Livres
414 700
Membres
326 527

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

The Generations, tome 3 : Alone



Description ajoutée par Ange1686 2017-06-03T12:17:30+02:00

Résumé

« Aujourd’hui, nous ne sommes ni des Albonden, ni des hommes. Nous sommes le peuple d’Omeyocan et nous nous battrons ensemble jusqu’au bout. »

Depuis près d’un an, Em et les siens œuvrent main dans la main avec leurs anciens ennemis, les Albonden, pour faire d’Omeyocan un monde meilleur, le leur. Mais la tâche est loin d’être de tout repos et les menaces qui planent sur eux s’accumulent. À commencer par ces trois immenses appareils qui se rapprochent dangereusement de leurs terres et semblent nourrir des intentions bien peu pacifiques à leur encontre…

Sur le pied de guerre, Em et ses camarades scrutent le ciel, prêts à défendre leur territoire, mais le danger pourrait tout aussi bien venir des profondeurs… Réfugiés dans d’anciens tunnels, certains rebelles passent à l’attaque, bien décidés à mettre fin à l’alliance passée entre leurs compatriotes et les hommes.

Alors que les siens sont cernés de toutes parts et que les périls se multiplient, la jeune chef s’interroge. Pourquoi tant de peuples différents font-ils route vers Omeyocan ? La réponse à cette question pourrait bien leur être vitale, d’autant qu’une étrange épidémie de violence se répand et commence à créer des tensions au sein même de la population.

Et si Aramovski, l’ancien rival d’Em, avait raison ? Et si le Dieu du Sang existait vraiment… Oubliez toutes vos certitudes ! Scott Sigler conclut sa trilogie sans nous laisser aucun répit et nous emmène, entre ciel et terre, à la recherche de la dernière pièce manquante du puzzle.

Afficher en entier

Classement en biblio - 91 lecteurs

Or
30 lecteurs
PAL
96 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Louuise 2017-11-12T22:05:37+01:00

Seuls les faibles se montrent compatissants. Tu vas mourir à cause de ta faiblesse. Et moi, revivre grâce à ma force.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Lu aussi

Bilan TRÈS mitigé pour ce dernier tome de la saga... Autant le tome 2 m'avait plus touchée que le premier, autant celui-là me laisse avec un profond sentiment de perplexité et l'impression de m'être légèrement faite avoir. Certes, on en apprend plus sur les vaisseaux spatiaux ennemis apparus à la fin du tome 2, sur la religion du Dieu du Sang qui devient de plus en plus importante au fil de l'histoire, et même sur le passé de plusieurs personnages qu'on connaît depuis désormais pas mal de temps. Mais tout ça, tous les bons côtés qu'on pourrait trouver à ce tome, s'efface devant la fin. C'est QUOI cette fin ? Alors là oui, elle est originale, et certains pourraient trouver que c'est une bonne chose, mais j'en suis juste ressortie avec des yeux grands comme des soucoupes et l'envie de balancer le roman très fort sur une surface dure ! Non vraiment, je l'ai trouvée... irrespectueuse envers les personnages principaux de l'histoire, et notamment envers l'héroïne. (comment intriguer sans spoiler, haha) Toute cette détermination, tout ce courage, tout cet entêtement, pour finir comme... ça. C'est triste. Et dégueulasse.

Bref, tu l'auras compris, toi qui me lis, les derniers chapitres de ce roman m'ont gâché tout le reste. Non mais c'est quoi cette fin, sérieux... Allez, faut que j'arrête. Allons rager ailleurs.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Starlitgh 2018-04-06T11:46:09+02:00
Bronze

Hm... Je suis déçue sur ce final.

Em m'a beaucoup moins agacée pendant ce tome-ci.

Même si cette dernière a beaucoup évoluédepuis le début de l'histoire, j'ai l'impression qu'elle ne subit aucune progression ou évolution pendant ce dernier opus.

L'histoire avance mais Em reste égale à elle-même. Spoiler(cliquez pour révéler)mais je lui reconnais un sens du sacrifice qui fait d'elle un personnage bien plus intéressant sur ce dernier tome

Le final m'aura déçu, j'ai l'impression d'avoir lu trois tomes pour n'aboutir sur rien. L'histoire est inventive, les rebondissements bien pensés mais quel gâchis de finir là dessus !

A mon avis, cette trilogie n'a pas été racontée sous le bon angle et je pense que l'histoire aurait gagné en profondeur si on avait pu en savoir plus sur leurs origines, le milieu dans lequel les Adorés ont été élevés, mais surtout sur l'histoire de Mathilda : comment en est-elle arrivée là ? comment a-t-elle mis en place la rébellion ? qui est la fondatrice ?

Tout bien réfléchi, cette histoire m'a tenue en haleine dans l'espoir d'avoir des réponses à ces questions et je suis vraiment déçue de terminer cette lectures avec encore plus de questions...

Spoiler(cliquez pour révéler)Ont-ils trouvé une planète habitable ? Sauront-ils trouver une paix durable avec les Sauterels ? Qui est Mattie ? (on a pas eu le temps d'apprendre à la connaître, et c'est bien dommage...)

Pour conclure, je dirais que c'est une grosse déception, avec une fin en demi teinte et pas de réel happy-ending à mon goût (mais c'est voulu, il me semble). Je ne peux pas dire que je n'ai pas apprécié cette lecture, mais je plaçais beaucoup d'espoir dans ce dernier tome, qui n'aura pas su relever le niveau de la série.

La seule chose qui m'aura réellement surprise, c'est le choix de Scott Sigler de ne pas terminer sur un happy ending justement :Spoiler(cliquez pour révéler)il faut du culot pour nous faire miroiter pendant presque trois tomes la possibilité pour Em et son peuple de s'installer sur Omeyocan pour finalement nous sur un majestueux : "Eh bah non !"

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Low90 2018-03-14T10:06:41+01:00
Pas apprécié

Ce dernier tome est pour moi une déception, je n’ai pas apprécié ma lecture et c’est vraiment dommage car c’est la dernière impression que je garderais de la trilogie.

Le gros point négatif et qui m’a dérangé durant ma lecture c’est Em et son comportement, les petites choses qui me dérangeaient chez elle dans les deux premiers livres sont ici amplifiées et m’ont empêchées d’apprécier ma lecture. Ce qui me dérange c’est Spoiler(cliquez pour révéler) le fait qu’elle en veuille autant à Spingate d’avoir tué Bello et la manière dont elle l’a traite, alors que Spingate n’était pas dans son état normal. Em estime que quelque chose d’anormal l’a pousse à la colère mais pour Spingate elle se pose la question de savoir si elle va recommencer ou pas, si elle été manipulé ou pas. Sans oublier qu’Em s’en ai prise à Spingate et son enfant et elle n’a pas vraiment l’air de s’en vouloir. Et puis cette façon d’appeler Bishop régulièrement « mon homme », « l’homme que j’aime » alors qu’après elle ne pense qu’à O’Malley… Et je trouve que dans ce tome elle dénigre un peu trop les autres…

Ensuite j’ai trouvé qu’au niveau du contenu il n’y avait pas beaucoup d’originalité, pendant tout le long du livre il se passe la même chose Spoiler(cliquez pour révéler) des vaisseaux arrivent pour tous les tuer et ils doivent se battre et les tuer en premier… et il n’y a pas vraiment de surprise, les choses sont un peu trop évidente et c’est dommage.

Bref, je ne saurais même pas trouver un point positif dans ma lecture et je le regrette, autant j’avais apprécié les deux premiers tomes autant celui-ci je me suis forcée à le finir pour découvrir si la fin était comme je l’avais imaginé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milie_Baker 2018-02-26T16:37:59+01:00
Or

Un bon tome qui clôture très bien cette trilogie.

Un an s'est écoulé depuis qu'ils sont arrivés sur la planète et le peuple d'Em a bien évolué. Ils ont réussi à reconstruire des maisons, à construire des foyers pour tout le monde, même les Sauterels.

Plusieurs couples se sont formés et des enfants commencent à naître partout dans la cité, mais de nouvelles menaces arrivent en masse contre eux.

D'abord, il y a une partie des Sauterels qui ne sont pas d'accord avec l'alliance humain/sauterel, ce qui est totalement compréhensible. J'ai beaucoup apprécié le fait qu'Em décide de s'occuper d'une menace à la fois, elle ne se perd pas dans ses ordres, ni dans ses actions et il est beaucoup plus facile de la suivre dans ses décisions.

Le mystère des vaisseaux qui arrivent dans leur direction est présent pendant une bonne partie de l'histoire et quand on apprend qui ils sont et ce qu'ils veulent, ce n'est pas forcément une super bonne nouvelle.

Une nouvelle fois, l'auteur a très bien réussit à gérer son suspens et son intrigue jusqu'à la fin. De nouvelles menaces arrivent et lorsque Em et les autres pensent avoir gagné la guerre de nouvelles batailles se créent à la suite. Ce n'est pas redondant car ça permet d'avoir toujours de l'action, de personnages qui étaient plus passifs dans les précédents tomes se révèlent dans celui-là, notamment Maria qui a réussit à communiquer avec les Sauterels, qui a vraiment appris de leurs civilisations c'est majoritairement grâce à elle que les deux arrivent à s'entendre (plus ou moins).

Les événements s'enchaînent très bien, on ne s'ennuie à aucun moment et quand une nouvelle menace arrive on découvre de nouveaux secrets sur les Adorés mais aussi sur la planète qu'ils pensaient s'être approprié. Nous avons l'impression que tout est parti de ces enfants qui se réveillent dans un cercueil, mais non ! Tout a été prévu depuis des millénaires, un plan a été construit et rien ni personne ne peut changer le futur.

Le personnage d'Em a vraiment évolué, elle a réussit à devenir un vrai chef (déjà dans le second tome), elle prend part à tous les combats, elle essaye de respecter ses principes et elle fait toujours des choix selon son instinct et son expérience (la sienne et celle de Mathilda) même quand toutes les personnes de son peuple perdent leurs sang froid et que tout part en sucette.

Elle arrive à comprendre qu'il y a une cause à effet et elle ne se laisse pas attendrir par son histoire d'amour avec Bishop (il y a des moments très mignons entre les deux mais ça reste vraiment en surface et c'est très agréable de voir une dystopie dont l'héroïne ne dépend pas de son choix en amour) et elle se bat que pour la survie de son peuple et rien d'autres.

C'était une bonne trilogie, le premier tome est intriguant et passionnant mais les personnages ne sont pas vraiment sous leurs meilleurs jours et c'est pour ça qu'il faut persévérer dans la saga pour les voir évoluer et essayer de se créer un foyer tous ensemble. Scott Sigler a vraiment réussi à construire un univers nouveau et mystère, il sait gérer très très bien gérer le suspens et il nous donne 3 tomes passionnants, avec des retournements de situations presque à chaque fin de chapitre ! Il est très difficile de s'arrêter dans sa lecture, on ne sait jamais à quoi s'attendre et ça marche vraiment bien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Moun-1 2018-02-20T15:04:30+01:00
Or

très bon tome même si je n'ai pas vraiment adhéré a la fin j'espérai autre choses pour les personnages et je ne m'attendais pas a cette fin

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lectureavie 2018-02-11T21:09:22+01:00
Bronze

Chronique ici : http://lectureavie.blogspot.fr/2018/02/the-generations-tome-3-alone-scott-sigler.html

Ce troisième et dernier tome était… dingue. Scott Sigler nous prouve une fois de plus l’étendue de son talent en signant un roman de 600 pages, concentré d’action.

Cette trilogie est un petit bijou dans son genre, et je vous conseille de ne pas la laisser passer.

Je ressors de ma lecture avec un sentiment nostalgique de me dire que je ne pourrai plus retrouver ces personnages, qui ont tant évolué et qui ont tant vécu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ladyquiet14 2018-01-27T12:13:38+01:00
Diamant

J'ai adoré ce tome même si un peu déroutée par la fin. Qui n'est pas si mal avec du recul, mais j'en attendais une autre. Sur tout le livre, des rebondissements, de nouvelles découvertes... Les personnages sont tous très attachants, on ressent les choses avec eux et même si ce livre est une brique, ça passe beaucoup trop vite.

Un vrai coup de cœur sur cette Saga pour moi !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Debikette 2018-01-26T18:49:17+01:00
Or

Ce troisième tome a été un réel coup de cœur sauf la fin.

L’evolution des personnages est intéressante. L’histoire est pleine de rebondissements. On ne s’ennuie jamais. On passe par tous les états émotionnels: colère, joie, tristesse.

La manière d’ecrire de l’auteur nous permet de vraiment nous téléporte dans la peau d’Em.

Quant à la fin, oh mon dieu! On ne l’a voit pas venir. C’est vraiment une trilogie que je recommande!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par malexie 2018-01-05T17:08:54+01:00
Or

Je suis très partagées sur ce roman...les 3/4 du roman sont sur la même lignée que les 2 tomes précédents : à savoir plein de surprises, de suspense et j'adore le personnage de Em Spoiler(cliquez pour révéler)mais quand elle deviens mathi j'ai vraiment eu du mal et peu apprécié et puis sérieusement c'est quoi cette fin?? Spoiler(cliquez pour révéler)pourquoi elle ne fini pas avec Ramsès ? j'ai tout même bien apprécié ce roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Louuise 2017-11-12T22:56:00+01:00
Or

Je suis juste dégouttée. Ce tome était géniale j'ai vibré et adoré chaque page jusqu'à la 396 sur 468, après ça part en vrille avec une fin à laquelle je n'ai pas du tout adhéré et que je développerai dans la partie "spoilé". Je voudrais être équitable et quand même souligné les points positifs, dans ce tome on n'a pas une seconde de répit, l'action est omniprésente, la psychologie des personnages est toujours aussi bien développé, l'écriture fluide et l'univers mis en place tiens la route. D'un point de vus scénaristique il n'y rien a redire, ce n'est pas une histoire superficielle avec des personnages qui font office de tapisserie, et qui évolue dans un univers bancale. Les différentes espèce présentes sont originales, de plus j'ai vraiment apprécié ce petit côté science-fiction. On apprend enfin les raisons qui ont poussé les tout les vaisseaux à rejoindre Omeyocan. J'ai aussi beaucoup apprécié dans apprendre un peu plus sur le passé de Mathilda (ce fût d'ailleurs la dernière chose que j'ai apprécié dans ce roman..) et les raisons qui ont poussé sont peuples à quitté leur planète. Si pour moi le premier tome ne m'avais pas entièrement convaincu le second fut bien meilleur, le troisième prométté une fin en apothéose, mais qui fût complètement ruiné par cette fin à laquelle je n'ai pas dut tout adhérer et qui ne fait pas justice à cette trilogie, je m'explique :

Spoiler(cliquez pour révéler)

Non mais pourquoi crée un troisième personnage à 100 pages de la fin ? Pour moi si réecriture il y avait c'était soit Mathilda soit Em qui en ressortais mais ce troisième personnages Mattie impossible de l'apprécié. Surtout que l'on voit Mattie qui évolue dans l'univers qu'occupait Em, qui coupe avec ces anciennes relations. On à l'impression de faire le deuil d'Em mais aussi de tout les personnages qu'elle à put côtoyé. Bref crée cette 3e personnalité aussi tardivement c'était nul, elle ne rend justice à aucun des deux personnages que ce soit Em ou Mathilda.

Qu'elle tristesse de voir le couple Em / Bishop se terminer comme cela. J'aurais sûrement apprécié l’idylle entre Em et Victor, mais l'alternative que nous propose l'auteur entre Mattie et Vic (les hybrides) bien que réconfortante, n'ai qu'une parodie de romance, bref j'ai détesté et ai vraiment été déçu.. Le mieux aurait été qu'Em survive biensûr à la réecriture, mais j'aurais préféré Mathilda plutôt que cet Mattie, j'aurais vraiment put faire le "deuil" d'Em et me raccrocher à un personnage concret.

La découverte sur le passé de Mathilda m'ont donné froid dans le dos, même si ça n'excuse pas non plus le monstre d'égoïsme qu'elle était.. dommage elle défendait pourtant des valeurs juste au début, e voulant combattre l'oppression et la servitude des "creux".

Sinon je me suis surprise à apprécié le personnage d'Aramovski, notamment la façon dont il évolue mais aussi à la manière dont il se sacrifie. J'ai aussi apprécié le sacrifier du vieux Xander et les raisons pour lesquels il le fait. il souhaite que le "jeune" Xander représente sa ligné étant donné qu'il est déjà papa. Pour moi c'est le plus juste et le plus réfléchie des adultes.

Par contre l'histoire du vers aka le dieu du sang, ne pas vraiment plus comme justification, mais elle tenait la route et justifié tout le reste. En faite ce qui m'embête le plus ces qu'il soit statué au rang de dieux alors qu'il n'en reste pas moins une larve..

J'ai tout de même apprécié d'avoir un épilogue de fin.

En soit je vous conseille de lire cette trilogie, jusqu'au tome 3 page 396 ahah, après pour moi ça n'en valait plus la peine, j'avais juste hâte que ça se termine.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par apriltheseven 2017-10-10T17:07:47+02:00
Or

The Generations a cette particularité de ne ressembler à aucune autre saga du genre. Le tome 1 m’avait laissé avec une étrange impression. Le huis clos angoissant m’avait pris en tenaille tout le long, à tel point que j’avais été incapable de m’en détacher. J’en avais pris plein les yeux avec le 2e opus, appréciant tout particulièrement la manière dont s’érigeait la microsociété créée par Em. L’auteur savait jouer sur tous les fronts, nous guidant de surprise en surprise en misant sur notre crédulité. Un travail de génie, en somme ! Je ne cache pas que la barre était très haute et j’attendais énormément de cet ultime opus. Verdict ? Je n’ai pas été déçue. Je désirais quelque chose de bien particulier avec cette lecture, je suis ressortie avec plus… beaucoup plus que ce que j’étais venue chercher !

Em doit faire face à de nouvelles menaces, de nouveaux dangers. Alors qu’elle fait tout son possible pour tenir les Sauterels rebelles à l’écart et maintenir une paix durable avec les autochtones d’Omeyocan, de nombreux rebondissements mettent le fragile équilibre de son peuple à rude épreuve. Une guerre sans merci est à leur porte et les mystères de toutes les civilisations sont sur le point d’éclater.

De bien des façons, The Generations me fait penser à Red Rising, une de mes sagas préférées. L’intrigue n’a rien en commun, mais le mode de construction est sensiblement le même. Scott Sigler et Pierce Brown ont ce don étonnant de créer un univers poussé à l’extrême et de nous y entraîner sans le moindre mal. The Generations, c’est de la littérature Young-Adult comme j’en attends. C’est une histoire puissante, qui peut se faire tour à tour traitre et cruelle. Tout au long de ma lecture, mon cœur a fait des loopings et des cabrioles, je suis passée par un imbroglio de sentiments intenses. C’est une certitude : Scott Sigler maîtrise ce que l’on appelle l’ascenseur émotionnel !

Pourtant, j’ai eu un peu peur en début de lecture. L’histoire commence assez lentement, le temps que l’on se remémore les événements précédents, et il m’a bien fallu une centaine de pages avant de reprendre mes marques et en tirer un réel plaisir. Une fois cette étape passée, j’ai tout oublié autour de moi. J’en ai oublié de manger. De dormir. Tout ce qui m’importait, c’était de percer les mystères qui entouraient cette fabuleuse saga.

Et des mystères, il faut dire que l’auteur en gardait beaucoup sous le coude. J’en ai eu des palpitations tant les émotions devenaient fortes. J’avais l’impression de me retrouver au cœur du bouquet final d’un feu d’artifice. Les vérités explosent de tout côté, à tel point qu’on ne sait plus où donner de la tête. Scott Sigler est parvenu à me prendre dans ses filets, c’était infernal.

Ce qui fait de Alone une si grande réussite, c’est également le panel de personnages qui nous est offert. Ils sont tout simplement vrais. Concrets. Tangibles. Presque vivants. L’auteur leur impose le pire, il les oblige à prendre des décisions lourdes de conséquences qui ont bien souvent un effet domino tout bonnement diabolique. Leurs personnalités sont extrêmement fouillées et approfondies, et c’est tout ce que j’aime.

En résumé, ce troisième tome de The Generations n’aurait pas pu mieux conclure cette saga magistrale. Scott Sigler m’a retourné le cerveau avec ces aventures qui sortent de l’ordinaire. Si ce n’est pas un coup de cœur, c’est néanmoins un roman coup de poing qui m’a fait voir trente-six chandelles et m’a propulsée dans un méli-mélo d’émotions, où l’art de la guerre côtoie assidûment les mystères de l’univers.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/science-fiction/the-generations-tome-1-alive-scott-sigler

Afficher en entier

Dates de sortie

The Generations, tome 3 : Alone

  • France : 2017-06-08 (Français)
  • Canada : 2017-07-10 (Français)
  • USA : 2017-03-07 (English)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 91
Commentaires 20
Extraits 6
Evaluations 32
Note globale 7.78 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • The Generations Trilogy, Book 3 : Alone - Anglais