Livres
558 202
Membres
606 448

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Danaaa 2018-04-06T21:09:52+02:00

Once upon a time there was a hazel-eyed boy with dimples. I called him Khalil. The world called him a thug.

He lived, but not nearly long enough, and for the rest of my life I'll remember how he died.

Fairy tale ? No. But I'm not giving up on a better ending.

It would be easy to quit if it was just about me, Khalil, that night, and that cop. It's about way more than that though. It's about Seven. Sekani. Kenya. DeVante.

It's also about Oscar.

Aiyana.

Trayvon.

Rekia.

Michael.

Eric.

Tamir.

John.

Ezell.

Sandra.

Freddie.

Alton.

Philando.

It's even about that little boy in 1955 who nobody recognized at first - Emmett.

The messed-up part ? There are so many more. Yet I don't think it'll change one day. How ? I don't know. When ? I definitely don't know. Why ? Because there will always be someone ready to fight. Maybe it's my turn.

Others are fighting too, even in the Garden, where sometimes it feels like there's not a lot worth fighting for. People are realizing and shouting and marching and demanding. They're not forgetting. I think that's the most part.

Khalil, I'll never forget.

I'll never give up.

I'll never be quiet.

I promise.

Afficher en entier

A quoi ça sert d'avoir une voix si c'est pour se taire quand il faudrait parler ?

Afficher en entier

— Je ne comprends pas pourquoi tout le monde semble se dire que s'il était dealer ou dans un gang, ce n'est grave qu'il soit mort.

Dans ta face.

— Qui «tout le monde» ? Les médias ? demande-t-elle.

— Oui, madame. On dirait qu'ils passent leur temps à parler de ce qu'il a peut-être dit, de ce qu'il a peut-être fait, de ce qu'il n'a peut-être pas fait. Je ne savais pas qu'un mort pouvait être inculpé de son propre meurtre, vous le saviez, vous ?

Afficher en entier

C'est drôle. Les esclavagistes eux aussi pensaient qu'ils faisaient la différence dans la vie des Noirs. Qu'ils les sauvaient de leurs "manières africaines". Autre siècle, même logique. J'aimerais que les gens comme eux arrêtent de penser que les gens comme moi ont besoin d'être sauvés.

Afficher en entier

Tupac disait que le nom de son groupe "Thug life", la vie de gangsta ça voulait dire "The Hate U Give Little Infants Fucks Everybody", la haine qu'on donne aux bébés fout tout le monde en l'air

Afficher en entier

Brave doesn't mean you're not scared. It means you go on even though you're scared

Afficher en entier

Pourtant, je crois qu'un jour ça changera. Comment? Je ne sais pas. Quand? Je le sais encore moins. Alors pourquoi? Parce qu'il y aura toujours quelqu'un pour se battre. Et peut-être qu'à présent c'est à mon tour.

Afficher en entier

Sometimes you can do everything right and things will still go wrong. The key is to never stop doing right.

Afficher en entier

- Oh, la vérité, nous on la connaît, assène papa. Nous, ce qu'on veut, c'est la justice.

Afficher en entier

Page 321, interview entre une journaliste et Starr

-Si l'agent Cruise était assis là, en face de vous, dit Mme Carey, que lui diriez-vous ?

Je bats des paupières plusieurs fois. Avale le trop-plein de salive dans ma bouche. Pas question de me mettre à pleurer ou à vomir parce que je pense à ce type.

S'il était assis là ? Je n'ai pas assez de Jésus Noir en moi pour lui dire que je lui pardonne. Sans doute plutôt que je lui enverrai mon poing dans la figure. Sans hésitation.

Mme Ofrah dit que cette interview, c'est ma façon à moi de livrer bataille. Et quand on se bat, on s'expose, sans se soucier de savoir qui on blesse ou si on va être blessé.

Alors je balance un coup de plus, en plein dans la gueule de Cent-Quinze:

-Je lui demanderais s'il aurait aimé me tuer aussi.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode