Livres
541 114
Membres
572 238

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Pas apprécié

[Lu en VO]

Abandonné après une centaine de pages. Je n'ai jamais réussi à m'attacher au personnage, il ne se passe rien, je me suis trop ennuyée.

Je ne pense pas que ce soit un mauvais bouquin, il n'est juste pas pour moi.

Afficher en entier
Or

Je n'en reviens pas n'avoir pas écrit sur Addie LaRue encore.

J'avais tellement entendu parler de ce roman, que j'étais dans ma librairie le jour de sa sortie (en VO) pour mettre la main dessus - avec succès.

Il était bien plus épais que je ne l'avais prévu, mais ce n'est généralement pas un problème pour moi. Alors j'ai mis toutes mes autres lectures en pause, et je me suis lancée dans la vie invisible d'Addie LaRue.

Et je suis tombée sous le charme.

La première fois qu'on rencontre Addie, c'est de nos jours. Et son coeur se brise encore une fois. Parce que l'homme dans le lit duquel elle se réveille ne se souviendra pas d'elle, même s'il l'a déjà rencontrée plusieurs fois.

Parce que tout le monde l'oublie. Personne ne peut se souvenir d'elle, résultat d'un pacte qu'elle a passé il y a trois cents ans avec the Darkness - Luc.

Le roman voyage constamment entre son passé et le présent, entre les moments clés de sa vie.

Sa jeunesse, rêveuse et rebelle, au 18ème siècle en France. Son décalage avec son époque, et son petit village où les choses ne changent jamais.

Son mariage arrangé, sa fuite, et son pacte avec Luc. The Darkness.

Un pacte bien plus lourd de conséquences qu'elle ne l'aurait imaginé.

Sa douleur quand elle a complètement disparu de la vie et de la mémoire de sa famille et de ses amis, et qu'elle découvre la valeur d'avoir des gens qui tiennent à vous.

Son départ pour la grande ville, son combat constant pour survivre. Pour se faire une place, et ne pas vivre misérablement dans la rue. Son adaptation, à ce monde qui lui est étranger, et qui change autour d'elle alors qu'elle reste la même, exactement. Ce qu'elle doit vendre, abandonner, oublier, pour survivre. Ce qu'elle voudrait oublier, mais ne peut pas. Et toujours the Darkness, qui lui propose de tout abandonner, de tout arrêter, de tout laisser tomber.

Et en parallèle, on découvre la manière dont elle a grandi, dont elle s'est adaptée à ce monde moderne. Les solutions qu'elle a trouvées, les murs qu'elle a dressés, les boucliers qu'elle a levés.

J'ai beaucoup aimé la manière dont le roman est axé sur son histoire au début, avec un passé qui prend beaucoup de place, et qui disparait peu à peu alors qu'elle s'endurcit et qu'elle apprend à regarder vers l'avant.

Et le personnage d'Addie est unique. Elle n’est pas attachante au sens propre du terme. Au contraire, arrivée au 21ème siècle, elle se protège, elle ne dévoile rien d’elle. Elle est résilliente, elle s’oublie pour laisser place à des personnages qu’elle créé, pour ne plus souffrir. Mais elle reste pleine de fougue, de passion. Presque hargneuse dans son entêtement à ne pas céder face à Luc. Elle s’oblige à continuer, à s’accrocher, simplement pour ne pas lui donner raison. Elle s’accroche à ce qu’elle possède. Elle ne vit pas par nos lois – mais après tout, elles ne peuvent pas vraiment non plus s’appliquer à Addie. Elle s’est créé son propre set de valeurs morales, qui m’ont dérangé au début, mais elle a fini par me convaincre – me séduire, quelque part – malgré tout. C’est un personnage fort comme on en voit peu. Elle a conscience de ses faiblesses, et sait comment les éviter, et comment les exploiter. Et elle connait le genre humain. Elle ne rentre dans aucune case. Elle est libre – vraiment libre. Libre de l’humanité, en tout cas.

Face à ça, nous avons Henry, personnage qui m’a beaucoup plu par sa douleur et la manière dont il se construit. Un personnage qui nous montre que la vie vaut la peine d’être vécue, même avec ses douleurs.

Et enfin, nous avons Luc. The Darkness. Qui a ravi mon cœur dès le départ. C’est un personnage fascinant, difficile à cerner. On l’aime et on le hait, mais on ne peut pas rester insensible face à lui. Et la manière dont lui et Addie se développent en « relation » l’un avec l’autre était tout bonnement incroyable.

Certes, j’ai vu venir la plupart des retournements de situation, mais je n’en veux pas à l’auteur – je suis plutôt difficile à surprendre. Et Addie ne se lit pas que pour les plot twist, mais bien pour l’ambiance du livre, ses personnages, et la poésie de l’écriture – l’amour d’Addie pour la beauté se ressent dans chacun des mots employé. Une prose pas toujours facile à lire, mais incroyablement belle, réfléchie.

Un roman qui m’a marqué, plus que je ne le pensais, et pas du tout de la manière dont je le pensais. Malgré tous les éloges que j’avais entendu, j’ai été surprise par la vie d’Addie LaRue, par ses personnages et son histoire, et par la liberté que nous laisse également l’auteure.

Un petit bijoux à cheval sur les genres qui m’a vraiment touchée.

Afficher en entier
Or

https://lislysworld.fr/the-invisible-life-of-addie-larue-de-ve-schwab/

Ce roman est un énorme coup de cœur. J’ai ressenti tellement d’émotions à travers cette histoire ! Je me suis attachée aux personnages, à leurs qualités et leurs défauts, et à leur rencontre si touchante. Ce roman est un véritable chef d’œuvre que je vous recommande de tout cœur.

Une histoire émouvante

Bon, je ne suis peut-être pas la meilleure référence en la matière parce que j’ai la larme facile mais… j’ai pleuré. Et pas qu’un peu.

L’histoire d’Addie est émouvante parce qu’elle est belle, par moment joyeuse, mais surtout parce qu’elle est triste. Parce que lorsqu’elle découvre ce que signifie vraiment le pacte qu’elle a fait avec ce dieu de l’obscurité, Addie doit s’adapter. Cette malédiction la coupe brutalement d’absolument tous ces proches, et la condamne à l’errance plus qu’à la liberté à laquelle elle aspirait.

Avec un talent incroyable, Victoria Schwab écrit des passages qui nous brisent le cœur et nous touchent jusqu’à l’âme. The invisible life of Addie LaRue est vraiment une histoire forte qui ne pourra certainement pas vous laisser indifférent(e).

Une histoire racontée avec brio

Comme c’est VE Schwab, et comme la blogosphère anglophone semblait encenser ce roman, j’avais de très hautes attentes, et elle a su les excéder. J’ai vraiment adoré la façon dont The invisible life of Addie LaRue est narré, le fait qu’elle donne parfois des indices sur le futur d’Addie, les cliffangers incroyables à la fin de chacune des sept parties du roman… Rien que pour la beauté de la plume de l’auteure, ce roman vaut le détour !

Une histoire à travers le temps

Addie apprivoise peu à peu sa malédiction, et à travers elle on redécouvre l’histoire. Les prémices de la révolution française. Les guerres. La prohibition, aux Etats-Unis. Une multitude de fragments et de petites histoires d’un jour qu’elle a vécue, dont elle seule se souvient.

Une histoire d’art

The invisible life of Addie LaRue c’est aussi une ode à l’art et à son intemporalité. C’est une jeune femme oubliée de tous qui n’en inspire pas moins des artistes, qui trouve une façon malgré sa malédiction de laisser une marque.

L’histoire de deux êtres incroyables

Henri se souvient d’Addie. Il est le premier, depuis ce pacte qu’elle a conclu, à ne pas l’oublier. Et évidemment, entre eux commence une histoire à la fois originale et prévisible (sisi c’est possible !) et on s’attache à cet étrange couple formé par deux personnes attachante.

Si peu d’autres personnages ressortent, Addie et Henri sont incroyablement travaillés. Le genre qu’on s’imagine dans les moindres détails, réalistes et bien incarnés avec des traits de personnalité qui leur sont propre. Du grand art, comme toujours avec VE Schwab.

Le passé d’Henri

En fait, comme je me suis bornée à lire des critiques vagues et sans spoilers je n’avais pas réalisé à quel point Henri allait prendre de la place dans ce roman.

Rapidement, on se pose la question fatale Spoiler(cliquez pour révéler): qu’est-ce qui fait qu’Henri est différent ? Comment est-ce possible qu’il se souvienne d’Addie ? Victoria Schwab nous offre des réponses qui sont à la fois convaincantes (on se doute qu’Addie n’est pas la seule à dealer avec Luc, et en effet le deal d’Henri sonne juste) et tristes (parce qu’Henri est condamné).

Je ne m’attendais pas à ce que son histoire à lui soit aussi développée Spoiler(cliquez pour révéler)mais j’ai adorée qu’elle le soit. J’ai adoré m’attacher à lui, à son passé et être surprise par tous les secrets qu’il garde. VE Schwab n’en fait pas un simple amant pour Addie mais bien un personnage situé au premier plan du récit, avec un passé certes moins long mais lui aussi lourd.

La fin absolument parfaite

Juste wow. J’ai été épatée par cette fin incroyable que nous offre VE Schwab pour The invisible life of Addie LaRue. Spoiler(cliquez pour révéler)Je m’attendais effectivement à ce qu’Addie passe un nouveau pacte avec Luc, mais je n’aurais pas pensé que ce soit celui-ci.

Ensuite on découvre Spoiler(cliquez pour révéler)ce qu’Henri à fait, la façon dont il a transformé l’histoire d’Addie en un roman et on a une mise en abîme avec le roman qu’on tient entre nos mains, qui porte exactement le même titre. Une fin en demi-teinte, la tristesse de le voir séparé d’Addie mais la joie de constater qu’il va vivre une belle vie, qu’il a trouvé sa voie.

Et la véritable fin, Spoiler(cliquez pour révéler)ces toutes dernières lignes où Addie révèle comment elle a dupé Luc. Qu’elle retrouvera Henri, un jour qu’elle sera à nouveau libérée du dieu ténébreux. Un délice. La conclusion parfaite à ce merveilleux récit.

Afficher en entier
Diamant

Un des meilleurs livres que j’ai pu lire, depuis longtemps! J’en entendais parler depuis quelque temps, et puis je me suis jeté à l’eau et je l’ai commandé en VO parce que j’étais super intriguée par le synopsis. Honnêtement, j’ai eu du mal à poser ce livre une fois que je l’avais commencé... Il m’a totalement happée dès le début, j’ai dû me forcer à poser le livre pour ne pas le finir d’un seul coup! C’est le genre de lecture qui va me marquer pendant longtemps...

L’écriture est sublime, l’histoire est incroyable, les personnages sont extraordinaires (je n’ai jamais été aussi éblouie par un personnage principal comme celui de Addie Larue). Je sais que pour certaines personnes les différents « sauts » entre le passé et le présent risquent d’être un peu lourd, mais j’ai trouvé au contraire que cela donnait tout son charme à l’histoire, et surtout ça expliquait beaucoup mieux à quoi on devait s’en tenir. Le suspens était au rendez-vous du coup.

Je suis tombée amoureuse de ce livre, de Addie, de Henry, et de Luc (oui, même lui!)

Afficher en entier
Argent

Ce livre fut un voyage, et à bien des égards une introspection. J'ai complétement dévoré les aventures aventures d'Addie, j'ai laissé ses mots creuser leurs chemins en moi... et ce fut magique. Si je n'ai pas classé ce livre plus haut, ce n'est que par frustration, et croyez bien qu'il vaut le coup d'être lut. La fin est magnifique, et j'espère que l'ouverture qu'a créé l'auteure permettra une suite.

Afficher en entier
Diamant

J'ai longuement hésité entre la catégorie or ou diamant pour classer ce livre. J'ai finalement décidé de le placer en diamant par ce que malgré quelques défauts, c'est un roman unique et très bien écrit.

Le début de l'histoire, bien que cela m'a plu, est un peu long. Il faut une bonne centaine de pages avant que l'intrigue se mette en place. On suit simultanément l'histoire d'Addie dans le passé et dans le présent. J'ai largement préféré le passé au présent, et ce durant tout le livre.

C'est là ma petite déception : je ne me suis pas attachée aux personnages du présent, y compris Henry. Je sentais que j'aurais dû ressentir quelque chose de beaucoup plus fort, mais au lieu de ça je me suis sentie... distante. Je ne me suis pas ennuyée pour autant (sauf durant certains passages, mais peu nombreux).

La relation d'Addie avec Luc est ce qui m'a le plus intéressée et intriguée. Spoiler(cliquez pour révéler)Ma plus grande déception est d'ailleurs de savoir qu'ils ont passés 15 ans ensemble, sans qu'on en ait eu le moindre aperçu. Il y avait beaucoup de potentiel, c'est vraiment dommage. C'est une relation toxique, et qui est décrite comme toxique, mais aussi extrêmement complexe.

C'est aussi un livre destiné aux artistes dans l'âme. Que ce soit la peinture, la musique, le cinéma, l'écriture... L'art est une façon de laisser une trace derrière soi, ce qu'Addie ne peut pas faire. C'est aussi une façon d'exprimer ses sentiments, ses émotions. L'auteur sait très bien les retranscrire.

J'ai beaucoup aimé la fin, bien qu'un peu prévisible. Il s'agit d'une fin ouverte, mais qui donne assez d'indices pour que l'on devine ce qui va se passer ensuite.

Ce qui est sûr, c'est que ce roman se démarque de beaucoup d'autres. Comme je l'ai dit plus haut, il est unique, à l'image d'Addie Larue et de son histoire.

Afficher en entier

La maison d’édition LUMEN vient d’annoncer sur son compte Instagram la parution en France prochainement de ce livre. Ils donneront des détails supplémentaires dans les prochains mois.

Afficher en entier
Argent

Chronique de Diana : https://followthereader2016.wordpress.com/2021/01/06/the-invisible-life-of-addie-larue-v-e-schwab/

V.E. Schwab fait partie de ces auteures qui arrivent à vous emporter dès qu’ils créent une histoire. Cette dernière ne fera pas exception à mes yeux, j’adore cette auteure et j’étais assez curieuse de voir ce qu’elle allait faire avec le mythe faustien, sachant qu’en question de noirceur et personnages sombres, l’auteure n’est clairement pas à son coup d’essai. Pourtant ce roman est complètement différent de ce qu’elle a déjà pu écrire et je peux comprendre pourquoi elle tenait tant à nous livrer ce récit à présent.

Addie est une jeune fille qui n’a rien dans la vie, alors quand elle se voit proposer du temps pour réaliser tous ses rêves, elle va conclure un pacte sans se douter qu’il y a toujours des déconvenues quand on pactise avec le diable. Certes elle va avoir du temps mais elle sera seule, oubliée de tous. Elle est condamnée à vivre comme un fantôme pour simplifier les choses au maximum.

Même si l’on traverse les siècles, l’action principale se passe en 2014 et l’on en apprend plus sur les personnages à travers des flashbacks.

Addie est une héroïne assez fade en comparaison aux personnages secondaires (et même ce à quoi nous a habitué l’auteure de manière générale), c’est pour moi le gros point faible de ce roman. Bien qu’elle se révèle ingénieuse pour « duper » le diable au cours des siècles et toujours gagner du temps pour laisser son empreinte sur le monde, elle manque singulièrement de peps face à Luc, Henry ou le diable lui-même. Heureusement qu’elle porte des valeurs comme la liberté, la détermination et le courage, ce qui compense ce petit manque au finalement.

La fin est un peu surprenante, mais elle est aussi pleine d’espoir et de motivation. Je ne veux pas en parler parce que j’ai peur de donner trop de détails et de tout gâcher, mais j’aimerais pouvoir lire plus d’aventures d’Addie. C’est le meilleur livre qui rend hommage à la vie et à la jouissance d’une vie épanouie. Même si Addie est seule, maudite, abandonnée, elle a une volonté forte, dure et sans peur car elle ne regrette jamais la vie qu’elle a vécue.

Ce livre qui aurait pu être très sombre mais ne l’est absolument, pas bien au contraire, c’est une très belle ode à la vie et c’est peut être ce qui rend cette lecture si spéciale, si agréable, inoubliable.

J’ai été surprise par ce roman, je n’en aime qu’encore plus l’auteure. Je ne sais pas si elle donnerait encore vie à Addie dans d’autres de ses aventures en tout cas, tout reste possible.

Afficher en entier
Diamant

Déjà le concept est juste dingue, et utilisé de façon à ne laisser de côté aucun détail, tout est finement pensé et lié du coup c'est crédible et ça prend carrément aux tripes !

Ce chef d'œuvre se déroule sur plusieurs siècles, et on ressent vraiment la lourdeur du temps et de la solitude. J'ai été frappée par la manière brute et douce à la fois d'aborder des thèmes tels que la peur du temps qui passe, la mort, l'appréhension de ne pas choisir, que la vie ne soit "que ça", d'être seul...

C'est écrit avec un charisme fou, il est assez long aussi, mais pour faire vivre une histoire si complexe, c'est nécessaire, et je l'ai dévoré si vite que le pavé ne s'est pas senti passer !

Les deux personnages principaux sont géniaux, si vivants, et même les nombreux personnages secondaires ont un caractère ou des particularités qui font d'eux de vrais gens et pas juste un entourage pour décorer, comme on en retrouve souvent.

L'histoire est bourrée de manqués, si imparfaite et ainsi si réelle, si impactante. Réaliste dans la moindre anecdote, c'est super enivrant.

Vraiment VE Schwab est une génie pour écrire quelque chose comme ça, et je suis à court de mots tellement ce livre est fort. Prenez ce livre, et prenez bien la claque qui va avec, c'est fabuleux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ile2 2020-12-27T12:51:57+01:00
Pas apprécié

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode