Livres
639 172
Membres
757 241

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Or

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman, même si ce n'est pas le type de lecture que je fais habituellement. Starr est très attachante malgré quelques réactions surdimensionnées. Les autres personnages sont vraiment bien construits et constituent chacun d'entre eux un panel de la société (la copine raciste, le voyou...). L'histoire est très intéressante quoiqu'un peu occultée par les dialogues un peu humoristiques qui emplissent le roman, même si ces derniers sont divertissants ils détonnent trop avec le sujet principal. Je pense que si ils avaient été moins présents on aurait plus ressenti la gravité des évènements. De ce fait on constate que c'est vraiment un roman pour ados. L'issue était pour moi prévisible mais reflète bien la réalité de la justice américaine.

Afficher en entier
Argent

2ème roman de cette auteure lu après "Concrete Rose".

J'ai trouvé ce livre poignant tant par son message que ces personnages.

À travers les yeux de Starr 16 ans, on découvre le quotidien des jeunes américains noires vivants dans les quartiers difficiles. Son quotidien va être bouleversé lorsqu'un soir un de ses amis d'enfance va être assassiné par un policier.

J'ai trouvé le sujet de la violence policière et des conséquences psychologiques sur les proches extrêmement bien traité. C'est le premier livre que je lis à ce sujet

Si vous voulez vous instruire à ce sujet, je vous recommande cette lecture.

Afficher en entier
Or

Pas tout à fait mon genre de lecture habituel, mais j’ai trouvé ce livre extrêmement bien écrit. Il est poignant, émouvant, donne envie de se battre et de se remettre en question. Il ouvre au débat et les thèmes du racisme et de la violence policière sont très bien traités.

Afficher en entier
Or

Je ne m'attendais pas à ce début, et je dois dire qu'il était violemment vrai. Quand Khalil se fait tuer par un policier à cause de sa couleur de peau, j'ai compris que ce livre sera poignant.

Starr est une héroïne forte, qui représente si bien ses valeurs et ses couleurs...

Bouleversant, je conseille fortement la lecture de ce livre!

Afficher en entier
Diamant

Il n'y aura rien à dire de plus sur ce livre que c'est tout simplement une merveille. Une pépite. Un chef d'oeuvre.

Ce roman nous dévoile tout, absolument tout. Il ne nous cache rien, nous livre la vérité si simplement... Ce roman fait réfléchir, fait pleurer, fait jurer et fait rager. L'écriture était magnifiquement parfaite, bouleversante et captivante du début à la fin.

C'est avec plaisir que je mets ce livre en liste diamant et que je commence l'année 2023 avec ce roman.

Il n'y a pas de mots pour décrire ce roman tellement il est bouleversant, terrifiant et touchant. À ne absolument pas manquer.

Afficher en entier
Or

[Insta : @melonandtotorbooks]

T : Starr est une jeune fille noire, qui vit dans un quartier un peu difficile d’une ville américaine mais va dans une école privée majoritairement fréquentée par des élèves blancs. Si Starr arrive plutôt bien à naviguer entre les deux mondes, tout va changer en une soirée durant laquelle son meilleur ami d’enfance est abattu par un agent de police. Starr va alors prendre la parole et s’engager pour rendre justice à son ami. Elle va comprendre toute l’ampleur des combats que mènent son peuple depuis des années et y prendre pleinement part grâce à sa voix.

M : Une voix qui résonne dans le brouillard des affrontements dans un quartier à feu et à sang. Une voix qui semble être celle de millions de personnes. Qui prennent la parole. Qui utilisent leur plus belle arme : leur voix. Ces voix qui s’élèvent partout, haut et fort, qui s’encouragent les unes, les autres, qui se donnent de la force dans une lutte qui ne date pas d’aujourd’hui. Des familles, des ami.e.s, des connaissances, des inconnu.e.s qui se soutiennent, qui, au milieu des bombes lacrymogènes et des vitrines de magasins en mille morceaux, ne forment plus qu’une seule et même voix. Avec le même message, les mêmes revendications, la même force qui trouveront peut-être un jour un véritable écho chez chacun.e d’entre nous.

T : Je suis une femme blanche.

M : Je suis blanche.

T : J’ai lu ce livre suite à l’affaire George Floyd et ce roman m’a permis de voir les choses différemment, sous un autre angle.

M : Ce que je peux faire, c’est lire des fictions qui parlent de la réalité, tenir le même rôle que Chris, c’est-à-dire, être là quand il faut, soutenir et aider à obtenir justice.

T : Parce que la haine que l’on donne, que l’on transmet, à nos enfants fout tout le monde en l’air. Et c’est ce qu’il faut retenir. Ne répétez pas bêtement ce que l’on vous a dit, forgez votre propre avis, ne mettez pas tout le monde dans le même panier et peut-être que le monde ira mieux.

Afficher en entier
Lu aussi

Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/the-hate-u-give-dangie-thomas/

Un roman poignant et profond…

Dans ce récit, nous suivons Starr, une jeune fille scindée en deux entre sa vie dans le ghetto et sa scolarité dans une école réputée, en dehors de son quartier. Sa vie bascule lorsque son meilleur ami, Khalil, se fait froidement assassiner par un policier lors d’un simple contrôle de papiers…

Angie Thomas expose ici habilement toute la situation malheureusement encore d’actualité aux USA.

On découvre avec horreur la situation toujours si précaire d’une partie de la population noire de ce pays.

Au niveau des personnages, ils sont vraiment très réfléchis et travaillés. Starr est une jeune fille intelligente, déjà tiraillée entre deux mondes et ayant déjà perdu l’une de ses amies, tuée d’une balle perdue. On découvre les gangs avec elle, mais aussi une notion de famille importante. J’ai adoré découvrir son quartier où tout le monde s’entraide et se respecte en dehors des histoires de gangs. Ça donnait vraiment envie de faire partie de cette belle famille unie dans l’adversité.

Angie Thomas nous démontre via ce récit que, malgré toutes les avancées après Martin Luther King, Malcolm X et j’en passe, le combat pour l’égalité est loin d’être terminé.

Ce roman est vraiment fin et surprenant. J’ai eu l’impression au départ qu’il était très tranché, très positionné dans un combat noir contre blanc, ce que je trouvais ridicule dans un roman dénonçant un crime racial. Et finalement, ce livre m’a vraiment beaucoup fait réfléchir et j’ai trouvé que l’auteure avait décidément beaucoup travaillé son roman et qu’il est porteur de beaucoup de beaux messages de tolérance, de respect et d’amour. On explore le racisme dans toutes les sphères de la vie, que cela soit au niveau amical, familial, scolaire, etc !

Elle nous montre par petites touches toutes les conséquences découlant d’années, de centaines d’années de souffrance. Ce roman va bien plus loin qu’un meurtre racial atrocement injuste. L’auteure nous propose un récit dans lequel le racisme n’a pas de couleur et nous démontre que « la haine qu’on donne » ne fait qu’apporter la haine en retour et fout tout le monde en l’air. « THUG LIFE » = « The Hate U Give Little Infants F***s Everybody » : ce roman, c’est exactement ça qu’il met en avant. Le fait que la haine, peu importe qui la donne, ne fait que tout foutre en l’air. Et c’était fin, c’était beau, il fallait y arriver sans trop de polémique ! Car en effet, ce roman met aussi en avant une certaine forme de « reverse racism » qui est la conséquence naturellement observée. Le racisme découle d’une méfiance et d’un rejet, le racisme provoque cette même méfiance et ce même rejet chez celui qui en est victime. Et c’est habilement montré ! J’avoue avoir été un peu agacée à quelques passages du roman un peu trop « black power » au détriment d’un « reverse racism » très présent. Cependant, je pense que ces passages sont véridiques et nécessaires à la mise en nuance de la fin. Et oui, j’ose le dire ! Le racisme n’a pas de couleur !

Je me suis retrouvée devant un texte qui m’a fait beaucoup réfléchir. D’apparence très tranché et manquant d’un peu de nuances. Cependant, la fin nous remet tout en perspective grâce à une réflexion très intéressante chez Starr et son entourage.

Au fond, je dirai simplement que ce roman reflète bien la société américaine et appelle au changement des moeurs de ce pays toujours bien trop ancrées.

Un roman fort et percutant qui va bien plus loin que ce que l’on imagine au premier abord. Un récit qui fait grandement réfléchir sur la condition humaine actuelle aux USA. Des personnages attachants et une fin toute en nuance qui appelle au respect et à la tolérance de chacun.

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai voulu lire ce livre par simple curiosité , je n'ai rien vu de transcendant dans cette histoire. Elle raconte juste une triste réalité mais elle ne le fait pas aussi bien que certains films.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode