Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
722 956
Membres
1 047 343

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

The Hartigans, Tome 1 : Qu'est ce qu'elle a ma gueule



Description ajoutée par Puce880 2021-08-27T21:11:48+02:00

Résumé

"Selon l'expression consacrée, Gina est ce qu'on appelle une « crevette » : chez elle, tout est bon... sauf la tête. Car, si la nature lui a offert un corps à faire fantasmer Cara Delevingne, son visage, lui, ne correspond pas vraiment aux normes habituelles de la beauté. Après une adolescence difficile, Gina s'est endurcie et a appris à assumer son physique. Enfin ça, c'est ce qu'elle croyait jusqu'à ce qu'un jeu l'oblige à embrasser Ford, un policier ultra-sexy et visiblement sous son charme, lors d'une fête de mariage. Aussitôt, les complexes reviennent en force, et elle se demande ce qu'un mec comme Ford peut bien trouver à une fille comme elle...

Afficher en entier

Classement en biblio - 170 lecteurs

extrait

— Si c’est le cas, alors pourquoi Felicia est-elle la seule à être casée ?

— Tu plaisantes ? Frankie agita les mains le long de son corps comme une présentatrice de jeu télévisé exhibant un prix.

— Tu veux que j’interdise l’accès à toute cette sexytude de pompier roux aux femmes de Waterbury ? Je ne suis pas cruel à ce point.

Ford ne put s’empêcher d’éclater de rire. Même quand il était d’une humeur massacrante, l’absence de modestie bon enfant de Frankie lui remontait toujours le moral. Cet homme était une vraie menace pour les femmes de Waterbury. Comment il parvenait à rester ami avec quatre-vingt dix-neuf pour cent des nanas avec qui il couchait était un mystère pour Ford.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Premier tome de cette trilogie

Gina, trentenaire, organisatrice de mariage , ses frères font partie d'un groupe mafieux...

Elle rencontre Ford, trentenaire, policier, qui même une enquête sur ses frères.

Une lecture facile sans grand suspens mais qui est agréable

Afficher en entier
Diamant

Une romance comme on les aime avec des personnages touchants et des sujets sur le body positive !!

Une très belle lecture pour ma part !!

Afficher en entier
Lu aussi

Beau thème dans cette série, qui propose des héroïnes atypiques, voire marginales. J’ai beaucoup aimé l’ambiance sarcastique dans la famille Hartigan, ainsi que le personnage du héros, non seulement beau, mais aussi gentil, posé et sérieux.

L’intrigue policière est un peu tirée par les cheveux, pas super intéressante, et l’héroïne un peu agaçante à douter constamment ou à fantasmer en interrompant tous les dialogues, ce qui rend la lecture parfois peu fluide.

Mais c’est sympa et l’histoire est addictive, nuit blanche quasi garantie!

Afficher en entier
Lu aussi

Ce n'est pas un coup de cœur. Les personnages sont sympathiques. J'attends de voir le tome 2.

Afficher en entier
Argent

C'est un bon livre il n'est pas transcendant mais agréable à lire surtout si votre tête vous complexe le personnage de Gina vous parlera .

De manière générale un point de vue a la 3ème personne me perturbe mais avec ce livre ça passait sans soucis .

Il nous faut plus d'hommes comme Ford.

Afficher en entier
Pas apprécié

Je lis peu de romances mais j'aime beaucoup les livres qui en contiennent un peu sans qu'elles ne soient pour autant le thème principal de l'histoire. Je savais plus ou moins à quoi m'attendre avec un harlequin. Le nom de la maison d'édition est devenu le nom commun pour désigner les romans légers de supermarché d'une qualité pas forcément des plus folles mais très efficaces pour ce qui est de divertir ses lectrices (pour vulgariser au maximum, ce n'est qu'une réputation). Avec Qu'est-ce qu'elle ma gueule ?, la romance se fait tout autre car elle met en scène des héroïnes peu habituelles : pas forcément belles, pas forcément bien foutues, pas forcément féminines. C'est cet aspect qui m'attirait dans ce premier tome d'une saga qui se veut alors sortie des sentiers battus et capable de toucher un tout nouveau public. Malheureusement, tout ça, c'est la théorie. En vrai, c'est différent. Gina souffre d'un physique disgracieux (si on ne tient pas compte de son joli petit cul, de ses jambes interminables et le reste qui va bien). Mais ses yeux globuleux et son grand nez l'empêche d'avoir une certaine dose de confiance en elle et, alors, d'avancer confortablement dans la vie. Imaginez en effet sa galère auprès du sexe opposé... Beaucoup d'hommes se sont moqués d'elle mais elle est encore très vulnérable aux mauvais coups bas qu'elle subit alors dans la première partie du roman. Cependant, sa personnalité n'est pas aussi complexée que le laisse entendre la quatrième de couverture du livre et l'héroïne saura se surpasser bien plus que moi qui complexe avec mon grand nez familial et mes culs de bouteille en guise de lunettes sur le nez. Gina nous fait vite oublier qu'elle n'est pas jolie et elle saura rapidement se mettre à nue (dans tous les sens du terme) face à son beau brun ténébreux. Ça reste tout de même appréciable d'avoir une héroïne loin des canons de beauté qu'on jalouse et envie à la fois. C'est toujours plus agréable pour les lectrices de pouvoir s'identifier à ce genre de protagoniste ; on s'attache alors inévitablement à Gina qui est loin d'être bête et ridicule.

Organisatrice de mariages, le destin de Gina mettra un soir Ford sur son chemin, un beau policier sexy à souhait. Comment un homme comme lui peut-il s'intéresser à une femme comme elle ? La question est souvent posée dans le roman et la réponse sans surprise. Suivez pendant près de trois cents pages l'histoire d'amour tumultueuse des deux personnages sur fond d'enquête policière. Et ça, ça permet d'étoffer un peu l'intrigue sans pour autant donner lieu à un thriller digne des best sellers des librairies (puisque ce n'est pas son but premier). le roman est finalement bien dosé et conserve un juste équilibre entre romance et policier mais l'aspect thriller est simple, presque survolé parfois, juste là afin de justifier la fonction première du personnage de Ford ainsi que le point de départ de leur relation (qui n'en est pas une, mais finalement si, mais pas tout à fait, etc). Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ? vient se conclure comme on l'imaginait avec, en plus, une histoire de famille qui se termine d'une façon plus touchante que laissait entendre la réputation fraternelle dont on parle sans cesse dans le roman.

J'accorde un 4/10 à Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?. Les éditions Harlequin ont présenté la série de Avery Flynn comme presque révolutionnaire dans l'univers de la romance avec ses personnages loin des stéréotypes du genre. Mais ça, c'est sur le papier car en pratique, Regina, l'héroïne, n'a pas grand chose de la fille complexée qui ne s'assume pas. Ses complexes ne sont pas bien présents et presque parfois surmontés alors qu'ils sont le point de départ d'une histoire d'amour des plus chaotiques et Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ? n'a finalement rien d'original comparé à un harlequin traditionnel. Je n'ai pas trop aimé ma lecture mais sans conteste, l'histoire de Gina et Ford saura plaire aux lectrices férues de cette littérature car tous les codes sont là pour entrer dans la case des romances du genre avec ses scènes érotiques efficaces, son beau brun ténébreux, son écriture simple et son scénario qui marche.

J'ai lu Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ? dans le cadre de l'édition Masse Critique de Babelio du mois de septembre consacrée à la rentrée littéraire. Je remercie infiniment Babelio et les éditions Harlequin pour cette petite pause lecture sans prise de tête. C'est tout ce dont j'avais besoin pour me remettre sur les rails ! Je souffrais en effet d'un manque de concentration depuis quelques jours, m'empêchant de me plonger dans tous les livres que j'entamais et ce roman, même si je ne l'ai pas su l'apprécier autant que d'autres, m'a assez divertie pour alléger et reposer mon esprit et avoir alors de nouvelles envies de lire. Et ça, c'est le point fort de cette lecture !

Afficher en entier
Argent

Une envie de légèreté.

Pour le coup c'est bien trouvé, c'est mignon, sans prise de tête.

Tout est un peu évident et pas de grande surprise, mais cela reste une bonne lecture "body positive" et je me lance dans la suite.

Afficher en entier
Bronze

Cette histoire fait du bien. Comment un mec canon et sexy tombe amoureux d'une femme au corps de rêve mais au visage ingrat. Belle leçon de vie, les mots sont justes ni trop larmoyant ni trop condescendant. Ce flic, on le voudrait toute comme petit copain, celui qui voit au delà des apparences. Et que dire de la famille Hartigan, ce clan très soudé et atypique. Très belle histoire juste un peu trop courte pour moi. je recommande.

Afficher en entier
Bronze

J'ai fini le livre en 2 sessions de lecture, ca se laisse lire mais sans plus, je n'ai pas été sensible au message body positive.

J'ai trouvé certaines phrases un peu lourde ("Ford l’esquiva sans problème, pivota sur le talon et lui asséna un uppercut du droit qui atterrit sur sa pommette et le fit vaciller dans ses chaussures à semelle de caoutchouc pointure 41.") et je n'ai pas compris une expression sans doute anglophone qui est revenu à plusieurs reprises.

Afficher en entier
Argent

J’ai commencé cette histoire, la première, après avoir lu le tome deux. En soit ce n’est pas hyper dérangeant et vu comme j’ai aimé Frankie et Lucy (tome deux), je ne regrette pas.

Je m’attendais à apprécier au moins autant que ma lecture mais ce ne fut pas le cas.

Gina Luca est une femme d’une trentaine d’années, organisatrice de mariage, avec un corps agréable mais sur son visage ça coince. Elle a un nez disproportionné qui lui a valu énormément de moqueries durant sa jeunesse. Ces moqueries ont fait de sa vie un enfer, les gens ont profité de ça pour se moquer d’elle et bien évidemment elle a perdu toute confiance en elle et confiance en les autres. Elle a du se forger un caractère et ériger des barrières afin de ne plus laisser personne entrer dans sa vie et donc lui faire du mal. Parallèlement à ses barrières, les deux frères de Gina, Paul et Rocco se sont juré de la protéger face aux méchancetés des gens. Mais ce n’est pas tout. Lucy vient d’une famille « mafieuse ». Le grand père (duquel elle a hérité son gros nez) était un mafieux, tout comme ses frères. Lors d’un mariage qu’elle organise, elle va faire la rencontre de Ford Hartigan, un policier – le mouton noir de sa famille, car il est le seul a ne pas s’être engagé dans les pompiers – qu’elle doit embrasser sur le même principe que les KissCam. Quelques jours plus tard, elle devra supporter la présence de Ford chez elle car, lors des travaux, elle découvre un cadavre. Ford lui est en mission pour découvrir des indices sur les frères de Gina, même si dans sa tête tout n’est pas aussi clair.

J’étais ravie de retrouver les Hartigans, l’esprit de famille, la complicité, l’entraide, le sens même de famille résonne dans chacune des pièces de leur maison familiale et pour chaque membre de cette famille.

Autant dans le tome suivant j’ai vraiment ressenti la puissance du body positive, autant dans celui là, j’ai trouvé que cet esprit était moins imprégné. Les choses me paraissait plus survolées, moins poussées (sans enlever de crédibilité à ce que Gina a subi) et c’est peut être ce qui m’a fait un peu moins aimé. Gina m’a quand même peinée mais différemment de Lucy. Concernant Ford, c’est un gars extrêmement droit mais il ne m’a pas du tout fait rêver comme son frère ainé Frankie.

J’ai trouvé qu’il y avait un schéma assez similaire au tome deux (ou vice versa) ainsi que les parallèles et je dois dire que ça m’a un peu embêtée car pas vraiment de nouveautés. La narration à la troisième personne m’a un peu plus gênée dans ce tome, j’ai du parfois relire une phrase pour comprendre de qui on parlait.

Je vais continuer et clôturer cette découverte avec le tome trois.

Merci aux éditions Harlequins pour ce service presse en partenariat avec le blog littéraire Les Tentatrices.

Afficher en entier

Date de sortie

The Hartigans, Tome 1 : Qu'est ce qu'elle a ma gueule

  • France : 2019-10-02 (Français)

Activité récente

Syl85 l'ajoute dans sa biblio or
2023-10-29T22:07:13+01:00

Titres alternatifs

  • Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ? - Français
  • Butterface - Anglais

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 170
Commentaires 37
extraits 5
Evaluations 64
Note globale 7.66 / 10