Livres
606 773
Membres
698 243

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

The avenue in the rain - Raconte-moi une photo



Description ajoutée par Tatou00 2018-09-09T06:15:42+02:00

Résumé

L’image est celle de la femme éternelle. Une image qui se fiche des controverses sur la réalité ou le fantasme de cette « féminité » idéale : de la place de chaque sexe sur le vaisseau de la vie. Cette femme, c’est celle qui naît de la vision d’un homme ; il ne cherche pas en elle son semblable, son égale : en elle, il voit l’espérance, l’amour qui l’attend, un jour, quelque part, en dépit du temps qui passe et des aléas de la vie. Ou bien l’amour qu’il a perdu, manqué. Femme, sœur, marraine, mère... elle est là jusque dans la défaite : jusqu’à la fin.

Fixée en une seule et belle image, cette femme éternelle est l’allégorie de la vie. Force et douceur. Attirance. Respect. Mystère. Elle est notre désir

En quatre textes, sur une photo emblématique, c’est cette figure de proue, cette égérie qui est illustrée, espérée, fantasmée. Remerciée. « Tout est sauvé, une femme est avec nous », écrivait Victor Hugo, dans sa correspondance, en 1853. Ainsi soit-il.

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

La pluie. Sous toutes les latitudes. Dans toutes les situations. A chaque page, les mots se posent au gré de la vie. Au gré des émotions. La solitude enrobe le tout. Jusqu'au bout. De la vie. De la fin du rêve. De la fin du cauchemar. Au bout de l'amour sous toutes ses formes. Au bout de tout. Chaque nouvelle nous présente une situation spécifique. Cette nouvelle qui semble être le commencement. La fin. Le re-commencement. Des nouvelles où la douleur est extrême. Où le poids de la vie semble insoutenable. Où la solitude est prenante. Forte. Etouffante.

The avenue in the rain est un recueil qui se lit d'une traite. Le lecteur se sent envahi par cette pluie purificatrice. Cette pluie maudite où même le monde semble être au bout de tout. Au bout de lui-même. Les mots sont poétiques. Doux. Forts. Extrêmes. Limites. Pleins de vie. Pleins de mort. Les mots sont la pluie et la pluie est un mot. Un mal. Un souvenirs. Une gomme qui efface la vie souffreteuse. Qui pousse l'homme à revoir son âme. Son cœur. Pour devenir humble face à la douleur. Face au manque.

The avenue in the rain vous prendra au cœur. A l'âme. Et vous emportera dans la vie trouble. Douloureuse des personnages. Un recueil qui vous emportera dans leurs faiblesses. Leurs rêves avortés. Leur humanité. Vous vous trouverez face à vous-même et à vos troubles. Mais, la pluie est là. Elle nettoie, balaie, emporte les mauvais jours. Les souvenirs en suspens. Les désirs non accomplis. Laissez-vous aller. La pluie vous accompagnera. Un superbe recueil. Très beau. Très fort.

Afficher en entier
Or

The Avenue in the Rain et autres nouvelles est, comme le titre l’indique, un recueil de nouvelles. Il y en a exactement 4, 4 nouvelles qui tournent autour d’une femme, de son histoire ou de celle de celui qui l’aime. Même quand le personnage principal n’est pas une femme, il y a forcément une intervention féminine plus ou moins marquée. La femme, celle de la photo, possède une place intriguant au fil des histoires et c’est amusant de voir les différentes interprétations de l’auteur. C’est angoissant d’écrire une chronique sur ce livre car je pense que les avis qui en ressortent sont purement subjectifs et j’ai peur de ne pas avoir saisi le sens entier de ce que l’auteur a souhaité nous transmettre.

Ce livre est vraiment étonnant. Il a beau être court, il nous transporte durant quelques instants. Il nous retranscrit des émotions diverses et variées qui nous transpercent. Parfois, on ressent de l’incompréhension, parfois de la compassion, parfois de la tristesse ou encore du dégoût. Entre rêve et réalité, les histoires nous apportent un brin de réflexion. Le tout est remarquablement rédigé, l’auteur possède une écriture très poétique qui rend des événements tristes voir horribles, presque doux et magiques.

Chaque nouvelle est un poème, chaque histoire débute avec une citation qui annonce le ton. The Avenue in the Rain n’est pas un livre comme les autres, il n’est pas là pour plaire à un grand nombre mais pour faire passer un message à certains. Il apporte douceur et inconfort tout en finesse. Avec les mots, Arnauld Pontier pointe les mauvaises choses de la vie, je pense notamment au passage dans l’hôpital avec un homme qui se permet de tripoter une patiente dans le coma.

C’est assez fou comme l’auteur peut nous transporter en nous décrivant des situations quotidiennes avec ses mots. Je pense que le plus gros point fort de ce livre est le style de l’auteur. Il y a vraiment quelque chose de léger, de fort et d’énigmatique à travers les mots de ce livre. Je ne saurais pas vraiment expliquer, mais finalement, les histoires n’ont pas vraiment d’importance parce qu’on est juste porté pour les mots de l’auteur.

Les émotions sont vraiment présentes dans ce livre malgré tout, entre tristesse et remords, les personnages sont sujet à beaucoup de sentiments qui se mêlent. Entre les regrets des parents, la tristesse d’un homme amoureux, l’envie d’agir ou de rester en retrait d’une personne lambda… Bref, on ne voit pas le temps passer et je pense que c’est le genre de livre qu’on peut relire plusieurs fois avant d’en saisir le véritable sens.

Je remercie encore une fois l’auteur et sa maison d’édition pour leur confiance.

Vous pouvez retrouver ce livre juste ici.

http://loudesbois.fr/2018/09/the-avenue-in-the-rain-et-autres-nouvelles-darnauld-pontier/

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

lecteurs 3
Commentaires 2
extraits 0
Evaluations 1
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode