Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
siredtodelena Diamant
Note : 9/10
Très bon livre, j'ai adoré l'histoire, ce genre de monde apocalyptique me plait énormément voir comment une communauté fonctionne différemment de la notre dans le présent c'est toujours très intéressant, j'ai beaucoup aimé le personnage d'Ivy elle se bat pour ce en quoi elle croit et j'adore par contre pas très fut fut en ce qui concerne sa famille comment peut elle toujours les porter dans son cœur même après avoir vu leur vrai visage ? je ne comprends pas ... mais j'imagine que lorsqu'on passe toutes sa vie avec les même personne cloîtrer sans jamais vraiment rencontrer d'autre personne a l’extérieure c'est comme ça qu'on devient.
La relation entre Bishop et Ivy est franchement belle pas du tout forcer on voit leur évolution et comment les sentiments se forme.
Hâte de voir la suite comment Ivy s'en sort dans le 2e tome.. à suivre
Par le Editer
Elise78 Argent
Note : 7/10
Quelle fin choquante. Perturbante. Inattendue.

Ivy est un personnage que l'on ne croise pas souvent dans les romans : naïve, manipulée, c'est la marionnette de sa famille pour accomplir à bien une mission précise dont le résultat est la mort de Bishop.
Au départ je n'aimais pas Ivy à cause de ses caractéristiques : une vraie gamine. Incapable de peser le pour et le contre. Incapable de faire la part des choses. Je détestais aussi sa sœur. Je ne l'ai pas sentie du tout, et ce dès le début. Par contre, j'ai eu un vrai coup de cœur pour Bishop, dès les premiers chapitres où on le rencontre. Quel garçon formidable. Tout le contraire d'Ivy pour le coup. Avec ses propres opinions, sa façon de penser, sa façon de s'exprimer... TOUT me plaisait chez lui ! Un vrai coup de cœur.

Mais niveau scénario, c'est pas trop ça. J'ai trouvé beaucoup de similitudes avec d'autres dystopiques que j'ai déjà lu, et en plus de ça une réelle impression que c'est un roman destiné aux adolescents. Très soft. Pas trop noir. Assez détaillé, simple. Qui se lit vite. Je ne m'attendais pas à ça.

En soit l'histoire est cool et plutôt prenante. Mais l'action ne se déclenche que pendant les retournements de situation, à savoir dans les 50 dernières pages! Il y a pas mal de suspens tout au long du livres, mais malgré ça, c'est un des dystopiques où j'ai le moins pris de plaisir à lire. Peut-être une lecture trop fluide et un contexte trop simple?

J'ai aussi apprécié l'évolution du personnage d'Ivy, qui passe de la petite fille manipulée à la jeune femme au sang froid... Spectaculaire? Je ne sais même pas si le mot est assez fort.

Le fait est que j'ai tellement été surprise par la fin que je vais m'empresser d'engloutir le second tome. Trop de détails ont été dévoilés dans ce premier tome, et je pense que ce n'est qu'une vieille ébauche par rapport à ce que peut nous réserver le tome 2.
Et puis, il faut que je revoie Bishop. TOUT DE SUITE. Alors au boulot.
Par le Editer
Wahouh. ...
Je suis ressortie de ce livre complètement chamboulée. Vraiment.
On rentre dans un univers pas si unique que ça. Un Monde totalement détruit suire à des guerres nucléaires. Mais la plume fine de l'écrivain rend cela si délicieux ! Les descriptions sont présentes, mais pas trop non plus, pour ne pas lasser le lecteur. Il y a un peu de clichés (Bishop l'homme parfait.) mais un peu, pour pas énerver le lecteur.
Enfin bref, tout est magnifiquement dosés, à vous en faire vaciller !
Et oh mon dieu que jaime Ivy. Cette fille, avec son côté un peu fêlé et casse cou, quel délice !
Donc si vous hésitez, mais juste FONCER !
Par le Editer
stardust12 Diamant
Note : 8/10
Ce livre est vraiment génial, à lire avant de crever!
Par le Editer
jukebox_fr Bronze
Note : 7/10
Une lecture qui fut très rapide tant elle a su me happer. Je n'en attendais rien de particulier et c'est peut-être pour cela qu'elle fût aussi efficace.
Pour une fois avec un YA, j'ai su apprécier un minimum les personnages principaux. L'héroïne n'est pas du genre geignarde et le héros quant à lui, même si il a le physique du beau gosse, n'en a pas tous les travers de caractère et de personnalité. Un très bon point pour l'autrice. J'ai aussi apprécié le fait que leur relation ne se développe pas à vitesse grand v et qu'elle se mette en place lentement et à mesure qu'Ivy commence à saisir les nuances et les contradictions de ce et ceux qui l'entourent. Ce qui la rend crédible.
En dehors de ça, cet univers n'a rien de vraiment original, ni même le déroulement de l'histoire: L'héroïne, en opposition contre la société, se rend compte être l'instrument d'une vengeance qui la dépasse et s'affranchit de ses entraves au prix d'un lourd sacrifice. Tout du long, on sent bien venir le dénouement fatidique et tragique d'un dilemme à la Shakespeare (vous avez dit Roméo et Juliette ? lol). Je regrette le manque de détails sur la société et les éventuels déchirements qu'elle connait. L'histoire est vraiment recentrée sur la relation entre les deux héros qui même si elle est plaisante ne fait pas oublier ces faiblesses. Ce qui compte au final, c'est ce qui se passera dans le tome 2. Quelles seront les solutions apportées à la situation ? J'attends l'autrice au tournent et pour cette fois j'ai de vraies attentes.
Pour finir, le style d'écriture (lu en VO) était un poil plus recherché que ce que j'ai pu lire jusqu'à présent en YA. C'est suffisamment rare et agréable pour être souligné.
Par le Editer
AudreyAlex Diamant
Note : 9/10
Très bonne lecture! J'ai vraiment adhéré à l'histoire et aux personnages.
Une histoire déjà vue, le style est similaire à bien d'autres livres, mais je me suis laisser embarquer par la petite Ivy et Bishop.
La pauvre Ivy n'a pas une vie facile et les choses se compliques d'avantage après son mariage avec Bishop.
J'ai déjà attaquée la suite.
Par le Editer
ironii Argent
Note : 8/10
avis complet : https://enviedelireblog.wordpress.com/2017/04/24/the-book-of-ivy/

The Book of Ivy est le premier roman écrit par l’auteure Amy Engel, c’est aussi un roman qui a fait énormément parler de lui à sa sortie et qui a rencontré un grand succès.

Dans cette dystopie, nous nous retrouvons dans une société post-apocalyptique : une guerre nucléaire a ravagé la population. La petite société qu’il reste et dans laquelle vit Ivy Westfall, une jeune fille de seize ans, vit recluse derrière une barrière (ce qui m’a un peu fait penser à la saga Divergente).

Cette société est dirigée par le président Lattimer. La famille de Ivy a été déchue de son pouvoir puisque c’est le grand-père de Ivy qui a fondé la société mais le père de l’actuel président Lattimer s’est finalement emparé du pouvoir et transmettant le pouvoir à son fils.
La famille de Ivy souhaite secrètement renverser le régime actuel et reprendre le pouvoir pour permettre au père de Ivy de récupérer la place qui lui revenait de droit.

La société dans laquelle vit Ivy, c’est aussi la société des mariages arrangés. Les enfants du clan des perdants (les partisans du clan Westfall donc) sont contraints d’épouser les enfants du clan des vainqueurs (les partisans de la famille Lattimer). Ivy sait quel sort l’attend. Elle est en effet promise au fils de monsieur Lattimer : Bishop.

Mais Ivy a aussi une mission confiée par son père : tuer Bishop afin que son père puisse récupérer le pouvoir. Pour changer la société et pour l’amour de sa famille pourra t-elle aller au bout de sa mission ?

La société post apocalyptique présentée ici m’a beaucoup plu : l’électricité doit être utilisée qu’en qu’à de nécessité, les gens sont livrés en bloc de glace car il n’y a plus de frigo, les mariages arrangés… On voit à quel point la vie est dure pour la société mais les gens n’osent pas se rebeller. En effet, le moindre petit crime tel qu’un vol est puni par le bannissement derrière la fameuse barrière.

Je me suis vraiment attachée au personnage de Ivy. C’est une jeune fille forte mais qui en même temps est sensible. Sa mission est au centre d’elle même puisque c’est son but ultime. Elle doit tuer Bishop.

Venons en à ce personnage masculin. Il est à la fois mystérieux et toujours gentil avec Ivy, et ce dès le début de leur mariage. Un personnage sympathique donc mais j’ai préféré Ivy puisque je l’ai plus comprise : on comprend l’importance de sa mission pour elle mais on voit aussi combien cela va être dur pour elle. Il ne faut pas oublier qu’on lui demande de tuer quelqu’un quand même ! Elle est tiraillée entre l’amour pour sa famille et l’amour tout court car comme vous vous en doutez, elle va commencer à éprouver des sentiments pour Bishop. Elle voit qu’il n’est pas comme sa famille l’avait décrit.

L’intrigue de ce premier tome m’a donc beaucoup plu. J’ai trouvé le style d’écriture bon dans l’ensemble. J’ai apprécié beaucoup de petits passages donc je vous partage de nombreux extraits en fin de chronique.

Le rythme s’accélère dans les cinquante dernières pages et j’ai trouvé la fin bien faite sans être originale car je m’y attendais un peu. Mais cette fin nous laisse aussi sur notre fin pour le deuxième tome et donne envie de lire la suite.
Par le Editer
Cassy33 Or
Note : 9/10
The Book of Ivy m'a fait tellement ressentir d'émotions que j'ai beaucoup de mal à me décider à toutes les retranscrire à l'écrit. À vrai dire, j'entendais parler de ce roman depuis longtemps mais si une amie ne me l'avait pas prêté, je pense que j'aurais encore attendu quelques années avant de me le procurer. Pourtant, j'aime les dystopies et le résumé semblait annoncer quelque chose d'original, mais je n'étais pas plus emballée que ça à l'idée de me plonger dans cette histoire. Et maintenant que je l'ai terminé, je ne regrette pas une seule minute consacrée à sa lecture !
Dès les premiers paragraphes, on se retrouve projetée aux côtés d'Ivy lors de la préparation de son mariage et très vite, une multitude d'interrogations nous assaillent au sujet de cette société, de ses mœurs et de ses habitants. La question du futur m'ayant toujours obnubilé, j'aime beaucoup découvrir la façon dont certains auteurs perçoivent les siècles à venir, et la vision qu'a Amy Engel n'y a pas fait exception. Comme dans chaque dystopie, certains aspects restent identiques et les guerres qui ont précédé l'apocalypse nous font souvent penser aux livres du même genre que nous avons lu avant celui-ci, mais ce que j'ai particulièrement aimé ici, c'est le mystère de la barrière. Au-delà de cette clôture réside l'inconnu, que ce soit pour nous ou pour les habitants de Westside et d'Eastglen, et cela m'a rappelé La Forêt des Damnés, roman dans lequel les protagonistes croyaient que leur communauté était la dernière qu'il restait sur Terre. Ici c'est un peu la même chose ; en dehors de la barrière on imagine que la vie n'existe plus, et c'est la raison pour laquelle je suis curieuse de découvrir à quoi ressemble l'extérieur.

En ce qui concerne l'écriture, elle est très fluide et accessible à tous. La plume d'Amy Engel ne gâche en rien le suspense constant et le compte à rebours invisible qui se dresse chaque jour devant Ivy, bien au contraire. Son style nous permet de nous plonger très rapidement dans son oeuvre et de la finir très rapidement, ce qui n'est d'ailleurs pas bien compliqué vu le peu de pages qu'il contient - j'aurais d'ailleurs aimé qu'il soit plus épais...

Les protagonistes - Ivy et Bishop - sont quant à eux très attachants.
Ivy représente le type d'héroïne que l'on aimerait rencontrer plus souvent dans les romans, et il est très facile de s'identifier à elle. J'ai beaucoup aimé son caractère ; le fait qu'elle soit à la fois faible et forte selon les situations. En fait elle paraît très réaliste parce qu'elle peut ressembler à chacune d'entre nous ; elle est tout à fait contre les mariages arrangés et ne fait rien pour s'enthousiasmer faussement devant cette coutume, mais elle craint tout de même chaque entrevue avec Lattimer et sa femme, et malgré le culot dont elle a fait preuve envers eux lors de leur premier repas "en famille" au moment où ils ont abordé la façon dont le président gère la communauté, Ivy manque parfois cruellement de répartie, notamment quand elle se retrouve face à Bishop qui lui fait perdre tous ses moyens. Elle épouse d'ailleurs ce dernier dans le but de l'assassiner et de permettre ainsi à son père de gouverner la ville mais très vite, les doutes l'assaillent et elle se retrouve alors torturée entre sa famille et son désir de sauver celui qu'elle aime. En fait tout au long du roman, Ivy se pose de nombreuses questions et, ne sachant pas quel sera sa décision finale, elle essaie constamment de gagner du temps et de repousser la rébellion. Le fait qu'elle soit tiraillée entre ce qu'elle considère comme étant le bien commun et ses propres désirs la rend vraiment humaine et semblable à nous tous. Cependant, malgré toutes ces incertitudes qui la déstabilisent au quotidien, elle parvient à se montrer courageuse et toujours loyale envers ceux qu'elle aime.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Son choix final est imprévisible et il m'a agacé sur de nombreux points mais il prouve au moins qu'Ivy fait toujours passer les autres avant elle, et on ne peut pas le lui reprocher. Bien sûr, j'aurais préféré qu'elle dénonce sa famille afin de sauver à coup sûr Bishop et de pouvoir continuer à vivre avec lui, mais tout aurait été trop simple si c'est la tournure qu'avait choisi l'auteure. La rébellion n'aurait pas pu avoir lieu et le système n'aurait pas été modifié non plus ; en fait l'histoire d'Ivy aurait pu s'arrêter à la fin de ce tome. Alors qu'avec son sacrifice, Ivy va indéniablement bouleverser la communauté et maintenant qu'elle se retrouve derrière la barrière, on peut imaginer que le prochain tome sera riche en découvertes sur l'extérieur et en nouvelles rencontres qui vont probablement l'aider à mener sa révolte.


Bishop, quant à lui, est sans aucun doute mon personnage préféré de ce premier tome. Au début, je pensais qu'il était froid, indifférent et égoïste. Je l'imaginais suivre les propres directives de son père et pendant longtemps, j'ai même eu peur qu'il ne joue un double jeu et que son but à lui aussi soit de se débarrasser d'Ivy. Mais très vite je me suis rendue compte que je m'étais complètement trompée à son sujet et que j'avais eu tort de le comparer à sa famille car il n'a en réalité strictement rien avoir avec eux. En fait, Bishop est un garçon qui a simplement besoin d'un peu d'attention et d'amour après avoir vécu une enfance solitaire sans parents proches de lui. Il désire voir l'océan, découvrir ce qu'il y a au-delà de la barrière et le pouvoir ne l'attire absolument pas, ce qui fait de lui le personnage le plus désintéressé de la communauté. Il a beau être le fils du président, il ne se sent pas supérieur pour autant, il vit simplement, comme n'importe quel autre habitant, et il n'a rien d'un jeune homme égoïste qui considère que tout lui est dû simplement parce qu'il porte le bon nom de famille. Là-dessus il ressemble beaucoup à Ivy ; tous deux ne veulent pas obtenir d'avantages grâce à leur statut. De plus, le fait qu'il ne soit pas si expérimenté qu'on pourrait le croire le rend vraiment touchant et attendrissant. Bref, ce personnage est un énorme coup de cœur et j'ai aimé chacune de ses interventions que j'attendais chaque fois avec impatience.

Au début, je ne pensais pas grand-chose de la famille d'Ivy mais en remarquant à quel point son père et sa sœur se servent d'elle sans éprouver le moindre remords, je n'ai pu que les détester, eux et leur plan diabolique. Au fur et à mesure qu'on entend parler Callie, on comprend que tout ce qui les intéresse, c'est de "monter sur le trône", en quelque sorte. Ils veulent mener leur révolution à bien, quitte à décimer une partie de la population pour y parvenir. Les pertes humaines leur sont bien égales, et ils ne cherchent même pas à comprendre ce qui incite Ivy à repousser la date limite qu'ils lui imposé. Ils n'essaient pas d'écouter son point de vue ni même celui de Bishop, et se servir d'un membre de leur famille en le manipulant complètement ne leur paraît absolument pas dérangeant. Quelque part, le fait qu'ils n'arrêtent pas de parler de la famille m'a bien fait rire puisqu'ils ne respectent pas eux-mêmes ce principe, et n'ont même pas été capables de révéler la véritable cause de la mort de la mère d'Ivy.
Spoiler(cliquez pour révéler)
En fait ils ne font que manipuler cette dernière en jouant sur ses émotions, sa loyauté et sa sensibilité et le fait qu'elle se sacrifie à la fin pour eux et pour Bishop ne semble même pas les émouvoir... Au moment où Callie a scellé le destin d'Ivy en la faisant passer pour une fille instable m'a vraiment dégoûté,
alors que je la détestais depuis un moment déjà. S'il y a bien un personnage que je hais dans ce roman, c'est elle. Au final,
malgré ce que je croyais durant les premiers chapitres, le président Lattimer et sa femme valent mieux que la famille de notre héroïne parce qu'ils ont au moins le mérite de protéger leur fils quoi qu'il arrive.
Enfin, en parlant de personnages que je ne peux pas m'empêcher de détester, je me sens obligée de citer Mark et Dylan, deux hommes qui n'ont pas commis les mêmes crimes mais qui m'ont tous deux révulsé. Je ne regrette pas que Bishop se soit occupé de Dylan et qu'il l'ait obligé à se séparer de Meredith, malgré le désaccord de cette dernière. Même si elle ne se marie pas une seconde fois et n'a pas la possibilité d'avoir des enfants, peut-être qu'Ivy parviendra à faire changer la société d'ici là et même si ce n'est pas le cas - ce que j'ai du mal à imaginer -, elle pourra tout de même devenir institutrice et vivre aux côtés des enfants sans se faire frapper quotidiennement. Quant à Mark, le fait qu'il soit expulsé m'avait d'abord rassuré mais quand j'ai vu qu'il n'a pas hésité à récidiver en violant et tuant la jeune fille à moitié morte derrière la barrière, je ne peux craindre les prochains jours que va vivre Ivy, maintenant qu'elle se retrouve à son tour derrière la clôture.


Pour terminer, comme je l'ai dit précédemment en spoiler, j'ai été à la fois surprise et agacée par la tournure qu'ont pris les derniers chapitres de ce premier volume. Quelque part, c'est un bon point puisque ça prouve que ce roman m'a fait ressentir tout un tas d'émotions, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, et de toute façon je comprends parfaitement le choix de l'auteure puisqu'il va sûrement engendrer beaucoup d'autres révélations et une multitude de rebondissements, mais j'avoue tout de même avoir été toute retournée par ce dénouement.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Ce qui m'a le plus déplu, c'est le fait qu'Ivy ne se confie même pas à Bishop. Après tout ce qu'ils ont vécu ensemble, j'ai eu le cœur brisé de le voir souffrir à ce point, lutter contre les doutes qui envahissaient son esprit, et persister à vouloir défendre Ivy et à l'appeler même après qu'elle lui ait affirmé avoir joué la comédie avec lui depuis le début... Il ne méritait vraiment pas de croire une chose pareille et même si je sais que ce choix a dévasté Ivy tout autant que lui et qu'elle n'a agi de cette manière que pour le protéger, je n'ai pas pu retenir quelques larmes à l'instant même où tout a basculé entre eux. Le fait que Callie en ait même profité au procès pour se rapprocher de Bishop n'a servi qu'à décupler ma haine contre elle,
et j'espère d'ailleurs que le jeune homme ne tombera pas dans son piège car ça rendrait le sacrifice d'Ivy inutile et vain... Enfin,
moi qui pensais que Bishop la rejoindrait rapidement de l'autre côté de la barrière, je n'ai pas pu m'empêcher d'éprouver de la déception quand j'ai compris qu'il ne viendrait probablement pas,
maintenant qu'il ne croit plus en elle... J'espère que malgré tous ces récents événements et la distance qui va les séparer au fur et à mesure, Ivy pourra rapidement rejoindre sa ville natale et retrouver Bishop car je sens que ce dernier va terriblement me manquer si le parcours de notre héroïne à l'extérieur s'éternise trop longtemps...


En bref, The Book of Ivy est une dystopie à lire absolument, même si les histoires post-apocalyptiques ne font pas partie de votre domaine de prédilection ; ça m'étonnerait franchement que vous reveniez déçu(e)s de ce roman à la fois captivant et bouleversant et de sa romance inoubliable et marquée par de très beaux protagonistes on ne peut plus attachants.
Par le Editer
Gamitomatias Argent
Note : 8/10
Généralement, je ne suis pas fan des histoires post apocalypse. Mais là j'ai complètement accroché à l'histoire.
J'adore Ie personnage d'Ivy, entre force et faiblesse. Je trouve que c'est un personnage très réaliste, coincée entre ses désirs et ses devoirs entre sa famille. J'aime la relation qu'elle a avec Bishop et son évolution.
Par le Editer
tulipevermore Argent
Note : 9/10
Je viens de refermer ce livre et je suis assez surprise, ainsi que sceptique. D’abord, je ne m’attendais pas à autant apprécier ce bouquin, son histoire. Les personnages sont pour la plupart attachants, surtout Ivy et Bishop. Ivy est une jeune femme qui est forcée à se marier à l’âge de 16 ans et cela à la place de sa sœur Callie. C’est là que le beau Bishop entre en jeu. En effet, il n’a pas non plus le choix que de l’épouser. Mais c’est à travers ce mariage arrangé que nos deux personnages vont apprendre à se connaitre, à s’aimer… Cela n’aurait pas pu arriver sans ce mariage. Ivy va apprendre à aimer malgré elle et va devoir faire un choix qui aura un impact sur son avenir. Tuer Bishop et le perdre à tout jamais ou le sauver et le perdre à tout jamais.

D’un autre côté, je suis assez sceptique à cause de cette histoire de démocratie. C’est plus une histoire de vengeance plus qu’autre chose. Je suis vraiment dégoûtée du comportement du père et de la sœur d’Ivy qui la renient parce qu’elle n’a pas su effectuer sa mission. Très sincèrement, j’ai eu envie de jeter des cailloux au visage de Callie à chaque fois qu’elle apparaissait. Mais qu’elle peste celle-là ! J’aurais apprécié qu’elle se fasse empoisonner et qu’elle crève dans d’atroces souffrances, ça aurait été chouette non ?

Je recommande donc ce bouquin, qui est très intéressant. Je vais d’ailleurs aller me jeter illico sur la suite.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.