Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
PlumePhoenix Or
https://laplumedephenix.wordpress.com/2017/06/14/la-cave/#more-222

J’attendais beaucoup de ce livre. Depuis l’annonce de sa sortie, il me faisait de l’œil et j’avais hâte de l’avoir en ma possession pour enfin le dévorer.
J’ai vraiment apprécié les personnages. J’ai aimé découvrir leurs personnalités différentes, surtout par rapport aux quatre filles. Toutes sont enfermées depuis plus ou moins longtemps et subissent exactement la même chose. Pourtant, chacune réagit différemment. Il y a Rose, la plus ancienne prisonnière, qui semble avoir accepté son sort et, aussi étrange que cela puisse paraître, semble même prendre du plaisir. Syndrome de Stockholm ? Simple lâché prise ? Ou optimisme légèrement déplacé ? J’avoue avoir eu un peu de mal à la cerner, mais j’ai adoré faire son portrait psychologique. Et au final, j’ai éprouvé plus de peine qu’autre chose pour elle (même si elle m’a agacé sévèrement à certains moments !) Ensuite, il y a Iris, qui est un peu la fille entre deux. Celle qui a conscience de l’horreur dans laquelle elle se trouve, mais qui a perdu tout espoir de s’en sortir un jour. Nous avons Summer, évidemment, la dernière arrivée, qui veut se battre sans attendre. J’ai aimé ses pensées. Sa manière de qualifier son ravisseur de taré. Elle avait la spontanéité des adolescentes de 16 ans, ce qui la rendait naturelle et d’autant plus attachante. Et puis les Violette, qui semblent toutes maudites et légèrement rebelles. J’aime !
J’ai également fortement apprécié l’alternance entre les différents point de vue. D’habitude, ça me frustre plus qu’autre chose parce que je suis coupée à chaque chapitre dans mon élan. Mais étrangement, dans ce livre, j’ai trouvé ce choix judicieux. Ça nous permettait de suivre toutes les histoires simultanément : le quotidien de Summer et les autres filles, l’évolution de l’enquête sur leurs disparitions principalement via Lewis, le petit ami de Summer (coup de cœur pour ce garçon juste parfait, je t’aime Lewis !) ainsi que le passé et le présent de leur ravisseur. Le quotidien dans la cave pouvant se montrer parfois répétitif, cette alternance de points de vue permet au lecteur de ne pas s’ennuyer et de toujours rester en alerte.
Vous l’aurez compris, j’ai eu beaucoup de mal à lâcher ce livre. Plus l’histoire évolue, plus l’angoisse nous prend. J’étais en alerte permanente, ce roman me hantait toute la journée, même fatiguée je devais continuer. Un thriller dans toute sa splendeur, tout ce que j’aime ! Le seul point négatif que je soulève, c’est Trèfle, le ravisseur. J’ai trouvé son personnage beaucoup trop stéréotypé. J’ai retrouvé les mêmes profils psychologiques et les mêmes actions maintes et maintes fois dans les séries policières ou les films. A la seule différence que, parfois, il m’arrive d’éprouver de l’empathie pour les tueurs (sans les excuser pour autant, faut pas abuser). Mais pour Trèfle, j’ai trouvé ses raisons un peu ridicules.
J'ai vu qu'il y aurait un tome 2... Je ne sais pas trop si j'ai envie de le lire. Dans un sens je suis curieuse d'en savoir plus sur le passé de Trèfle, et de l'autre, j'ai apprécié la fin comme elle était. A suivre.
Par le Editer
LuteinEinstein Or
Note : 8/10
Que dire ? Du suspens et une lecture addictive... Tous les éléments pour un bon thriller !

L'ambiance glauque est posé dès le début, l'organisation du psychopathe autour de la cave donne le ton et tout le long de la lecture, on a l'impression d'être sous tension. Ce qui est un bon point, ça ne donne pas envie de lâcher le bouquin ! L'écriture est fluide et le fait qu'on est différents points de vues rend l'histoire très intéressante.

D'un côté nous avons le point de vue de Summer (j'ai apprécié son courage et le fait qu'elle ne veuille pas se laisser aller à sa nouvelle identité) qui retrace sa séquestration avec les autres filles Rose (elle m'a vraiment agacée au début puis je me suis posé des questions au vu de son histoire : Syndrome de Stockholm ? Au final, au fil de l'histoire elle m'a fait de la peine) Iris et Violette !
Puis nous avons le point de vus de Lewis qui nous permet de suivre l'enquête et d'avancer. Lewis... Un coup de coeur ❤ J'admire sa ténacité pour retrouver Summer. C'est l'image du petit ami parfait *.*

Enfin l'auteur nous laisse également entrer dans la tête de Trèfle ! Ce psychopathe déséquilibré, maniaque et obsessionnel qui se prend pour un bienfaiteur ! Ceci dit son histoire est tellement banale que cela fait de lui un psychopathe stéréotypé. C'est fort dommage ! Avec une histoire plus poussé cela aura été très intéressant ! :D (A défaut d'être étudiante en psychologie, je n'ai pu m'empêcher de faire son profil psychologique détaillé xD #SOS)

C'est une lecture que j'ai bien apprécié et je ne suis pas déçue d'avoir acheté impulsivement ce livre. Les émotions sont très bien retranscrites et nous n'avons qu'une envie : que les filles sortent de cet enfer !
Par le Editer
Katniss2201 Diamant
Note : 10/10
J'ai beaucoup aimé cette lecture!
L'auteure a un talent fou pour nous faire ressentir les émotions de tous ses personnages!
Et c'est ça qui nous happe dès les premiers chapitres! On ne peut plus lâcher ce roman avant d'en connaître la fin!
L'ambiance glauque devient vite oppressante lorsque l'on suit Summer/Lilas...comme dis plus haut, les émotions sont très détaillées et l'impression d'enfermement devient de plus en plus pesante au fur et à mesure que les pages se tournent...
Même les scènes qui ne sont que suggérées, nous mettent mal à l'aise et nous terrifient...c'est un véritable enfer que vivent ces filles et rien ne nous est épargné...
Chaque chapitre est dédier à un personnage, sans que cela casse le récit et c'est parfaitement bien mené...
On plonge tour à tour dans l'éprit rebelle, mais lentement étouffé, de Summer/Lilas...puis on découvre comment Lewis, le petit ami, se démène pour la retrouver...et on s'immisce aussi dans la tête de Trèfle, le psychopathe complètement déséquilibré, qui retient les filles dans sa cave...
Frissons d'horreur et de terreur garantis!
Par le Editer
Lilith86 Lu aussi
Note : 0/10
J'ai beaucoup aimée la premiere partie du livre, mais la fin m'a déplut. Trop de questions en suspens trop peu de réponses !
Dommage.
Par le Editer
Je suis mitigée quant à ce roman.

L'écriture de l'auteure est fluide est simple à lire - quoi que certaines fois le vocabulaire employé ait été un peu léger (je pense notamment à "zarbie") et tranchant avec le rythme de l'histoire, j'avais l'impression d'être dans une caricature du langage adolescent.

D'autres parts, l'intrigue est relativement bien menée, même si quelques éléments ne sont pas logiques ni expliqués (
Spoiler(cliquez pour révéler)
pourquoi Trèfle perd-il lentement la tête alors que pendant cinq ans, il les enlevait sans états d'âmes, qu'elle était précisément sa relation avec sa mère...)
.

J'ai bien aimé les rapports passé/présent et les divers points de vue, qui permettaient de faire avancer l'histoire lorsqu'on était au point mort.

Bref, ce roman est agréable sans être non plus une lecture fantastique. L'auteure n'amène pas de réels rebondissements même si elle parvient à nous attacher à ses personnages.

Je ne pense pas lire le tome deux ; pour moi, le tome un offrait une fin tout à fait convenable qui laissait espérer pour le mieux dans l'avenir - sans parler des avis négatifs qui parcourent la toile.
Par le Editer
kkittymelo Pas apprécié
Note : 3/10
Je dois vous avouer que ce livre ne fut pas une lecture très agréable ni passionnante pour moi. Si le synopsis de départ ainsi que la couverture magnifique, tout en sobriété et pour le moins intrigante de ce roman m’ont tout de suite tapé dans l’œil, j’ai très vite déchanté après seulement quelques pages.

De quoi parle « La cave » ?

Alors qu’elle se rendait à une soirée, Summer va se faire kidnapper et séquestrer dans la cave d’une personne complètement dérangée se faisant appeler Trèfle. De là, le lecteur va prendre part au cheminement psychologique de cette fille qui ne sait pas de quoi il en retourne et ce, tout au long de son « calvaire ».
Entre la peur de l’inconnu et le pourquoi de tout ça mais aussi la cohabitation avec d’autres détenues, Summer va tout faire pour s’en sortir.
Enfin, c’est ce que je croyais !

Si j’ai mis ce mot « calvaire » entre guillemets, ce n’est pas par pure esthétisme mais par réel soucis grammatical puisque la manière dont l’auteure narre son histoire est peu propice à l’empathie face à la situation dans laquelle se trouvent les 4 jeunes filles retenues contre leur gré.

Je crois que l’auteure a fait le choix d’une narration à la première personne afin de passer en revue de manière approfondie l’évolution mentale d’une personne enfermée subissant un conditionnement mais personnellement, je trouve que c’est totalement raté. Par conséquent, tout ce qui entoure la situation de Summer devient fade si on s’y attarde trop.
En effet, la configuration particulière de la séquestration est telle que j’ai eu du mal à avoir pitié des filles. Il n’y a pas cette atmosphère d’urgence que j’aurais voulu ressentir, celle qui vous fait sentir qu’il y a un réel danger si on ne fait rien. Le problème s’amplifie quand on constate que sans une psychologie bien développée le reste n’est que pur décor.

Et justement, les personnages sont bien creux pour une telle histoire.

Certes, Summer n’est pas une fille facilement impressionnable et cet aspect de sa personnalité m’a tout de suite plu chez elle. Dès le départ, elle ne pense qu’à s’échapper et à sa famille mais en réalité ce ne sont que des paroles en l’air car rien dans son comportement n’indique une telle volonté. Voilà le point le plus dérangeant selon moi. Ce décalage dans la construction d’un personnage où il n’y a pas de correspondance entre le caractère affiché et les actes ne me convient guère. De plus, je la trouve finalement très nombriliste. Je n’ai pas trouvé son intérêt aux autres filles sincère. Plus comme une obligation. Et puis à part son copain, j’ai l’impression qu’il n’y a pas grand-chose qui comptait.
Elle est obnubilée par des futilités telles que son âge ou le fait de ne pas manger de trop alors que la situation ne l’exige certes pas.
Il ne s’agit là bien sûr que d’un avis personnel mais en tant que lectrice, j’en attendais plus.
Le récit est très plat et finalement, le tout rend l’histoire superficielle. Je ne sais pas comment le décrire mais à force de lire les pensées de Lilas, elle m’a fait perdre le fil de la réalité des choses et du coup, j’ai eu des difficultés à me remettre dans l’esprit qu’il s’agit tout de même d’un thriller.

Bon, j’ai quand même bien aimé que Natasha Preston ai voulu nous immerger dans la folie du psychopathe en alternant les points de vue. Mais là encore, à l’heure actuelle, je n’ai toujours pas compris ce personnage. Je veux dire que les éléments explicatifs pour un tel comportement sont à mon sens trop pauvre pour servir de déclencheur.

Je suis consciente que ce livre est destiné à un public adolescent mais il ne faut pas exagéré non plus dans la simplicité de ce que l’on veut raconter. Ayant lu beaucoup de thriller durant mon adolescence, je dois dire que celui-ci n’est pas au niveau de ce que l’on peut attendre de ce genre littéraire, surtout concernant la mise sous emprise d’une personne.

En résumé, il y a un gouffre entre l’intention de l’auteure (de ce que je crois comprendre du moins) et ce qu’elle nous propose réellement. On se retrouve avec une histoire d’amour passée revécue dans les yeux d’une captive avec de temps en temps une incursion dans la réalité. Et je ne parle même pas de la fin trop bâclée à mon goût où les coïncidences et un sens de la déduction accru (disons carrément que ça n'arrive jamais) sont en faveur des personnages.

Décidément le phénomène Wattpad n’est carrément pas fait pour moi.

Si vous désirez d’autres avis sur ce livre, positifs notamment, n’hésitez pas à aller faire un tour sur les réseaux sociaux car il commence à circuler pas mal.

http://melimelobooks.blogspot.com/2017/04/la-cave-natasha-preston.html
Par le Editer
ParadisDLivres Argent
Note : 8/10
Mon avis complet ici : http://wp.me/p5AuT9-2EM

Une couverture et un résumé qui ont su attirer mon attention. Un univers que je ne connaissais pas et pour une première rencontre j'en ressors de ma lecture agréablement surprise.

Un Thriller Young Adult sombre et déroutant.

Avec une plume précise et captivante, l'auteure nous aborde des sujets durs et sensibles. Une intrigue qui est menée avec habilité et qui est riche en rebondissements. Des émotions bien présentes qui sont retranscrites avec aisance. Un ton à la fois palpitant et saisissant. Un bon rythme. Un suspens et une tension qui sont à leur comble où l'on accroche dès le début. Tout au long de notre lecture on retient notre souffle, on s'inquiète et on est sous le choc de certaines révélations.

Le petit plus ?

Bien que le thème soit celui d'une séquestration où les victimes subissent les pires violence, bien que l'on sente bien cette peur qui émane de ces quatre victimes qui appréhendent à chaque fois la visite de leur bourreau, certaines scènes ne sont pas détaillées en profondeurs. Normalement, cela m'aurait dérangé. Mais puisqu'il s'agit d'un Young Adult, je trouve que l'auteure a su bien gérer le côté sombre.

Cependant...

J'aurai voulu que d'autres éléments soient un peu plus développés surtout avec cette fin qui arrive bien trop vite. J'ai eu cette sensation que cette partie a été survolée. Je dois bien l'avouer que je m'attendais à tout autre chose. Peut être est-ce fait volontairement puisqu'il y a une suite à venir. Mais je vous rassure cela n'a gâché en rien ma lecture.

Que dire des personnages ?

Tous sans exception sont intéressants. J'ai trouvé bien original le fait d'avoir non pas deux mais trois points de vue. Nous avons celui de notre héroïne. Une jeune fille courageuse qui bien qu'elle accepte les règles de sa captivité, ne perd pas espoir pour sortir de cet enfer. Ensuite nous avons celui d'un petit ami admirable qui est bien déterminé à retrouver sa petite amie. Alors lui, il va plaire à beaucoup de lectrices. Et enfin nous avons celui du bourreau. Sa vision des choses est terrifiante.

En bref

"La cave" est un Young Adult qui est à découvrir... Un thriller particulier qui ne vous laissera pas indifférent. C'est mon premier roman de Natasha Preston et cela ne sera pas mon dernier.
Par le Editer
Althea Or
Note : 9/10
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2017/04/la-cave.html

La Cave est un thriller à ne pas mettre entre toutes les mains malgré sa publication chez un éditeur spécialisé dans le jeunesse/YA. Clairement en lisant le résumé vous comprendrez que les thèmes abordés et l'ambiance s'annoncent oppressants et glauques, il est donc important de vous demander si vous êtes prêts à vivre ce genre d'expérience avant de vous lancer dans La Cave.

Ceci étant dit, le résumé m'a personnellement interpellée dès les premières lignes. L'histoire m'a d'ailleurs rappelée le film Room, qui est d'ailleurs tiré d'un roman, ou encore certains faits divers qui se sont déroulés ces dernières années. Bref j'étais très intriguée de voir ce que l'auteure allait faire de l'histoire de cette jeune femme kidnappée par un homme déséquilibré à la recherche de son idée déformée de la famille idéale.

Le fait est que nous sommes tout de suite propulsé dans l'ambiance du roman. L'auteure gère vraiment bien l'atmosphère lourde et pesante qui règne dans cette cave où ces quatre jeunes femme, renommée Lilas, Violette, Iris, et Rose, sont forcées de survivre. Comme Lilas, qui est donc kidnappée au début du roman, on apprend les codes de survie de cet endroit sur le tas et surtout on ne sait jamais à quoi s'attendre concernant le caractère instable de Trèfle qui règne tel un roi sur cette "famille".

Le récit est donc fort prenant, malgré un quotidien dans la cave qui à première vu peut sembler répétitif. J'ai particulièrement apprécié les interactions et les liens qui se forment naturellement entre les filles dans cet environnement. Bien sûr il y a certains passages qui sont très durs à lire et c'est particulièrement là qu'un petit "à partir de 15/16 ans" inscrit sur la quatrième de couverture aurait pris tout son sens.

A côté de la survie de Lilas et les autres dans la cave, il y a aussi des chapitres qui suivent d'autres personnages. Tout d'abord on a des passages avec Lewis, le petit ami de Summer/Lilas, et la famille de la jeune femme alors qu'ils sont à sa recherche. Si ce ne sont pas les chapitres les plus intéressants, ils participent à l'horreur de la situation et ne sont donc pas inutiles. Y'a juste un peu de facilité dans ces chapitres et c'est vraiment les seuls qui m'ont parfois fait lever les yeux au ciel. Et puis y'a les chapitres écrits du point de vue de Trèfle qui font eux franchement froids dans le dos, que ce soit ceux qui le suivent sur la période de temps de l'histoire principale ou ceux qui sont des flash-backs de ses premières tentatives pour former sa petite "famille". J'en étais d'ailleurs au point d'attendre avec un mélange d'impatience et crainte les moments où l'auteure nous proposerait un nouveau coup d’œil dans cet esprit totalement tordu.

Ainsi La Cave est une lecture qui m'a totalement captivée et que j'ai effectué quasiment d'une seule traite. On est fasciné par cette histoire qui se déroule sous nos yeux et dont on a une image très claire grâce à une omnisciente due aux différents points de vue. Le phénomène du syndrome de Stockholm est plutôt bien géré et mon seul petit bémol irait à l'aspect "recherche" du récit avec des chapitres suivants Lewis qui m'ont semblé un peu trop tiré par les cheveux sur certains aspect. La Cave est en tout cas une expérience de lecture singulière qui vaut définitivement le détour.
Par le Editer
Summer 16 ans, a tout pour être heureuse, une famille aimante, un petit ami attentionné. Un bonheur que l'on croit trop souvent indestructible et définitivement acquis... Quand elle est enlevée et séquestrée, c'est tout son univers qui vole en éclats...


Ce roman psychologique est très fort, il nous capture et nous plonge dans ses abîmes rapidement. L'auteur a créé une atmosphère malsaine, anxiogène autour d'un homme malade au caractère obsessionnel et compulsif.

Ce que l'on apprend sur lui, sur son comportement au fil des pages nous révulse, nous fait peur, mais ne nous surprend pas vraiment. Un homme écarté de tous soupçons, ordinaire ; si vous saviez pourtant... L'univers créé à l'intérieur de cette cave est assez hallucinant, il s'en dégage un parfum entêtant à la fois séducteur et repoussant. Quand Summer découvre Shannen, Becca, Jennifer, elle n'y voit que la parodie du vide, d'une famille reconstruite, illusoire et déjantée. Pour lui, elles sont Lilas, Rose, Iris et Violette des fleurs pures à protéger d'elles-mêmes et de l'extérieur. On est complètement embarqué dans cette histoire et tourmenté par l'esprit de résilience de Summer qui fera tout pour se sortir de ce cauchemar. Le récit alterne entre le souvenir de sa famille, l'enfer qu'elle vit avec les filles et les recherches qui sont entreprises pour la retrouver.

L'écriture est habile et maintient une tension perverse, régulière, pulsatile dont on a bien du mal à de défaire. Il y a de la violence, du sang, beaucoup de meurtres dans ce récit torturé et désespérant. Pour supporter cette propension à la folie, il fallait annihiler une partie de soi sans jamais totalement s'oublier... C'était une question de survie !

Un thriller à la hauteur, périlleux, troublant, terrifiant à ne surtout pas rater. Laissez-vous submerger par ce pouvoir des fleurs tentateur et totalement incontrôlable. Elles n'ont peut-être pas dit leur dernier mot...

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.