Livres
627 527
Membres
735 680

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Or

Un véritable coup de poing addictif qui nous fait passer du rire aux larmes, j'ai été incapable de le lâcher et c'est une lecture dont on ne ressort pas indemne! Je pense que c'est un livre que tout le monde devrait lire

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai un avis très mitigé sur ce livre. Tout d'abord, j'ai détesté le style d'écriture de l'auteure, mais alors vraiment. A vrai dire je pense que ce livre a eu du succès uniquement à cause de son thème et pas vraiment à cause de la façon d'écrire de l'auteure. On était sur des longs paragraphes avec des phrases d'à peine 5-6 mots. Pour les belles phrases bien construites un peu complexe, ne cherchez pas ici. Ici on est sur le genre robot qui ne peut débiter qu'une idée par phrase. Au final les phrases un peu plus construites intervenaient dans les dialogues. Ces dialogues aurait presque pu améliorer le coup sans cette abondance à outrance du langage du ghetto. Un peu pour poser le décor et montrer l'environnement dans lequel évolue les personnages oui, mais là j'ai trouvé ça un peu too much. En fait ce qui m'a vraiment rebuté, -au delà des grosses fautes de langues tel le "fille à Big Mav" répété 250 fois qui me donnait des envies de meurtres- c'est le fait que les parents, notamment la mère de Starr emploie ce langage du ghetto. Ça ne cadrait pas tout simplement.

En revanche au niveau des personnages vraiment top. Ils étaient complexes, bien construits avec chacun une histoire et une personnalité propre, pour ça vraiment super.

Maintenant l'histoire, alors je dois avouer l'avoir trouvé très touchante. Vivre cette histoire dont on a tous déjà entendu parler, mais cette fois du côté de ceux qui sont touchés m'a bouleversé. La trame était clair, le verdict -hélas- sans surprise. Donc pour l'histoire de fond je ne peux qu'approuver.

J'ai aussi bien évidement trouvé que ce livre apportait des informations culturelles intéressantes et surtout un message fort et poignant. Sur ça je ne peux qu'être d'accord avec tout le monde. En revanche j'ai trouvé que ce livre avait un gros côté Black Power qui m'a vraiment dérangé. Pas au début, mais plus on avançait plus je le ressentais jusqu'à arriver à la scène de la voiture vers la fin qui m'a profondément gênée. A partir de ce moment je n'avais qu'une hâte, finir le livre au plus vite. Pour situer je parle Spoiler(cliquez pour révéler)de la scène dans la voiture lors des émeutes, quand Chris est présent et que Starr, Seven et DeVante devant lui descendent les blancs en flèches. Il s'agit tout simplement de reverse racism et j'ai trouvé ça presque choquant que ça se passe comme ça, je m'attendais à une discussion ou on explique au final les différences culturelles et on partage dans un respect mutuel. Mais à la place cette scène fini désamorcé par une blague sur les blancs. Attendez c'est pas exactement à cause de ce genre de comportement que les blancs dans le livre -je pense notamment à Hailey- sont traités de raciste ? Attention qu'on ne se méprenne pas, je ne critique pas ça, évidemment qu'Hailey est raciste mais je trouve ça vraiment dommage, voire anti-productif.

D'ailleurs pour ce qui est d'Hailey, le personnage n'est pas bien construit, on essaye de nous faire croire que c'est une raciste "caché" qui ne le fait pas exprès et lance juste des blagues "innocentes" sans faire attention mais là c'est vraiment nous prendre pour des c*&@. Je suis désolée mais à partir du moment où elle s’éloigne de son amie sur les réseaux sociaux pour ne pas voir "tous ces trucs de noirs" je crois qu'on ne peut pas faire plus explicite comme racisme.

Deux derniers points sur les personnages pour ce commentaire qui n'en fini plus. J'ai été déçue du personnage de Chris, je l'ai trouvé très absent, je pense qu'on aurait pu creuser un peu plus leur relation et les difficultés d'un couple noir/blanc. De même la réaction du père de Starr quand il apprend cette relation m'a paru peu crédible. Il commence par être hyper en colère, puis à peine quelques jours après, ils sont limite potes, bof bof.

Et dernier point, Maya. Quel déception, quel personnage inexploité. Il y avait moyen de faire un tel travail sur les minorités avec Maya l'étudiante asiatique aussi méprisée et moquée par ses camarades. Et au final on la voit 3 secondes et son histoire passe derrière le black power. J'ai vraiment eu l'impression dans ce roman que le but était de nous montrer que les noirs sont meilleurs que les personnes d'autre couleur. Mais non c'est faux, une couleur ne défini pas la personne, on est tous égaux. Et je trouve que ce livre ne faisait pas assez passer ce message. J'aurais aimé plus de commentaire du genre de la mère de Starr "il peut bien être à pois ou à rayures tant qu'il te rend heureuse". Ca c'est un superbe message !

Donc au final au vu du message important de ce livre, je le classe en catégorie "lu aussi" mais sans ce message, avec tous ces points qui m'ont dérangé je pense qu'il aurait fini en "pas apprécié". C'est un livre qui se lit clairement pour moi, grâce à l'idée et au message de fond. Pas pour l'action, pas pour le style d'écriture mais pour un message qu'il faut prendre le temps de décortiquer, de comprendre et de remettre en question. A mon sens ce n'est pas un livre miracle, une merveille, une pépite. C'est un livre qui apporte un bon message mais il faut savoir aller au delà du message et s'en faire sa propre opinion.

J'ai conscience que ce commentaire ne plaira pas à tout le monde mais je livre mon ressenti au sortir de la lecture. Chacun son avis !

Afficher en entier
Argent

https://monmondedepapier.wordpress.com/2019/07/10/the-hate-u-give/

Un très bon livre, bouleversant !

Seul défaut, qui est très personnel : le style trop oral.

Afficher en entier
Argent

The Hate U Give Little Infants Fucks Everybody. THUG LIFE.

Le titre, inspiré d'une citation de Tupac, est bien trouvé. Je n'en dirais pas plus pour ne pas trop en raconter, mais le roman m'en a paru une bonne illustration.

J'étais dubitative au début de ma lecture. La mise en place de l'histoire est un peu clichée, surtout pour son côté ado superficiel (les petites histoires de lycée, la fille qui "ghost" son copain... Ranafout', quoi !). J'ai eu le plaisir d'être détrompée au fil des pages alors que le thème du roman était davantage creusé.

La fiction permet de ressentir les sentiments d'autres gens, de personnages, de vivre des expériences qu'on ne vivra peut-être jamais nous-même réellement, de voir leur monde à travers leurs yeux... En d'autres mots, ça crée de l'empathie. Et je trouve que l'auteure a réussi son coup ici.

Elle a une façon sincère et personnelle de parler du racisme ordinaire, du sentiment de révolte, de peur, de résilience, d'injustice, de peine de son héroïne, de toute une communauté face au meurtre absurde d'un jeune, d'un fils, d'un ami, simplement parce qu'il était noir.

Starr est un personnage qui s'est elle-même coupée en deux. La Starr du ghetto, avec ses jordan's et son argot (un peu dépaysant à lire en VO), qui se demande si avoir un copain blanc n'est pas une trahison aux valeurs pour lesquelles se bat son père. La Starr du lycée de bourges, qui se marre avec ses copines et fait attention à ne pas laisser entrevoir la Starr du ghetto. On la voit évoluer, apprendre à ne pas avoir peur de parler, à être entièrement elle-même.

La fin en demi-teinte est à la fois frustrante parce qu'on l'aurait espérée autrement, à la fois satisfaisante parce que plus réaliste qu'un gros happy end ou un final plein de pathos dégoulinant.

Afficher en entier
Argent

Super livre qui défends une cause essentielle aujourd'hui... A lire absolument !!

Afficher en entier
Or

Je dois avouer qu'au début j'ai eu un peu de mal avec ce livre. Je n'aimais pas trop la prise de parti très claire : je suis d'accord sur le fait que certaines interpellations n'ont pas lieu d'être mais mettre tous les policiers dans le même panier c'est exactement ce que les policiers font, mettre tous les Noirs dans le même panier. J'ai aussi eu du mal avec cette distinction très marquée entre les Blancs et les Noirs mais à la limite ça fait partie du contexte de vie de l'histoire.

Finalement, ce livre m'a permis d'avoir un autre point de vue sur cette situation. Et ce que je pensais au départ s'est révélé faux puisque l'oncle de Starr est policier et je pense justement que ce personnage est un des plus importants. Avec Chris, ils permettent de nuancer cette prise de parti.

Pour moi, le point fort de ce roman sont les personnages. J'ai déjà parlé de Carlos et de Chris mais ils sont tous extrêmement attachants. Que ça soit Seven, Maverick ou encore DeVante (que j'ai vraiment adoré) ce sont des personnages forts qui se battent pour avoir une vie "normale". Et puis il y a Starr qui a une situation particulière. Elle vit dans un quartier "chaud" mais va dans un lycée privé où la majorité des élèves sont blancs. Elle navigue clairement entre deux mondes opposés sans vraiment savoir où est sa vraie place.

J'ai été embarquée dans cette histoire. J'ai été triste, en deuil, blessée et pour finir révoltée. J'ai vraiment vécu avec les personnages comme si j'avais vraiment fait partie de cette bande et que je me battais pour la cause avec eux. Je me battais pour Khalil.

Je pense que grâce à ce livre j'ai compris certaines choses et j'ai pu me faire ma propre opinion surtout vis-à-vis de ce qui se passe actuellement. Ce que j'ai appris c'est que personne ne peut savoir ce qui s'est vraiment passé et personne ne peut vraiment comprendre ce qui a entraîné ça.

Je le conseille vivement à tout le monde.

Afficher en entier
Argent

Un très beau roman qui donne de l'espoir et du courage !

Afficher en entier
Or

Ce livre m'a tellement retournée.., je ne sais même pas par où commencer ! Je l'ai adorée, mais il m'a tellement mise en rogne en même temps !

Dès le début j'ai été envahi de tristesse, mais à peine la tristesse était arrivée qu'elle a laissé place à des sentiments plus brutaux, plus puisants. La haine, le sentiment d'injustice pur et dur.

Ce qui m'a énervée, c'est cette injustice. C'est la réalité des préjugés permanents qui existent bien au delà du livre, c'est que des histoires comme celle de Khalil existent encore de nos jours et ça c'est juste pas possible !

Ça va peut-être paraître bête mais il y a énormément de passages dans ce livre qui m'ont rappelé l'histoire de Georges Floyd, j'avais l'impression de retrouver le même schéma après sa mort de ''Est-ce qu'il était si innocent que ça au final ?'' alors que c'est LUI la victime et non l'inverse !

Ce livre m'a fait l'effet d'un écho des horreurs qui arrive encore aujourd'hui et bon sang c'est atroce de réaliser que c'est toujours d'actualité...

.

J'ai imaginé plusieurs fois exactement la même chose que Khalil à vécu, mais avec un autre protagoniste à sa place. Et je sais que les choses ne se serait pas passé de la même façon après cet acte atroce, et c'est ça qu'est dégueulasse, c'est de savoir qu'il n'y aurait pas eu ce genre de réflexion, le verdict aurait déjà été du tout cuit !

Mais Starr bon sang, c'est mon héroïne cette fille ! Que dire d'elle si ce n'est qu'elle est courageuse, bienveillante, forte, intelligente, réfléchi, parfaite quoi !

Enfin bref pour résumer, ce livre est bouleversant, criant de vérité, il nous montre l'atroce réalité qui est encore d'actualité de nos jours...

Si vous n'avez pas encore lu ce livre, je ne peux que vous conseiller de vous lancer !

Afficher en entier
Argent

J'ai adoré ce livre réellement, il a fait écho à ce qu'il se passe aux États-Unis avec l'affaire George Floyd. Les personnages de ce roman sont tous d'une grande sensibilité. J'ai adoré le personnage de Starr qui montre ses mauvaises emotions et celles positives. Sa relation avec Chris et avec sa famille tient une place centrale dans l'histoire et c'est une bonne chose car c'est assez rare pour être souligné.

L'intrigue est aussi très bien écrite on ressent la souffrance liée à la mort de Khalil. Le dénouement m'a vraiment fait mal au coeur, je ne pensais pas que cela se passerait comme cela

Afficher en entier
Or

Ce livre est une pépite !

J'ai beaucoup aimé ce roman, l'histoire est tellement touchante, tellement difficile à lire parfois mais tellement forte.

J'ai ri, pleuré, aimé.

C'est l'histoire d'une fille, d'une famille, d'un quartier, d'un pays entier mais c'est surtout notre histoire à tous, aujourd'hui.

J'avais lu ce livre il y a plusieurs années et j'y ai repensé ces derniers temps avec l'enchainement des evenements similaires aux USA et en France.

J'ai beaucoup aimé le film, qui, je trouve, sonne très juste, tout comme le livre.

Cette auteure à une plume vraiment agréable. Elle est vraiment douée pour jouer avec les sentiments et dépeint une réalité très probante.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode