Livres
546 164
Membres
582 081

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Silviana 2020-05-09T11:54:23+02:00

Ah ? Ben non, je n'ai pas fouillé. Pas grave. Roger a fait office de robot ménager. Une nouvelle corde à son arc !

Afficher en entier
Extrait ajouté par LesTentatrices 2020-04-28T22:16:04+02:00

Il a toujours été celui qui me tenait au creux de ses bras, au creux de la nuit, au creux du bonheur. Il est celui qui a toujours compté le plus. Nos âmes sont liées. En secret. Elles se retrouvent dans l'obscurité et s'ouvrent telles qu'elles sont, sans masque, sans pudeur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par alinounete 2020-03-15T10:52:11+01:00

Parfois, on s'effraye soi-même. Parfois, les expériences passées nous marquent tellement qu'on n'arrive pas à les oublier. Et quand on se retrouve dans une situation qui y ressemble, on panique. On ne veut pas revivre la souffrance, et on ne veut pas en causer non plus. Mais d'un autre côté, on n'arrive pas à refuser ce que le destin nous offre, parce que c'est trop tentant. Alors on trouve des subterfuges pour que la solution vienne d'ailleurs. Pour que l'autre personne fasse ce que l'on n'arrive pas à faire nous même.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fell-from-the-sky 2020-02-09T11:53:49+01:00

Nous nous définissons dans nos victoires et dans nos défaites. Pas dans l'immobilisme.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fell-from-the-sky 2020-02-09T11:53:29+01:00

Si vous chutez, ce n'est qu'une défaite. Jamais la fin de la lutte.

Afficher en entier
Extrait ajouté par coco-coraliie 2021-03-09T17:55:01+01:00

Je penche simplement le tête vers elle. Les yeux toujours fermés. Ses lèvres retrouvent les miennes. Parce qu'il a rien d'autre de possible. Parce que nous ne sommes qu'un baiser qui attend depuis trop longtemps pour s'épanouir. Parce que tout ce que nous sommes n'existe que dans notre amour. Parce que je suis à elle. Parce qu'elle se donne à moi. Parce que ce nous ne peut qu'exister.

Ses doigts se crispent sur mon cœur. Elle s'écarte de moi et murmure.

- Il bat tellement vite...

Je le presse contre moi.

- C'est simplement qu'il t'aime.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2020-09-27T09:01:04+02:00

Si je promets de ne plus jamais être ton pire cauchemar... Est-ce que tu veux bien devenir mon plus joli rêve ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par AuSoGi 2020-09-27T09:00:46+02:00

Cette amitié est un vrai trésor. Elle dépasse le temps et les obstacles, se fait discrète quand il faut, pour mieux resurgir quand on l’appelle.

Afficher en entier
Extrait ajouté par at_books 2020-07-28T17:31:14+02:00

Une ombre se projette sur l'eau. Je remonte à la surface pour trouver Roger et son habituel air pincé m'attendant sur le bord de la piscine. J’essuie mon visage d'une main puis le rejoins en quelques brasses.

- Oui Roger ?

- J'ai eu du mal à vous trouver, monsieur Lisinski.

- Marek.

- Oui, monsieur, j'y songerai.

Je lève les yeux au ciel en soupirant pour lui signifier clairement qu'il me fatigue. Enfin, je suis déjà épuisé, je suis rentré au milieu de la nuit, mais avec lui, c'est encore autre chose, c'est ma patience qu'il titille. Et ça fait cinq ans que ça dure.

Il reste immobile, les mains croisées sur son costard austère. Je l'examine un moment.

- Roger, je peux vous poser une question ?

- Oui, monsieur ?

- Marek.

- Oui, monsieur.

Agaçant !

- Je me demandais... Il est à peine six heure du matin. Vous arrive-t-il de dormir, ou de vous habiller avec des vêtements...normaux ? Voire, pardonnez ma curiosité, dormir en pyjama ? En caleçon ? Enfin, je sais pas, un truc normal quand on dort ?

Il retient un rire. Il ne laisse rien paraître, mais je le connais assez pour savoir que j'ai touché un point sensible. Ça fait du bien de savoir qu'il lui arrive d'être humain, et pas impeccablement parfait à chaque minute de son existence.

- Il m'arrive de porter des pyjamas, monsieur.

- Marek.

- Oui monsieur. Mais mes pyjamas sont taillés dans le même tissu que mes costumes, je m'y sens plus à l'aise. Et à la même forme, pour la même raison. Et par habitude, j'enfile une chemise en dessous.

Afficher en entier
Extrait ajouté par EmmaThew 2020-07-27T15:56:37+02:00

— Milie, ton vécu, il sera toujours en toi, dans tous les cas. Tu peux essayer d'avancer, en regardant vers l'avenir, comme tu le fais là. Mais n'oublie pas que tout ce que tu fais maintenant est dicté par ce que tu as déjà surmonté. C'est en toi, et ça le sera toujours. Croire qu'il suffit de fermer les yeux pour que l'enfer disparaisse est une erreur. Oui, il a bel et bien existé, ce diable qui a essayé de te voler ta vie, mais tu t'es battue, et ça t'a ouvert de nouvelles perspectives. Si on t'enlève ton passé, tu n'es plus qu'un sac vide, sœurette. Et c'est vrai pour tout le monde.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode