Livres
447 244
Membres
387 523

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Jennifer_tartiflette 2018-12-23T22:54:54+01:00
Bronze

Lire la revue complète sur: https://latentationdulivreenanglais.com/the-poppy-war-r-f-kuang/

Ma notation: 3/5

Bof bof bof… On peut pas dire que je ressors impressionnée de cette lecture. Outre une inspiration innovante de la culture, de l’Histoire et de la mythologie sino-japonaise, le récit était d’une extrême banalité. Déjà, ce qui m’a le plus dérangée, ce sont les fortes ressemblances avec la série The Black Mage. Factions, systèmes d’apprentissage, métier d’apothicaire, académie impériale accueillant au pseudo mérite nobles et pauvres… Tout est identique! UGH

Alors je sais, vu comme ça, on peut se dire que ce sont des critères qu’on retrouve dans tous les romans « boarding school ». Sauf que là, je vous promets, c’est vraiment pareil: les factions ont les mêmes noms, les cours sont quasiment similaires, même la relation tumultueuse entre Rin et Nezha me rappelle celle de Ryiah et Darren. Je ne pense pas que l’auteure ait fait exprès étant donné que The Black Mage a été auto-publié, mais pour quelqu’un comme moi qui l’a lu, bah, ça casse tout! Je suis forcément moins éblouie par The Poppy War…

Par contre, au niveau des subtilités de l’univers, j’ai beaucoup accroché! J’ai adoré le fait que les rares chamanes doivent se droguer pour puiser dans les pouvoirs destructeurs des dieux. Après, c’était quand même confus au début, je ne savais pas si le dieu des personnages était une réelle entité ou s’il s’agissait de leur conscience magique profonde… C’était un peu pareil avec cette sorte d’au-delà dans lequel les héros naviguent grâce à leur esprit. En tout cas, j’ai envie d’en savoir plus sur les invincibles mais décimés Speerly, la Trifecta, le Temple des Moines… Toussa toussa!

Ce qui m’a plu aussi, c’est la profondeur à laquelle est allée l’auteure pour élaborer des stratégies militaires pertinentes. J’ai comme l’impression que R.F. Kuang a décortiqué des livres spécialisés en la matière, vu comment elle prend en compte des axes primordiaux auxquels je n’aurais jamais pensé! Honnêtement, j’ai gagné en intelligence militaire, même si cela ne me servira probablement jamais à rien! C’est dommage que Rin n’ait pas recours à son don dans le domaine pour prendre des initiatives, mais ça, on y reviendra plus tard. Ahem. *Tousse*

Il y a peu de violences dans ce bouquin, mais celles-ci sont intenables par leur intensité! Tortures, viols et autres barbaries détaillées tirent leur inspiration des guerres sino-japonaises, notamment celle du Viol ou Sac de Nankin où des milliers de femmes ont été violées et tuées impunément. Ici, la guerre change radicalement les Hommes, elle les dénue de toute moralité. Les réflexions sur la guerre et ses répercussions sont intéressantes: faut-il combattre le mal par le mal? Si oui, en quoi est-on meilleur que l’autre? Qui est-on pour décider du droit de vivre ou de mourir?

Une chose est sûre, j’ai nettement préféré les personnages secondaires à l’héroïne principale! A commencer par Kitay, l’ami loyal qui n’hésite pas à remettre Rin à sa place lorsqu’elle fait de la daube (ce qui arrive souvent). C’est un protagoniste que j’ai aimé car il n’a rien de spécial, il ne surjoue pas et ne cherche pas à être meilleur que les autres, c’est juste un bosseur et un gars qui réfléchit! Puis, il y a Nezha, le bourgeois qui dénigre tout et tout le monde, qu’est-ce que je l’avais détesté! Cela dit, il évolue et devient… Archi appréciable. J’ai hâte de le retrouver!

Pour ce qui est de Rin, j’ai été déçue. Si au début elle se montre forte, intelligente, obstinée et prête à en découdre avec tous ceux qui lui mettent des bâtons dans les roues, elle finit par devenir ennuyeuse et passive! Pendant la première moitié du livre, l’auteure avait mis l’accent sur son ambition et ses capacités de stratégiste, et pourtant, Rin ne prendra jamais une seule initiative. Pire, au lieu d’apprendre de ses erreurs, elle les reproduit. Et lorsqu’on la violente physiquement, elle se laisse faire. Je n’ai vraiment pas aimé cette régression de sa personnalité…

En plus, elle réussit tout, trop facilement, alors qu’elle a en face d’elle des élèves s’étant entraînés toute leur vie pour étudier à l’Académie. Je cherche encore la crédibilité là-dedans…

Finalement, malgré la présence de quelques rebondissements (prévisibles, hein), l’intrigue n’a pas été à la hauteur de mes attentes, j’ai trouvé le tout bien trop simple… Mais bon, j’ai très envie de découvrir la suite, l’univers, dans ses détails, me plaît beaucoup! Tout comme les personnages secondaires. J’espère juste que Rin sera moins bornée!

Vous l’aurez compris, ce n’est pas une révolution, mais ça reste divertissant x)

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode