Livres
463 919
Membres
423 680

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

The cruelty



Description ajoutée par LEAdamsienne02 2016-12-15T20:35:44+01:00

Résumé

Gwendolyn Bloom a à peine sept ans lorsque sa mère est assassinée sous ses yeux, et dix-sept lorsque son père disparaît brutalement, à la même date. Cette nouvelle épreuve s’accompagne d’une découverte accablante : son père n’est pas un diplomate, comme elle l’a toujours cru, mais un espion travaillant pour le FBI, dont les alliés semblent s’être retournés contre lui, après l’avoir accusé d’être passé à l’ennemi. Désespérée, Gwendolyn décide de partir seule à la recherche de son père qui, elle en est sûre, a été enlevé et reste vivant... Commence alors pour elle une longue traque dans les recoins les plus sombres et les plus dangereux d’Europe. Suivant les indices que son père lui a laissés, à Paris, Berlin puis Prague, Gwendolyn croise les pires spécimens de l’espèce humaine. Et surtout elle comprend très vite que, pour survivre à la cruauté de son un ennemi, il faut devenir plus cruel que lui.

Afficher en entier

Classement en biblio - 54 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Soffia 2019-01-31T11:10:21+01:00

"À ma propre surprise, je ne redoute pas la défaite. La peur m’a désertée. Les paroles initiales de Yael, la première leçon du krav maga – se relever, toujours – ne me quittent pas. "

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Soffia 2019-01-31T11:12:32+01:00
Bronze

L'aventure de Gwen commence le jour où son père disparaît. Elle découvre qu'il n'a jamais été diplomate mais un espion.

Quand l'Etat américain refuse de l'aider à le retrouver, elle prend la décision de partir à sa recherche.

Des Etats-Unis à Paris où se trouve un informateur palestinien, puis à Berlin où elle se heurte au monde nocturne déliquescent et enfin à Prague pour affronter la mafia la plus redoutée.

Gwen va ouvrir les yeux sur un monde différent du sien. Pour y survivre, elle est obligée de devenir aussi cruelle que ceux qu'elle chasse pour retrouver son père.

Sa rencontre avec Yael , le personnage qui m'a le plus plu dans le livre, va l'aider à se préparer pour mener sa propre enquête. Elle va lui apprendre les rudiments du combat et de l'auto-défense. Gwen s'entraîne et fait un travail sur elle pour développer ses réflexes... Mais à quel prix?

Foncer tête baissée dans un monde irréel, pour une lycéenne gâtée qui menait une vie tranquille et aisée, est un risque pris par l'auteur. Passer de la fille fragile à une meurtrière émérite façon G.I Jane rend le récit moins crédible.

Heureusement que l'intrigue est plutôt bien menée et on tourne les pages à tire-d'ailes afin de découvrir l'aboutissement des aventures de Gwen.

"Le monde qu’il me décrit est terrorisant. Mais si personne ne veut s’en charger, alors l’alternative est simple : rester une gamine et ne rien faire, ou devenir une adulte et m’en occuper moi-même. C’est précisément là, il me semble, que se situe la différence entre l’enfance et l’âge adulte, entre la petite fille traquée par des loups et la femme qui chasse la meute. "

Hormis le kidnapping, l'espionnage et le quotidien typique d'une adolescente solitaire, l'auteur a remis sur le tapis les histoires de trafic sexuel et la traite des êtres humains, sources d'enrichissement chez les mafieux du monde. Et c'est là que je fais la moue. Eh oui!

Qu'on m'explique comment une adolescente, brisée par l'assassinat de sa mère sous ses yeux, destabilisée par les différents déplacements qui l'empêchaient de se faire des amis, puisse se transformer en une machine à tuer avec sang froid, comme un professionnel.

"À ma propre surprise, je ne redoute pas la défaite. La peur m’a désertée. Les paroles initiales de Yael, la première leçon du krav maga – se relever, toujours – ne me quittent pas. "

Ce que je veux dire, c'est que l'auteur a un peu abusé en mettant son personnage dans des situations déroutantes:

1. Une gymnaste en surpoids. ok.. Elle perd du poids en un temps reccord et devient acrobate par magie.

2.Les combats presque chorégraphiés me laissent sans voix. D'accord elle s’entraîne avec une professionnelle. On ne devient pas ainsi après quelques semaines. C'est impossible.

3. Au début du roman, il dit que c'est une fille discrète qui n'aime pas se faire remarquer : la couleur "flashy" de ses cheveux Heuuu c'est quoi??

J'ai vraiment aimé lire ce livre mais je déteste quand l'auteur avance des choses illogiques. J'ai apprécié l'aventure mais pour me convaincre, il faut un minimum de cohérence.

Après des hauts et des bas, du sang, de la peur et surtout de suspens, la fin reste ... ouverte. Ce qui implique qu'une suite m'attend et je la lirai avec grand plaisir.

Pour finir, je dirai que pour un premier roman, Scott Bergstrom a écrit un remake de Taken en inversant le rôle de la fille et du père. La lecture est agréable. L'écriture est simple, ce qui rend la lecture abordable. La description des lieux est fidèle à la réalité.

P.S: Contrairement à ceux qui accusent Bergstrom d'avoir "cassé" le genre YoungAdult dans un passage de son livre (où Gwen prend un livre, je vous laisse le découvrir), moi j'ai aimé le fait qu'il ne nous sort pas un triangle amoureux, ni une révoltée qui évite de tuer les méchants et leur donne une seconde chance, ni celle qui devient le porte-parole de tout un peuple.

Tant mieux!

Malgré les points négatifs signalés plus haut, notamment l'exagération de l'auteur quant au profil de son protagoniste, je trouve qu'il a bien fait d'éviter ces stéréotypes agaçants.

https://monboudoirdelivres.blogspot.com/2019/01/the-cruelty-tome1-scott-bergstrom.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PlumePhoenix 2018-08-24T00:20:57+02:00
Or

Un roman dont on entend peu parler sur la blogosphère je trouve. Et c'est bien dommage ! Parce qu'il en vaut vraiment la peine. J'ai mis du temps avant de le sortir de ma PAL et c'était une erreur. J'ai vraiment adoré.

L'univers est travaillé, sombre, oppressant. Le suspens est à son comble tout au long du roman, sans pour autant que l'auteur soit tombé dans l'erreur de l'action en masse. J'ai trouvé que tout était parfaitement dosé !

J'ai adoré l'héroïne. ENFIN un personnage principal qui sort des clichés du YA, ça fait du bien ! Gwendolyn est forte, sombre, impitoyable. Sans pour autant être une machine à tuer, elle n'hésite pas à faire le ménage. Et parfois, je l'avoue, c'est plutôt jouissif ;)

Bref, j'ai vraiment tout aimé dans ce roman. Je pense qu'il y aura une suite et j'ai plutôt hâte de la lire :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bluewater 2017-08-01T16:48:02+02:00
Or

J' ai beaucoup aimé ce livre! !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par loubilastar 2017-05-28T18:33:03+02:00
Or

Généralement, les thrillers c'est pas du tout ma tasse de thé....Mais j'ai été charmée par la couverture !!! Et je ne suis pas déçu, j'ai adorée l'histoire et la façon d'écrire de l'auteur . Hâte, de lire la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LittlexHeart 2017-05-24T16:33:26+02:00
Lu aussi

Bof. J'ai pas d'autres mots à chaud juste après l'avoir terminé.

J'ai bien aimé le concept. Une adolescente prête à tout pour sa famille même à devenir une arme cependant sa psychologie n'a pas été assez travailler.

C'est des longueurs et encore des longueurs. J'ai l'impression de lire chaque fois, la même action. Tout est trop simple.

Personnellement je ne lirai sans doute jamais la suite

Afficher en entier
Commentaire ajouté par hermancehods 2017-05-21T10:43:56+02:00
Or

J'ai vraiment bien aimé ce livre. Bon c'est vrai que parfois l'héroïne arrive à faire des trucs qu'aucun adolescent de 17 ans parviendrais à faire et que centaines situations sont complétement improbable mais une fois qu'on l'accepte on trouve ça bien pratique. Tout le long du roman Gwendoline évolue, prend de l'assurance, de la force, elle prend conscience du monde qui l'entoure (surtout des quartiers défavorisés). Bref ce roman est super addictif et c'est surtout ce que j'attendais.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Avalon 2017-05-03T14:36:21+02:00
Lu aussi

Ce roman est très loin d'être un coup de coeur pour ma part.

En fait, je ne l'ai même pas apprécié.

Le synopsis était alléchant et l'intrigue plutôt pas mal mais l'ensemble est gâché par une multitude d'incohérence.

La plus grosse étant le comportement de Gwen. Alors si on passe le fait qu'elle est polyglotte à même pas 17 ans ; qu'elle est aussi supérieurement intelligente, au point de décrypter des messages codés et qu'en plus, elle devient une combattante "badass" en deux jours à peine et qu'elle parcoure le monde à la recherche de son père : on a un scénario totalement crédible, vous ne trouvez pas ?!

Déjà pour un adulte, c'est quasiment impossible mais pour une ado de 17 ans, n'en parlons même pas.

Ce qui m'a également déçu, c'est que Gwen est très antipathique. Je l'ai trouvé snob, hautaine et désagréable, dès les premières pages et mon sentiment n'a fait que se conforter par la suite.

Bref, ce n'est pas une lecture que je recommande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sariahlit 2017-04-21T16:49:35+02:00
Argent

Avec The Cruelty, Scott Bergstrom nous embarque dans une récit sombre, avec une héroïne atypique. Gwendoline est une héroïne plutôt solitaire. Bien que parlant de nombreuses langues et étant cultivée, elle n’est pas une adolescente comme les autres. Une mère assassinée devant ses yeux alors qu'elle n’avait que sept ans, son père qui est souvent muté et qu’elle doit suivre sans avoir le temps de créer de lien avec d’autres personnes… Elle se retrouve ...

http://www.sariahlit.com/2017/04/the-cruelty.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SerialBookineuse 2017-04-15T20:45:40+02:00
Or

https://serialbookineuse.wordpress.com/2017/04/15/the-cruelty-tome-1-scott-bergstrom/

Je remercie avant tout les éditions Hachette pour m’avoir permis de lire ce roman. The Cruelty de Scott Bergstrom est un livre dont j’avais pas mal entendu parler sur les réseaux sociaux, mais c’est son résumé qui m’a donné envie d’en savoir plus sur son contenu. En effet, le concept de thriller jeunesse m’a de suite intrigué et je dois dire que ce premier tome a su répondre à mes attentes.

L’histoire suit Gwendolyn, une adolescente de 17 ans qui vit seule avec son père diplomate depuis le décès de sa mère. En raison du travail de ce dernier, ils n’ont cessé de changer de pays de résidence comme on change de chemise. Récemment installés aux Etats-Unis, Gwendolyn mène une existence tranquille jusqu’au jour où son père disparaît lors d’un déplacement professionnel à Paris. La jeune fille apprend alors que celui-ci n’avait rien d’un diplomate mais qu’il était en réalité un espion du FBI. Toutefois, lorsque l’adolescente s’aperçoit que les recherches pour retrouver son père n’avancent pas et qu’il est au contraire soupçonné de trahison, elle décide de se lancer elle-même sur ses traces. Gwendolyn est alors loin de s’imaginer ce qui l’attend !

Scott Bergstrom nous entraîne dans un récit totalement prenant qui va à cent à l’heure. Certes, l’intrigue met un peu de temps à se lancer au début mais cela permet à l’auteur de poser les bases de son histoire et de nous familiariser avec son univers. Toutefois, une fois l’action lancée, rien ne l’arrête et les péripéties s’enchaînent à un rythme soutenu. On se retrouve immergés aux côtés de l’héroïne dans un monde qu’aucun de nous ne souhaiterait connaitre. Crime, drogue et violence se côtoient et nous offrent un aperçu de ce que l’être humain peut cacher de plus sombre en lui. Par ailleurs, j’ai particulièrement apprécié que l’auteur nous fasse voyager au fil des chapitres à travers certaines villes d’Europe. Il ne manque pas d’imagination et ne nous épargne aucun détail, si bien que j’ai eu l’impression de visionner un de ces films d’espionnage mettant en scène des adolescents, mais en beaucoup plus glauque et violent. Bien que certaines parties décrites par l’auteur m’ont paru invraisemblables, je n’ai eu aucun mal à me projeter dans l’histoire et je ne me suis pas ennuyée une seconde. On peut d’ailleurs dire que le style de Scott Bergstrom ne manque pas d’aplomb. A la fois percutant et vif, il nous captive jusqu’à la dernière page.

Pour ce qui est du personnage principal, je me suis rapidement attachée à Gwendolyn même si son évolution fulgurante m’a parfois laissé perplexe. En effet, elle va par la force des choses et bien malgré elle devoir changer pour survivre dans le monde cruel dans lequel elle va se retrouver. Fini l’adolescente naïve, insouciante et peu sûre d’elle, Gwendolyn va se transformer aussi bien physiquement et mentalement pour faire place à une jeune fille courageuse, froide et surtout redoutable. Jusqu’où ira-t-elle pour parvenir à retrouver son père? Telle est la question que je me suis posée à de nombreuses reprises et je dois dire que la réponse m’a prise au dépourvu. Les personnages secondaires sont pour la plupart détestables. Criminels et malfrats de la pire espèce croiseront la route de Gwendolyn et, même si certains peuvent être vus comme des clichés, ils ont tous un rôle à jouer dans le parcours de la jeune fille et vont contribuer, d’une manière ou d’une autre, à son endurcissement.

En bref, si The Cruelty n’a pas été un coup de cœur, il n’en reste pas moins une très bonne lecture. Entre action, rebondissements et règlements de comptes, ce thriller young adult sur fond d’espionnage nous plonge dans un univers explosif aux côtés d’une héroïne tout aussi détonante. Je vous invite donc à découvrir ce premier tome qui laisse présager une suite d’autant plus palpitante !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mamantulisquoi 2017-04-12T21:32:02+02:00
Lu aussi

pense de cette histoire, un roman Young Adult, et encore, j’ai peine à croire que des adolescents pourrait y croire.

Le roman aurait pu être bien si son personnage principal, Gwendolyn avait été travaillée un peu plus en profondeur et avait été plus vrai. Si les faits avaient été plus réalistes, et non poussés à l’extrême du « pas plausible ». En si peu de temps et sans aucune réflexion, notre héroïne se lance à la recherche de son père, disparu en mission, celle-ci qui a 17 ans devient super héroïne sans foi ni loi en quelques jours, et que j’apprends une technique de combat en 2 leçons, je torture, non je ne suis pas d’accord, tout ça n’est pas réaliste.

C’est dommage à dire mais la lecture m’a paru chaotique et arrivée à la fin de ce premier tome je me suis dit que j’aurai accepté que le roman ai plus de pages ou qu’il soit découpé en 2 tomes, mais l’histoire est trop peu crédible du début à la fin pour que ma lecture ai été agréable.

Afficher en entier

Date de sortie

The cruelty

  • France : 2017-02-01 (Français)

Activité récente

Haynee l'ajoute dans sa biblio or
2018-01-28T12:58:58+01:00

Les chiffres

Lecteurs 54
Commentaires 20
Extraits 5
Evaluations 20
Note globale 7 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode