Livres
429 059
Membres
350 550

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

- Aïe, me récriai-je.

Bridger tendit la main pour me détacher et je sentis mon statut dégringoler directement de « plutôt cool » à « ringarde finie ». Mais alors que je me reprochais ma maladresse, je remarquai un phénomène étrange. Bridger avait repoussé sur mon épaule mes cheveux emmêlés, mais sa main restait posée sur moi, me réchauffant la peau. Puis ses doigts me caressèrent la joue. Je levai les yeux vers les siens et vis qu’il me dévisageait attentivement.

Avec une lenteur extrême, il se pencha. Ses lèvres effleurèrent subtilement les miennes et j’en eus la chair de poule. Mais il ne s’agissait pas d’un vrai baiser. Ses lèvres restèrent suspendues au coin de ma bouche, une partie de mon corps que je n’aurais jamais crue aussi sensible.

- Ça va ? murmura-t-il, ses lèvres si proches que je pouvais sentir les mots vibrer sur ma peau. Je te trouve un peu difficile à cerner.

Ça va plus que bien ! Mais je ne faisais pas suffisamment confiance en ma voix pour lui répondre. Je tournai imperceptiblement la tête vers lui en espérant qu’il comprendrait, tout simplement. Mon cœur cognait contre mes côtes lorsque sa bouche trouva la mienne. Les lèvres de Bridger étaient douces et souples. À leur contact, une délicieuse chaleur se propagea dans ma poitrine.

Il passa son bras autour de moi, puis il détacha ses lèvres des miennes et chuchota :

- J’avais envie de faire ça depuis le premier jour où tu t’es assise à la table du déjeuner.

Afficher en entier

— Merci, Scarlet.

— Pour quoi ? répondis-je. Pour être ta fille du mardi et du jeudi ?

Il planta son regard dans le mien.

— Pour les sept jours de la semaine. Parce que je pense à toi tous les jours.

Afficher en entier

"-Parce que si tu connais une astuce pour remonter la pente, je suis tout ouïe.

Il se racla la gorge.

-Mon astuce, c'est de comprendre qu'il n'y a pas d'astuces. Il faut juste survivre à chaque instant qui passe.

-Eh bien, dans ce cas, je ne suis pas sortie de l'auberge.

Il partit d'un grand éclat de rire.

-Pourquoi?

-Eh bien... fis-je en grignotant un morceau de chips. Avant je planifiais tout, pour savoir exactement à quoi m'attendre. Mais je n'ai pas pu prévoir l'année dernière comme je l'aurais voulu, et je ne m'en suis jamais vraiment remise.

-Il existe un dicton. Si tu veux faire rire Dieu, raconte-lui tes projets."

Afficher en entier

"-Que leur doit-on? demanda-t-il.

-A qui?

-Aux parents qui foirent en beauté. Que doit-on supporter pour rembourser la dette de notre naissance?"

Afficher en entier

"Ah! mais elle aura beau cacher la marque à sa fantaisie, elle pâtira toujours dessous d'une brûlure au cœur."

Nathaniel Hawthorne - La Lettre écarlate

Afficher en entier

— Oh, Bridger. Je suis désolée.

— Moi aussi, je suis désolé.

— Tu sais…

Sans doute voulait-il que je change de sujet, mais je ne pouvais pas m’en empêcher.

— Je ne l’aurais dit à personne.

Il soupira dans le téléphone.

— Je le "sais", Scarlet. Ce n’est pas pour cette raison que je ne t’ai rien dit. Avec toi, je n’ai pas envie d’être ce type-là. Le type avec un tas de problèmes.

Je pris une grande inspiration. Parce que j’avais fait exactement la même chose – exactement le même choix. Il ne connaissait rien de moi, car je ne voulais pas être cette "fille-là".

— Tu es toujours là ?

— Oui, répondis-je.

— Ça te paraît sensé ?

— Plus que tu ne le crois, lui avouai-je.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode