Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
Wyndon Or
Note : 9/10
Dès le début, on se met dans la peau d'un personnage. L'auteur nous emporte depuis les premières phrases jusqu'au dernier mot dans son univers. Les personnages sont attachants et on se met facilement à leur place tout au long de l'histoire. Ce livre est tres prenant et plein de suspense. Je le conseille vivement !!!
Par le Editer
Nounakella Argent
Note : 7/10
L´histoire est pas mal mais la fin beaucoup trop rapide ! Cela gache l´histoire qui formidable .Si il n y a pas de suite ce serais du pure gachis !
Par le Editer
lenarobert Or
Livre vraiment addictif qu'on ne lâche pas avant d'avoir lu la fin. Il m'a beaucoup plu même si la fin me laisse un peu sur ma faim ;) et je crois qu'il n'y aura pas de deyxieme tome. Un livre qui reste malgré tout passionant et plein de suspence.
Par le Editer
http://www.catcritick.com/the-ones-la-rebellion/

Je vous avertis, un peu comme l’a fait Hugo New Way, ce livre est impossible à lâcher. C’est un feu roulant d’action, de rebondissements et de surprises. Mes théories se sont effondrées les unes après les autres et je me suis laissé porter par l’univers de Daniel Sweren-Becker. Sa plume est juste, addictive et remplie de vérité, parce que même si ces humains d’élite, n’existe que dans son univers, la différence dans notre monde dérange. Il a construit un univers tout à fait réaliste et des personnages auxquels on s’attache facilement.
Par le Editer
Dès les premières pages, l'auteur captive et accroche son lecteur par l'évocation d'un passage dur, un supplice intenable, une torture. Puis, retour en arrière, on va pouvoir comprendre comment Cody en est arrivé là et le monde dans lequel elle vit. Un roman qui fait ressortir le défaut de l'être humain, des politiques, des gouvernements, à vouloir créer un homme parfait. Ici, la manipulation des gènes pour choisir comment sera un enfant, les qualités qu'il aura. Seulement une poignée d'élus y ont eu droit et maintenant qu'ils sont là, ils dérangent.... Une sorte de jalousie malsaine.

La narration va suivre deux protagonistes principaux. Cody, jeune fille qui, par la force des choses, va apprendre qu'on lui a menti toute sa vie sur qui elle est mais qui, suite à cela, ne va pas changer ses convictions et va continuer à se battre contre ce qu'elle trouve injuste. Un caractère très fort mais aussi quelque peu naïve. Même si je n'ai pas toujours adhéré à ses actes, je l'ai bien apprécié. De l'autre, on a James, un The Ones, il vient d'un milieu bien plus aisé que celui de Cody mais ils sont en couple. Ce qui les a rapproché au départ n'est plus mais l'amour et toujours là. Un garçon qui a toujours eu la vie facile mais qui va devoir apprendre à s'opposer, à se battre pour aider celle qu'il aime à se sortir des mauvaises situations dans lesquelles elle a l'art de se fourrer. Même s'il est plein de bonnes volontés, je ne suis pas parvenue à l'apprécier. J'avoue également ne pas avoir compris leur relation, le couple qu'ils forment. Ils sont pour moi bien trop différents!

Le style de l'auteur est très agréable et facile. J'ai beaucoup aimé que l'histoire soit vue de deux points de vue. Ce qui permet de mieux appréhender les évènements. L'intrigue est efficace et bien menée. On suit les évènements, les rebondissements sans pour autant parvenir à deviner, ni même avoir le temps de réfléchir à ce qui se passera ensuite. La persécution qui devient une véritable chasse à l'homme, vouloir à tout prix empêcher la minorité que sont les The Ones à encore interagir avec le quotidien. Le gouvernement est prêt à aller très loin, des soi-disant moyens de protection qui n'en sont rien. Et lorsqu'il peut agir dans l'ombre, il va jusqu'à pratiquer la torture pour obtenir des informations. Des passages assez durs. Forcément, il y a des opposants et parmi eux, des personnes dont les idées sont extrêmes. Ils sont prêts à commettre des attentats pour faire valoir leurs droits.

Un récit avec un bon rythme, addictif avec de l'action, du danger mais également quelques moments de tendresse. Une fois qu'on y plonge, il devient difficile d'en sortir. Les choses n'ont de cesse de s'empirer et il devient improbable de croire à une fin heureuse. Cette dernière est d'ailleurs perturbante car elle n'en est pas une. J'ai hâte que la suite sorte!
Par le Editer
marie-rz Argent
Note : 9/10
Cette dystopie est vraiment originale et nous fait nous poser des questions sur l'égalité. Le fait que l'histoire se passe peu de temps après notre époque m'a plu. Je ne me suis pas attachée aux personnages car celui de Cody m'a franchement énervé de temps en temps mais d'un autre côté je comprenais ses réactions, James quant à lui il préfère être passif je ne sais pas vraiment quoi penser de lui et après il y a Kai alors lui clairement je l'aime pas il est vraiment trop radical genre il faut tous les tuer... Certaines scènes ne sont pas assez approfondies, on passe trop vite à autre chose. Bref malgré certaines choses qui m'ont déplu je ne me suis pas ennuyée, j'ai passé un bon moment.
Par le Editer
Callmeluh Bronze
Note : 5/10
Ma note: 2,5/5
Chronique également disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2017/04/14/the-ones-tome-1-de-daniel-sweren-becker/

Cela faisait quelques mois que ce livre traînait dans ma bibliothèque, et malgré les quelques avis mitigés que j’ai pu lire dessus, j’ai décidé de lui laisser sa chance.
Avec un résumé aussi accrocheur et des sujets qui sont plus d’actualité que jamais, The Ones avait énormément de potentiel, mais malheureusement ça ne suffit pas toujours.

Ma lecture a plutôt bien commencé. L’histoire s’est rapidement mise en place pendant les premiers chapitres. Le monde imaginé par l’auteur n’est pas très différent du notre, la seule différence étant l’expérience scientifique qui a été réalisée sur 1% de la population, les rendant parfaits physiquement et intellectuellement. Ils sont donc supérieurs, mais le fait qu’ils soient une minorité les rend également vulnérables et la cible de jalousie et peur déguisés en révolte. C’est donc ainsi qu’est né le mouvement Equality.
Le livre débute sur la première grande victoire de ce mouvement: une loi vient d’être passée obligeant le gouvernement à traiter tout le monde équitablement, Ones ou non. En tout cas officiellement. On se doute bien qu’en réalité ça ne va pas se passer comme ça. Tous les Ones vont se retrouver en second plan, perdre leur place durement gagnée, et même être humiliés publiquement !
Face à ce mouvement de haine, un groupe de radicaux va se former et se battre pour faire valoir les droits des Ones: les Néo-Weathermen. Et c’est là que ça a commencé à se gâter pour moi. Bien que le principe en lui même soit vraiment intéressant, je n’ai vraiment pas du tout accroché avec ce groupe, beaucoup trop engagé et violent pour moi.

Tout comme James, j’étais d’accord avec la plupart des idées que défendaient les Néo-Weathermen, mais j’ai eu un blocage avec leur manière de répondre aux violences qui leur sont faites. Je pense qu’il y a d’autres moyens de répliquer qui n’implique pas une attaque terroriste, c’est juste mon opinion.

Aussi, je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, que j’ai trouvé étrangement fades et vides. Ils font exactement ce qu’on s’attend qu’ils fassent, que ce soit Cody ou James, et ça m’a assez énervé. Les personnages sont très peu développés, et j’ai eu plus l’impression qu’ils étaient là uniquement pour suivre l’intrigue, qu’à côté de cette révolte ils n’étaient rien. Certes on les voit au lycée pendant une partie du livre, mais pour moi ce n’était pas assez. On aurait pu avoir des marionettes, ça n’aurait fait aucune différence d’après moi.
De plus, pendant la quasi totalité du livre James ne sait pas quel camp choisir, allant jusqu’à changer de bord plusieurs fois. Son point de vue quant au mouvement des radicaux se rapproche énormément du mien, ce qui fait que je me suis sentie un peu plus proche de lui que les autres personnages, mais pas encore assez pour vraiment m’attacher à lui.
Il arrive pas mal de choses aux personnages, ils sont blessés, et certains même détruits psychologiquement, mais même à ces moments-là je n’ai rien ressenti pour eux, c’est pour dire…

L’intrigue en elle-même était pas mal. L’auteur défend de bonnes idées comme l’égalité et la manière dont nous voyons les minorités de nos jours, et imagine également un monde où l’on serait capable de modifier génétiquement les gens de façon à les rendre parfaits, sujet qui a déjà été vu et revu, mais ce n’est pas le plus important ici, plutôt les conséquences suite à une telle expérience.
Il y a eu quelques retournements de situations qui m’ont surpris, notamment un concernant Cody, mais la plupart du temps je voyais venir les événements qui, à l’image des personnages, étaient prévisibles.

Je n’ai pas non plus été convaincue par la plume de l’auteur. Certes très fluide et simple, il m’a manqué quelque chose pour vraiment rentrer dans ma lecture. Les descriptions étaient très incomplètes, si bien que j’ai eu beaucoup de mal à me représenter la ville dans laquelle vivent nos personnages, ainsi que les personnages eux-mêmes. Je ne suis pas contre un auteur qui nous laisse une certaine liberté dans notre imagination, mais là c’était comme si on nous lâchait complètement la bride..

Enfin mon dernier gros problème avec ce livre était la traduction…
C’est la première fois que je lis un livre publié chez Hugo Roman, et pour être honnête j’ai très peur de recommencer l’expérience. J’ai trouvé beaucoup de phrases très mal traduites un peu partout dans le livre, certaines étaient au mauvais temps, d’autres ne voulaient absolument rien dire:
« Si quelqu’un aurait eu besoin d’un petit coup de pouce génétique, c’était bien ce dégénéré. »
→ On ne vous a jamais appris que les ‘si’ n’aiment pas les ‘-rait’ ?
« Cody resta assise silencieusement, à contempler par la vitre, perdue dans ses pensées. »
→ Contempler quoi, je ne sais pas..
« À présent, James contemplait un cercueil vide. […] Il l’écrasa autant que si un cadavre s’était trouvé à l’intérieur. »
→ Mauvais temps..
Et bien d’autres ! Ce que je trouve vraiment dommage, surtout qu’une fois la première erreur aperçue j’ai fait une fixette dessus, et j’ai relevé tout ce qui n’allait pas. Je pense que mes cours de traduction me montent à la tête, mais quand même à ce point…

Au final je suis vraiment très mitigée. Bien qu’ayant de bonnes idées et une bonne base pour l’intrigue, et bien que je l’ai lu assez rapidement, je n’ai juste pas été convaincue, et c’est pas faute d’avoir essayé.. Je ne lirai probablement pas le prochain tome (ou alors en VO).
Par le Editer
Gaby_book Or
Note : 7/10
J'ai hâte de découvrir la suite de cette dystopie. Elle se lit très vite, j'ai bien aimé la dynamique et le thème abordé.
Par le Editer
JessFab01 Or
Note : 8/10
The Ones est dystopie assez original et cela peut être réel. The Ones sont 1% de la popualtion qui sont génétiquement modifiés pour être des humains parfaits. Les "vrai" humains ont peur d'eux alors la seule solution est de les changers ou même de les tuer...

Cody n'a pas froid au yeux. Elle prend la défense des Ones et elle fera tout pour leur liberté. James, son petit ami, se laisse marcher sur les pieds, car il veut essayer de montrer qu'il est digue d'être un Ones. Kai est détestable... Pour lui, tout passe après la rébellion.

J'aurais aimé avoir plus de descrptions parce que les évènements se passe beaucoup trop vite à mon goût.
Par le Editer
Versipellis Lu aussi
Note : 7/10
Un roman Young Adult qui m'a fait mener une vraie réflexion sur l'égalité, et qui soulève pas mal de questionnements. Les personnages sont attachants et bien distincts les uns des autres : je me suis pas mal identifiée à Cody et James, pour différentes raisons.
J'ai en revanche trouvé dommage qu'il bascule si vite dans la révolte : j'aurais aimé voir davantage du quotidien des personnages auparavant.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.