Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Tessie-cops : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Chasing Red, Tome 1 Chasing Red, Tome 1
Isabelle Ronin   
L'idée était sympa mais ce livre n'est qu'un enchaînement de cliché sans profondeur. Caleb supporte tout, a à peine de la dignité face à red. Red d'ailleurs qui tape sur le système avec ses constants recul. Les principaux sont aussi insipide que les secondaire. On a droit au duo de méchant type série de lycéen qui ne sont pas convainquant et la fin est une énorme blague. Après tout ça, ils arrivent si facilement à u e grande étape ? Non franchement non. Le livre est plutôt pas mal écrit mais il est aussi plutôt vide. On ne ressent pas grand chose, ou pour ma part c'était surtout de l'irritation. J'ai été très déçue par ma lecture

par sorello
Furious Rush, Tome 1 Furious Rush, Tome 1
S.C. Stephens   
Bonsoir, savez vous quand il va sortir en france svp ?
Il a l'air génial et j'aime beaucoup cet auteur.
Merci

par Nath37160
P.S. I Like You P.S. I Like You
Kasie West   
Ps : I like you, est un moment de bonheur de la première à la toute dernière ligne. Une histoire, qui nous captive, nous bouleverse, nous apporte le sourire. Une romance young adult, un bonbon, une douceur qui l'on déguste.
Une histoire d'émotions qui rime avec inspiration. Quand les mots deviennent libérateurs, Kasie West nous offre une romance, dans lequel tout lecteur peut s'identifier. Moi, qui ai quitté l'école depuis longtemps, et qui n'ai pas vécu de très bons moments au collège/lycée, j'aurai adoré, vivre une histoire comme celle-ci.

Lily, est une jeune lycéenne banale, très loin d'être populaire, elle se réfugie dans son monde musical et ses textes. Un jour, par manque de papier, elle se met à écrire une phrase sur son bureau, qu'elle ne fut pas sa surprise lors du cours suivant de voir qu'un inconnu l'avait continué. Depuis, ce jour une communication silencieuse dans le plus simple anonymat, se fait entre cet inconnu, et la jeune Lily.

Que se passera-t-il quand l'anonymat volera en éclats ?

Lily, est une demoiselle silencieuse, elle aime la musique, la composition, cependant, elle n'a jamais osé, faire, écouter ou lire ses textes. Vivant dans une famille très particulière, et dans la vie de tous les jours, elle ne s'exprime très rarement. Une grande sœur à la fac, et deux très jeunes frères, qui sont les rois des bêtises et de la maison. Son père et sa mère ne roulent pas sur l'or, cependant, il tente de faire de leur maison un lien de fêtes. Tout est synonyme de jeux, concours, compétition, qui impose aux enfants de choisir qui a fait le plus beau bijou, gâteaux.
Kasie West, nous présente une famille un peu farfelue, mais les pages se déroulant, on les adore, on aimerait jouer, avec eux, se battre pour choisir le morceau de dinde, la famille dans toute sa splendeur. Une famille coup de cœur, pour ma part, un petit frère, qui fait bêtises sur bêtises, mais qui se montre attendrissant avec sa grande sœur. Lily, est parfois sévère, avec le monde qui l'entoure, s'enfermant dans sa bulle, j'ai même parfois eu envie de la bousculer pour arrêter de faire de tels jugements. Mais on lui pardonne, car elle n'a aucune confiance en elle, et étant la deuxième de la famille, elle doit se sacrifier pour beaucoup de choses, donc on lui pardonne facilement son comportement un peu excessif, et son défaut de juger trop vite les gens.

L'inconnu, qui est-il ? Kasie West, joue avec nos nerfs, laissant beaucoup d'indices contradictoire, permettant ainsi, d'avoir une réelle surprise au moment de la découverte. Aucun jugement, juste, une belle personnalité, qui se livre, à cœur ouvert, laissant au placard les préjugés, les barrières s'effondrent, plus aucune question lié à la popularité ou non. Un jeune homme qui nous dévoile son cœur, ses craintes, ses envies.


On se prend au jeu des mots, attendant impatiemment le cours de chimie. Une romance que j 'ai adorée, dévorée, m'a totalement surprise, au moment de la révélation, car je ne m'attendais pas à autant de simplicité et en même temps d'authenticité dans les personnages.
Une histoire qui fait du bien au morale.

par Jbyaly
Dating you / Hating you Dating you / Hating you
Christina Lauren   
Après plusieurs années à suivre les déboires d’une bande d’amis, la transition peut parfois faire peur et c’est un peu ma crainte avec ce nouveau roman by Christina Lauren. Le résumé n’est pas sans rappeler un certain Beautiful Bastard, mais je peux vous dire que la comparaison s’arrête là, bien que l’histoire conserve les codes d’une romance l’intrigue est beaucoup moins axée sur le sexe et la romance est beaucoup plus douce et subtile. J’aime beaucoup les relations entre collègues, ce goût d’interdit et cette tension qui grimpe pour se ressentir dans leur travail est assez jubilatoire à regarder.

Evie et Carter sont deux agents très doués à Los Angeles, alors que la jeune femme exerce ce métier depuis quelques années, on peut dire qu’avec deux ans à son actif, le jeune homme débute de manière remarquable. Alors qu’ils sont tous les deux invités à une soirée chez un couple d’amis dont ils sont proches, ils font connaissance dans une ambiance où ils sont les seuls célibataires. Immédiatement ils s’entendent à merveille et s’accordent à dire qu’ils ne seraient pas judicieux de commencer quelques choses avec leur métier, pourtant l’attraction est tellement forte qu’ils commencent à penser qu’ils auraient peut-être une chance. Alors qu’ils savourent leur idylle naissance, ils tombent des nus lorsque leurs agences rivales fusionnent, les les mettant en compétition pour le même poste.

Le changement est assez subtil, Evie a toujours été un requin dans équipe et malgré un manque de confiance en elle, son métier c’est toute sa vie et elle n’a pas l’intention de laisser passer cette chance. Son personnage est à l’image de toutes les héroïnes de Christina Lauren, forte, indépendante et surtout avec un petit caractère. On est loin de la fleur fragile pourtant, sa relation avec son patron la montre sous un jour plus vulnérable et on réalise qu’elle n’est pas si froide qu’il n’y paraît. Carter va immédiatement ressentir de l’attraction et réaliser qu’il est en compétition avec sa presque-petite-amie va être un vrai coup dur, il va avoir du mal à gérer et une certaine jalousie va commencer à germer. C’est vrai qu’on pourrait croire que ça ne les met pas en valeur d’être envieux, mais il y a une certaine part d’humain dans ce qui leur arrive. Leur patron les pousses à se sauter à la gorge en hésitant pas à les rabaisser.

La compétition va lentement s’instaurer sans jamais entrer dans la méchanceté, les petits piques vont se transformer en trait d’humour et une mini-guerre va doucement germer, leurs petites plaisanteries m’auront valu quelques sourires, mais c’est surtout le lien qu’ils créent malgré eux qui m’a fait rêver. Ils vont tout faire pour lutter contre leur désir et on ressent qu’ils regrettent de ne pas avoir vécu complètement leur alchimie, alors lorsque enfin ils se laissent aller c’est un soulagement et j’ai vraiment été une groupie de les voir se tourner autour. Il faut dire qu’ils sont particulièrement mignons ensembles et terriblement compatibles comme ne cesse de leur répéter leurs amis. Il est inconcevable pour eux de commencer une relation en étant en compétition, pourtant tout semble les pousser l’un vers l’autre.

Une romance contemporaine adorable, qui malgré le contexte de compétition des deux héros va réussir à conserver son humour, sa tension sexuelle et surtout une bonne dose d’Amour. Ils se sont rencontrés au mauvais moment pourtant tout dans leur attitude leur laisse comprendre qu’ils ont trouvé la bonne personne et on ne peut pas leur en vouloir d’avoir eu quelques moments d’égarement avant de réaliser qu’ils avaient désespérément besoin l’un de l’autre, car à deux on est plus forts. Je me suis fortement attaché à la bande d’amies loufoques de l’héroïne, aux conseils maladroits du meilleur ami et à l’ambiance générale. J’ai passé un moment tellement agréable que je regrette déjà d’avoir terminé ma lecture, pourtant c’était plus fort que moi j’avais ce besoin viscéral de le terminer pour pouvoir respirer normalement.

http://wp.me/p4u7Dl-3n6

par Luxnbooks
Le Chant du Coeur Le Chant du Coeur
Amy Harmon   
Ma note: 5/5
Chronique également disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2017/06/27/the-law-of-moses-tome-2-the-song-of-david-de-amy-harmon/

“You can’t see a song. You feel a song, you hear a song, you move to it. Just like I can’t see you, but I feel you, and I move toward you. When you’re with me, I feel like I glimpse a David nobody else knows is there. It’s the Song of David, and nobody else can hear it but me.”

Troisième livre de cette auteure que je lis, et je pense que c’est officiel, Amy Harmon a réellement un don pour me faire pleurer. Mais c’est une bonne chose, ça prouve que j’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture et que ce qu’elle fait me touche.

Dans The Law of Moses j’avais vraiment beaucoup aimé le personnage de Tag, et j’avais vraiment hâte d’en découvrir encore plus sur lui dans ce second tome. La petite particularité de ce livre est que, contrairement aux autres romances contemporaines, ce livre est raconté du point de vue de Tag et Moïse, et non pas de celui de Millie. Au tout début j’avoue que c’était un peu déstabilisant, mais au plus je rentrais dans le livre au plus je comprenais que ce détail était important pour comprendre l’histoire. De plus, il apporte un angle d’approche à l’histoire assez différent qui nous permet de considérer les choses différemment que si nous avions eu les points de vue de Millie et Tag.
Ce livre se passe quelques années après la fin de The Law of Moses et est rapporté sur 2 temporalités: le ‘temps présent’ si on peut l’appeler comme ça, raconté du point de vue de Moïse pendant la quasi totalité du livre, il essaie de comprendre ce qui a poussé son meilleur ami à partir; le ‘passé’ raconté par Tag à travers des cassettes, dans lequel il raconte sa rencontre avec Millie et comment il en est tombé amoureux. Au bout d’un moment les deux se rejoignent, mais l’on garde malgré tout les points de vue de Tag et Moïse.
J’ai trouvé l’histoire de Millie et Tag très touchante. Pour commencer, j’ai adoré avoir les points de vue de Tag. Malgré un passé difficile, il s’est fait une vie en dehors des sentiers tracés par ses parents. Il est parvenu à faire de sa passion un business rentable et connu, et profite de la vie comme elle lui vient. Millie quant à elle travaille dans son bar, c’est d’ailleurs ainsi qu’ils se rencontrent.

J’ai été surprise de voir que Millie était très loin des personnages féminins habituels des romances. Comme à son habitude Amy Harmon se veut loin des clichés. Millie est donc une jeune femme que la vie n’a pas épargné, aveugle mais qui ne laisse pas son handicap définir qui elle est ni comment elle doit vivre sa vie. Et ça fait du bien ! Jusqu’à maintenant j’ai trouvé très peu de livres ayant un personnage ayant un handicap, peu importe lequel, mais quand j’en trouve un j’ai toujours peur de me trouver face à un personnage cliché. Heureusement, ce n’est jamais le cas avec les livres de Amy Harmon. Millie est un personnage fort, attentionné, qui ne laisse personne lui marcher sur les pieds et qui n’a pas honte de sa cécité.

J’ai trouvé que l’histoire de Millie et Tag changeait des romances que j’ai pu lire jusqu’à maintenant, aussi peu nombreuses soient-elles. Certes on voit deux personnes apprendre à se connaître, flirter et tomber amoureux, ce qui en soit n’est pas quelque chose de nouveau, mais comme toujours quand il s’agit des livres de cette auteure, c’est bien plus que ça. Je peux pas trop vous parler des gros sujets abordés dans ce livre parce que ce seraient vous dévoiler l’histoire en elle-même, mais ça m’a énormément touché, et j’ai rarement autant pleuré en lisant un livre.

J’avais vraiment beaucoup aimé The Law of Moses, mais rien n’aurait pu me préparer pour The Song of David. Entre la plume extrêmement addictive de l’auteure, l’histoire hyper touchante et des personnages fragiles mais forts à la fois et super attachants, le moins que l’on puisse dire est que je me suis prise une claque phénoménale pendant ma lecture.
L’épilogue m’a un peu (voire même beaucoup) déstabilisé. Plusieurs décennies ont passées, et l’on nous raconte ce qu’il est arrivé aux différents membres du groupe d’amis de Moïse et Tag, mais en même temps cet épilogue se veut vague et ouvert, nous donnant libre court à notre imagination pour créer notre propre fin à ce livre, et j’avoue l’avoir relu plusieurs fois pour être sûre de ne pas avoir manqué une seule information. Au final j’aime énormément cette fin, on est pas trop sûr de comment tout ça se termine, mais je pense que je préfère ça à quelque chose de trop triste (j’ai déjà assez pleuré comme ça).

Vous l’aurez sans doute deviné assez facilement, mais The Song of David a été un énorme coup de cœur pour moi. Jusqu’à maintenant j’ai adoré chacun des livres de cette auteure, et j’avoue que je pensais que rien ne pouvait détrôner Making Faces, mais l’histoire de Millie et Tag m’a complètement bouleversée et est passée devant celui-ci. Si vous ne l’avez pas encore lu (foncez !!!) et que vous comptez le faire bientôt (très bonne idée), je vous conseille de préparer un stock de mouchoirs, vous allez en avoir besoin !

par Callmeluh
Royal Saga, Saison 4 : Cherche-moi Royal Saga, Saison 4 : Cherche-moi
Geneva Lee   
Sortie le 11 mai 2017 en France
Titania 3.0 Titania 3.0
Pauline Pucciano   
Il y a beaucoup de bonnes choses dans ce livre – qui est au final une bonne façon d’entrer dans le monde de la SF quand on est ado.

D’abord, le monde créé, bien qu’étrange, reste pleinement crédible. J’ai eu un peu de mal à entrer dans ce monde pourtant peu éloigné du nôtre où l’essentiel des intérêts est virtuel, dans des connexions hallucinantes au milieu d’un monde en quasi friche. Un mélange de modernisme (pour les lieux et les possibilités d’achats, de changement) et de rétrograde (pour les lieux, la corruption, les méthodes policières…).

Les personnages m’ont donné la même difficulté – hors Mytho. Ils sont tellement excessifs, caricaturaux, du policier grosse brute au poète totalement léger en passant par cette fille éclatante. Et puis au fil des pages, vers la cinquantième, j’ai commencé à les apprécier. D’ailleurs, par la suite, ils se complexifient un peu. Bon, ça ne va pas super loin, on n’est pas dans Shakespeare, mais ça les rend plus intéressant.

J’ai aussi eu du mal dans les 50 premières pages pour deux autres raisons.

La première, ce sont les descriptions. Dans les 50 premières pages, elles paraissent interminables. Par la suite, ça s’allège énormément mais au début, on a droit à la description de tous les endroits, de tout ce qui se passe, avec des synonymes, sur cinq lignes ou plus. D’accord, c’est pour présenter le monde et les gens mais ça manque de subtilité, on a l’impression d’un exercice où il faut dire exhaustivement tout ce qu’il y a. Du coup, l’action ne prend réellement son envol que vers la 50ème page.

La seconde, c’est l’histoire d’amour qui se crée. Dans ces (toujours fameuses) 50 premières pages, une idylle romantico-guimauve se noue. Et je me suis forcé à continuer parce que ce n’est pas franchement ce qui m’intéresse le plus. Le livre début comme une bête romance qui a la seule particularité de se dérouler dans un monde futuriste. Il s’avère par la suite que c’est bien plus complexe que ça.

D’abord, cette histoire d’amour perd de sa naïveté au fil des pages, se densifie et devient plutôt intéressante, remontant (volontairement ou pas) vers d’anciennes histoires (on a tout inventé, c’est toujours simple de comparer) comme Roméo et Juliette, la Belle et la Bête…

Ensuite, diverses idées sont intéressantes : ces changements opérés sur soi, la relation de Titania avec Morgane Corp., le contrat, le monde des RH.

Il m’a semblé, cependant, au fil du livre, que s’il est classé dans la littérature pour ado ou jeune adulte, c’est principalement dû à la « naïveté » d’écriture de l’auteur et non pour le propos.

L’histoire est assez intéressante mais plusieurs fois, le fil, la trame, les évènements, paraissent « simplistes ». Il manque peut-être encore une maîtrise à l’auteur pour nous emporter pleinement, pour livrer les sentiments profonds des personnages, pour vivre à cent à l’heure les péripéties – Mytho, par exemple, qui me paraît le personnage le plus intéressant, n’est abordé qu’en surface. Certes, on sait tout de sa vie mais avec tout ce qu’il a vécu, il paraît étonnement lisse. Son incursion pour aller chercher Titania paraît étonnement simple. Comme si l’auteur avait eu une idée et s’était borné à la développer sans la vivre pleinement, parce que ça semblait suffisamment et qu’elle ne voyait pas qu’on pouvait creuser bien plus loin.

Cependant, ce n’est pas un réel défaut : le livre a certes quelques longueurs, manque parfois d’intérêt, mais s’adresse parfaitement aux jeunes qui ne connaissent pas la SF et pourront découvrir ici des personnages et réflexions intéressants dans un monde plutôt bien créé.

Beaucoup de bonnes choses, donc, dans ce livre – qui est au final une bonne façon d’entrer dans le monde de la SF quand on est ado.
The Driven, tome 5: Slow Flame The Driven, tome 5: Slow Flame
K. Bromberg   
Cette lecture a été une perte de temps. Je n'aime pas abandonné ma lecture donc j'ai été jusqu'au bout mais franchement dans la douleur. Je n'ai pas du tout accroché au personnage de Haddie. Je l'ai trouvé très égoïste, égocentrique et surtout très vache avec Becks. Ce qu'elle a vécu et ce qui lui arrive n'excusent pas tout. Son comportement avec Dante en fait parti. Elle reste renfermée sur elle-même quasiment tout le livre, sauf quand elle veut baiser. Et du coup, il ne se passe rien dans le livre. Je me suis ennuyée. Il y a pourtant certains moments émouvants mais comme j'ai pris Haddie en grippe, je n'ai rien ressenti.
J'arrête la saga ici.

par cyn79
Devil's Rock, Tome 1 : Enchaîne-moi Devil's Rock, Tome 1 : Enchaîne-moi
Sophie Jordan   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-8Wj

{Marina}

J’ai beaucoup aimé la plume de Sophie Jordan dans Prémices. La couverture et le résumé de Enchaîne-moi, m’ont vraiment donné envie de découvrir le premier tome de la série Devil’s Rock.

[...]

C’est une très belle romance, douce et brûlante, hot à souhait…

L’héroïne est un peu trop lisse à mon goût mais j’ai beaucoup aimé le héros. Knox est viril, sexy, sombre et cru, tout en ayant une belle âme…

J’ai eu un peu de mal à plonger dans l’histoire. L’écriture de Sophie Jordan est fluide, mais j’ai trouvé qu’il y avait un peu trop de longueur sur la première partie du livre.

Puis, peu à peu, l’intrigue se met en place, les personnages sont plus approfondis et j’ai fini par accrocher.

A tel point que je suis maintenant impatiente de lire la suite, et curieuse de connaître le dénouement de l’aventure de tous les personnages de Devil’s Rock. Il y a un potentiel énorme dans chaque d’entre eux…. Des rebondissements attisent la curiosité et donnent envie d’en savoir plus sur eux, sur ce que l’avenir leur réserve.

Eden, Tome 1 : Le Mirage de Gemma Eden, Tome 1 : Le Mirage de Gemma
Blandine P. Martin   
Un premier tome décoiffant, qui nous laisse imaginer un voyage sur Gemma, dans un monde "meilleur" ! Mais le "meilleur" n'est peut-être pas celui que l'on croit! Laissez vous embarquer dans cette saga, avec des personnages détonants et une intrigue très bien ficelée. N'attendez plus, envolez vous pour Gemma

par Jess-5