Livres
549 760
Membres
589 811

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

The Generations, tome 3 : Alone



Description ajoutée par Ange1686 2017-06-03T12:17:30+02:00

Résumé

« Aujourd’hui, nous ne sommes ni des Albonden, ni des hommes. Nous sommes le peuple d’Omeyocan et nous nous battrons ensemble jusqu’au bout. »

Depuis près d’un an, Em et les siens œuvrent main dans la main avec leurs anciens ennemis, les Albonden, pour faire d’Omeyocan un monde meilleur, le leur. Mais la tâche est loin d’être de tout repos et les menaces qui planent sur eux s’accumulent. À commencer par ces trois immenses appareils qui se rapprochent dangereusement de leurs terres et semblent nourrir des intentions bien peu pacifiques à leur encontre…

Sur le pied de guerre, Em et ses camarades scrutent le ciel, prêts à défendre leur territoire, mais le danger pourrait tout aussi bien venir des profondeurs… Réfugiés dans d’anciens tunnels, certains rebelles passent à l’attaque, bien décidés à mettre fin à l’alliance passée entre leurs compatriotes et les hommes.

Alors que les siens sont cernés de toutes parts et que les périls se multiplient, la jeune chef s’interroge. Pourquoi tant de peuples différents font-ils route vers Omeyocan ? La réponse à cette question pourrait bien leur être vitale, d’autant qu’une étrange épidémie de violence se répand et commence à créer des tensions au sein même de la population.

Et si Aramovski, l’ancien rival d’Em, avait raison ? Et si le Dieu du Sang existait vraiment… Oubliez toutes vos certitudes ! Scott Sigler conclut sa trilogie sans nous laisser aucun répit et nous emmène, entre ciel et terre, à la recherche de la dernière pièce manquante du puzzle.

Afficher en entier

Classement en biblio - 173 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Louuise 2017-11-12T22:05:37+01:00

Seuls les faibles se montrent compatissants. Tu vas mourir à cause de ta faiblesse. Et moi, revivre grâce à ma force.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

Bilan TRÈS mitigé pour ce dernier tome de la saga... Autant le tome 2 m'avait plus touchée que le premier, autant celui-là me laisse avec un profond sentiment de perplexité et l'impression de m'être légèrement faite avoir. Certes, on en apprend plus sur les vaisseaux spatiaux ennemis apparus à la fin du tome 2, sur la religion du Dieu du Sang qui devient de plus en plus importante au fil de l'histoire, et même sur le passé de plusieurs personnages qu'on connaît depuis désormais pas mal de temps. Mais tout ça, tous les bons côtés qu'on pourrait trouver à ce tome, s'efface devant la fin. C'est QUOI cette fin ? Alors là oui, elle est originale, et certains pourraient trouver que c'est une bonne chose, mais j'en suis juste ressortie avec des yeux grands comme des soucoupes et l'envie de balancer le roman très fort sur une surface dure ! Non vraiment, je l'ai trouvée... irrespectueuse envers les personnages principaux de l'histoire, et notamment envers l'héroïne. (comment intriguer sans spoiler, haha) Toute cette détermination, tout ce courage, tout cet entêtement, pour finir comme... ça. C'est triste. Et dégueulasse.

Bref, tu l'auras compris, toi qui me lis, les derniers chapitres de ce roman m'ont gâché tout le reste. Non mais c'est quoi cette fin, sérieux... Allez, faut que j'arrête. Allons rager ailleurs.

Afficher en entier
Diamant

https://aliceneverland.com/2017/06/29/the-generations-tome-3-alone-scott-sigler/

Ce dernier tome, je l’attendais avec impatience. Alive avait été une superbe expérience livresque, un véritable OVNI littéraire dans son genre, et Alight, le second tome, avait ouvert une perspective dans l’histoire que j’avais adorée. Sans surprise, j’étais donc pressée de découvrir comment cette série allait se terminer, et quelles surprises allait nous réserver Scott Sigler.

Car ce que je préfère dans cette série, c’est cette sensation de ne strictement rien savoir, rien connaître, rien pouvoir prévoir. L’auteur a réussi le pari fou de proposer un univers unique en son genre, tout en créant une ambiance oppressante et angoissante au possible.

Il m’aura fallu un certain temps tout de même avant de me remettre dans l’histoire et de me rappeler des multiples personnages qui accompagnent Em tout au long de cette aventure. Scott Sigler a créé un univers tellement riche et complexe que j’avais un peu de mal à resituer les personnes et leurs attributions.

Concernant l’intrigue, je ne pourrais pas vous en dire grand chose par peur de laisser fuiter certains détails. Une chose est sure : ce troisième tome s’inscrit dans la continuité de la série, et Scott Sigler nous réserve encore de belles surprises et des retournements de situation qui m’en ont fait voir de toutes les couleurs. Un véritable ascenseur émotionnel, on en prend plein les yeux de tous les côtés, et il est difficile de deviner comment tout cela va pouvoir se terminer. Ou, tout du moins, comment l’auteur voit toute cette histoire se finir !

Vous parler d’Alone sans en évoquer l’histoire est donc bien difficile. Mais si l’ambiance découverte dans les deux premiers tomes vous a séduite, vous apprécierez tout autant cette suite. Des réponses tant attendues nous sont enfin données, les rouages s’enclenchent et on voit enfin les multiples liens liant les évènements entre eux. Ce tome permet de parfaitement conclure cette trilogie, l’évidence qui nous saute aux yeux est telle que j’en suis restée tout simplement coite durant de longues minutes. Scott Sigler maitrise parfaitement son monde, il s’amuse du lecteur et prend un malin plaisir à nous amener là où il le souhaitait avec un sadisme non dissimulé. Et c’était tout simplement génial, diabolique mais génial !

Pour conclure : ce troisième tome nous offre un final cruel mais magistral. Scott Sigler s’amuse du lecteur et nous torture tout en nous offrant enfin les révélations que l’on attendait temps. Et, une fois que les tenants et aboutissants nous sont dévoilés, on ne peut qu’être subjugué par l’effroyable qualité de cette histoire. The Generations est une série unique en son genre, d’une originalité à couper le souffle et d’une ambiance cruelle et angoissante au possible. Une trilogie mature, parfaitement travaillée et aboutie… A découvrir si vous aimez les histoires singulières et atypiques, les expériences livresques qui ne ressemblent à aucune autre !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Yaya2408 2020-08-14T11:15:41+02:00
Diamant

Autant les deux premiers tomes m'ont fait voyager et adorer le personnage de Em autant ce dernier tome est une déception.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ce1509 2020-07-11T10:47:40+02:00
Or

Le dernier livre de cette trilogie est, pour moi, le meilleur. Il y a sans cesse de l'action, on ne s'ennuie jamais. Le suspens est présent tout au long du livre. On découvre enfin toute l'histoire.

Pour la trilogie dans l'ensemble, je l'ai beaucoup appréciée. Il y a toujours des rebondissements auxquels on ne s'attend pas. La fin de cette trilogie ne m'a pas déçu, même si on ne sait pas exactement ce que les personnages deviennent, on peut le deviner ou tout simplement se l'imaginer nous même.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lobodu44 2020-01-05T21:44:28+01:00
Lu aussi

honnetement... je ne sais pas quoi penser de ce livre.

parlons de l'histoire. plutot bonne, on n'a pas le temps de souffler, et c'est tant mieux. il y a des facilités scénaristiques Spoiler(cliquez pour révéler)l'estropiée dont j'ai plus le nom qui découvre des tetes nucléaires et les remet en état meme pas 1mn avant l'invasion du basilic je crois mais ca va dans l'ensemble. c'est plutot les personnages qui me dérangent em: c'est la premiere fois que j'ai eu envie de frapper un personnage. mais vraiment. déja dans le 2 elle me dérangeait a faire sa chef "cé a moi la lanse, tu ran aramoveski", mais la, c'est encore pire. Spoiler(cliquez pour révéler)sérieusement? mattie? sérieusement? et elle creve pas en plus! je voulais qu'elle se fasse tuer dans le vaisseau spatial, plutot qu'aramovski. et elle sert a rien a la fin, juste un pseudo médiateur qui existe pour calmer les sautes d'humeur de barkah barkah: lui aussi, il est bizarre. bon, ok c'est un extraterrestre, mais bon, Spoiler(cliquez pour révéler)toujours a vouloir faire son chef, lui aussi il est clairement énervant. mais il a du respect pour lahfah, et son peuple, je trouve ca bien mis en avant spingate: c'est quoi son probleme sérieux? Spoiler(cliquez pour révéler)nommer ses gosses selon des personnes mortes? elle est ocmpletement tarée! et em qui accepte ca! mais cette fille est malsaine! em aurait du la tuer quand elle pétait les plombs! aramovski: un vrai héros. il a enfin un bon role. il est plus appréciable qu'em. Spoiler(cliquez pour révéler)j'aurais préféré qu'il soit le nouveau leader, ou au moins qu'il vive, a la place d'em. je l'ai vraiment apprécié, et sa mort m'a fait mal lahfah: ce perso n'a pas un grand role dans le livre, pourtant, Spoiler(cliquez pour révéler)sa mort presqu'anecdotique m'a fait mal au coeur victor: bon, alors lui j'ai l'impression qu'il est arrivé comme un cheveux sur la soupe Spoiler(cliquez pour révéler)on découvre qu'il est en kif sur em. bon, si c'était pour qu'il se fasse "posséder" par sa version vieux, c'est pas terrible. c'est amené de facon anecdotique, juste pour que em ne soit pas seul a la fin. mouais. son perso n'est clairement pas terrible le dieu du sang: lui aussi, arrivé comme un cheveux sur la soupe Spoiler(cliquez pour révéler)déja c'est une larve, c'est pas terrible. mais en plus, il est tué par une bombe. youpi. ah! et c'est un extraterrestre aussi! bref, il est nul, et a part créer un état de berserk sur les gens, il ne sert a que dalle en bref, le livre démarre vraiment bien, et a la moitié, l'auteur pete les plombs. un quatrieme livre aurait été pour moi nécessaire pour amener les éléments d'une meilleure manière.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rosalys 2019-12-27T00:30:27+01:00
Diamant

http://papillonvoyageurbloglivresque.weebly.com/chroniques/the-generations-tome-3-alone-scott-sigler

Encore une fois, le scénario de l’auteur m’a fait halluciner. Après tout ce qui se passe dans le premier tome, le fameux plot twist de la fin, puis les aventures que vivent les personnages dans le deuxième opus, on se dit qu’à un moment donné, ce fameux parpaing nous ennuierait. Eh bien, non. L’intrigue, menée par une main de maître, nous tire dans ses pans les plus sombres, nous dévoilant son vrai visage, la vraie noirceur dont est capable Scott Sigler. J’adore cet auteur, oh oui, que je l’adore… Mais quel sadique ! Je pensais sincèrement qu’après la mort d’O’Malley, il était difficile de faire pire, mais il y est parvenu, sans forcément passer par des solutions de facilité. Ses héros en bavent, et la cohérence du récit reste incroyablement authentique et réelle. Toujours aussi bien rythmés, ses différents chapitres nous emportent sur Omeyocan, mais pas que… Nous plongeons dans un véritable univers de science-fiction dystopique. Les révélations et les masques tombent, la confrontation arrive, et l’impact qui nous attend au fil des pages nous glace le sang. Elle nous crie de ne pas avancer, de ne pas approcher de la fin du livre, mais nous ne l’écoutons pas. Après un début beaucoup trop calme, Scott Sigler nous transporte dans les aléas d’une vie animée par la guerre. Cela ne change pas des autres tomes.

Sa plume, bien trop fluide, est tellement trompeuse. Elle se pare d’une carapace qui paraît simpliste aux premiers abords, alors que non, elle s'avère très recherchée. Le vocabulaire du roman reste facile à comprendre, même si certains mots utilisés tournent autour de l’univers. Parfois, l’auteur explique quelques termes, quand un éclaircissement devient nécessaire, sinon il laisse ses lecteurs se débrouiller. Ce roman est tellement bien écrit qu’on se retrouverait presque aux côtés d’Em, de Bishop et des autres, à découvrir les nouvelles péripéties qui leur font tourner la tête.

En parlant des personnages, l’auteur en a la pelle, et il les rend tous très particuliers, mais aussi très attachants. J’ai toujours été mitigée en ce qui concernait Em. Un coup je l’aime, un coup je ne l’aime pas, parfois je l’admire, parfois elle me déçoit. C’est une jeune fille qui cherche à évoluer dans ce monde ravagé, tout en gardant des valeurs propres à ce qu’elle est et à ce qu’elle veut devenir. Elle se cherche encore, ce qui la mène à reproduire des erreurs, mais elle apprend comme cela. Au niveau des sentiments amoureux qui l’assaillent, je ne dirais qu’une chose : Merci Scott Sigler de ne pas avoir tourné le roman autour de ça. Malgré l’écriture immersive en « je », l’auteur ne tombe pas dans la réduction de son background en mettant des sujets de côté, il parvient sans mal à développer ses autres personnages, son univers et ses actions sans nous lâcher dans les interminables courants de pensées d’Em. Ce personnage ne perd pas de vue ses objectifs. C’est une fille prête à tout pour protéger les siens. J’ai trouvé son évolution sans O’Malley intéressante à observer. Je me demandais comment l’écrivain parviendrait à pallier ce manque, mais il y est arrivé sans mal. Comme toujours, il atterrit sur ses pattes. Dans ce tome-ci, j’avoue avoir été très énervée par Spingate, mais c’est déjà un personnage qui ne me plaisait pas tant que ça à la base. Sa façon d’être, tout chez elle me rend dingue. Je ne comprends pas les qualités qu’Em lui trouve, ni pourquoi elle reste son amie, cela me dépasse, c’est vraiment un personnage avec qui j’ai du mal. À côté, Gaston est très attachant, adorable, le genre de garçon qu’on souhaite voir heureux et épanoui. Dans Alone, il est père, ce qui offre un certain contraste comparé au précédent tome. On le redécouvre, tout comme on apprend à connaître Spingate différemment, mais en ce qui concerne cette dernière, je trouve qu’elle n’a pas changé, elle est carrément devenue pire, même si ses raisons sont compréhensibles. Bishop, quant à lui, garde sa place de numéro un depuis le début. De toute la trilogie, il est celui que j’ai le plus adoré. Aussi, je trouve que cet opus offre une dimension intéressante de certains autres personnages. Par exemple, Aramovski m’insupportait, j’étais incapable de lire une scène où il se trouvait sans grincer des dents. Le genre de personnage qui me répugnait, que je ne pouvais même pas imaginer, qui me faisait rager. J’avais envie de rentrer dans l’histoire pour lui administrer une ribambelle de claques ! Néanmoins, dans Alone, chose étonnante : j’ai réussi à l’apprécier. Eh, oui. J’ai été très surprise aussi ! Finalement, il s’agit d’un jeune homme qui apprend, qui évolue, il révèle un pan de sa personnalité inconnu jusqu’à présent… Je ne vous en dis pas plus, vous verrez bien par vous-mêmes. Je voulais aussi parler de Victor, mais mon avis sur lui est très mitigé. Je ne sais pas vraiment si je l’aime ou pas, donc je ne vous apporterais pas beaucoup d’informations sur lui. J’ai juste l’impression qu’il ne servait à rien avant ce tome-ci, et que l’auteur a voulu se dire « tiens, si on lui donnait un rôle important » mais il m’a paru faux, ça détonnait un peu. Hormis cela, il reste vaillant et très gentil, donc l’opinion que je me fais de lui est très floue.

Et c’est là que nous en arrivons à parler du final de ce roman… La clôture, l’ultime point au bout de la dernière phrase, celle qui claque comme le tonnerre qui s’éclate sur le sol durant une tempête. Je m’attendais à tout, sauf à ça. Enfin, en partie. Je me doutais de quelques détails, mais pas de l’ensemble, de cette globalité qui termine une trilogie inoubliable. Pendant plusieurs jours, j’ai été incapable de trancher entre le « j’ai aimé » et le « je n’ai pas aimé ». Finalement, je suis tombée sur cette conclusion : le fait de ne pas avoir aimé fait que j’ai adoré. Paradoxal, n’est-ce pas ? Je trouve que Scott Sigler a l’art et la manière de nous rendre fous, de nous faire apprécier et déprécier certains aspects en même temps, mais c’est de là qu’émane la puissance de son récit. J’ai envie de le remercier, de le frapper, de lui répéter que son univers, son histoire et ses personnages sont incroyables, mais qu’il n’a aucune âme, aucune empathie pour nous, ses lecteurs (à prendre à la rigolade, bien sûr). La façon qu’il a de martyriser ses personnages et nos cœurs est terriblement originale et addictive, malgré le vide que cette fin laisse en nous. Le genre de final qui rend hommage à la trilogie, au concept de base, à tout ce qui définit « The Generations », ce titre qui prend enfin tout son sens.

Grosso modo, Alone clôture The Generations comme il se doit, avec logique, cohérence et émotions. Beaucoup d’actions rythment le roman qui ne se départit pas d’approfondissements psychologiques et de descriptions précises. Une atmosphère pesante, omniprésente, consume les battements frénétiques de notre organe vital alors que nos yeux parcourent les pages, les unes à la suite des autres. L’auteur de cette trilogie est sadique, voire horrible, mais c’est malheureusement ce qu’on adore chez lui. Pire, on en redemande encore et encore. La fin d’une série électrisante que je conseille aux amateurs de Science-Fiction et Dystopie, mais surtout aux amoureux d’histoires originales et exceptionnelles. Au revoir, The Generations, tu fais partie de mes trilogies préférées.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lune1803 2019-08-13T19:16:21+02:00
Diamant

Un dénouement juste énorme pardonnez moi l'expression mais vraiment je ne trouve pas les mots

Ce dernier tome est toujours plus angoissant, toujours plus d'actions et de révélations chocs

Une trilogie qui m'a bluffée en tout point!

Afficher en entier
Diamant

J’espère que Scott Sigler aura pitié de nous et nous écrira une suite, un 4e tome car celui-ci nous laisse sur une fin pleine de suspens..

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laywhen 2019-06-02T20:15:09+02:00
Bronze

Mon avis sur ce dernier tome est assez mitigé.

D'une part, je suis agréablement surprise par la tournure des évènements. Il est vrai que la vraie nature du Dieu du sang est très étrange, mais aussi inattendue et c'est ce qui m'a plu : contrairement à pas mal d'évènements des tomes précédents, j'ai enfin été vraiment surprise par une révélation.

Je n'ai pas non plus de problème particulier avec la fin : Spoiler(cliquez pour révéler)certes, ce n'est pas un happy end complet, mais on ne peut pas non plus dire que cela se finit si mal que ça. Bien que tout le monde soit de retour sur le vaisseau, c'est avec beaucoup de réponses et une paix enfin obtenue. Alors oui, Em n'est plus tout à fait elle même et son couple avec Bishop n'existe plus, mais ce dernier s'en remet vite et Mattie à l'air en bonne voix de le faire aussi !

Cependant, j'ai eu l'impression qu'il se passait énormément de choses, mais qu'elles allaient au final toutes trop vite. Certains personnages sont un peu passé à la trappe et n'ont pas eu le développement que j'aurais espéré...

Même si cette trilogie m'a au début laissée plus que dubitative, elle reste finalement agréable à lire sans pour autant être un de mes coups de coeur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Deamond 2019-03-21T18:38:57+01:00
Bronze

J’ai un avis très mitigé sur cette fin de sagA.

Ce commentaire détient des Spoil :

La fin m’a déçu, et je la trouve un peu tiré par les cheveux. Mathilda est Em devienne une seule et même personne pour se transformer en Mattie ?

Je trouve cela à la fois trop simple est trop recherché . On dirait que l’auteur a voulu trouver une fin assez complexe et qu’il a trouvé celle-ci mais qu’il ne la trouvait pas génial et qu’il ne s’est pas donné la peine d’en trouver une autre. Résultat, je trouve la fin légèrement bâclé.

Mais le début et le milieu du livre sont tout de même plein de rebondissements.

J’ai été aussi très déçu de ne pas avoir mon happy end , Mais aussi de tomber sur un espèce de verre de terre géant en guise du dieu du sang.

Sérieusement ! ?

L’auteur n’a pas pu trouver mieux ?

Bref, je n’arrête pas de critiquer ce livre malgré le faite qu’il soit très bien écrit, que la saga un scénario, une histoire, est un concept original et qui (jusqu’a Ce tome) tenez la route. Je conseille tout de même le premier tome et le deuxième à tous ceux qui sont fan de science-fiction, d’histoire pleine d’amitié d’aventures et d’action.

Et si comme moi vous n’êtes pas satisfait de la fin, vous n’avez qu’à faire comme moi et en créer une autre pour idéaliser cette histoire incroyable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par christ974 2019-01-22T12:35:12+01:00
Bronze

Quoi dire...

Vraiment époustouflant comme livre, tant dans l'intrigue que dans l'écriture, une vraie aventure qui vous entraîne jours et nuits jusqu'à la dernière ligne sans s'arrêter, impossible!!

En cela, c'est déjà un exploit extraordinaire, d'amener le lecteur à rentrer dans un univers tout à fait imaginaire et impressionnant mais...parce qu'il y a un mais je suis dubitative.

Complètement chamboulé par tout le final, incompréhensible, c'est de la folie pure.

C'est fou comme chacun peut voir à sa façon le fil que peut prendre l'histoire et je suis si cartésienne que l'auteur ma retourner comme une crêpe! ;-)

En fait on croit que...mais non.

On veut tellement du bonheur ou de la joie en mettant de côté tout le côté affreux du monde qu'à la fin on a ce sentiment de s'être fait renflouer, de ne peut avoir la récompense que l'on mérite après tout sa, c'est comme si nous étions "Em"au final, seule et inutile.

On reste un peu sur sa faim, enfin pour ma part.

Mais quoi qu'il en soit c'est un très bon livre et un auteur excellent!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Newtie 2018-08-18T19:42:05+02:00

Ce soir, il y a quelques minutes, j'ai enfin terminée cette trilogie. Et la fin m'a vraiment abasourdie, je ne m'y attendais absooooluement pas. o_o

J'ai adorée ces trois livres, Alive, Alight et Alone sont de réels coups de coeurs.Je ne pensais pas que j'aimerai autant The Generations.

Je crois bien que c'est la première fois qu'une histoire m'a hanté ainsi. Très souvent lorsque je devais me coucher, je n'y arrivais pas car l'histoire, l'univers et surtout les personnages revenaient sans cesse s'immiscer dans ma tête.

Les personnages sont tellement attachants, ont l'air tellement réels, c'est fou comme l'on peux s'identifier ainsi à des descriptions. Mais je reviendrais sur les personnages plus tard sous un spoiler, car j'ai beaucoup beaucoup de choses à dire les concernant.

Scott Sigler a un réel dont pour nous montrer le monde qu'il a crée de façon très précis et intéressant. Je ne me suis pas ennuyée une seule fois, je n'ai jamais eu envie de poser le livre (et pourtant j'ai été contraint de le laisser plusieurs fois, même si je n'en avais pas envie x_x). Toute l'histoire qu'il a inventé, les systèmes, la culture, les modes de vies des personnages, tout tient debout. Tout est crédible.

J'ai beaucoup pleurée dans le tome 2 Alight pour une raison que je dirais plus tard sous spoiler. C'était la première fois que je pleurais autant dans un livre, et pourtant, j'ai pas mal lût de bouquins cette année.

Enfin bref, c'était un très cours avis pour ceux qui n'iront pas jusqu'au spoiler. Pour ceux qui adorent l'action, la science-fiction pure et dure, les personnages attachants, les événements tragiques ... Foncez, je recommande ce livre à 200%. Par contre, à la fin, vous aurez le cœur brisé : j'ai trop du mal à me remettre de ce qu'il s'est passé dans le tome 2, ça m'a littéralement achevé, et la fin du tome 3 est... spéciale. Et un peu bouleversante.

Que de l'émotion pour cette trilogie que je porte vraiment à cœur. Je n'ai pas envie de le quitter mais je n'ai pas le choix. C'est toujours frustrant de lire un autre livre après un énorme coup de cœur xD

Je n'oublierai jamais cette histoire ça c'est sûr. Elle est gravée et ancrée dans ma tête. J'espère juste qu'il y aura un film un jour car j'ai envie de revivre toute l'histoire sous une différente forme mais bon.

Maintenant, je vais parler des personnages, et s'il vous plait ceux qui n'ont pas entièrement lût ce dernier tome jusqu'au bout, ou ceux qui ne l'ont pas lût tout court, ne lisez pas ce spoiler : vous découvrirez les personnages vous même et vous ferez votre propre opinion sur eux, sans risquer d'être déjà au courant de leur destin. Merci.

Spoiler(cliquez pour révéler)(spoiler alerte, vous êtes prévenus!)Em : Em est vraiment géniale. J'aime beaucoup le fait qu'elle soit une vraie guerrière qui n'a peur de rien, fidèle à ses amis, même si parfois elle doit faire de durs sacrifices, ou qu'elle doit se souiller les mains malgré elle. Elle est la chef, le leader, et elle s'en fiche du pouvoir. Enfin non, pas vraiment, mais elle est chef pour aider et diriger son peuple vers le droit chemin, pour les protéger, les aider à survivre. En quelques sorte, elle est la mère de tout les Renaissants. Elle est même prête à se sacrifier pour les siens. Contrairement à Matilda, elle n'utilise pas son pouvoir afin de subvenir à ses désirs. Je pense qu'il est toujours bon de donner le pouvoir à celui qui n'en veux pas : car il sera toujours un bon chef qui agira non pour sa propre peau, mais pour ceux qu'il dirige. Le pouvoir peux amener à la folie, à la soif de supériorité, comme l'attitude d'Aramovski (tome 1 et 2), celui de Yong (tome 1) et également celui de Matila en témoignent. Em est "radicale", compatissante, réaliste, altruiste. Elle a beaucoup de qualités. J'ai eu un gros pincement au cœur lorsqu'elle s'est faite réécrite par Matilda (au final ça n'a servi à rien car Matilda est morte -_- cette invention est vraiment inutile ... quoique, elle a permis aux renaissants de naître). Un personnage très attachant, qui fait très bien office de l’héroïne principale, ainsi que d'une chef.

Spoiler(cliquez pour révéler)O'Malley : O'Malley ... Que dire d'O'Malley ? Ce personnage m'a bouleversé dans le tome 2. J'étais sûre, persuadée qu'il allait mourir dans le tome Alight, pour une raison totalement stupide et simple : Dans le tome 1, il y a Em sur la photo (reconnaissable à son cercle vide sur le front, j'imagine que c'est elle). Dans le 2, il y a Bishop (avec un cercle étoiles, des cheveux blonds et des yeux clairs) et dans le 3 il y a Spingate (longs cheveux roux, un engrenage sur le front). En tant normal, O'Malley aurait dût y être présent dans le troisième, non ? Car c'est l'un des garçons qu'Em aime (qu'Em aime... haha je suis puérile), et si Bishop est dans le deuxième, pourquoi Kevin ne serait-il pas dans le troisième ? Cela m'avait sauté aux yeux, et j'ai directement compris, car il n'y avait pas d'autres raisons : si O'Malley n'était pas dans le troisième c'est parce qu'il était mort dans le deuxième. Je trouve ça nul qu'ils n'ont pas plutôt rajouté le visage d'Omalley dans le deuxième tome et celui de Bishop dans le troisième, ça aurait été fair-play et vraiment je ne me serais même pas doutée qu'il allait mourir. Enfin bref je divagues ... Dans le tome 1, je l'avais adoré. Il était tout calme, tout gentil, pacifiste, toujours là pour conseiller les autres et les mener vers le droit chemin. Et d'après le livre il est magnifique (je n'en doute pas lolilol), mais il ne s'en vente même pas, il ne fait pas les gros durs ou quoi. Il est trop mignon avec Em aussi ahlala. Tome 2, j'étais vraiment déçue car on ne le voyait pas beaucoup. J'aurais préféré qu'il vienne dans les explorations avec Em et compagnie, il aurait été utile en plus, vu sa formation. Et même s'il n'est pas un "soldat", il était plutôt fort et courageux. Il aurait pût être utile, tanpis. J'avoue, je commençais à ne plus trop m'occuper de lui car on ne le voyait tellement pas ! Mais lorsqu'il a insisté pour accompagner Em dans la jungle voir les Sauterels alors que tout était mort et que le fait qu'elle se rende chez eux était vraiment risqué, je l'ai trouvé vraiment formidable. Il m'a vraiment rendu triste lorsqu'il a discuté avec Em, et (je ne me rappelles plus vraiment de ce qu'il a dit) qu'il a dit à Em qu'elle ne pourrait pas l'aimer parce qu'elle aime aussi Bishop ou un truc dans ce style. Je n'aime pas les triangles amoureux, pourquoi est-ce que Scott Sigler en a inséré un dans sa trilogie ? J'aurais autant préférée qu'O'Malley (ou même Bishop) n'existe pas, car je n'aurais jamais eu autant de peine. O'Malley est mort tome 2 et inutile de repréciser que j'ai pleurée comme une dingue : j'ai du me retenir au maximum car je n'étais pas toute seule haha mais bon j'ai eu de la chance, personne ne m'a vue (bonjour la gêne si nn...). Et je n'ai vraiment pas compris pourquoi Em a tuée O'Malley. Certes il n'était plus là, mais elle aurait pût le garder en prisonnier. Le tuer n'a vraiment servi à rien. Enfin bref xd O'Malley est un personnage que j'ai adorée, dommage de ne pas avoir pût le découvrir plus. Mais il m'a rendu très triste. Bon c'est pas grave, c'est fini maintenant. J'oublierais pas ce personnage, jamais.

Spoiler(cliquez pour révéler)Bishop : Un autre personnage que j'affectionne beaucoup beaucoup. Je l'adorais au même titre qu'O'Malley dans le tome 1 mais dans le 2 j'ai commencée à ne plus l'apprécier autant qu'O'Malley à cause de sa mort. Je suis sûre que si ce dernier était encore envie, je les adorerais tout les deux de la même façon. Perso', j'aurai même préférée que Kevin soit friendzonée par Em plutôt qu'il se fasse tuer (normal...) mais j'aurai pas aimée qu'il soit en couple avec/aime une autre fille. Anywayyys je divagues trop xD Bishop (ou Bibi comme je l'appelles haha) est tout aussi génial que les deux autres perso's en haut. C'est un vrai dur à cuire, qui n'a peur de rien, gentil et honnête. Il est adorable avec Em, ces deux là sont juste trop mignons. Dommage qu'à la fin Em se fasse réecrire x_x Je m'en suis pas remise et je m'en remettrais jamais. Ils allaient tellement bien ensemble c'est pas juste ! Certes, je préférais cent fois Kevin avec Em mais bon, Bibi allait super bien avec Em également. Le fait qu'il se soit mit avec Maria à la fin ... sérieusement ? Mais what x_x Cette fin est tellement loufoque ... Mais bon, au moins Bishop n'est pas resté dans le chagrin est c'est mieux pour lui. Il a aussi eu la famille qu'il souhaitait. Mais ça m'a fendu le cœur qu'il se sépare de la femme de sa vie, vraiment. J'adore trop ce personnage, rien d'autre à dire.

Spoiler(cliquez pour révéler)Je vais essayer de faire court maintenant pour les autres perso's car j'ai des choses à faire après x) Donc let's gooo - Gaston : Adorable et super drôle, je l'aime beaucoup beaucoup depuis le tome 1. Je trouve juste ça dommage que son côté sarcastique s'est effacé dans le tome 2 et 3. Mais bon, il reste un excellant "Capitaine", père et époux. Lui et Spingate vont merveilleusement bien ensemble. Je les ship depuis le tome 1 haha

Spoiler(cliquez pour révéler)Spingate : Hmm ... Je l'aimais beaucoup tome 1 mais je sais pas, tome 2 et 3 elle a un peu baissée dans mon estime. Enfin bref, c'est quand même un personnage que j'aime beaucoup (pas autant que les autres mais pg). C'est la meilleure amie d'Em et ça m'a beaucoup ému de la voir aussi triste lorsqu'elle s'est fait réécrite. Elle est très intelligente, humaine, déterminée, bien que faible et émotive. Trop attachante.

Spoiler(cliquez pour révéler)Victor : Alors lui ! Je n'ai rien compris. Il allait tellement tellement mais teeeellement bien avec Zubiri èé Et je pèse mes mots ! C'est n'importe quoi. Certes son amour envers Em était magnifique mais elle lui a plus fait souffrir qu'autre chose, car elle l'aimait seulement en ami et allié, et non en amour : elle aimait Bishop. Victor est un personnage que j'affectionne énormément, il est très courageux, dévoué, fidèle et gentil. Il a voulu mourir plusieurs fois pour elle, il a voulu se sacrifier, il l'a suivi n'importe ou, et s'est même réécrit juste pour qu'Em se sente comprise, pour qu'elle l'accepte enfin. Même si j'adore cette fille, Em ne mérites absolument pas Victor. Mais vraiment pas. J'ai plus l'impression qu'il était une roue de secours ... Vraiment dommage car je trouvais qu'ils étaient tellement mignons Zubiri et lui ! Bref, je l'adore tout de même.

Spoiler(cliquez pour révéler)Aramovski : Ce personnage a été une montée/descente ... Je l'ai détestée les deux premiers tomes (surtout le deuxième x_x), mais je l'ai trouvée adorable dans le troisième. Je trouvais cela bizarre dans le premier tome car il semblait différent qu'au réveil, dans la salle aux cercueils au tout début il avait l'air normal, gentil, et après il était devenu un "illuminé" là, j'ai rien compris xD Dans le tome 2 il m'avait tellement énervé... Je le détestais tellement, je le trouvais ridicule avec son histoire de Dieux du Sang je ne sais pas quoi o_o Il est évident qu'il était sous l'emprise de la Larve, pourtant ... il a l'air métamorphosé dans le troisième tome. Il s'est beaucoup racheté. Le pauvre s'en est tellement voulu ... en même temps il y avait de quoi. Son sacrifice a été héroïque et trop émouvant, ce personnage est étonnant mais j'ai été agréablement surprise par lui. Mattie avait raison, comme quoi, tout le monde peux changer et oublier le passé, les actes atroces qu'il a commit.

Bon je pense que je vais m'arrêter là car je n'ai plus le courage d'écrire d'avantage x'D Merci à tout ceux qui m'ont lût jusqu'au bout même si je doute qu'il y ait quelqu'un qui l'ai fait. C'est pas grave, j'avais besoin d'écrire un avis long et détaillé pour ensuite passer à autre chose et ne plus penser à cette trilogie et ces personnages, qui m'ont tant hanté.

Afficher en entier

Dates de sortie

The Generations, tome 3 : Alone

  • France : 2017-06-08 (Français)
  • Canada : 2017-07-10 (Français)
  • USA : 2017-03-07 (English)

Activité récente

Aria24 l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-24T22:43:10+02:00
Justb le place en liste or
2020-12-29T21:21:48+01:00

Titres alternatifs

  • The Generations Trilogy, Book 3 : Alone - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 173
Commentaires 32
extraits 6
Evaluations 58
Note globale 7.72 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode