Livres
478 118
Membres
459 471

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par sanhou 2019-05-01T22:18:18+02:00

Emily porte une main à sa bouche, blême, les yeux brillants. De rage peut-être, ou de tristesse. Parce que ce que je viens de dire est parfaitement dégueulasse. Mais elle ne m’épargne pas non plus. Je me bats avec les seules armes qui me restent : mon statut de patron et les quelques avantages qu’il me confère. Elle fait demi-tour sans rien ajouter. Et je m’en veux. Tellement. Je m’arrache les cheveux et la rappelle alors qu’elle atteint ma porte. – Milie ? Elle se retourne, toute trace de faiblesse effacée de son visage. Je n’y lis que froideur et désintérêt. Ce qui me fait changer de direction. M’excuser ? Mauvaise idée. – Et j’aimerais ne pas être dérangé de la journée. Nous correspondrons par mail dorénavant. Je n’ai pas le temps de « discuter ». Et toi non plus d’ailleurs. Elle relève le menton avec défi. — Discuter ? Mais de quoi ? Je crois que tout est dit, non ? Les mails suffiront amplement. Bonne journée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par violette6989 2019-05-21T09:00:20+02:00

Je n’arrive plus à détacher mes yeux de lui, j’observe son combat. Il esquive souplement, attaque son adversaire, n’arrête pas de bouger, de sautiller, alerte et hypnotique. Il dégage une aura de puissance et de maitrise impressionnante.

Captivée, je ne remarque pas que mon petit groupe s’est éloigné jusqu’au bout du couloir. Patricia, elle, par contre, s’en aperçoit. Elle me rappelle à l’ordre depuis sa position.

- Emilie ?

Elle a crié. Apparemment suffisamment fort pour que Marek entende. Il se retourne vivement vers le couloir, et nos regards entrent littéralement en collision. Le jade captivant de ses yeux ensorcelle mes rétines en un instant. Trop émotions s’entrechoquent entre nous, comme un déluge après une trop longue sècheresse. Comme un barrage qui cède sous la pression trop forte des éléments. Tout ça, en un instant. Et l’instant d’après, un poing s’abat sur sa joue, celui de son adversaire, coupant court brutalement à notre échange muet et éclair. Son visage est projeté en arrière violemment, le contact visuel est rompu, il recule de deux pas, sonné, la main sur sa mâchoire, et s’adosse eu mur alors que son coach s’approche de lui pour inspecter les dégâts.

Patricia me rejoint, son regard suit le mien, elle grimace d’un air détaché, absolument pas inquiète.

- Aïe ! il va avoir une belle marque. Vous venez, on vous attend.

Elle pose une main dans mon dos et me pousse avec autorité vers notre destination. Je me laisse guider loin de lui.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode