Livres
567 902
Membres
622 827

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Marlene2303 2019-03-26T17:42:25+01:00

« – Tu portes du parfum ? demanda-t-elle en emplissant ses poumons.

Il se raidit.

– Non, pourquoi ?

Elle se pencha le plus possible sans pour autant enfouir son visage dans son cou. Elle voulait sentir davantage son odeur enivrante.

– Tu sens très bon. C’est quoi ?

D’où venait cette odeur ? Elle était partout sur lui mais légère. Elle brûlait d’envie d’en inhaler une dose plus concentrée.

– Michael ?

Une expression étrange traversa ses traits.

– C’est juste moi, Stella.

– Tu sens aussi bon naturellement ?

– On dirait. Tu es la première à me le dire.

– Je veux sentir cette odeur sur ma peau.

Les mots avaient à peine franchi ses lèvres qu’elle craignait d’être maladroite. Cette remarque était trop personnelle et un peu bizarre. Qu’en penserait-il ?

Il se pencha vers elle. Ses lèvres effleurèrent presque son oreille.

– Tu es sûre que tu es nulle au lit ?

– Comment ça ?

– Pour l’instant, tu es très douée.

Elle contracta les doigts sur le bras de Michael et refréna l’envie l’envie impérieuse de se presser contre lui comme une strip-teaseuse autour d’une barre. L’idée la dérouta. Elle n’était pas du genre à se frotter contre les hommes parce que, contrairement à lui, elle détestait qu’on la touche. Mais elle avait tellement envie de se rapprocher que c’en était presque douloureux.

– On a encore rien fait.

– Tu es très douée pour la conversation. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Eva-38 2021-04-04T17:40:11+02:00

Michael était sa crème glacée menthe chocolat. Elle pouvait essayer d'autres parfums mais il serait toujours son préféré.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fell-from-the-sky 2021-07-30T21:36:55+02:00

Toutes les choses qui font de toi une femme différente te rendent parfaite.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kenzatahri 2019-02-03T01:17:16+01:00

« She looked away and held the folds of her shirt together. “What now?”

Michael had no idea. Whatever it was, it had to be ultra slow. He looked around the hotel suite for inspiration, and the large TV mounted on the wall across the bed grabbed his attention. “A movie and cuddling. We can try for the baseline afterward.”

Her face became pained. “I don’t really like cuddling.”

“You can’t be serious.” All women were suckers for it. Even he liked cuddling. At least, he had back before he’d started escorting. Cuddling with clients was something he tolerated at best, but his instincts told him this was something she needed.

“I might like it with you, I suppose. It’s your smell, I think. Your body wages biological warfare on me.”

“So you’re saying I’m your Achilles’ heel?” He kind of liked the sound of that. They’d never see each other after tonight, but maybe she’d remember him. He knew he’d remember her. »

Extrait de: Helen Hoang. « The Kiss Quotient. » Apple Books.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kenzatahri 2019-02-03T01:14:34+01:00

« He swallowed once. “Could you say something, please? When a guy tells a girl he loves her, he doesn’t want silence in response. Was I too late? Are you over me?”

“Are you wearing the underwear I got you?”

Laughter cracked out of him. “Sometimes, the way your mind works is a complete mystery to me.”

 »

Extrait de: Helen Hoang. « The Kiss Quotient. » Apple Books.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fell-from-the-sky 2021-07-30T21:36:34+02:00

Il savait que la situation était temporaire et que rien de tout ça n'était réel, que ça finirait mal, mais il avait fait ce qu'un escort ne devrait jamais faire. Il était tombé amoureux de sa cliente.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sabivilutini 2019-05-29T14:49:07+02:00

- Est-ce que je t'ai élevé pour que tu embrasses les filles des autres comme ça si tu n'a pas l'intention de les épouser ? demanda sa mère.

Il leva les yeux au plafond, agacé.

- Non.

- Elle est assez bien pour toi, Michael.

Ridicule. Comme s'il était un trophée.

Ngoai marmonna son approbation.

- Et elle est jolie.

Michael sourit. Stella était vraiment jolie et elle l'ignorait. Elle était aussi intelligente, tendre, attentionnée, courageuse et...

Sa mère éclata de rire en tendant l'index dans sa direction.

- Si tu voyais ta tête. N'essaie pas de prétendre qu'elle ne te plaît pas. C'est clair comme de l'eau de roche. Je suis contente que tu aies enfin bon goût en matière de femmes. Garde celle-là.

Ngoai marmonna un petit << Mmmm >>.

Le sourire de Michael se figea. Elles avaient raison. Stella lui plaisait beaucoup et il aurait aimé que ce soit faux. Parce qu'il savait qu'il ne pourrait pas la garder.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kenzatahri 2019-02-03T01:21:52+01:00

« I still like mine best.” She put a spoonful of mint chocolate chip in her mouth. The complex combination of vanilla and mint exploded on her palate. Bits of chocolate crunched between her teeth. Perfection.

“Let me try it.”

She held her bowl out toward him, but he didn’t put his spoon in it. He trailed his fingers over her jaw as he tipped her head back and sealed his lips over hers. His tongue speared into her mouth, and the salt of him mixed with the flavor of the ice cream. She didn’t know if she was mortified, shocked, aroused, or all three.

With a lingering lick on her bottom lip, he pulled away and grinned, his dark eyes intense and hazy.

“I can’t believe you did that.”  »

Extrait de: Helen Hoang. « The Kiss Quotient. » Apple Books.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kenzatahri 2019-02-03T01:20:36+01:00

« Do you need anything?” Quan asked.

“I’m fine. I’m just overstimulated.” She was already feeling better, though her temples throbbed.

Quan tilted his head to the side. “My brother used to get overstimulated just like this. He’s autistic.”

Her chest constricted at his words. She shouldn’t have used the word overstimulated. Most people didn’t use it. Why would they? When he narrowed his eyes, she could almost see the connections being made in his mind, the question forming there.

She held her breath and hoped he wouldn’t ask. She could withhold the truth, but she’d never learned how to lie.

“Are you?”

 »

Extrait de: Helen Hoang. « The Kiss Quotient. » Apple Books.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kenzatahri 2019-02-03T01:18:13+01:00

« Can I tell you where to kiss me?” she whispered.

A smile slowly stretched his lips. “Yes.”

“M-my temple.”

His breath fanned over her ear, sending goose bumps down her neck, before he pressed a kiss to her left temple. “Now where?” The words were spoken softly against her skin, each one a caress.

“My cheek.”

The tip of his nose grazed her skin as he moved lower. He kissed the hollow beneath her cheekbone. “Now?” he asked without lifting his lips.

So close. She could hardly breathe. “The corner of my m-mouth.”

“Are you sure? That’s very close to being a real kiss. »

Extrait de: Helen Hoang. « The Kiss Quotient. » Apple Books.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode