Livres
639 173
Membres
757 244

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

Que dire de plus sur ce livre qui a tant fait parler de lui et à raison ?

Je l'ai écouté en audio et bien que la voix française ne soit pas la meilleure selon moi, ça n'a rien enlevé à la beauté de ce roman et de son importance.

Star est un personnage incroyablement touchant et réaliste, je l'ai trouvé plus vrai que nature, j'avais l'impression qu'elle pouvait me toucher à tout moment.

Ses proches également sont incroyables, et tous réalistes et touchants à leur manière.

Je n'ai pas grand chose de plus à dire parce que je crois que tout a déjà été dit sur ce livre, simplement, Lisez-le

Afficher en entier
Diamant

Je suis encore sous le choc! !bouleversée!!, les mots me manquent et je ne sais pas si j'arriverai à traduire, expliquer mon ressenti sur ce livre!!

j'avoue que dès le debut j'ai éte heurtée par le style argotique, familier des premieres phrases mais au fil de la lecture le contexte se met en place et on comprend...l'auteur nous jette tout simplement en plein dans la rue, daans le Ghetto, dans la vie "réelle" de STAR. Et Starr est avant tout une jeune ado de 16ans, c'est par son truchement que l'histoire nous est conté, c'est u témoignange desa vie.

On est vite happé par le récit qui s'emballe d'un seul coup, pour ne pas dire après 3 coups de feu!!

ce livre c'est un concentré d'émotions fortes, de rage, de haine, mais aussi d'amour, de vie, d'espoir!! c'est une histoire de famille, famille au sens élargi, histoire de liens de quartiers, c'est un livre qui évoque tellement de sujets actuels de ce millénaire, le rascisme dans sa gloablité mais plus particulièrement aux USA, les gangs etc...

A travers ce livre, je me suis projettée facilement dans l'amerique d'aujourd'hui, l'auteur arrive à nous livrer, brutalement mais surement un aspect de la civilisation d'aujourd'hui, surtout quand on pense qu'en plein 21 siècles ce genre de chose arrive encore.

Et c'est la qu'on se rend compte qu'en fait rien n'a vraiment changé et que tout reste encore à changer!!

j'ai adoré TOUS les personnages de ce livre!!la famille de Starr, plus précisement ses parents qui essayent par tous les moyens de proteger leurs enfants du ghetto, pour leur donner des chances de vivre, mais surtout d'avoir un avenir!

Starr tellement vive,forte en même temps fragile, tellement attachante. Je suis fan de cette jeune fille qui s'est crée un personnnage qu'elle a adapté selon les lieux, les gens qui l'entouraient!.Il faut dire que c'est l'une des seules noires de son Lycée et que pour son intégration dans ce lycée de "blanc" elle a du s'adapter pour se fondre dans la "masse"

ce qui est magnifique dans ce livre c'est la simplicité des mots qu'utilise l'auteur, je me suis identifiée tellement facilement à Starr car j'imagine et me représente bien sa vie, pas dans sa complexité, mais tellement de similitides avec la vie réelle.Car ce livre nous livre ma vraie vie,avec une Justesse parfaite!!

Malgré ce sujet grave, et bien j'ai ri et ben oui,j'ai ri car les rapports frères et soeurs, père et fille ne sont pas toujours tendres et c'est juste représenté avec brio.On y trouve également des histoires d'amour, de la tendresse, des histoires de confiance en soi mais aussi e son prochain.

En ouvrant ce livre on s'attend justement à porter le poid du monde ,car le message qu'il porte est lourd de sens. Et bien la claque on se la prend en plein visage, car le coté lamentation est exit, la joie de vivre, le coté décalé des personnages reste prenante dans le récit.L'auteur parvient à traiter un sujet difficile sans tomber dans le cliché. (En bonus des références à Harry Potter simplement génial.) J'ai pleuré, j'ai eu peur, je me suis marrée et que tu le veuilles ou pas tu ne peux que te poser des questions et realiser que tout est encore à faire, que les inégalités existent toujours ..

Certains parleront de clichés, mais malheureusement c'est un sujet vrai, le rascisme et la connerie humaine.

MEGA COUP DE COEUR!!

Afficher en entier
Or

Je suis tombée sur le film et quelques jours plus tard sur le livre et j'en suis bien contente parce je n'avais pas un souvenir clair du message de fin du film.

Ce livre c'est un concentré de plein d'émotions, de tristesse, de nostalgie, de révolte, et surtout de beaucoup d'amour.

Mais aussi de rire (particulièrement les scènes avec Chris je sais pas pourquoi :).

En effet même en parlant de plusieurs sujets graves (deuil, violences policières bien sur, vie dans un ghetto soumis au guerres de gangs, vie compliquée d'une adolescente qui par définition se cherche et qui ici est aussi partagée entre deux mondes ...) le livre est également remplit de moment de rire, de joie d'amitié. Pour illustrer à quel point cette insécurité font partie intégrante de la vie quotidienne de certains noirs aux US ?

J'ai aussi aimé que le passé et la personnalité de Starr et de ses proches se dévoilent au fur et à mesure, que de nouvelles informations nous découvrent différents cotés de leurs personnalités tout le long du livre.

Pour résumer j'ai beaucoup appris de ce livre qui vaut le détour, plutôt facile à lire bien que peut-être un peut long pour quelques un, je conseillerai de prendre le temps de le lire plus que de regarder le film si ce sujet vous intéresse.

Afficher en entier
Argent

un tableau des quartiers de l'Amerique qu'on appelle trop facilement ghetto. beau, affreux, triste, heureux, violent et doux.

the hate u give ne tombe pas dans le cliché (contrairement, je trouve, au film qui n'est pas a la hauteur). the hate u give ne parle pas que des mauvais aspects.

the hate u give ne fait le procès de personne, il dresse seulement le portrait d'une fille, d'un quartier troublé par un fait divers qui s'est déjà vu trop de fois. Mais pas seulement. ce n'est pas juste Khalil et sa mort, c'est également l'adolescence, la recherche de son identités, l'interaction avec les autres, le racisme passif, le deuil, les quartiers abandonnés par la société. c'est tout. et c'est beaucoup.

en soit, je ne vais pas dire que ma lecture était trépidante, mais elle était enrichissante et intéressante. Sur un rythme assez lent mais qu'on lit facilement, qui apporte beaucoup de chose. Un réalisme qui nous happe forcément.

Afficher en entier
Or

J'ai adoré. Bon alors déjà j'ai vraiment aimé le style d'écriture de l'auteure. Il fait paraître l'histoire très réaliste (que ça soit dialogues, narration ou personnages). J'avais vraiment l'impression d'être dans le roman.

C'est aussi un livre aussi très chargé en émotion. Un livre qui fait réfléchir, donne envie de justice et met en colère. C'est un livre dont on se souvient.

En plus, on ne tombe pas dans les clichés des romans Young Adult où il y a toujours, toujours une romance comme thème principal et je trouve que ça fait du bien.

Donc en résumé un livre très frais qu'il faut lire absolument. J'ai aussi vu qu'il y avait un film qui est déjà sorti aux USA et je vais sans doute le regarder, je suis curieuse. :D

Afficher en entier
Or

Franchement ce livre est génial, le style de l'auteure est génial et on comprend ce livre très facilement. Je le recommande vraiment !

Afficher en entier
Argent

Un roman qui fait réfléchir, et qui a d’ailleurs eu le mérite de me faire intéresser à toutes les questions qu’il aborde. Avoir choisi un langage familier (et donc des mots d’argot), tout en étant un choix parfaitement cohérent, m’a un peu perturbée et ne m’a pas vraiment permis d’apprécier autant ma lecture que je l’aurais souhaité, même si je me suis attachée à Starr que j'ai trouvé parfaitement réaliste. Son adaptation cinématographique est à mes yeux encore meilleure, mais je ne développerai évidemment pas dessus…

Afficher en entier
Argent

https://uneplumedetrop.wordpress.com/2019/02/07/the-hate-u-give-angie-thomas/

C’est un roman important. Le sujet traité est réellement ancré dans notre société, surtout en Amérique. Juste pour cela je pense sincèrement que tout le monde devrait donner une chance à ce livre. Néanmoins, je ne l’ai pas trouvé parfait. En partie parce que lors de l’évènement déclencheur de l’histoire, c’est-à-dire lorsque Khalil meurt, nous ne le connaissons pas et donc je n’étais pas attaché pas à lui. Oui c’est horrible et injuste! Mais j’aurais apprécié le connaître davantage ou qu’il y ait des flashback de son existence.

Contrairement a Starr qui est très attachante, j’ai bien aimé son caractère, ses réflexions, sa vie est intéressante. D’autant plus que suivre sa vie de famille à été un délice. La famille à une place très importante et j’ai adoré la voir aussi présente, c’était vraiment des amours. Seven était super attachant, un grand frère protecteur comme on les aime. Sekani aussi, son innocence me faisait fondre tellement c’était trop mignon.

Néanmoins je n’ai pas été entièrement d’accord avec certaines mentalités que l’on peux retrouver. Je pense notamment qu’on ne peux pas vaincre les clichés sur les noirs tout en recréant des clichés sur les blancs.

La plume d’Angie Thomas ne m’a pas non plus tant emballé. C’était super d’instaurer le dialecte du guetto, voir les contrastes avec le lycée de Starr. Ce que je lui reproche est de tout dire, littéralement. Elle ne nous laissait pas avoir nos propres idées: c’est à dire que par exemple pour la définition de THUG LIFE, Starr à un moment va lui donner du sens. J’aurais aimé qu’elle nous laisse nous, y donner du sens à la fin de la lecture. Que ce soit une leçon de vie un peu plus personnelle.

J’ai aimé les discussions assez philosophiques qu’entretiennent les personnages, sur les blancs, les noirs, la mixité, le respect, le racisme ordinaire – ses limites ou non-. Il y a des questions posés comme: notre couleur nous définit-elle? Ou alors notre quartier? C’était réellement enrichissant et si les livres d’Angie Thomas contiennent à chaque fois des discussions comme celle-ci alors ils valent largement le coup d’être lu.

Certains personnages n’ont pas assez été creusé à mon goût comme DeVante qui est un personnage secondaire important, ou Kenya. Je m’attendais également à un ton plus féministe.

The Hate U Give est un très bon livre, j’ai adoré passer du temps avec ces personnages, on se sent investi, on ressent l’injustice que ressent Starr et les habitants de Garden Heights, et même le monde entier. Comme je l’ai déjà dit: c’est une leçon de vie. La fin est magnifique, lourde de sens, juste et fait réfléchir énormément. Je ne m’attendais pas à un message aussi beau, pacifique. J’ai quand même préféré le film, qui à une fin différente et qui à plus de sens selon moi. J’ai aussi versé des larmes plusieurs fois alors que dans le livre non.

Afficher en entier
Diamant

Ce roman est profond, intense et bouleversant.

Tant par l histoire de Starr et Khalil que par le contexte ségrégationniste moderne.

Les quartiers riches versus le ghetto, pourtant rien n est manichéen.

L amour rend possible ce que la société aimerait impossible.

D un argot américain maîtrisé, on plonge avec Starr. Petite héroïne grande de courage et de force, elle amène au reçu y cette dimension de fragilité sous cette armure des ghettos.

Il est aussi question de sport, de musique, de références historiques importantes mais aussi d amitié, de solidarité, de deuil. Car c est un roman sur la vie.

Une vraie belle découverte, une lecture qui reste imprimée sur les rétines et dans le coeur.

Afficher en entier
Bronze

J'ai beaucoup appréciée ce livre qui a failli être un coup de cœur pour moi.

Le résumé : Starr a 16 ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres de gangs, la drogue et les descentes de police.

Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic; tous les jours , elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes.

Mais tout vole en éclats le soir où son ami d'enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux...

L'autrice aborde avec une facilité déconcertante des sujets difficiles comme le racisme et les violences policières aux Etats-unis. Elle réussit, avec finesse, à dénoncer le "racisme ordianire" et les préjugés raciaux que subisse les noirs et plus globalement les minorités ethniques.

The hate u give n'a beau être qu'une oeuvre de fiction, basé sur des faits réels, le récit est tellement poignant et emprunt d'authenticité qu'on croirait presque qu'il s'agit d'une histoire vraie.

Et ci ce n'était pas suffisant, ce livre est aussi très engagé pour l'égalité de traitement des êtres humains et notamment avec le mouvement #BlackLivesMatter. (Black Lives Matter “Les vies noires comptent”, est un mouvement qui dénonce les violences policières dont sont victimes les Noirs aux États-Unis)

J'ai adorée le personnage de Starr qui est un personnage complexe et à la fois très réaliste. J'ai bien aimée tout les personnages qui sont riches et pas stéréotypés, ce qui malheureusement est rare dasn les romans jeunesse/young adulte.

J'ai trouvée la plume de l'autrice fluide, travaillée, adaptée à ce genre littéraire et surtout accessible aux adolescents.

Angie thomas réussit, avec brio, à travers ce réussit à faire ressentir à ses lecteurs les sentiments que ressent Starr au fur et à mesure que ce déroule l'histoire.

Petit bémol sur l’accélération de l'action dans les 100 dernières pages et de la "happy end" forcée qui démolie la fin.

En bref, ce roman est bien plus "qu'une leçon de vie", c'est un témoignage engagé qui force le lecteur à prendre conscience des inégalités qui persistent encore aujourd'hui entre les hommes.

Vous l'aurait compris, malgré un petit bémol je recommande ce livre à 1000% ... A découvrir d'urgence !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode