Livres
394 881
Comms
1 386 848
Membres
289 398

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Quand j’étais enfant, je pouvais rester des heures devant une cheminée à observer les flammes. Chez moi, on trouvait que c’était un drôle de passe-temps. Aujourd’hui, presque vingt ans plus tard, je fais la même chose avec le bout incandescent de ma cigarette. Je regarde la cendre s’allonger pour devenir aussi longue que mon doigt, ou l’extrémité de la clope devenir orange au fur et à mesure que le feu mange le papier.

La maison était bondée. Tellement pleine à craquer de mecs bourrés titubant et puant la transpiration qu’un long soupir n’y changerait rien ; tout l’oxygène de la pièce avait été aspiré, la débauche était partout. Mes os saturaient de la ligne de basse, des cris, du caquètement de filles trop jeunes pour acheter de la bière, qui étaient sur le point de gerber les six cannettes de limonade à la vodka qu’elles venaient de s’enfiler.

Installée dans le fauteuil préféré de Maman, un délire sur-rembourré et importé de je ne sais où, j’encaissais le chaos et je me sentais chez moi.

Papa était persuadé que j’étais une gentille fifille, je n’avais donc aucune culpabilité, pas plus vis-à-vis de mes actes que de ceux des autres.

Une beauté coiffée en banane avec des paillettes plein les cheveux et une teinture bleue me tendit un pétard – rien d’autre qu’un peu d’herbe magique roulée dans du papier. L’espace d’un instant, je la regardai dans les yeux, pour tenter de deviner si le joint était chargé, avant d’accepter. Je soufflai en direction du plafond, regardai la fumée rejoindre l’épais nuage blanc flottant déjà partout dans le grand espace qu’on appelait la galerie. Cet endroit était a priori destiné à la dégustation de vin et aux invités prestigieux, pas aux ivrognes en col bleu qui s’appuyaient contre les toiles et renversaient les vases.

Aussitôt, je me détendis et laissai retomber ma tête contre le coussin. Question cannabis à usage récréatif, le Colorado était l’un de mes trois États de prédilection pour passer des vacances. Le fait que mes parents possèdent une maison à Estes Park en faisait ma destination préférée.

Afficher en entier

- Mais je ne pouvais rien effacer, et je ne voulais pas que tu me détestes.

- Je ne peux pas te haïr. Tu es ma soeur.

Afficher en entier

Tyler jeta un oeil en haut.

-Ou est-ce-qu'on va?

Je ne répondis pas,il me suivit quand même. J'aurais pu l'entraîner vers la mort,mais je voyais bien que Tyler Maddox n'avait peur de rien.

-Y a quoi,là -haut ?demanda-t-il en montant.

-Moi.

Afficher en entier

Je n'avais jamais vu ce mec ,mais il avait tout l'air d'être ma prochaine connerie.

Afficher en entier