Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ThaliaMoony : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver
Christelle Dabos   
Une lecture enthousiasmante !!

J'ai mis du temps pour lire ce livre, pour différentes raisons, et je ne regrette pas de ne l'avoir découvert que maintenant, alors que je profite enfin de vacances, après de longs mois de travail : j'ai pu le lire à mon aise, presque d'une traite, et en profiter sans être dérangée.

Christelle Dabos a l'âme d'une romancière, une vraie, de celles (et de ceux) qui sont si rares. Elle maîtrise absolument tout : l'écriture (même les ornements de son style - dérives que je ne goûte guère d'habitude, subissant ce genre d'excès en grinçant des dents - sont en totale harmonie avec la magie du monde et les paradoxes de son héroïne, enfin... anti-héroïne, quel défi si brillamment relevé !) l'intrigue, ses personnages, le monde décalé.

J'adore l'écharpe !!!
(désolée, il fallait que ça sorte, alors j'ai cédé ^_^)

Je suis admirative de la manière dont l'auteur a réussi à créer une ambiance si personnelle, si envoûtante qu'il est impossible d'y retrouver des références. De nombreux auteurs (parfois très distrayants et maîtrisant parfaitement leur exercice) ne font que surfer à l'envi sur les thèmes porteurs. Les résultats sont bons, parfois même excellents, mais il n'y a jamais cette magie, cette possible immersion, où le sens critique part au placard (avec l'écharpe, par exemple <3). Mais par bonheur, quelque fois, la magie de l'écriture est là : l'auteur semble s'être si bien approprié les thèmes qu'il a choisi d'exploiter que l'on oublie qu'ils aient jamais été traités avant...

J'ai donc lu ce livre d'une traite ou presque, captivée par cette facilité de lecture - celle qui cache toujours un travail colossal. Aucun effort n'est demandé au lecteur, il peut se laisser bercer, sachant que tout viendra à point : les surprises, les justifications, les révélations.

Le style est incroyablement évocateur. Je suis en générale très hermétique aux descriptions : mon esprit décroche, je ne suis plus, mon regard décolle, il peut m'arriver de mollir, de reposer le livre / mon kindle...
Les descriptions de ce livre, nombreuses et courtes, sont remarquables de poésie et d'efficacité : en quelques mots choisis l'auteur fait jaillir une scène, des images, de la lumière, beaucoup de jeux d'ombres et de lumière, des visages... On s'y croirait ! C'est un grand talent de pouvoir ainsi permettre au lecteur de s'évader sans peine dans un monde imaginaire, comme s'il passait la tête à travers sa page ou son écran, un peu comme à travers un miroir...
(n'oubliez pas votre écharpe, on peut s'enrhumer facilement en plongeant le nez comme ça n'importe où)

Une des faiblesses récurrentes du roman "fantastique" (je mets tout l'imaginaire décalé dans cette rubrique : fantasy, urban-fantasy, steam punk, dystopie, uchronie, conte, SF, fantastique, surnaturel) est d'apporter avec une certaine lourdeur, ou du moins un manque d'élégance, les aspects décalés du monde - ces éléments qui vont permettre au lecteur d'apprécier le décalage entre le monde de l'auteur et le nôtre, et de profiter ainsi pleinement du récit. Parfois il y en a trop d'un coup (le fameux "info-dump" !) ou pas assez (on n'y comprend rien) ou trop tard (on n'est déjà plus là ou alors franchement énervé :( ). Ou alors, le roman s'appuie sur d'autre récits du même genre, alors c'est très clair ; si clair d'ailleurs que ça a de fortes chances d'être assez ennuyeux, parce que déjà vu mille fois (pas toujours cependant, grâce au miracle de la grâce de l'écriture... :) ).

Bon, tout ça pour dire que Christelle Dabos est une championne !! Je suis épatée par sa maîtrise, sa manière d’amener sur la pointe des pieds et avec une discrétion impalpable (l'écharpe peut aller se rhabiller, on parle d'un voile impalpable, là !) les informations nous permettant de nous immerger peu à peu dans son monde : c'est tout simplement du grand art !
Oui, parce que c'est difficile. Très difficile. Difficile du genre presque impossible.
Et que le résultat permet une lecture exquise, avec juste ce qu'il faut de questionnements ("c'est qui celle-là ? " "ça sert à quoi ça ?" "et comment ça se fait que ?") pour apprécier l'explication qui vient sans heurts, juste à temps, ni trop tôt ni trop tard.

De même les capacités "magiques" des personnes dotées de magie ne sont-elles pas exhibées comme des trophées, mais seulement vaguement exposées avant d'être mises en scène aux moment opportuns, jusqu'à l'apothéose finale...

Les personnages (mon grand point de sévérité) sont à l'image du reste : excellents.
Presque stéréotypés au départ pour beaucoup (ce n'est pas une critique, ce procédé me semble au contraire à privilégier dès lors que l'on sait faire évoluer ses personnages) certains nous étonnent alors que le roman se poursuit : Ophélie bien sûr, qui ne révèle bien plus héroïque que son départ chancelant, enrhumé, nauséeux, récalcitrant, ne l'aurait laisser croire. Et l'incroyable tante de Thorn ! Et le petit chevalier que l'on ne cerne toujours pas, mais qui fait froid dans le dos, les personnages secondaires, tout droit sortis de contes de fées pour certains (les vrais, ceux qui font peur)...

Il est rare de voir réunies tant de qualités littéraires chez un même écrivain : l'art d'écrire (je ne parle pas seulement du style, qui semble tant signifier pour un certain type de lecteurs français, mais de l'amenée des choses), l'imagination, la clarté, la faculté à évoquer des images terriblement vivantes et des personnages vrais, plausibles, complexes, humains tout simplement.
Et quand on a la chance de trouver cette harmonie, on le lâche pas !
Je suis sur les starting-blocks pour le tome 2, Christelle, c'est quand vous voulez ! XD


par milabette
Magus of the Library, Tome 2 Magus of the Library, Tome 2
Mitsu Izumi   
https://lapommequirougit.com/2019/08/22/magus-of-the-library-2-%e2%80%a2-mitsu-izumi/

Je suis toujours autant impressionnée par ce manga. Autant par le style de dessins que par l’histoire en elle-même. Même si l’histoire prend beaucoup son temps pour mettre en place une grosse intrigue. D’ailleurs, l’autrice se joue de nouveau là-dessus. Parfois elle nous dit qu’un grand destin attends Shio, mais que ça c’est une autre histoire, car pour le moment c’est juste un enfant qui rêve de devenir Kahunas.

Shio n’est d’ailleurs plus le petit garçon de six ans qu’on avait connu dans le tome précédent. Il a maintenant treize ans et est en âge de passer l’examen pour devenir Kahunas. Mais pour ce faire, il va devoir se rendre à la grande bibliothèque centrale. Une longue route l’attend.

En cours de chemin il va s’arrêter dans deux trois villages. Parmi eux, il rencontrera différente personnes, qui ont à peu près sont âge et qui prennent également la route pour passer le concours.

L’autrice prend vraiment son temps dans cette histoire, mais d’un côté, ce n’est pas plus mal. On a un objectif concret, mais elle nous promet une intrigue encore plus lourde et puissante dans l’avenir ! Pendant ce temps, elle nous détaille gentiment l’univers et cela nous permet de nous accoutumer à ce nouveau monde.

En bref, ce deuxième tome me plaît toujours autant. L’univers et le style graphique est toujours aussi beau et éblouissant. On comprend bien le monde dans lequel l’autrice nous embarque, malgré sa complexité. J’imagine très bien ce manga adapté en anime et j’en serais plus qu’heureuse. En attendant, je suis très impatiente que le troisième tome sorte !
Magus of the Library, Tome 1 Magus of the Library, Tome 1
Mitsu Izumi   
https://enviedeliredotblog.wordpress.com/2019/04/13/magus-of-the-library-tome-1-mitsu-izumi/

C’est complètement par hasard que je suis tombée sur ce premier tome en librairie. La couverture m’a attirée et dès que j’ai lu les quelques lignes de la quatrième de couverture et regardé un peu les graphismes, j’étais sûre de craquer.

Ce premier tome nous plonge dans un pays imaginaire, le héros est un jeune garçon qui adore lire mais qui n’a pas le droit d’avoir accès à la bibliothèque de son village. Il est pauvre et le bibliothécaire n’a pas confiance en lui. Notre héros est différent des autres habitants : il a de grandes oreilles et une couleur de peau plus claire. Par conséquent, il est la risée de tout le monde. Personne n’est gentil avec lui excepté sa sœur. Lorsqu’il rencontre des Kazunas (les employées de la bibliothèque centrale d’Afshak), il n’a plus qu’une envie : partir à l’aventure pour découvrir le vaste monde et découvrir pleins d’écrits.

Je vais maintenant m’attarder sur notre personnage principal : Shio. Comme je vous l’ai dit précédemment c’est un petit garçon qui adore lire et qui est différent des autres. C’est un solitaire, un grand rêveur… Il espère qu’un jour, on viendra le chercher pour lui faire vivre des aventures. Comment ne pas s’attacher à lui ? On voit bien qu’il essaye de faire son possible pour être accepté des autres, mais le problème ne vient pas de lui…

Concernant les graphismes, j’adore. C’est vraiment le genre de dessins qui me plaisent dans un manga ❤ certaines doubles pages sont juste à couper le souffle, il y a beaucoup de détails…

Quant aux thèmes abordés : la lecture, l’accès à la lecture, la transmission du savoir etc, je suis touchée par ce genre de thèmes donc ce manga ne peut que m’intéresser. Il y a toute une partie dans laquelle l’auteure parle du coté gestion d’une bibliothèque, restauration des ouvrages, et qu’elle explique que avant l’invention de l’imprimerie le livre était un objet rare et donc précieux. L’histoire se passe dans un monde inventé mais il y a pas mal de choses en accord avec notre monde à nous.

J’espère juste que la lecture sera toujours mise en avant dans ce manga et que le fantastique ou l’aventure ne finiront pas par prendre le dessus mais pour le moment ce premier tome est juste parfait.

par leclipsa
Sailor Moon : Pretty Guardian, Tome 3 Sailor Moon : Pretty Guardian, Tome 3
Naoko Takeuchi   
Un tome 3 aussi bien que le précédent. On entame un autre arc du manga après que les Sailor aient battu Queen Metallia et que Mamoru ait retrouvé son self-control. Ça commence avec l'arrivée de Cibiusa, une petite fille qui ressemble à une Usagi toute petite (d'où le mot "chibi" de Chibiusa (usa pour Usagi)). On n'en sait toujours pa splus sur ses intentions, mais il est clair qu'elle semble envier la famille d'Usagi puisqu'elle s'incruste chez elle et semble à la recherche de sa maman. Entre temps, de nouveaux ennemis apparaissent et semblent en avoir après Sailor Mars... Que signifie la lune inversée présente sur leur front, antagoniste à celle de Sailor Moon ?
Encore une fois, rien n'est laissé au hasard dans ce tome, et l'histoire a réussi à trouver son propre rythme et à s'adapter aux lecteurs.

par MiyuNeko
Sailor Moon : Pretty Guardian, Tome 1 Sailor Moon : Pretty Guardian, Tome 1
Naoko Takeuchi   
Auparavant éditée par Glénat, la série à succès de Naoko Takeuchi reviendra en juillet 2012 dans une nouvelle édition (chez Pika), et sera accompagnée par le prequel Codename Sailor V.

Dans cette édition, les 18 tomes originaux seront condensés en 14 opus, 12 relatant l'histoire principale, 2 consacrés à des histoires courtes. Les 3 tomes seront quand à eux condensés en 2 tomes.

par Gkone
Sailor Moon : Pretty Guardian, Tome 2 Sailor Moon : Pretty Guardian, Tome 2
Naoko Takeuchi   
Auparavant éditée par Glénat, la série à succès de Naoko Takeuchi reviendra en juillet 2012 dans une nouvelle édition (chez Pika), et sera accompagnée par le prequel Codename Sailor V.

Dans cette édition, les 18 tomes originaux seront condensés en 14 opus, 12 relatant l'histoire principale, 2 consacrés à des histoires courtes. Les 3 tomes seront quand à eux condensés en 2 tomes.

par Gkone
The Promised Neverland, Tome 3 : En éclats The Promised Neverland, Tome 3 : En éclats
Posuka Demisu    Kaiu Shirai   
Un tome qui tient en haleine par ses multiples rebondissements !

Quand je lis cette série j'oublie presque que je lis un manga car j'ai l'impression de regarder véritablement une série télévisée se dérouler sous mes yeux.

Je suis toujours adepte des notes de l'auteur en début de tome et j'ai bien réussi à trouver le "Happy New Year" dissimulé dans une planche.

Pour moi le moment le plus marquant de ce tome n'est même pas la fin mais plutôt la destinée de soeur Krone. Toutefois, je suis bien contente d'avoir le tome 4 sous la main !
The Promised Neverland, Tome 2 : Sous contrôle The Promised Neverland, Tome 2 : Sous contrôle
Posuka Demisu    Kaiu Shirai   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/the-promised-neverland-tome-2-de-kaiu-shirai-et-posuka-demizu/

Un manga qui n’arrête pas de me surprendre !

J’avais absolument adoré le premier tome et je n’ai pas compris pourquoi je ne l’avais pas sorti de ma PAL dès son achat en avril ! Du coup, une fois ce premier coup reçu en plein dans le cœur, j’ai décidé de me procurer très rapidement les deux autres tomes déjà sortis…

J’ai passé un excellent moment avec ce second tome. On continue de découvrir les secrets de l’orphelinat, et même si je commence à m’habituer au rythme, j’ai tout de même été très surprise par quelques révélations !

Le plan pour s’évader s’échafaude, l’entraînement est en cours… Mais on ressent vraiment cette force obscure qui plane sur ces enfants. Je me suis beaucoup attachée aux personnages principaux, même si tout le monde dans cette histoire devient rapidement suspect… ! Chacun est présenté avec ses forces et ses faiblesses et n’en devient que plus attachant !

Une intrigue qui n’en finit pas de me surprendre, je me demande vraiment ce que les tomes suivants nous réservent !

En conclusion, il s'agit là d'un second tome tout aussi passionnant que le premier, avec des révélations presque plus surprenantes ! Je n’ai qu’une envie : me plonger dans la suite. Vous pouvez être certain qu’il s’agit là d’une saga que je lirai jusqu’au dernier tome !

par Mayumi
The Promised Neverland, Tome 1 : Grace Field House The Promised Neverland, Tome 1 : Grace Field House
Posuka Demisu    Kaiu Shirai   
Comme beaucoup, j'ai énormément entendu parler de The Promised Neverland depuis sa sortie en France, mais je pense que même s'il n'avait pas eu autant de succès, j'aurais tout de même été attirée par son résumé intrigant et par sa jaquette colorée et attrayante.
L'histoire captivante et mystérieuse annoncée en quatrième de couverture a su très vite attiser ma curiosité, et en feuilletant quelques pages à la librairie, je me suis doutée que ce manga me plairait.
Et pourtant, en commençant ce premier tome, j'avoue avoir eu peur d'être déçue. À cause de sa si grande notoriété, j'avais d'énormes attentes en débutant ma lecture, et je craignais qu'elles ne soient pas comblées, mais finalement, elles l'ont largement été.
The Promised Neverland est un gros coup de cœur que j'aime un peu plus à chaque tome, et il fait partie des meilleures découvertes littéraires que j'ai pu faire dans l'année 2018.
Chaque volume est toujours plus surprenant et addictif que le précédent, et pour l'instant, aucun des cinq tomes que j'ai lu ne m'a déçue. En lisant ce manga, il est tout simplement impossible de s'ennuyer car l'intrigue est toujours emplie de suspense, d'action ou de passages angoissants. Et même si ce premier tome n'est pas le plus mouvementé, il représente à mon avis une très bonne introduction à la série.
Dans ces sept premiers chapitres, les auteures prennent le temps de nous présenter les personnages principaux ainsi que l'orphelinat dans lequel ils vivent. Au début, le cadre semble idyllique, Maman paraît aimante et attentionnée, et les enfants ont l'air d'être tous très heureux, mais très vite, la joie et la bonne humeur laissent place à l'horreur qui se cache derrière ce pensionnat, et la réalité qui tombe sur Emma et Norman ne tarde pas à changer radicalement l'atmosphère du manga. L'ambiance, d'abord joyeuse et innocente, devient rapidement oppressante, et Maman, qui semblait si douce et bienveillante, se révèle en fait cruelle et effrayante.
À partir de ce moment-là, on angoisse en même temps que les personnages et on craint chaque fois que Maman découvre qu'ils sont au courant de ce qui est arrivé à la pauvre Conny et qu'ils projettent de s'enfuir de l'orphelinat. D'ailleurs, cela est d'autant plus stressant après l'arrivée de Sœur Krone, qui s'avère être encore plus terrifiante que Maman, et encore plus suspicieuse à l'égard d'Emma, de Norman et de Ray. Sa tendance à surgir de nulle part pour les prendre de court et ses tentatives d'approches destinées à découvrir leurs secrets la rendent tout aussi redoutable que Maman et obligent nos trois protagonistes à se montrer encore plus vigilants.
En suivant toutes leurs mésaventures et en les voyant surmonter toutes ces abominables épreuves, on ne peut d'ailleurs qu'admirer leur intelligence, leur courage et leur ténacité.
Emma est une héroïne extrêmement attachante, car malgré tout ce qu'elle endure, elle se montre toujours adorable avec les autres enfants, est à l'écoute, généreuse, et très altruiste. On voit bien qu'elle serait prête à tout pour aider ses frères et sœurs, quitte à affronter des dangers qui pourraient mettre sa vie en péril, et je dois avouer que sa bonne humeur apporte une touche de fraîcheur dans cet univers si sombre et si cruel.
Toutefois, Norman et Ray sont tout aussi attachants qu'Emma, même s'ils sont tous les trois différents. Norman est le génie du trio, c'est lui qui s'occupe des plans, qui prévoie les moindres petits détails à l'avance et qui prend la plupart des décisions. Mais il n'est pas seulement le cerveau du groupe, c'est aussi un garçon adorable et doux, qui adore tous les enfants de l'orphelinat et en particulier Emma à qui il tient énormément, et qui fait passer les autres avant lui.
Quant à Ray, même s'il est très mystérieux, solitaire et difficile à cerner, il est lui aussi attachant à sa manière, car il a beau paraître parfois un peu froid, on voit qu'il tient beaucoup à Emma et Norman, et qu'il a bon fond. Son aide sera d'ailleurs très précieuse à ses deux amis puisque même si Norman est le plus intelligent du groupe, Ray le suit de très près et peut également se montrer très astucieux, rusé et perspicace.
Pour faire court, Emma, Norman et Ray sont donc d'excellents protagonistes et même si j'ai une préférence pour Norman, je les adore tous les trois.
Dans tous les cas, ce premier tome se lit très vite, est bourré de suspense et de rebondissements, et en le terminant, on a qu'une envie : lire le suivant !

par Cassy33
Vampire Knight - Édition double, Tome 2 Vampire Knight - Édition double, Tome 2
Matsuri Hino   
Un très bon manga, c'est une encore plus passionnante et plus mystérieuse. Vivement que je lise le tome3.

par Evanna