Livres
550 825
Membres
591 874

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Marlene2303 2020-02-14T17:02:39+01:00

Chaque nuit, nous faisions le mur de nos dortoirs pour nous retrouver ici. C’était risqué. Si nous étions surpris, il en serait fini de nous. Ils nous briseraient. Ils nous arracheraient l’un à l’autre. Notre seule façon de nous protéger était de leur cacher notre amour. Ils ne devaient pas s’en apercevoir. Nous nous aimions en secret. Passionnément. Un amour qui n’avait rien à voir avec nos quinze ans. Nous étions jeunes, mais déjà trop vieux. Nous étions abîmés mais pas détruits. Nous étions là l’un pour l’autre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Cookie520 2020-04-26T19:42:58+02:00

"Si un jour tu as peur et que je suis loin de toi, prends ton violon et appelle-moi".

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lyra-5 2020-05-15T17:12:49+02:00

- Je t'ai aimé si fort dans cet endroit, murmure-t-elle, son être saisi d'un frisson. Ce que je ressentais était si violent que j'avais l'impression que mon corps pouvait imploser. Tu sais ? Quand ta poitrine se comprime, que tu manques d'air et que ta seule façon de respirer, c'est quand tu es près de moi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lm58 2021-03-29T14:18:04+02:00

J 'avais pensé à lui en jouant. Je m' étais demandé s' il aurait été fier de moi. Et j'avais pleuré.

Mon énergie déchaînée, ma dextérité et cette émotion intense que j'avais transmise malgré moi avaient été saluées par les critiques.

Mon violon, c'est Evi. Ce le sera toujours.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lyra-5 2020-05-15T17:14:40+02:00

Au fond, à quel moment trompe-t-on quelqu'un ? Lorsqu'on se déshabille ou lorsque nos sentiments sont d'ores et déjà aux cotés d'un autre ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-02-25T10:01:15+01:00

Mon violon est cabossé à mes côtés, mais je tiens serré contre moi celui qui me donne le désir d’en pincer les cordes. Il est ma muse, mon âme soeur. Toutes ces années sans lui, je n’ai fait que le recréer à travers mon violon. Je lui ai rendu la vie dans ma tête chaque fois que j’ai joué.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-02-25T10:00:55+01:00

Notre baiser est semblable à ceux d’autrefois, doux et chaud, mais il y a cette note en plus qui s’y glisse, qui ravage, qui morcelle. La violence des années volées. L’impatience de ce temps qui a passé. La profondeur du désir qui soudain éclate entre nous.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-02-25T10:00:42+01:00

Moi aussi, je veux être ton violon, parce que si je ne le suis pas, j’ai peur que tu l’aimes plus que moi. Quand tu joues, Souline, tu t’enfermes dans une bulle qui n’appartient qu’à toi. Alors, je veux être tes cordes, ton archet, le bois, même le vernis qui le recouvre, pour qu’à chaque fois que tu le tiens contre ta peau, tu penses à moi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2021-02-25T10:00:29+01:00

Elle a fait de moi son prisonnier en un instant, incapable de me détacher de son sillage.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode