Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Tessie-cops : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Wrong, Tome 1 : Wrong Wrong, Tome 1 : Wrong
Jana Aston   
C'est une romance sympa et rafraîchissante qui se lit vite. Pour moi, elle est plausible malgré les avis que j'ai pu lire, l'auteur a bien manié la chose... Un étudiante de 21 ans craque pour un client qui vient une fois par semaine au café ou elle travaille. Elle pense qu'il est avocat en le voyant toujours en costard et va tomber sur lui lors de son rendez vous pour se faire prescrire la pilule. Il est obstétricien, pas avocat, il a 36 ans et une ex fiancé qui vient foutre le bordel dans sa relation. Je regrette quand même qu'on en sache si peu sur le héros , Luke.
Certains points auraient pu être un peu plus développé à mon avis, l'histoire est un peu trop simple mais l'écriture est de bonne qualité alors ça passe.
Et j'oublie...Luke a un langage très coloré une fois son costume enlevé, on dirait un homme complètement different, plus... bestiale ! Vous êtes averties!

par deeKi
Pour le jeu Pour le jeu
R. S. Grey   
https://aliceneverland.com/2017/10/09/pour-le-jeu-rs-grey/

Les romances se déroulant dans le milieu du sport sont un de mes péchés mignons et c’est toujours avec un vrai plaisir coupable que je pars à la découverte de l’une d’entre elles. J’avais donc cette nouveauté de la Collection Emoi dans le viseur depuis son annonce il y a des semaines de cela, et j’étais impatiente de me plonger dans cette nouvelle histoire.

Dès le premier chapitre, je savais déjà que ça allait être un sacré coup de cœur ce bouquin. La raison tient en un seul mot : Kinsley. Il faut dire que notre héroïne est d’un pétillant sans nom, d’un humour débridé, d’une personnalité délirante et d’une loyauté sans faille. Sérieusement, je ne sais pas combien ils sont dans sa tête, mais qu’est ce que j’ai ri à ses côtés ! Dès le départ, j’ai accroché avec sa façon d’être et de voir les choses. Exigeante envers elle-même, elle profite de la vie tout en ne perdant, à aucun moment, de vue ses objectifs. Kinsley est tout simplement une vraie bouffée d’oxygène, rafraichissante et délurée juste comme il faut : je l’ai adorée !

L’autre point fort de cette romance reste son intrigue, simple mais addictive. RS Grey ne part pas dans le dramatique, elle n’est pas là pour nous tirer les larmes, juste pour nous faire passer un excellent moment. Et ça marche. Le couple formé par Kinsley et Liam est attendrissant mais aussi sexy en diable, on ressent très vite une véritable alchimie entre ces deux personnages et je me suis rapidement prise d’affection pour leur relation naissante. Mais je me suis également passionnée pour cet univers sportif : le football féminin reste le décor de ce roman, et, si j’étais un peu sceptique au départ, je ne vous cache pas que je m’en suis vite imprégnée.

Pour conclure : Pour le jeu est une romance simple mais diablement efficace. Je ne pensais pas me régaler autant mais, il faut dire que la personnalité de Kinsley, solaire, est complètement éblouissante et illumine véritablement ce roman, lui permettant ainsi de se détacher du lot. J’ai eu le sourire aux lèvres tout au long de ma lecture, j’ai ri, j’ai gloussé et je me suis régalée. Une romance que je ne peux que vous encourager à découvrir !

par Kesciana
Les insurgés, Tome 2 : Addiction Les insurgés, Tome 2 : Addiction
Elle Kennedy   
Dans ce second tome de la série « Les insurgés », Elle KENNEDY se focalise sur un nouveau couple de personnages.
Lennox et Jamie sont meilleurs amis depuis leur enfance. Ils ont toujours vécu ensemble plus jeunes et continuent encore aujourd’hui à partager le même toit dans le petit paradis qu’ils ont bâti.
Seulement, lorsque les Exécuteurs détruisent leur maison et qu’ils perdent tout, le seul endroit où ils peuvent se réfugier est dans le camps de Connor Mackenzie. Ils ne vont pas y rester longtemps car Reese, la chef d’un des plus puissants camps d’Insurgés, à besoin de Lennox et de quelques hommes de Connor. Jamie décide de les suivre car partout où va son meilleur ami, elle le suivra.
Même si Jamie et Lennox sont attirés l’un par l’autre, ils n’ont jamais osé franchir la ligne de non-retour. Ils ne veulent pas perdre leur belle amitié, un lien si rare dans leur monde à eux.
Mais il suffit d’une nuit pour que ce fragile équilibre bascule.

Nous découvrons dans « Addiction » un nouveau couple que nous avions déjà croisé dans le premier opus : Lennox et Jamie.
La relation entre eux est dès le début intense. Ils sont meilleurs amis, ils ont partagé pleins de choses et ont vécu les plus beaux moments et les pires ensemble. Leur lien est fort et puissant, tous les Insurgés qu’ils croisent leur envient leur relation.

J’aime particulièrement les romances qui commencent entre deux meilleurs amis.
Dès le début, même si ce n’est pas évident pour eux, on sent qu’ils sont attirés l’un par l’autre. C’est incontrôlable et parfois ce n’est pas évident pour eux de refouler ce sentiment. Ce qui compte pour eux c’est leur lien, leur relation, qui est la chose la plus précieuse qui existe à leurs yeux.
Au fil des chapitres, on lit des passages très émouvants, dans lesquels Lennox et Jamie sont perdus et ne savent plus comment aborder les choses. Ils ont peur du changement et cette sensation est très bien emmenée par Elle KENNEDY. C’est encore plus important pour eux car le monde dans lequel ils vivent est dangereux et sans pitié et cette relation est l’une des seules choses positives qu’ils ont.

J’ai apprécié l’évolution de leur relation. J’ai trouvé les personnages intenses, authentiques et émouvants. Cependant, leur relation change un peu trop vite à mon goût. Je sais qu’ils sont dans une situation qui fait que tout va trop vite justement, puisqu’ils ne savent pas s’il y aura un lendemain, mais j’aurais quand même préféré qu’ils prennent un peu plus leur temps pour se questionner.

La tension sexuelle est un aspect très important dans « Addiction », comme ce fut aussi le cas dans le tome précédent.
Seulement ici, j’ai trouvé que c’était plus tendre et moins brut. Il y a des scènes où la tension est à son paroxysme et notre coeur palpite avec eux.

Quant à l’intrigue en elle-même, beaucoup de mystères planent tout au long de ce livre.
On sait que Reese cache quelque chose, que sa ville n’est plus autant en sécurité que ce qu’elle était avant et qu’elle a un objectif qui nous est mystérieux.
On avance vraiment sur cette thématique que dans les derniers chapitres puisque l’histoire se focalise essentiellement sur la relation entre Lennox et Jamie, un peu comme ce fut le cas pour le premier tome. Cependant, ici, je n’ai pas ressenti un manque quel qu’il soit vis-à-vis de cela.
Le rythme du récit est bien maîtrisé et je n’ai pas eu une seule fois cette sensation d’ennuie.

La fin apporte son lot d’action et de changements.
On découvre enfin ce que cache Reese et ce qui attendent nos Insurgés dans leurs prochaines aventures.


En conclusion, « Les Insurgés, tome 2 : Addiction », est un tome plus équilibré et plus intense que son prédécesseur. Elle KENNEDY nous présente ici une romance forte et pleine d’émotions, qui saura satisfaire la grande majorité des lecteurs.
Maintenant, j’ai vraiment hâte d’avoir le troisième opus entre les mains et de découvrir l’histoire de Reese, la chef au coeur de pierre.

( https://lectrice-lambda.blogspot.fr/2017/10/les-insurges-tome-2-addiction-elle.html )
Les insurgés, tome 1 : Conquête Les insurgés, tome 1 : Conquête
Elle Kennedy   
Quelle arnaque ! C’est rare que j’écrive un avis négatif sur un livre, car d’habitude, je préfère passer au silence mes déceptions livresques en considération du travail fourni par les auteurs, mais là, vu le matraquage médiatique à propos de ce bouquin (il a bien fait le tour des book hauls sur youtube, notamment….), je me sens obligée d’intervenir si vous partagez les mêmes goûts que moi en matière de littérature ! Alors ok, j’ai abandonné ma lecture assez rapidement pour juger en tout impartialité mais dès le début, le côté sexuel et malsain ne m’a pas plu et je ne me voyais vraiment pas me forcer à aller jusqu’à la fin du livre (y’a pas mieux pour se provoquer une panne livresque en faisant ça ! Et vu le nombre de bouquins qui existent, je ne vois pas pourquoi je perdrais mon temps avec un livre qui ne me plait pas dès le début !)….J’ai définitivement arrêté de laisser une chance à l’auteure américaine Elle Kennedy à partir du moment où elle met en scène son héroïne dans une baignoire et qu’elle précise qu’elle a le sexe totalement épilé….WTF !!!!! Nous nous trouvons dans un monde post-apocalyptique, il n’y a plus de règles, plus de lois, les gens s’entretuent pour survivre, et mademoiselle a le temps d’aller chez l’esthéticienne pour se faire épiler le sexe ?!!!!! Elle l’a trouvée où sa p*tain d’esthéticienne ? Et si elle s’épile au rasoir, elle a fait comment pour être lisse ? Car pour couronner le tout, il est précisé que cela fait une semaine qu’elle ne s’est pas lavée, depuis sa fuite, son errance à travers les routes…..Mais non, elle a le sexe bien épilé et rien ne repousse…..OK ok ok…..Là, je me suis vraiment dit que l’auteure se foutait de ma gueule ! On a l’impression d’être dans un porno et que tous les moyens sont bons pour mettre en scène les personnages dans des situations lubriques et salaces ! (je ne vous parle pas du passage où notre belle Hudson -au sexe épilé- retire héroïquement son t-shirt (ou débardeur échancré ?) et se retrouve en soutif devant un groupe de mâles virils - avec les yeux qui leur sortent de la tête -et le zizi qui pointe à la braguette - (car en plus, Mademoiselle a une poitrine impressionnante, bien entendu) et tout ça pour quoi ? Pour se servir de son vêtement pour stopper le sang qui coule de la blessure de l’un de ces mecs qu’elle vient de rencontrer…..Purée !!!!!!!!! Même les films érotiques du dimanche soir sur M6 n’auraient pas osé nous mettre ce genre de cliché !!! Purée, je suis vraiment énervée !!!!!!!! Et pourtant, l’idée de départ était plutôt bonne avec ce monde de chaos et notre héroïne qui est la sœur du chef des Souverains (le souverain des souverains, finalement, non ?....) et qui fuit le « royaume » pour éviter un mariage forcé et se retrouve dans le groupe adverse des Insurgés et tombe « sous le charme » du chef, Connor, qui ignore qu’elle est la sœur de son adversaire…..Les opposés s’attirent, des drames et des trahisons à venir, oui, tout était mis en œuvre pour que j’adhère à cette lecture mais voilà, les personnages masculins sont vraiment trop vulgaires (dans leurs paroles et dans leurs actes) et comme les Insurgés vivent au jour le jour, c’est partouze à tout va pour profiter de la vie comme s’ils allaient mourir demain….Pitié !!!.....Même un groupe de bonobos en chaleur serait choqué par leur attitude ! Connor, le personnage masculin principal, était beaucoup moins porté sur le sexe que ses compagnons d’arme (au moment où je me suis arrêtée dans ma lecture, je précise...), mais voilà, sa façon d’agir avec Hudson, l’héroïne, ne m’a vraiment pas plu…..Oui, je me suis arrêtée à la scène de la baignoire (quand il rentre d’un coup, et la mâte sans vergogne, sale cochon !)….Oui, je me suis arrêtée là car j’ai tout de suite pressenti que cela n’allait aller qu’en empirant…..Et j’ai eu raison car dans d’autres avis que j’ai lus par la suite, notamment ici sur Booknode, apparemment, il va aussi y avoir des scènes de masturbation en public, des plans à trois etc….Bref, que du romantisme et de la distinction dans ce bouquin !......Je n’ai lu qu’un seul livre de l’auteure Elle Kennedy, c’est The deal et je compte continuer cette saga New adult mais pour ce qui est des Insurgés, non merci, je passe mon tour ! Trop vulgos pour moi ! Mrs Kennedy, vous m’avez déçue sur ce coup-là !

par viedefun
Prince Captif, Tome 3 : Le Roi Prince Captif, Tome 3 : Le Roi
C. S. Pacat   
Que dire? Bon tout d'abord, il faut que je précise que mon avis ne sera absolument pas objectif parce qu'il s'agit d'une de mes séries favorites!

Cette trilogie est tout simplement remarquable! Et je ne pensais pas qu'il était humainement possible d'aimer davantage cet univers et bien j'avais tort! C.S. Pacat s'est surpassée et ce dernier opus m'a littéralement coupé le souffle. Ce tome a parfaitement répondu à mes attentes.

Petit bémol: la fin est un peu trop précipitée!

Mais bon l'auteure a annoncé la publication de trois nouvelles qui se dérouleront dans l'univers de Prince Captif!

La première nouvelle sera centrée sur la relation entre Jord et Aimeric. La seconde sera l'épilogue tant attendu par tous les fans frustrés par la fin! Et CS Pacat ne peut pas annoncer le contenu de la troisième sans spoiler.

Je suis tellement impatiente! Vivement la sortie de l'épilogue!

par lilliana
Sissi, impératrice malgré elle Sissi, impératrice malgré elle
Allison Pataki   
1853, Vienne. Au palais des Habsbourg, l'empereur François=Joseph peut s'enorgueillir de la puissance de son empire, qui couvre une grande partie de l'Europe. Jeune, riche et séduisant,il est en âge de se marier.

Elisabeth, que l'on surnomme Sissi, n'a que quinze quand elle rencontre pour la deuxième fois son cousin François=Joseph, à qui sa soeur aînée est promise.

Mais l'empereur, aimanté par la beauté saisissante de Sissi, son charme rafraîchissant et son esprit vif, décide de porter sur elle son dévolu. C'est elle et elle seule qu'il épousera! La jeune femme n'a alors aucune idée des épreuves qui l'attendent à la cour...

Sissi, impératrice d'Autriche et reine de Hongrie, n'a cessé de fasciner depuis que Romy Schneider lui prêta ses traits au cinéma. Avec ce roman, Allison Pataki fait découvrir sous un jour nouveau sa tumultueuse histoire d'amour.

par bebi
Sweet Home, Tome 2 : Sweet Rome Sweet Home, Tome 2 : Sweet Rome
Tillie Cole   
Nous retrouvons Rome lors d’un des pires moments de sa vie, et c’est là qu’il se décide à nous raconter son histoire mais surtout leur histoire, à lui et à Molly . Il va nous faire découvrir la face cachée du grand Rome « Flash » Prince… Accrochez vous … c’est parti … !
J’aime avoir l’avis du personnage masculin dans les romans, j’aime savoir ce qu’il pense par rapport à telle ou telle situation. Quand les points de vue sont mêlés, je trouve que cela donne une certaine dynamique à l’histoire. J’ai adoré Rome dans le premier tome, mais j’avais un peu peur que sa version soit une redite arrangée de leur histoire d’amour (j’avais pensé pareil avant de commencer Beautiful Disaster vu par Travis et puis piouffff ^^) et … bien mes craintes étaient infondées ! Je ne pensais pas pouvoir aimer encore plus Rome et bien si ! Tillie Cole nous livre une version plus brute de histoire de Rome et Molly, plus crue car elle est portée par les mots et par l’expérience du jeune homme mais aussi tellement plus émouvante. Dans le volet précédent, à travers  les révélations qu’il fait à Molly, nous savions que sous ses apparences de dur à cuire, se cachait un homme meurtri et blessé. Mais de le vivre en direct, c’est intense … et douloureux. Alors certes l’histoire est la même, certains dialogues aussi mais cela n’est pas gênant car d’avoir ses impressions à lui, apporte une autre dimension aux faits. D’avoir lu le tome précédent il y a peu, j’avais encore tous les événements en tête donc je savais plus ou moins ce qui allait arriver, j’arrivais à me repérer dans la « chronologie » de leur relation, j’ai souri d’avance à plusieurs reprises par anticipation, mais malgré ça, Rome et Tillie Cole ont réussi à me surprendre, surtout par la force des émotions que dégage Rome. Par la même occasion, l’auteur fait la lumière sur certaines zones d’ombre, sur des passages où Rome n’était pas avec Molly ; que ce soit avec ses parents ou avec ses amis à lui. D’ailleurs j’ai trouvé que l’amitié était plus présente dans la vie de Rome que dans celle de Molly. Oui elle a ses amies mais elle les connaît depuis peu et Molly est un peu une solitaire alors que Rome a ses amis depuis longtemps, surtout Austin et Jimmy-Don ainsi que ses coéquipiers.
J’ai adoré re-découvrir Rome… Grâce à cette incursion dans sa tête, nous comprenons ses réactions excessives, ses accès de colère, de possessivité vis à vis de Molly ainsi que ses penchants pour la domination. Nous avions compris que Molly est sa bouée de sauvetage mais elle est plus que cela, elle est l’air qui le fait vivre… A cause de son passé, des abus qu’il a subit, Rome est à fleur de peau, brisé. Il camoufle un manque cruel de confiance en lui sous une attitude prétentieuse. Son mal être nous prend aux tripes et au cœur … c’est bouleversant.
J’ai aimé que l’auteur nous dévoile leur futur, c’est beau et émouvant de voir ce qu’ils deviennent… un juste retour des choses …
En bref, Sweet Rome est aussi un coup de cœur. J’ai aimé cette approche plus virile mais tellement plus poignante. Rome a définitivement sa place dans mon cœur. Tillie Cole esquisse la relation entre Austin et Lexi, qui fera l’objet du prochain tome… A peine celui ci terminé, j’ai déjà hâte de retourner à Tuscaloosa, Alabama ^^
PS : la playlist est vraiment top

Béa - Actu YA

par BeaMars
Chasing Red, Tome 1 Chasing Red, Tome 1
Isabelle Ronin   
L'idée était sympa mais ce livre n'est qu'un enchaînement de cliché sans profondeur. Caleb supporte tout, a à peine de la dignité face à red. Red d'ailleurs qui tape sur le système avec ses constants recul. Les principaux sont aussi insipide que les secondaire. On a droit au duo de méchant type série de lycéen qui ne sont pas convainquant et la fin est une énorme blague. Après tout ça, ils arrivent si facilement à u e grande étape ? Non franchement non. Le livre est plutôt pas mal écrit mais il est aussi plutôt vide. On ne ressent pas grand chose, ou pour ma part c'était surtout de l'irritation. J'ai été très déçue par ma lecture

par sorello
Furious Rush, Tome 1 Furious Rush, Tome 1
S.C. Stephens   
Mon avis ici : http://wp.me/p5AuT9-36t

Une auteure qui n'est plus à présenter. Et avec ce résumé aussi tentant, je me suis lancée. Mais bien que certains aspects m'ont plu, je ressors de ma lecture avec des sentiments contradictoires...

La magie n'a pas totalement opéré.

Ave une plume fluide et attrayante, S.C. Stephens revisite la fameuse romance d'amour interdit de Roméo et Juliette d'une manière bien originale et pas dans n'importe quel milieu. Celui de la moto et plus précisément celui des compétitions sportives. Et c'est d'ailleurs le gros point fort de la trame. Un univers fascinant où l'on sent bien cette pression qui est à son comble, cette volonté de gagner mais également ce lien spécial et cette camaraderie que partage chaque membre d'une équipe. Des sentiments bien présents. Un ton aussi bien pétillant qu'exaltant.
Cependant, je dois vous avouer que je m'attendais à mieux. Fait très important, j'ai eu beaucoup de mal à entrer réellement dans l'histoire et il m'aura fallut attendre plus de la moitié du livre pour enfin accrocher. L'histoire en elle-même était un peu trop complexe pour moi. Certaines situations m'ont paru bien trop confuses et/ou survolées. Peut être est-ce un choix volontaire de l'auteure pour la suite à venir...

Que dire des protagonistes ?

Alors c'est bien la première fois que j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à l'un comme l'autre. Une héroïne qui m'a beaucoup agacée par son comportement bien qu'elle change dans le bon sens. Quand au héros, je m'attendais à ce qu'il soit plus sombre et intense. On sent bien cette tension palpable entre eux. Ils vont se défier mutuellement, pousser l'autre à être meilleur et faire face à bien des problèmes. Cependant, ils ne m'ont pas réellement convaincus...

En bref

C'est rare que je fasse un avis à ce point mitigé. Je ne peux pas dire que j'ai été déçue de ma lecture puisque j'ai passé un bon moment. Mais il m'a manqué cette petite étincelle pour m'emporter complètement. Mais ceci n'est que mon avis. Quoi qu'il en soit si vous êtes à la recherche d'une romance sportive axée sur un amour impossible, marrante, frustrante et pleine de tension sexuelle, ce livre est fait pour vous...
P.S. I Like You P.S. I Like You
Kasie West   
http://www.my-bo0ks.com/2017/06/ps-i-like-you-kasie-west.html

PS : I like you m’avait totalement tapé dans l’œil lorsque j’ai découvert son résumé avant sa sortie. Je l’attendais donc avec une grande impatience et curieuse de savoir ce qu’il nous réservait.

Je ressors toute chamboulée par ma lecture. Il y a des romans pour lesquels c’est une sorte de coup de foudre littéraire dès les premières ligns. Le genre de lecture que l’on veut garder pour soi. Comme j’aime les appeler : « livre doudou » : un roman qui nous met du baume au cœur, qui donne le sourire et nous fait rêver tout simplement. C’est ce qu’il s’est passé pour PS : I like you.

Lily griffonne toujours dans son carnet. Dessins, paroles de chansons, ses pensées les plus secrètes. Jusqu’au jour où elle n’a plus le droit à son carnet en cours de chimie. Elle écrit donc des paroles sur sa table. Le lendemain elle découvre que quelqu’un a écrire la suite. Entre elle et son interlocuteur secret, elle se sent libre de dire tout ce qu’elle pense. Mais arrivera un moment où l’anonymat devra cesser et on n’est pas toujours prêt à faire face à la vérité…

J’ai de suite accrochée au personnage de Lily. Timide, sensible et un peu effacée, je me suis beaucoup identifiée à elle. C’est surement ce qui fait que j’ai autant aimé l’histoire de PS : I love you. On la découvre au fil des lettres qu’elle écrit à cet anonyme. De son côté, le mystérieux inconnu a de suite fait fondre mon cœur. Pourtant, je me doutais de son identité depuis le début. Je m’en doutais et je l’espérais à la fois. Je ne vous dévoilerais donc pas son identité, car il est mieux de le découvrir par soi-même, mais sachez qu’il est… hyper chou !

Leur relation met vraiment du baume au cœur. Dès les premiers mots, on rit, on espère et on attend la prochaine lettre. Tout comme notre héroïne Lily. Les choses évoluent à leur rythme et j’ai toujours que celui-ci était parfait. A la fois lentement, pour qu’ils apprennent à se connaître sans pour autant s’ennuyer une seconde. Croyez-moi, les pages défilent toutes seules. Comme avec les autres romans de la collection New Way, les émotions sont au rendez-vous, la plume de l’auteure, Kasie West est tellement juste et sincère qu’on ne peut qu’aimer.

J’ai terminé PS : I like you sur un petit nuage. Un petit moment de plénitude loin de tout tracas. Une bouffée d’air frais que j’aurais bien prolongé ! Alors je n’ai qu’un conseil à vous donner, découvrir PS : I like you dès que possible !

par Carole94P