Livres
428 804
Membres
350 158

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Terre des Origines, tome 2 : Le Général



Description ajoutée par x-Key 2010-12-25T14:53:07+01:00

Résumé

On le surnomme Mouj. C'est le plus grand général qui ait jamais mené les troupes de l'imperator Goryani au combat. Lorsqu'il apprend que Basilica, la cité des femmes, la ville éternelle, est agitée par les soubresauts de la guerre civile, son génie militaire lui fait immédiatement entrevoir le parti qu'il peut tirer de la situation. Mais le stratège ne sait pas encore qu'il s'apprête à livrer son plus difficile combat : Basilica cristallise l'attention de Surâme, l'ordinateur-dieu qui n'a pas l'intention d'abandonner la ville sans se battre. Entre la machine et le général, c'est un jeu de dupe qui s'engage, dans lequel Nafaï et sa famille risquent de n'être que de simples pions...

___________________________________

Je suis vieux, se dit Surâme. Je suis une machine de quarante millions d'années. Comment savoir si mon jugement est sain ?... Si seulement je pouvais m'entretenir avec le Gardien de la Terre ! Mais comment préparer le long voyage vers la Terre des origines ? Depuis qu'il a tué Gaballufix, Nafai est exilé dans le désert avec son père et ses frères. A Basilica, les luttes intestines ne font que s'envenimer. Et la pire menace ne viendrait-elle pas de l'empire des Gorayni, ce peuple conquérant du Nord, et surtout de son plus brillant général ? On le surnomme Mouj et ses hommes lui vouent une loyauté sans bornes. Or l'armée de Mouj n'est qu'à quelques jours de marche de Basilica... Second des cinq romans de TERRE DES ORIGINES, LE GENERAL fait Suite à BASILICA.

Afficher en entier

Classement en biblio - 42 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par MilieP 2018-08-01T23:57:57+02:00

Tous les problèmes avaient commencé quand Surâme avait envoyé à Volemak sa vision de Basilica en feu. Elle l’avait averti qu’une alliance avec Potokgavan mènerait à la destruction de la cité ; mais elle n’avait jamais promis que Basilica pourrait s’en remettre à l’amitié des Gorayni. Et d’après ce que Luet savait des Gorayni – les Têtes Mouillées, comme on les appelait à cause de leur coutume de s’huiler les cheveux –, c’était une mauvaise idée d’envoyer Smelost leur demander asile. Cela leur donnerait la fausse impression que leurs alliés n’étaient pas en sécurité à Basilica. Cela ne risquait-il pas de les inciter à faire ce que tout le monde redoutait, c’est-à-dire envahir la cité et s’en rendre maîtres ?

Non, c’était une erreur de leur expédier Smelost. Cependant, comme Luet n’était pas parvenue à cette conclusion en tant que sibylle mais en suivant son propre raisonnement, personne ne voudrait l’écouter. C’était une enfant, sauf quand Surâme la possédait, si bien qu’elle n’avait droit au respect que quand elle n'était pas elle-même. Elle s’en exaspérait ; mais qu’y faire, sinon espérer qu’elle se trompait quant à Smelost et aux Gorayni et attendre impatiemment de devenir une femme à part entière ?

Ce qui l’inquiétait peut-être encore plus, c’est qu’il n'était pas dans les habitudes de Rasa de se tromper à ce point. Elle paraissait agir dans la peur, sans réfléchir. Et si le jugement de Rasa était faussé, sur quoi Luet pouvait-elle se reposer ?

Il fallait qu’elle en parle à quelqu’un. Pas à sa sœur Hushidh ; Shuya était très avisée, très prévenante et l’écouterait sûrement, mais elle se fichait totalement de tout ce qui ne touchait pas Basilica. C’était bien son problème en tant que déchiffreuse ; Hushidh vivait dans la vision permanente de tous les rapports et de toutes les relations entre les gens qui l’entouraient. Ce sens de la trame formait naturellement l’élément le plus important de son existence, qui lui permettait de voir les gens se lier entre eux puis se détacher, former des communautés puis les dissoudre. Et sous-jacente à tout cela, il y avait son intense conscience du tissu de Basilica elle-même. Elle adorait la cité, mais elle la connaissait si bien, se concentrait si étroitement sur elle qu’elle n’avait strictement aucune idée des relations qu’entretenait Basilica avec le reste du monde. Elles étaient trop vastes, trop impersonnelles.

Luet tenta quand même d’en discuter avec elle, mais Hushidh s’endormit presque aussitôt. Impossible de lui en vouloir ; l’aube était presque là et il leur avait manqué plusieurs heures de sommeil en milieu de nuit. Luet elle-même aurait dû être en train de dormir.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Date de sortie

Terre des Origines, tome 2 : Le Général

  • France : 2004-10-22 - Poche (Français)

Activité récente

tyalis l'ajoute dans sa biblio or
2016-10-17T12:14:07+02:00

Les chiffres

Lecteurs 42
Commentaires 0
Extraits 2
Evaluations 4
Note globale 7.75 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • The Call of Earth - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode