Livres
554 515
Membres
599 632

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tim Corey nous embarque dans un ses univers parsemés de petites histoires diversifiées ; visiblement aguerri et habitué à l’écriture de nouvelles, de recueils, les éditions Otherlands, nous proposent ici de découvrir près de cinquante récits de l’auteur. De quoi contenter de nombreux lecteurs de l’Imaginaire au vu de la palette d’intrigues regroupées en ces pages. Il y a matière à occuper un bon mois, chacun étant libre de lire une petite histoire chaque jour ou de dévorer le recueil d’une traite.

Étant donné le nombre de nouvelles, il sera difficile pour la Marmite de les décortiquer les unes après les autres au risque que la chronique devienne interminable. Nous devinons déjà l’apathie s’installer si nous partons là-dessus. Aussi, nous traiterons plus largement Tales From Otherlands.

Il est important de préciser que ce recueil se concentre en majorité sur la littérature de l’Imaginaire, mais plus important encore, sur la montée d’adrénaline, le suspense et le « thriller ». Toutes les nouvelles ne se consacrent pas uniquement au fantastique, à la science-fiction ou encore à la dystopie. Certaines abordent le contemporain, avec différentes thématiques comme un chagrin d’amour à la narration très poétique qui se rythme aux proses d’une chanson de Mylène Farmer ou sur un mystérieux individu qui s’invite chez vous en demandant « Est-ce que George est là ? » (ce dernier titre a d’ailleurs été adapté en court-métrage et a remporté de nombreux prix tant français qu’internationaux.) Ou encore, vous invitent à vous méfier des routes de campagne en pleine nuit.

Les récits sont plus ou moins courts et varient dans leurs types de narration. L’une d’elles, par exemple, sera traitée sous forme de journal de bord, une autre n’aura aucun dialogue, et d’autres encore seront d’un point de vue interne au récit, contrebalançant celles qui sont d’un point de vue externe. Au passé ou au présent. Des narrateurs féminins ou masculins. Il y en a pour tous les goûts.

Tim Corey semble s’amuser des faits de société, de nos peurs quotidiennes, de petits détails pour ainsi dire anodins qui ponctuent notre quotidien, pour en créer une histoire réelle où fantastique se mêle quand ce ne sont pas des tueurs ou la lente agonie d’un vaisseau sur une planète inconnue. Un simple tatouage peut se transformer en cauchemar ou un simple trou dans une salle de bain peut virer à l’obsession.

« L’obsession » une thématique que nous avons trouvé récurrente au cours de la lecture. La capacité de l’être humain à se focaliser sur une seule et même idée — nourrie par la crainte, la cupidité ou la curiosité —, mais aussi « le quiproquo ». Le paraitre qui n’est pas ce qu’il est aussi.

Tim Corey aime les effets de « boucle » : un départ qui dégobille toute l’intrigue, puis cette chute qui, au final, est un cercle sans fin. Le B revient irrémédiablement au A. Mais vous découvrirez ces nombreuses [...]

Pour lire toute la chronique, rendez-vous ici : http://marmiteauxplumes.com/v-1-the-complete-tales-from-otherland-lintegral/

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Réponses au commentaire de AlexianeTh

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode