Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Tessie-cops : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
The Mortal Instruments - Renaissance, Tome 2 : Le Prince des Ténèbres The Mortal Instruments - Renaissance, Tome 2 : Le Prince des Ténèbres
Cassandra Clare   
Comme pour le tome précédent je vais faire les points positifs et négatifs.
Points négatifs:
Beaucoup sont restés les même ce qui est un peu dommage.

1. [spoiler]Le plan toujours aussi débile d'Emma de sortir avec MarK; Vraiment de la mauvaise écriture. Déjà il ne dure pas longtemps et ce finit juste par "Oui mais en fait on c'est rendu compte que ça marchait pas. Voilà." Ça ne sert à rien. En plus quand Julian finit par apprendre la vérité... et bah il apprend la vérité. Aucune conséquence dramatique rien. Du coup, elle aurait pu lui dire depuis le début.

2. On nous répète tout le long du livre, des deux livres, que si des parapatais tombent amoureux c'est terrible, que si l'Enclave apprend ça, la punition sera terrible. etc etc... Et quand l'inquisiteur l'apprend, bah il est plutôt cool avec ça, pas de scandale. Ils peuvent rester ensemble (je veux dire on ne les sépare pas immédiatement), ils négocient tranquils, il y a même une solution pour briser le lien, tranquil quoi. Ça sert à rien de faire monter tout cette tension, de teaser les terribles conséquences pour finir par ....

3. La multiplication des romances. Il n'y a rien de mal à ajouter un peu d'amour dans ses livres. Je suis la première à soupirer comme un vrai cliché de midinette après un joli couple de personnage; mais là c'est juste trop. Je résume: Julian aime Emma qui aime Julian mais qui sort avec Mark qui aime Kieran et Cristina (c'est pas très claire) qui sort avec Diego qui est fiancé avec Zara mais qui aime comme même Cristina qui a des doutes sur ses sentiments pour Mark et Diego (et Kieran c'est dans ma tête ou il y a un truc un peu étrange entre eux ?). De plus Kit a l'air de bien aimer Ty qui a l'air de bien l'aimer, mais il embrasse la soeur jumelle de Ty, Livy. Et puis Diana et Gwynn. A un moment donné du livre je me suis demandé si je n'étais pas tombée dans un épisode des feux de l'amour.

4. Toujours dans la romance: le teasing de la relation Dru-Jaimie, je veux pas jouer ma vieille réac mais elle a quoi ? 12-13 ans ? Début de l'adolescence, premier baiser etc Et lui il a 16-17 ans, fin de l'adolescence début de la vie adulte. Pour moi la différence d'âge il y a pas de problème, les personnages peuvent avoir 20 ans de différences je m'en fout, mais là la différence d'âge compte.
Une relation en deux personnes qui on 20 et 30 ans pour moi c'est pas grave mais une relation entre une personne qui a 20 ans et l'autre 10 ans, là y a un problème (je prends un truc extreme volontairement), ils n'ont pas la même expérience.
Une relation entre: une fille de 9 ans et un mec de 13-14 ans c'est très glauque.
Une relation entre une fille de 12 ans (ou un garçon) et un mec (ou une fille :p) de 16 ans c'est à la frontière de l'abus. Il faut qu'elle/il soit plus mature 15-16 ans déjà c'est moins ... abusif ?
On a beau dire que Dru a le corps d'une fille de 15-16 ans, c'est LE CORPS pas l'esprit ni l'expérience. Et ça me dégoute parce que vraiment ça aurait pu être évité. Et oui je sais il ne s'est rien passé c'est juste de la suggestion. Mais je connais Clare, elle n'a pas ajouté cette histoire pour ne rien en faire.

5. Le personnage de Livy qui est presque exclusivement décrite et construite par rapport à son frère alors que lui il a une personnalité et une histoire en dehors de sa soeur.

6. Alors celle la je l'attendais. La raison pour laquelle Clary ne veut pas se marier à Jace. J'espérais une raison un peu originale et je me doutais que ça allait être une raison débile et c'est une raison débile.
Résumons un peu les différents obstacles qu'a traversé notre couple:
-tome 1, le mauvais caractère de Jace du à son enfance traumatisante (sa jalousie envers Simon, sa peur d'aimer etc..) = OK c'est normal pas de problème, chacun son caractère
-tome 1, en fait Clary et Jace sont frère et soeur = Ok, c'est inattendu (j'y ai jamais cru 2 secondes mais bon passons)
-tome 2, ils hésitent à se mettre ensemble = OK on peut comprendre que ça les dégoutte inceste tout ça..
-tome 2, au moment ou Clary se décide, Jace a lu aussi fait son choix et c'est celui du frère = Ok c'est logique, jusque la tout va bien
-tome 3, ils sont toujours dans l'hésitation, Jace a du sang de démon malédiction, traumatisme, Valentin etc = OK c'est logique et c'est dans la continuité des autres tomes
-tome 3 Jace meurt. Et oui difficile d'avoir une relation avec un mort sauf si on est ...
-tome 3, en fait ils ne sont pas frère et soeur, il n'y a pas de sang de démon, Jace est vivant tout est bien qui finit bien. Mais bon il y encore un petit malaise au début = OK c'est le dénoumment et après ce qu'ils ont traversé ça se comprend et puis il faut se réhabituer au fait qu'ils ne soient pas frère et soeur.
-tome 4, Jace fait des rêves bizarres, il veut tuer Clary, il n'en parle ÉVIDEMMENT à personne parce que fuck you, les médecins (frères silencieux), sa copine, ses amis, un sorcier, c'est pour ceux qui ont un putain de cerveau pas pour ceux qui veulent se la jouer je suis tellement seul et solitaire dans ma forteresse de solitude
-tome 4 Jace est possédé
-tome 4 Jace est dépossédé, mais à la fin Jace a disparu
-tome 5, Jace est possédé, il n'est plus lui même etc
-tome 5, Jace a du feu sacré en lui du coup on peut pas le toucher!
-tome 6, Jace a toujours du feu sacré en lui, mais ça finit par s'arranger.
-tome 1 des TDA: et bah Clary fait des rêves où elle meurt et ÉVIDEMMENT elle n'en parle à personne parce que la non communication c'est LE SECRET d'une vie de couple réussie.
Rien que le temps qui vous a fallu pour lire cette liste montre le problème. Il y a a trop d'obstacles, trop de péripéties et toujours pour rien. C'est quasiment toujours des faux obstacles (le coup du frère), ou des problèmes causés par leur stupidité et non par leur défaut (la possession, le rêve de sa mort) et qui se finissent par un Deus ex machina (la résurrection, l'épée pour sauver Jace, le feu sacré qui s'en va).
Au final ce n'est pas ''oh lala leur amour a traversé tellement d'épreuves" qu'on ressent mais "encore ? mais j'en ai marre!" (le tout agrémenté de quelques mots colorés de votre choix. Moi j'aime P.t..n) Quand j'ai lu ça j'ai juste levé les yeux au ciel tellement ça me blasait.
Je ne veux pas être méchante mais j'espère qu'un des deux va mourir dans le tome suivant parce que si Clare a ajouté ça pour rien, juste pour faire du drama, ça sera la preuve qu'elle est plus une mauvaise auteur qu'une bonne. Et ça me fait mal de le dire parce que l'univers qu'elle a créé est assez incroyable.

7. Zara: quand ce personnage est arrivé, j'ai tout de suite pensé aux inconnus et à leur sketch Biouman. Quand elle parlait j'entendais "je suis le méchant et je vais tuer la gentille" "pourquoi s'en prend t'il à moi ?" Parce que t'es une gentille et que c'est un méchant" "Oh pour pourvu que les gentils gagnent" J'invite ceux qui ne connaissent pas à taper "Biouman les inconnus" sur youtube.
Elle est caricaturale. Le cliché de la pom pom girl pétasse dans le couloir du lycée américain. Et en plus elle est un conflit "amoureux" avec une des gentilles.
Valentin était un méchant assez subtil, il était charmant, Sébastien avait du sang de démon (logique qu'il soit méchant) mais était aussi charismatique, même Imogène qui était déjà très caricatural avait des motivations (son fils, son mari...)
Le seul moment où elle sort du cliché c'est quand elle parle avec Alec, là elle parait un peu plus crédible et met le doigt sur des points sensibles et pas si faux.

8. L'épée mortelle donnée aux chasseurs d'ombre par un ange, capable d'invoquer des anges et des démons, capable de forcer les gens à dire la vérité, une épée de mille ans capable avec les autres instruments mortels de commander Raziel, se brise comme un vulgaire mikado contre une vielle épée de famille ? (oui je sais c'est une épée légendaire etc.. mais comme même!) Il l'a trouvé où son épée Raziel dans un "Jouet Club", dans un paquet de miel pops ?
-Tiens Jonathan Shadowhunter, voilà Maellartach, l'épée mortelle!
-Merci oh Ange Raziel! Y a marqué Made in China dessus. Qu'est ce que ça veut dire ?
-Euhhhhh.... Je me casse. (Ange s'enfuit en courant)

9. L'enclave: Tiens 2 personnes prétendent avoir tué Malcom Fade et si on interrogeait la fille qui vient de ressusciter et qui a été torturée par l'épée Mortelle il y a de ça des siècles ?
On pourrait pas interroger l'autre fille, vous savez le centurion, la chasseuse d'ombre saine d'esprit et qui fait parti de l'élite des chasseurs d'ombre qui bien sure aura à coeur d'obéir à l'Enclave ? D'autant que si elle refuse ça serait louche non ?
Ah chut avec tes remarques raisonnables moi je veux du drame et faire le truc le plus dangereux possible.
Mais on pourrait pas l'interroger plus tard pour savoir où est le livre Noir et s'assurer qu'elle est digne de confiance? Tu pourrais avoir ton drame à ce moment là et ..
Ah tais toi file lui l'épée. Je veux du saaaaaaaang.
Bon pose lui vite fait ta question.
Mais arrête tu me saoules! Je prends mon temps si je veux. Tout le monde sent que ça pue mais je veux comme même faire trainer l'interrogatoire...
Bon la on devrait lui retirer l'épée elle a l'air au bord du pétage de plomb.
Ah mais ta gueule! Tu fais chier avec tes arguments qui montre que cette histoire est débile et n'a lieu d'être que parce qu'on est dans une scène à l'écriture assez mauvaise.

(je suis désolée (vulgarités, humour pas subtil..) mais la scène est débile de A à Z )

Relax voilà les points positifs, on n'affute pas son pieu en cachette pour me tuer la nuit dans une petite ruelle sombre et on essaye pas de cramer mon kot.

1. La mort d'Arthur: je n'ai rien ressenti à par de la pitié quand ce personnage est mort. C'est exprès cela dit: il n'aimait pas nos héros, nos héros ne l'aimaient pas. Sa mort comme sa vie a été pathétique (au sens premier du mot). Et c'est bien parce qu'on a pas de grande scène où les héros disent à quel point ils l'aimaient etc.. Pas d'hypocrisie ou de pathos forcés. C'est Kit qui en fait la remarque: leur oncle est mort ils s'en foutent point.

2. La mort de Livy et de Robert: brusque sans prévenir même si la façon dont ça arrive et complètement CON.

3. La mort de Malcolm là aussi c'est surprenant, au début j'étais un peu déçue, je veux dire après tous ces morts, ce plan, complexe, toutes ces souffrances, elle est l'intrigue du tome 1 : pas même l'occasion d'échanger deux mots. Mais en fait c'est assez surprenant, bien vu et innovant.

4. Moins de "Oh lala Jace et Clary sont tellement géniaux" Il y en a un peu au début et un peu à la fin mais ça se calme. Nos héros ont autre chose à faire que de penser à eux. Surtout et je le répète mais le côté héros de Jace et Cary est très bizarre quand on y réfléchit (voir mon commentaire Lady Midnight).

5. Les enquêtes des héros. Chacun a son histoire, sa mission mais ça se rattache bien à la grande.

6. La relation Julian-Emma, Pas 700 pages x 2 tomes de "oh je l'aime, oh il m'aime" Ici on angoisse mais ça n'empêche pas de bosser, il y a un monde à sauver et puis on s'aime alors on arrête de blablater et rejeter l'autre pour ensuite revenir. On met les choses à plat quand on en peut plus et on s'embrasse (même si on angoisse à mort un peu longtemps).

7. Diana: au début je trouvais ça très bizarre qu'elle se mette à raconter tout à un "ennemi" mais après réflexion c'est vraiment la réaction de la personne qui n'en peut plus de cacher son secret qui finit par exploser et à tout raconter à un "inconnu" (même si leur relation sort un peu de nulle part).

8. Alec et Magnus au début ça me saoulait de les voir même si je les adore, c'était vraiment du fan service, mais ils arrivent assez bien à s'intégrer à l'histoire sans bouffer toute la place.
Leur couple est assez bien traité pas de "quand on les voit ensemble on sait que c'est pour la vie" "leur couple était tellement beau que son coeur serrait, elle./il espérait tellement avoir ça un jour" "Ils sont tellement lumineux ensemble que je pense à acheter de l'écran total"
Non. Par des gestes tendres discrets, des échanges de regards, on a l'image d'un couple solide, unis et amoureux.

9. Le roi de la cour des ténèbres et l'intrigue rattachée à Kieran (même si la perte de mémoire qui COMME par hasard couvre toute la scène de fouet et la dispute avec Kieran.)

10. Le baiser Kit/Livy: il ne sert pas à grand chose mais dans ce contexte ou Livy et Ty sont si proche il y a une certaine logique à ce que Livy veuille embrasser KIt. Logique perverse parce qu'il faut reconnaître c'est un peu glauque (j'en appelle aux filles qui lisent ce livre vous embrasserez le mec de votre frère/soeur ? Ou la copine de votre frère/soeur ? Et même question pour les mecs: y a des mecs ici ? (vraie question, je connais qu'un seul mec qui ai lu ce livre)) mais cette raison est compréhensible et ne sort pas de nul part.
Anecdote amusante tous ceux qui meurt dans ce livre: Arthur, Malcolm, Robert, Livy et bah ils sont célibataires. Ce qui sont en couple ou ont une relation amoureuse vivent.
Pareil pour les autres livres: Sébastien, Jordan (allait se faire larguer), Raphaël, Camille, Max, l'inquisitrice, Hodge, Valentin, le père de Julian: tous célibataires!

11. Le côté sombre de Julian. Angoissant et bien géré. Par petite touche on a un vrai héros sombre pas un mec qui croit que insulter les gens et tuer des gens sous contrôle mental c'est être mauvais et avoir une part de ténèbres en lui. Encore plus angoissant est sa relative tranquillité vis à vis de ça. Il sait que c'est mal mais c'est comme ça il ne va pas se torturer des jours avec ses choix. Il les assume. [/spoiler]

Un résultat encore en demi tente donc mais avec beaucoup de points positifs. C'est ça qui est le plus rageant. Comme la dernière fois si quelqu'un veut en discuter pas de problème (surtout si j'ai dis un truc faux) et puis ça change de ceux qui mettent un pouce rouge juste parce qu'on critique leur livre préféré!
Tiens c'est bizarre ça sent le brulé chez moi. Pas grave je pars me balader dans une petit ruelle sombre.

par ilovelire
Les contes inachevés, Tome 1 : La vilaine belle-soeur Les contes inachevés, Tome 1 : La vilaine belle-soeur
Aya Ling   
Voilà un roman que j'avais hâte de découvrir, et ce fût une excellente lecture !
J'ai adoré ce roman, honnêtement, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un roman comme ça, aussi drôle, aussi léger, aussi fantastique quoi.

Tous les ingrédients sont réunis pour passer un agréable moment: quelques soupçons de magie, un prince charmant très sympathique, une romance toute douce, des protagonistes attachants et une héroïne qui a tout pour plaire.

Kat est ce genre d'héroïne que j'adore dans les romans, drôle, courageuse, déterminée, et qui sait se mettre dans les ennuis la tête la première, une héroïne des plus attachantes qui m'a donné le sourire plus d'une fois.

Absolument tout m'a plu dans ce premier tome, je n'ai rien à y redire à cette très belle réécriture de Cendrillon si ce n'est que j'aimerais beaucoup avoir la suite entre mes mains.

par themusik
The Maddox Brothers, tome 4 : Beautiful Burn	The Maddox Brothers, tome 4 : Beautiful Burn
Jamie McGuire   

J'ai eu un petit peu de mal à entrer au début dans ce nouvel épisode Maddox car le personnage de Ellison est assez déconcertant au début et pas très sympathique.

Ensuite cela change et on s'attache à elle et Tyler.

Cela fait toujours plaisir de retrouver Abby et Travis, Trenton et Cami, Taylor et Falyn et un aperçu de Thomas et Liis.

Abby est décidemment une chef de famille !

je n'ai pas bien compris le rôle de Trex mais j'ai cru comprendre qu'un livre va lui être consacré, ce qui nous éclairera sans doute sur ses fonctions réelles...

On s'attache à cette famille et je retrouverai avec plaisir le prochain volume annoncé sur Trenton et Cami.

par LJ51
Consolation, Tome 2 : Saving Us Consolation, Tome 2 : Saving Us
Corinne Michaels   
Je dois avouer qu’en commençant ce livre, j’avais quelques appréhensions, surtout vu la fin du tome 1. Mais finalement, mes craintes n’étaient pas fondées. Et j’ai été agréablement surprise par le personnage de Natalie, qui contrairement à dans beaucoup de livres avec ce genre de situation, n’est pas une girouette, elle sait ce qu’elle veut et se bat pour. De la même manière, j’aurais aimé que Liam soit un peu plus combatif mais il est facile de comprendre son comportement et ses décisions.
Et l’épilogue !!! Qu’est-ce que j’ai ri en le lisant ! Finalement, ces militaires ne sont que des hommes comme les autres dans certaines situations.

par Floreen
Consolation, Tome 1 : Saving Her Consolation, Tome 1 : Saving Her
Corinne Michaels   
Une histoire comme je les aime avec des personnages attachants, bien décrits psychologiquement. Je me suis rapidement attachée à Natalie qui malgré sa situation, continue tant bien que mal d’avancer dans sa vie pour son bébé. Ses réactions, ses pensées, ses doutes sont biens retranscrits sans tomber dans l’excès ou le pathétique. J’aime d’ailleurs beaucoup son amie, Reanell, qui a les bons mots, aux bons moments. Quant à Liam, il est prévenant, peut-être un peu trop mièvre par moment, mais j’ai apprécié son côté protecteur, présent pour soutenir Natalie et sa fille.
Ce qui différencie un peu cette histoire des autres, c’est qu’ici, Natalie a un enfant de feu son mari. Il est donc indispensable pour elle que le l’homme avec lequel elle refera sa vie les accepte toutes les deux. Et c’est quelque chose qui m’a touchée chez Liam, son attachement aussi bien à la maman et sa fille. L’autre élément qui m’a plu, c’est que Natalie & Liam ne se sautent pas dessus tout de suite, ça se fait par étapes, ils tâtonnent, hésitent, doutent et se parlent ouvertement. Leur relation n’est pas simple mais je la trouve bien racontée.
Si un des rebondissements m’a franchement surprise, j’avais un pressentiment depuis le début concernant celui du final du livre. Mais maintenant, je vais me plonger dans la suite car j’ai hâte de savoir comment le dit rebondissement va être exploité dans le prochain tome. Et puis il y a deux ou trois dont j’espère avoir les explications aussi.

par Floreen
Défaillances Défaillances
B.A. Paris   
http://saginlibrio.over-blog.com/2018/02/defaillances-de-b.a.paris.html
Je remercie Hugo Thriller pour m'avoir fait confiance dans la lecture de ce livre.

En refermant ce livre, on se dit qu'on a vécu un moment de tension dès les premières pages. Alors il est temps de relâcher les épaules.

Cass, professeur rentrant d'une soirée, passe par la forêt, s'aperçoit qu'une voiture est arrêtée sur le bas côté mais n'ose pas, sous la pluie diluvienne, d'en approcher, de peur d'être agressée. Le lendemain, aux infos, elle apprend que la personne dans la voiture a été tuée.

A partir de là s'en suit une descente aux enfers, la jeune femme, mariée, s'en voudra énormément de ne pas avoir fait le choix d'aller parler à la personne dans la voiture, mais d'un autre côté, l'assassin l'a t'il vu? Cette peur viscérale va l’imprégner, lui dicter ses choix de vie quotidien. En parallèle, elle subira des appels anonymes qui finiront de la convaincre que le meurtrier en a après elle.

L'auteure est machiavélique, elle nous plonge dans ce harcèlement ressenti par Cass, nous la rendant presque antipathique, combien de fois au cours de ma lecture, j'aurais voulu la secouer pour lui faire entendre raison, pour la forcer à aller à la Police, à parler vraiment de ce qui est arrivé, des appels, de cette peur invraisemblable qui lui fait perdre toute mesure. Mais non, elle se laissera aller, voguant de terreurs en abrutissements chimiques. Tout autour d'elle, les relations se délitent, comment leur en vouloir de rester objectifs alors qu'elle se perd inéluctablement. Ses démons personnels la pourchassent, mettant en exergue ses fragilités, ses manquements...

Aucun chapitre ne nous absout de cette tension extrême: qui? quand ? pourquoi? Avec l'héroïne on se repasse en boucle ce qui se passe, on essaie de comprendre si cela a un sens. La plume est vive, percutante, incisive. Je fus compatissante, je fus énervée, ne sachant trancher vis à vis de mes ressentis vis à vis de Cass.

Je découvre cette auteure avec ce deuxième livre à son actif, le premier "Derrière les portes", sorti en 2017, sera bientôt dans ma bibliothèque.

Bien-sûr, quelques écueils se font sentir dans ce récit, car la lectrice que je suis à tout de même compris ce qui se passait à la moitié du livre, mais cela ne m'a pas vraiment gênée car je pense que c'était voulu par l'auteure. Alors que d'habitude, je me serai désintéressée du roman, ici cela m'a permis de vouloir savoir comment B.A. Paris allait nous amener la résolution de cette intrigue psychologique, et l'originalité dont elle a fait preuve à la fin est jubilatoire.

Alors un thriller psychologique qui vous tient en haleine jusqu'à la fin, je dis oui!

Enjoy!

par sagweste
Simon Thorn, Tome 1 : Simon Thorn et le sceptre du roi animal Simon Thorn, Tome 1 : Simon Thorn et le sceptre du roi animal
Aimée Carter   
Simon Thorn et le Sceptre du Roi Animal, c'est un roman incroyablement passionnant, un univers superbement mis en scène et qui nous fait partager une histoire parfaitement maîtrisée !
Avis : http://elo-dit.over-blog.fr/2018/02/simon-thorn-et-le-sceptre-du-roi-animal-aimee-carter.html

par Elo-Dit
Kate Daniels, Tome 2 : Brûlure Magique Kate Daniels, Tome 2 : Brûlure Magique
Ilona Andrews   
Je me suis REGALEE!
Une excellente suite où les personnages prennent plus de profondeur, la relation entre Curran et Kate est de plus en plus plaisante ( le jeu du chat et de la souris ). On découvre une Kate plus humaine et protectrice et de nouveaux personnages entrent en scène.
A LIRE!

par ccmars
Sex game or passion ? - Partie 2 Sex game or passion ? - Partie 2
Totaime   
Aaahhh putain ça va être trop long jusqu'en octobre
Le Jugement des Six, Tome 1 : Hope[less] Le Jugement des Six, Tome 1 : Hope[less]
Melissa Haag   
Je savoure chaque lecture de cette année 2017 et je dois bien avouer que pour le moment elles ont toutes été passionnantes. Et le premier tome de la saga Le Jugement des Six de Melissa Haag n’a pas dérogé à la règle.

Malgré mes réticences avec la narration qui peut vite devenir déstabilisante, j’ai adoré cette lecture. L’auteure nous plonge dans un univers intéressant avec des personnages bien exploités. On découvre une jeune fille de 16 ans mais on la suivra la majeur partie du temps lorsqu’elle en aura 18 (d’où le fait qu’il s’agisse d’un New Adult et non pas d’un Young Adult). Gabby est une protagoniste qui a beaucoup de potentiel et j’attends avec impatience la suite, même s’il me semble que le second tome sera plus focalisé sur d’autres personnages (un peu comme dans Les Chroniques Lunaires de Marissa Meyer par exemple). Je dois avouer que je suis plutôt admirative de Gabby, elle est pleinement consciente de beaucoup de choses la concernant, elle est débrouillarde, à la tête sur les épaules (un peu trop ?) mais elle reste simple et naturelle sans faire de chichis. C’est un personnage qui, à sa manière, est assez touchant. J’ai trouvé qu’elle se révélait surtout dans les derniers chapitres de l’histoire, là où l’intrigue prend beaucoup plus d’ampleur et où les péripéties s’accumulent et nous emporte dans un cercle infernale d’addiction.

Melissa Haag a une belle plume, qui est tout de même assez originale. La narration m’a beaucoup déstabilisée au début, j’étais perplexe face à cette lecture et je me suis empressée d’envoyer un mail à Laure (la traductrice) pour lui expliquer que j’avais vraiment du mal. Elle m’a répondu que je ne devais pas m’en faire et que c’était souvent le cas pour les personnes lisant Melissa Haag et ce tome-ci pour la première fois. Elle m’a assuré que je devais absolument poursuivre ma lecture et ne pas m’arrêté aux deux premiers chapitres. Je me suis donc munie de mon tranzat, de mes lunettes de soleil et je suis partie m’allonger sous le ciel bleu de ce magnifique début de printemps. Je n’ai pas lâché et j’ai poursuivi ma lecture sous les encouragement de Laure qui m’assurait que le déclic arriverait au moment où je ferais la connaissance de Clay. Je préfère vous prévenir d’avance, ce loup-garou est à moi.


Je suis complètement persuadée que c’est Clay qui fait toute la différence dans cette intrigue. Non pas parce qu’il est un loup-garou, je ne vous spoile pas en vous disant ça, mais parce qu’il est touchant à un point que je n’aurai jamais imaginé. Je suis tombée sous le charme de ce beau loup-garou aux apparences folles avec ses cheveux trop longs et sa barbe hirsute. L’auteure a réussi à dégager un énorme potentiel de ce personnage qui n’a pas terminé de nous surprendre. Je préfère ne pas vous en dévoiler et vous laisser la surprise en découvrant cet homme mystérieux.


Pour résumé ça en quelques lignes:

C’est une histoire intéressante avec une bonne intrigue qui se met surtout en place dans la seconde partie du roman puisque l’auteure utilise la première partie pour poser les bases de l’histoire et laisser quelques indices sur ce qui pourrait se passer (éventuellement) par la suite. Les deux protagonistes principaux sont touchants et bien exploités mais de manière différente, ce qui apporte une pointe d’originalité à l’univers. Et enfin, ne vous arrêtez pas à la narration qui peut paraitre étrange pendant les premières pages, vous passeriez à côté de beaucoup de points positifs et d’une histoire pleine de potentielle (j’ai déjà pas mal d’hypothèses pour le second tome!).