Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Tessie-cops : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Une fille sous la glace Une fille sous la glace
Robert Bryndza   
http://revesurpapier.blog4ever.com/la-fille-sous-la-glace-de-robert-bryndza

Quelques jours après sa disparition, la belle Andrea Douglas-Brown est retrouvée morte, sous une couche de glace.



Alors qu'elle pensait être mise sur la touche pendant quelques mois suite à la perte de son mari, la DCI Erika Foster est chargée de l'enquête...



Erika endosse plus de responsabilités que prévu lors de cette enquête. Est-elle seulement prête à diriger une équipe? Erika ne pense pas en être capable et est la première étonnée lorsque la mission lui est confiée. Elle se révèle pourtant être une inspectrice déterminée, tenace et intuitive, qui se moque bien du protocole tant que ses recherches mènent quelque part. Un personnage que j'ai beaucoup apprécié. L'auteur a d'ailleurs choisi d'en faire un personnage touchant puisqu'elle est aussi cette femme au passé lourd. Erika est en plein deuil. Elle a perdu son mari lors d'une mission et se sent responsable. Elle a beau se consacrer à son travail et s'y impliquer plus qu'il ne le faudrait, on sent qu'elle va très mal et que sa reconstruction prendra du temps.



Côté enquête, l'avancée est particulièrement lente et les indices peu nombreux. On peut dire que le suspense est au rendez-vous. Les recherches de la police ne donnent rien, d'autant plus que le statut privilégié de la famille de la victime interfère et que la hiérarchie ET les médias s'en mêlent. Tout est mis en œuvre pour ralentir l'avancée de l'enquête, ou au moins la détourner. Et ça donne l'impression que la police se laisse marcher sur les pieds. C'est frustrant. Autant pour Erika, que pour le lecteur qui veut le fin mot de l'histoire.



Dès le début, on sent que l'enquête va être difficile à mener et c'est bel et bien le cas. Erika enchaîne les fautes sans vraiment le vouloir, et surtout elle manque de pistes fiables. D'autant plus que la victime semblait vivre une double vie sur laquelle on s'interroge. Il est alors temps de se pencher sur les sombres secrets de la richissime et influente famille Douglas-Brown, dont l'image risque d'en prendre un coup...



Verdict : Cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu de roman à suspense et celui-ci m'a donné envie de m'y remettre ! C'est un roman policier qui se laisse dévorer sans difficultés. En sachant qu'il s'agit du tout premier polar de l'auteur (qui jusqu'à maintenant écrivait dans un tout autre genre littéraire), c'est pas mal. Dès les premiers instants, on s'implique dans l'enquête et on s'y accroche, et ce même si les conditions d'investigation ne sont pas idéales. L'auteur a soigné le coté procédure/recherches, parfois un peu au détriment de l'action, mais le principal c'est que le mystère reste entier. Je n'avais pas trouvé l'auteur du crime avant les dernières révélations et c'est tout ce qui compte.
My Escort Love, tome 1 My Escort Love, tome 1
Laura S. Wild   
Après tous ces commentaires élogieux, je m'attendais à découvrir une histoire un peu hors norme (Noah est tout d même "escort") et pourtant pleine de tendresse.
Et bien, je peux vous dire que pour y avoir de la tendresse, il y en a... il y en a même BEAUCOUP trop. C'est TROP rapide, TROP gnan-gnan, TROP plein de pathos, TROP prévisible (et je pourrais continuer longtemps) !
Sans parler du fait que tout est "trop mignon" à souhait, on en sort écoeuré, et surtout je n'ai trouvé aucun personnage crédible. Je ne me suis attachée à personne, ils sont tous manichéens à mort... Bref, je n'ai vraiment pas aimé et surtout, je dis méfiance vis-à-vis des bons commentaires. Je ne le conseille vraiment pas. Il y a des romances prévisibles bien meilleures.

par mxnomad
Psi-Changeling, HS : Chants de Chasse Psi-Changeling, HS : Chants de Chasse
Nalini Singh   
Excellent recueil de nouvelles qui complète bien la série principale! Comme toujours des petits détails mentionnés dans un tome prennent leur sens plus tard comme ici dans ces nouvelles. Par exemple, le fait que Hawke pensait Sienna trop jeune pour lui et qu'on lui fasse remarquer que la relation Tammy/Nate était à peu près similaire : nous avons droit ici à leur histoire dans Beat of Temptation [spoiler]Nate et Tammy ont découvert qu'ils étaient fait l'un pour l'autre très tôt, du moins dans le cas de Tammy : le mating bond s'est instauré quand elle avait 15 ans et Nate 25! Dans cette nouvelle, on apprend comment ils ont fini par être ensemble et avoir leurs deux petits monstres que l'on voit apparaître dès le tome 1 avec la superbe scène de la botte de Sasha! Nate étant particulièrement insistant sur le fait qu'elle ne doive pas s'engager dans la voie du mating si jeune (connaissant le résultat catastrophique avec ses parents mais qui eux n'avaient pas de mating bond), il n'a pas concrétisé leur relation quoique très possessif et protecteur envers elle et qu'il considère comme sienne bien qu'il soit frustré sexuellement! Tammy en revanche recours à tous les moyens pour le faire céder et finit par y arriver : on a droit à de magnifiques scènes émouvantes (comme la scène entre la mère de Tammy et Nate) et passionnées (comme la scène de la cabine, la scène des orchidées). L'épilogue se situe 18 ans plus tard et est tout aussi beau et émouvant : Nate offrant des orchidées à Tammy comme chaque année depuis leur mating avec l'histoire des pots de crème....coquins![/spoiler] ou encore la mention de Cooper, un des lieutenants de Hawke et ami de Riaz dans le tome 10 et 11 comme étant heureux de son mating et qui perd la tête pour son âme soeur Grace : on apprend comment il a fini par s'unir à elle et les difficultés rencontrées [spoiler]notamment dûes au fait que Cooper est un lieutenant SnowDancer, mâle dominant et que Grace est une louve "soumise" : un gap niveau hiérarchie qui complique singulièrement leur relation s'ajoutant à cela les réminiscences du passé douloureux de Cooper avec la perte de ses parents...[/spoiler] dans Declaration of Courtship. On a également droit à un développement plus approfondi du couple Walker/Lara qui complète les événements du tome 10 avec la nouvelle Texture of Intimacy [spoiler]On en apprend plus sur Walker notamment les "méfaits" de Yelene, la mère biologique de sa fille Marlee, Walker se sentant responsable...Les moments Walker/Lara sont juste à la fois touchants et merveilleux, leur couple magnifique! Walker étant un de mes personnages préférés de la série : une volonté de fer, une capacité à aimer incroyable, protecteur des enfants, une figure familiale puissante et un merveilleux compagnon! L'épilogue relate leur cérémonie d'union avec une superbe et romantique déclaration d'amour de Walker à Lara par télépathie! [/spoiler] A noter aussi que l'on mentionne la grossesse de Annie, un des personnages principaux de la nouvelle Stroke of enticement [spoiler]Zach, un soldat DarkRiver trouve son âme soeur en la personne de Annie Kindcaire, un professeur humain ayant eu un accident jeune qui a pratiquement détruit sa jambe (et en relisant le tome 12 après celui-ci, il semblerait que ce soit Kaleb dans son enfance qui aurait sauvé Annie en soulevant le train!!)! Une belle histoire d'amour entre un mâle dominant changeling intimidant et ravageur et une humaine, avide d'indépendance qui ne veut pas s'attacher à quelqu'un de peur que l'amour et la passion s'évanouissent avec le temps laissant qu'un froid désintérêt comme la relation entre les parents d'Annie! Couple d'ailleurs que l'on mentionne dans le tome 6[/spoiler]! L'univers de Nalini Singh est tellement riche et compliqué mais n'en reste pas moins cohérent : que ce soit une notion de temps -comme l'ordre chronologique des événements (je pense surtout à la nouvelle concernant Tammy et Nate se passant 18 ans avant le début de la série principale et où on retrouve les versions jeunes de Lucas, Vaughn, Dorian... et où on découvre le précédent alpha de DarkRiver...)- ou au niveau des relations entre les personnages; et chaque élément, chaque détail a sa valeur, le tout donnant un réel plaisir à la lecture en l'enrichissant! Une lecture vraiment plaisante qui m'a donné envie de relire encore une fois les autres tomes de la série et qui m'a permis d'atténuer ne serait-ce qu'un peu mon impatience quant à la sortie du tome 13 de Psy Changeling!

par Elfe
The Driven, Tome 8: Down Shift The Driven, Tome 8: Down Shift
K. Bromberg   
Une romance parfaite, voici comment K.Bromberg, réussit une fois de plus à nous envoûter. Un dernier tour de course phénoménale. Enchaînant, les surprises, les embûches, nous sommes embarquées, dans un périple sombre, le chemin à été long, et pour gagner le drapeau en bout de course, il va falloir mener le plus dur combat au monde. La lutte contre soit même et ses démons.

K.Bromberg, nous ramène à nos premiers amours, Colton et Rylee, mais pas leur histoire à proprement dites, bien que nous les croisons parfois le long de notre lecture. Nous retrouvons Zander, ce petit garçon qui nous avait tant émues, enfant, cloîtrer dans son silence, suite à l'assassinat de sa mère biologique. Menacer par son père, puis il avait été l'objet de désir de son oncle, qui visait que l'argent qu'aurait pu lui apporter ce petit garçon. Puis, il avait enfin,trouvé le bonheur, ses frères d'adoption, avaient soutenu la démarche de Colton et Rylee, de devenir un véritable Donovan.

Zander est devenu une star du sport automobile, tout comme son père, il est adulé, mais enfermé dans un passé destructeur.
C'est un homme désormais, avec des envies, séduisant, charismatique, même s'ils ne sont pas du même sang, Colton et lui se ressemble beaucoup, plus qu'ils ne pensent, et ils nous font éprouver du désir, (malgré le fait que l'on n'est connu petit).

Getty est une jeune femme de bonne famille, soumise, enfermé dans un destin qui n'était pas le sien. Elle, c'est enfuit. Désormais, elle vit dans la peur d'être retrouvée, nouveau prénom, jour après jour, un pas après l'autre ne sachant pas ce que demain lui réserve. Cette jeune femme, est forte, bien plus qu'elle ne pense, elle nous touche par ses mots, son manque de confiance. Elle est douce, serviable, elle mérite que le bonheur.


Cette histoire est vraiment une passation de pouvoir, K.Bromberg, nous offrons enfin, la paix que cette famille méritait, il fallait juste que Zander libère cette famille, de leurs anciens démons. Une histoire passionnelle, deux personnes de milieu différents, mais qui dès qu'elles sont en contact, s'apaisent, même si au début, rien n'était gagné.

Cette romance est drôle, émouvante, jusqu'à la fin, nous retenons notre souffle, car tout le long du récit des sacrifices ont dû être fait, des souffrances ont été endurées.

Cette saga, restera en moi, tant par ses personnages, mais surtout pas toutes les émotions qu'elle m'aura fait éprouvé. Même si je l'avoue dans un épilogue, j'aurais voulu avoir une vision de toutes les personnes que j'avais croisé depuis le tome 6.
Cependant, il est temps, de passer nous aussi à autre chose, rencontrer d'autres personnages et hommes et femmes qui ne désirent que raconter leurs histoires.

Down Shift, est une romance qu'il faut découvrir absolument, tendre, passionnelle, libératrice, prenez votre ticket pour la dernière course de la saison, et venez découvrir, si Zander supplantera son père sur le podium final.

par Jbyaly
Omega Omega
Déborah J. Marrazzu   
« Je levai les yeux de l’ouvrage et croisai ceux de Nick, toujours impassible. Je tournai quelques pages avant de refermer l’épaisse couverture.
- Alors c’est ça qu’ils font les Omega ? Ils rédigent une sorte de journal intime version Halloween ?
- Ecoute, je sais que c’est un peu fou, que tu viens d’apprendre la vérité sur qui tu es vraiment, mais si tu cherches une nounou, je ne suis pas cette personne. Si tu cherches quelqu’un pour te réconforter, je ne suis pas cette personne non plus. Si tu cherches une épaule sur laquelle pleurer, je ne suis définitivement pas cette personne.
- Alors qui êtes-vous ? finis-je par demander en levant les yeux au ciel ?
- Je suis celui qui va t’apprendre à rester en vie. »
*** ***
« Mon cœur battait à cent à l’heure. La tête baissée sur mes mains, je refusais de croiser ses iris à nouveau. Je ne savais pas quelle mouche venait de me piquer. Dévoiler mes sentiments de cette façon ne me ressemblait pas. Je serrai un peu plus fort l’ouvrage contre mes jambes. Un silence reposant envahit la chambre. Peu à peu, je me calmai. Nick prit ma main dans la sienne et l’étreignit avec délicatesse. Sa peau douce contre la mienne manqua de me faire suffoquer.
- Olivia…
Il chuchota mon prénom. Je me délectai de ce son empli de douceur. J’avais terriblement besoin de ne plus me sentir seule, ne fût-ce que quelques instants. Je voulais savoir que, dans toute cette folie, je n’étais pas isolée du monde. Son pouce caressait doucement mes doigts.
- Tu n’es pas seule. »

http://twilight-teamsuisse.blogspot.fr
Les délices d'Eve Les délices d'Eve
Emilie Collins   
Je me suis jetée sur ce livre, qui me tentait beaucoup de part la couverture et le thème. Au final, je suis déçue. Peut être avais je trop d'attentes?
Le début m'a beaucoup plu et j'ai bien accroché. On découvre Eve et son caractère bien trempé, sa combativité et son humour. Puis vient la rencontre avec Zacharie et la découverte de ce pourquoi il est arrivé là. Bref, tous les éléments sont réunis pour un bon moment de romance.
Mais au final je trouve que la relation n'est pas du tout développée. Le livre est court, déjà. Et finalement tous les moments un peu drôles ou cocasses que j'attendais ne sont pas arrivés : Zach est le professeur d'Eve, ce qui est l'obstacle majeur. [spoiler][/spoiler] Et une semaine et une crise de jalousie plus tard, pfiou! Obstacle balayé! Leur romance "secrète" est finalement plutôt librement vécue.[spoiler][/spoiler]
De plus, j'ai trouvé que leur relation se limitait le plus souvent aux scènes de sexe uniquement. Leur connexion n'est jamais décrite autrement. On ne connait rien ou très peu de leurs vies respectives avant la pâtisserie, et leurs moments de partage (hors sexe) sont assez rares (et une fois de plus on revient à la pâtisserie).
Quant à la fin, j'avoue ne plus avoir trouvé chez Ève ce que j'avais aimé au début du roman. Dommage.
Les délices d’Ève m'ont tout de même fait passer un bon moment, mais m'ont clairement laissée sur ma faim.

par lodibou
Royal Saga, Saison 6 : Capture-moi Royal Saga, Saison 6 : Capture-moi
Geneva Lee   
« Capture-moi » est le sixième tome de la série « Royal Saga », mais aussi celui qui clôt la trilogie centrée sur Belle et Smith.
L’histoire reprend de suite après les derniers évènements du tome cinq. Belle était menacée de mort et Smith arrive au bon moment pour sauver sa femme.. Mais pas assez tôt pour réussir à en sortir indemne.
Gravement blessé, Belle doit être forte et faire preuve de sang froid pour le sauver. Aidée d’Edward, elle va tout faire pour que Smith ne soit plus en danger.
Seulement, leur temps est compté et même s’ils ont gagné cette bataille, la guerre est loin d’être terminée. Belle va devoir trouver au plus vite un lieu où elle pourra être en sécurité, loin de Londres, même si cela veut dire qu’elle devra trouver l’asile dans des lieux qui représentent pour elle plus l’enfer que la tranquillité.

Enfin on va savoir comment leur histoire va se terminer !
Dans les deux précédents tomes, je trouvais que Geneva LEE se focalisait plus sur la relation entre Belle et Smith que sur les autres éléments de l’histoire. J’étais vraiment frustrée d’avoir si peu d’éléments sur cette intrigue sombre et dangereuse que j’attendais ce final avec impatience.

En terme d’action, je suis servie car le récit passe vraiment à la vitesse supérieur dès le début.
La course contre la montre de Belle pour sauver Smith est plutôt palpitante, surtout parce qu’elle ne sait pas sur qui vraiment compter, ni à qui se fier.
Pendant les premiers chapitres, l’histoire est palpitante et stressante. L’auteur nous tient en haleine et j’étais ravie de trouver enfin cette adrénaline qui manquait dans les deux précédents tomes.

Malgré cela, je ressors de cette lecture pas entièrement satisfaite car tous les complots qui menaçaient le couple ne sont pas entièrement résolus. On apprend que celui qu’on pensait être le grand chef ne l’est pas vraiment, que d’autres tirent les ficelles et sont encore plus dangereux. Alors même si l’histoire concernant Belle, Smith et ce méchant est définitivement clôt, j’ai trouvé que cette intrigue manquait finalement de profondeur. J’aurais apprécié que l’auteur développe plus ce côté de l’histoire, surtout qu’elle avait matière à faire.
Au final, on en ressort avec le sentiment que l’auteur a choisi la facilité pour résoudre ces problèmes.

La romance a encore une fois la part belle dans « Capture-moi », jetant de l’ombre sur le reste de l’histoire ( malheureusement ).
Cependant, Geneva LEE nous présente le couple plus fragile qu’à son habitude, ce qui est au final plutôt plaisant puisque l’on aborde des sujets qui n’étaient pas vraiment développés avant. On se penche plus particulièrement sur le passé de Belle, qui est loin d’être rose. J’ai été attendrie par son vécu et par sa fragilité qui finalement devient une force pour son couple.
Par contre, j’ai été un peu dubitative face à son comportement parfois très dur envers elle-même. Les phrases qu’elle se dit à elle sont souvent cruelles et je me suis même demandée si elle n’allait pas finir schizophrène.

La fin est quant à elle simple et facile, un peu comme le reste de l’histoire.
J’attendais certaines scènes avec beaucoup d’impatience, notamment le face à face final et autant dire qu’il n’était pas à la hauteur de mes attentes.
Les derniers chapitres sont eux tout en douceur et mettent du baume au coeur et le sourire aux lèvres pour laisser enfin en paix nos personnages.
L’auteur nous laisse quelques pistes sur d’éventuelles nouvelles histoires, nous faisant cogiter et nous demandant qu’est-ce qui pourrait bien leur arriver à leur tour.


En conclusion, « Royal Saga, tome 6 : Capture-moi » clôt la série sur Belle et Smith avec plus de douceur que ce que l’on pouvait s’y attendre. Geneva LEE nous montre le couple sous un point de vue différent : plus fragile, plus soucieux, plus humain. Cependant, il manque du développement en ce qui concerne toute la partie plus sombre de l’histoire et l’on ne ressort pas complètement satisfait des décisions que choisit de prendre l’auteur pour mettre fin à certains problèmes.
En tout cas, même si l’histoire de Belle et Smith m’a moins convaincue que celle de Claire et Alexander, je suis curieuse de lire ses prochaines histoires notamment s’il s’agit de celles d’Edward ou de Georgia.

Un livre à lire pour la conclusion, si vous avez aimé les deux précédents tomes.

( https://lectrice-lambda.blogspot.fr/2017/07/royal-saga-tome-6-capture-moi-geneva-lee.html )
Sweet Home, Tome 1 Sweet Home, Tome 1
Tillie Cole   
Je n'ai pas du tout, mais alors pas du tout aimé. J'avais découvert Tillie Cole avec "mille baisers pour un garçon" ou j'avais versé toute les larmes de mon corps - et d'ailleurs en diamant dans ma biblio - mais Sweet Home n'est clairement pas a la hauteur de ce que j'avais déjà lu d'elle.

Déjà Molly bien que mignonne, est une Mary Sue en puissance, orpheline, gentille douce parfaite et tout le tralala. Rome est un stereotype de bad boy finalement pas si bad que ça parce qu'il souffre. je parle meme pas de Shelly, copier/coller des garces habituelles de series B qui a leur dernière année de fac se comporte encore comme les reines de lycée. en fait les personnages que j'ai trouvé les plus intéressant c'était Cass, Lexi et Austin. c'est ceux qu'on voit le moins pourtant.

Je suis vraiment désolée pour ceux qui ont aimé le livre d'avoir un avis si tranché, surtout que je suis non plus mauvais public mais tout était cousu de fil blanc, prévisible a outrance. et surtout, j'ai eu un problème avec rome, il n'est pas seulement dominateur il est surtout irrespectueux, il parle vraiment mal a Molly parfois et ma foi, elle a l'air d'aimer ça. Molly qui d'ailleurs, pour une femme "mature" pique des crises sans avoir toutes les informations ou joue les moralisatrice a tout bout de champ.
l'histoire des parents je l'ai trouvé également un peu grosse aussi, vraiment très drama et à mon sens y avait plein d'autres solutions pour Rome s'il le voulait vraiment, pour échapper à tout ça. et le dénouement final était affreusement prévisible.

j'avais découvert (et aimé) Tillie Cole avec le livre "mille baisers pour un garçon" mais Sweet Home n'est pas a la hauteur de ce qu'elle avait pu écrire, et c'est sans doute la romance inspiré de Romeo et Juliette la moins bien que j'ai lu jusqu'ici,j'ai été très déçue.

par sorello
Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard Celle qui murmurait à l'oreille du mec en costard
Laetitia Constant   
C’est le titre qui m’a en premier lieux donner envie de lire ce livre, le résumé a fait le reste.

Fauve est une jeune femme passionnée par son métier de Chuchoteuse, son centre équestre est tout ce qu’elle aime, tout ce qu’elle toujours voulu faire, au point de mettre sa vie privée entre parenthèse. Sa meilleure amie décide de lui faire voir d’autres choses et lui a donc organisé un voyage. C’est ainsi qu’elle va faire la connaissance de Voisin (on ne connaitra pas tout de suite son nom, seulement le surnom qu’il se sont donnés, pour Fauve, c’est Voisine), un homme charismatique, qui dégage une grande confiance en lui, arrogant au premier abord mais qui peut se montrer charmant, enfin jusqu’à un certain point.

De retour chez elle, elle va découvrir que son haras est dans la ligne de mire d’un projet important pour sa ville et qu’elle doit partir, anéantie elle baisse d’abord les bras, mais rapidement elle reprendra du poil de la bête, déterminée à ne pas se laisser expulser et encore moins de devoir abandonner ses animaux. C’est ainsi qu’elle va se rendre compte que celui qui la met dehors n’est autre que Voisin, autant dire qu’elle ne l’avait pas vu venir et qu’elle ne va pas hésiter à lui montrer sa façon de penser. Avec son amie elles vont passer en mode Guerrier, ne ménageant pas leurs efforts pour l’affronter lui et son arrogance.

Une lecture vraiment très agréable à lire, on se prend rapidement d’affection pour Fauve, la voir se battre pour garder son centre équestre nous la rend que plus sympathique. C’est une femme passionnée, bienveillante, mais à qui il ne faut pas chercher des noises. Entre elle et Voisin une guerre est déclarée et elle a un gout de vengeance, elle commencera doucement mais prendra des proportions inattendues. Parfois de trop grandes envergures et difficiles à neutraliser, elle ne sera pas seule dans cette bataille, Fauve sera entourée. Ses échanges avec Voisin sont tendus, bien que cet homme l’attire, il est de par son comportement et de ses actes difficile à cerner, à apprécier, et pourtant on sent que derrière toutes son arrogance et son indifférence peut se cacher un homme doux et attachant.

Une histoire moderne, une romance toute douce, sans précipitation, une lecture idéale pour l’été, avec des personnages attachants, drôles, qui vous donne envie de vous battre au côté de Fauve, de l’aider. On comprend ses peurs et ses doutes, on la voix s’effondrer, et pourtant elle ne se laisse pas abattre, ni ne s’apitoie sur son sort, elle continue à faire son métier, comme si demain tout ne risquait pas de disparaitre. J’aurais aimé en connaitre un peu plus sur Voisin, voir ce qu’il pense vraiment, c’est un personnage distant qui caches des blessures, il reste très énigmatique, difficile à cerner.

La dernière fois que j’ai fait du cheval, j’ai fait une grosse chute, rien de grave mais j’ai eu très peur, je ne suis plus montée depuis, mais ce livre m’a donné envie de recommencer, peut être qu’un jour une Fauve réussira à me faire oublier ce moment de frayeur et me faire remettre le pied à l’étrier.

http://www.livresavie.com/celle-qui-murmurait-a-loreille-du-mec-en-costard-de-laetitia-constant/

par Natoche
Royal Saga, Saison 5 : Convoite-moi Royal Saga, Saison 5 : Convoite-moi
Geneva Lee   
https://lmedml.com/2017/06/08/royal-saga-5-convoite-moi-geneva-lee/

Comme à l’accoutumé la fin du précédent opus était aussi bouleversant que frustrant. Je n’avais qu’une envie, poursuivre l’histoire de Belle et Smith.

Je dois dire que j’accroche vraiment plus avec le scénario qui entoure ce couple. Je ne sais pas pourquoi mais je trouve leur duo saisissant, sulfureux et ultra sexy. Ils sont l’évidence même et feront tout ce qu’ils peuvent pour préserver ce lien unique qui existe entre eux. Mais l’amour peut-il vaincre tous les dangers ?

Car dans ce second opus c’est bien de danger qu’il s’agit ! Et je dois dire que Geneva Lee a su me surprendre là où je ne l’attendais pas. On découvre dans ce tome que toute l’intrigue est étroitement liée avec des choses qui se sont déroulées dans les tomes concernant Clara et Alexander.

Smith est dans la ligne de mire de personnes qui ne lui veulent que du mal, et pour protéger sa « belle » il va faire ce qu’il croit être la meilleure chose pour elle. Un bien lourd sacrifice pour lui qui entrevoyait enfin la lumière avec Belle à ses côtés. Notre héroïne, quant à elle, va concentrer ses efforts sur sa start-up « Bless ». Cela va lui permettre de s’épanouir professionnellement et de gérer sa relation tumultueuse avec Smith. Mais Belle sera-t-elle assez forte pour supporter les secrets de son amant ? Que lui cache-t-il de si terrible ? Smith arrivera-t-il à se livrer corps et âmes ?

Même si l’on est à peu près sur la même dynamique qu’avec Clara et Alexander, ici les secrets de Smith pèsent bien plus lourd sur le couple qu’il forme avec Belle, car le danger peut surgir à n’importe quel moment. En découvrant ce tome, j’ai eu une crainte, que l’érotisme prenne le dessus sur l’intrigue. Mais je peux vous dire que Geneva Lee sait mener son histoire, elle nous détourne du danger pour nous plonger dans un récit sensuel et envoûtant. Smith est réellement un homme qui sait dominer, tout en tissant ce lien inextricable avec Belle, il lui donne simplement ce dont elle a besoin. Et Belle se donne sans détour à son Maître, car elle veut tout de lui. Les scènes sont à couper le souffle, l’auteure arrive à doser le degré d’érotisme en fonction de la situation. Elle arrive à rendre une scène très sexuelle tout en nous donnant du romantisme pour que l’on ressente toutes les émotions liées à l’acte. C’est une sacrée prouesse car je trouve les scène hypnotiques, on est vraiment transporté dans leur bulle de volupté. Le coté bdsm pimente les scènes érotiques, sans jamais pousser le lecteur hors de sa zone de confort, cela reste très soft, enfin de mon point de vue ^^

Dans cette suite, Geneva Lee distille des indices pour que l’intrigue s’intensifie. Le peu qu’elle nous donne nous oblige à nous poser une multitude de questions. Je dois dire que les révélations sont surprenantes, le passé de Smith n’est pas seulement sombre, il est dévastateur et a priori bien plus complexe que ce que je ne m’étais imaginé. Ce tome est rythmé par le sexe, les sentiments, le danger, les rebondissement et révélations qui ont eu un sacré effet sur moi. Les derniers chapitres nous entraînent dans un flot ininterrompu de péripéties qui m’ont laissés choquée à la fin de cette suite.

En bref, je me régale de plus en plus avec Belle et Smith. Ici, Geneva Lee mêle danger et érotisme pour nous plonger dans un récit sous haute tension, qu’elle soit sexuelle ou angoissante. L’intrigue prend forme avec des révélations surprenantes et l’auteure nous laisse avec une fin qui plonge le lecteur dans un état de frustration avancée, tellement l’envie de découvrir la suite est forte.

Scandales, secret, sexe et mensonges au rendez-vous de cet opus hyper addictif, sulfureux et ultra sexy !