Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de thalie31 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
La cible idéale La cible idéale
Claudine Rouget   
Sur la couverture on y voit la jeune Lina recroquevillée sur elle même comme si elle avait subis des coups violents. Tout commence quand la mère de Lina Conti Nora qui n'ayant aucune nouvelles décide d'aller au domicile de sa fille et lorsqu'elle va rentrer chez elle elle va voir le pire. Sa fille ayant subis divers coups, violée. Elle va se renfermer sur elle même et ne plus parler du tout. Sa mère va enquêter et va apprendre pas mal de choses sur sa fille qui vont lui faire mal au coeur. J'ai resenti chez le personnage de Nora une haine envers celui qui à fait cela à sa fille et d'aider au maximum la police pour le retrouer. Un livre rempli de suspens et de rebondissements que j'ai lu quasi d'une traite.

par antoine18
No et moi No et moi
Delphine De Vigan   
No et moi est une jolie histoire, surtout si on a l'envie d'avoir le cœur qui se serre un peu ( beaucoup ) par moment, si on a l'envie de sourire, si on veut réfléchir sur des choses, les gens qui nous entourent, qu'on croise souvent, tous les jours.

par x-Key
Helena Helena
Jérémy Fel   
Helena est le second roman de Jérémy Fel.
J'ai lu d'une traite ce livre, dévorant les pages, comme emporté par une effroyable addiction. Et j'en suis ressorti presque sonné.
Pour autant, la première scène nous prévient, mais elle ne suffit pas à donner l'étoffe du roman : Tommy, presqu'encore un gamin, un des personnages qu'on retrouvera plus tard au cœur du récit, égorge des chats et des chiens dans un vieil abattoir désaffecté...
Le roman se situe en plein Midwest des États-Unis, précisément dans le Kansas. A un moment donné, je me suis demandé à quelle date se situait l'intrigue, tant certains personnages semblaient bien trempés dans leur jus. Non, nous sommes bien dans l'Amérique de Donald Trump, celle qui à cet endroit des États-Unis, a voté massivement pour ce Président.
Les personnages avancent un à un dans la torpeur de l'été. Il y a tout d'abord une forme d'insouciance qui caresse des adolescents qui se cherchent. Ils ont des rêves plein la tête et veulent changer de vie.
La jeune Hayley se prépare pour un tournoi de golf en hommage à sa mère trop tôt disparue. Mais voilà qu'au retour d'un tournoi, sa décapotable rouge tombe en panne dans un village en plein Kansas, pour elle c'est un endroit sordide, une sorte de brousse sauvage, perdue dans l'Amérique civilisée. Quelle galère ! La garagiste indique qu'il faut commander une pièce qu'il n'a pas en stock, cela ne prendra qu'un jour tout au plus. Heureusement, c'est sans compter sur la solidarité du coin, Norma qui habite aux abords du village, connaissance du garagiste, propose à Hayley de l'héberger pour la nuit dans sa grande maison au milieu de nulle part, en pleine campagne...
C'est ainsi que le décor se plante progressivement autour de cette voiture qui tombe en panne, d'une maison adossée à des champs de maïs qui s'étendent à perte de vue, d'une femme généreuse qui propose l'hospitalité... Sauf que Norma a pour fils le fameux Tommy qu'on a rencontré au début du roman...
Avant que tout ne bascule, nous avons juste le temps d'apprécier comme Hayley la quiétude du lieu, le temps qui semble figé dans cette campagne sereine, le vent qui agite au loin les épis de maïs comme les vagues d'un océan. Juste le temps d'apprécier cela avant que tout ne bouscule, irrémédiablement... Voilà, j'en resterai ici sur le récit. Je vous laisse le plaisir de découvrir la suite...
Que dire sur ce livre qui décoiffe totalement. Plusieurs voix viennent dire les uns après les autres les fragments d'une histoire qui les lie les uns aux autres dans un puzzle infernal. On entend leur voix et on est perdu, on ne sait plus s'ils sont victimes ou bourreaux. On est pris à notre tour dans l'histoire comme dans une de ses tornades du Midwest qui savent tout démolir sur leur passage...
Le récit est sans répit, nous tient en haleine jusqu'au bout.
Nous sommes à chaque instant comme sur un fil tendu au-dessus du vide. J'ai ressenti une forme d'addiction qui m'empêchait par moment de lâcher ce livre dense.
J'ai apprécié le récit, le cœur de l'intrigue qui se construit comme une traînée de poudre emportant un à un les personnages vers un destin implacable. Les personnages ont de l'épaisseur. On se surprend à les contempler dans une forme de gêne qui ne nous laisse pas indemne. Dans ce drame familial, car c'en est un, une petite lumière semble à chaque instant retenir son souffle et nous parler à voix basse, au bord de l'abîme, car dans chaque personnage il y a aussi une humanité et c'est cela qui rend beau et tragique ce roman vertigineux.
Sans elle Sans elle
Amélie Antoine   
Mauvais thriller
Une histoire sans queue ni tête qui ne tiens pas la route, une enquéte qui n’en est pas une car on apprend rien sur celle-ci. Une histoire qui traine en longueur. Je n’ai pas du tous accroché