En résumé, l'écriture est bien proportionnée, l'histoire tient la route et c'est un monde nouveau a découvrir sans faux semblants avec des traumatismes de la guerre. Les personnages sont solides avec des vies dissolus mais qui leur va a ravir.

Des scénes de combat magnifique.

Mais trop long, trop de je ne sais quoi qui m'a énervée à la fin et j'étais plutôt contente d'en finir avec le livre.

A lire, a découvrir car chacun a ses propres gouts...

Par contre est ce que quelqu'un pourrait m'expliquer la fin car j'ai eu du mal a comprendre. Merci.

Afficher en entier
Diamant

Délicieusement addictif.

Une fois commencé, on ne peut plus refermer le livre !

L'histoire est prenante et les personnages sont profonds. C'est l'un des points positifs : ce ne sont pas des personnages plats et fades comme on en voit par centaines. Le "héro" est tout simplement une sorte d'anti-héros, avec des particularités propres à lui que l'on ne retrouve pas forcément dans d'autres ouvrages.

Certes, certaines scènes sont crues - livre à ne pas mettre entre toutes les mains... - mais c'est ce qui fait son charme. L'auteur nous raconte l'histoire brutalement, sans concessions, comme le comportement du personnage principal.

Afficher en entier
Pas apprécié

Un livre assez confus, mais dont les personnages sont bien travaillés et plutôt bien présentés, une histoire originale.

Le plus gros point négatif est principalement une écriture vulgaire qui donne mal au crâne et quand vous rajouté par dessus des histoire de cul omniprésente et décrites avec force détails, il arrive un moment ou cette atmosphère supplante le récit et vous donne envie de poser le livre pour ne plus jamais l'ouvrir.

Afficher en entier

Date de sortie

Terre de Héros, Tome 1 : Rien que l'Acier

  • France : 2010-03-18 - Poche (Français)

Activité récente

Fnitter l'ajoute dans sa biblio or
2020-01-30T07:32:26+01:00
alarya le place en liste or
2018-11-02T18:06:37+01:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 50
Commentaires 13
Extraits 20
Evaluations 17
Note globale 7.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode