Livres
394 749
Comms
1 386 508
Membres
289 227

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

BRADY

La relation de Gunner avec ses parents m'avait toujours paru des plus opaques. Moi, je pouvais compter sur ma mère et mon père lorsque j'avais besoin d'eux. Maman préparait des cookies et me laissait recevoir des copains pour regarder nos videos de matchs. Papa m'encourageait et me félicitait sans cesse. Je leur devait d'être devenu ce que j'étais. Voilà pourquoi je comprenais toujours les décisions stupides de Gunner. Il devait à ses parents d'être devenu qui il était. J'avais une chance qu'il ne connaîtrait jamais. L'argent n'apportait pas tout, je l'avais appris à son contact et je n'enviais en rien son mode de vie. Toutes les fortunes du monde ne sauraient remplacer ce que j'avais déjà.

Afficher en entier

Je comprenais le football et le besoin de gagner un match, mais je trouvais que Gunner n'aurait pas dû s'entraîner aujourd'hui. Cependant, je n'allais pas le lui dire. Pas avec les sautes d'humeur qu'il subissait en ce moment. Le mieux que je pouvais faire était de l'écouter se lamenter. Il n'avait pas besoin de conseils ni de paroles de réconfort. S'il avait besoin de quelque chose, c'était juste de ma présence, hier soir comme aujourd'hui. Alors, même en présence de Brady venu vérifier ce qui se passait, j'avais gardé le silence.

Ce n'était pas mon cauchemar mais celui de Gunner. Je ne lui offrais guère qu'une oreille attentive. Et c'était tout ce qu'il demandait. Tandis qu'il ne se fiait pas à Brady et ne voulait pas le mettre au courant. Car il avait fait plus qu'esquiver la vérité, il lui avait menti. Je ne savais trop pourquoi il s'était ouvert à moi. Peut-être parce que je luis avais raconté mon histoire. En tout cas, je voulais me montrer digne de sa confiance.

Brady n'avait pas été surpris de n'avoir droit qu'à cette demi-vérité. Qui ne faisait que confirmer quel abruti était le soit-disant père de Gunner. Depuis le temps que ça durait, Brady en avait vu plus que moi et j'aurais cru que son ami aurait plutôt voulu s'adresser à lui qu'à moi. Mais non.

Afficher en entier

In my life there had never been someone like Wila. I think I knew that as a child. She was special. The kind of special you only get once.

Afficher en entier