Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
706 217
Membres
971 137

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

I swallowed. He closed what gap was left between us, and I had to lift my chin to see him. He looked down at me.

"Because ever since that first day I met you, I've gone to sleep every single night thinking about you, and every morning when I wake, my first thoughts are of you."

He stepped impossibly closer and lifted his hands, cupping my face, his touch so gentle it was barely there.

"When I'm not with you, I wonder where you are. I wonder what you're doing. I think about how much I want to touch you. I want to feel your skin, your hair, run every dark strand through my fingers. I want to hold you, your hands, your chin."

His face drew nearer, and I felt his breath on my skin.

"I want to pull you close and never let you go," he whispered.

Afficher en entier

"Today was the day a thousand dreams would die, and a single dream would be born.”

Afficher en entier

- Je ne pourrai jamais te trouver repoussante.

Je déglutis. Il réduisit l'écart qui nous séparait, m'obligeant à lever le menton pour continuer à le regarder. Il plongea ses yeux dans les miens.

- Parce que depuis le jour de notre rencontre, je me suis endormi chaque soir en pensant à toi, et chaque matin au réveil, tu es ma première pensée.

Il se rapprocha encore davantage et prit mon visage entre ses mains, si délicatement que je sentais à peine le contact de ses doigts.

- Quand je ne suis pas avec toi, je me demande où tu es. Ce que tu fais. Je m'imagine te toucher, effleurer ta peau, tes cheveux, passer mes doigts à travers chaque mèche. Je veux te serrer contre moi, tenir tes mains, ton visage.

Je sentis son souffle contre ma peau.

-Je veux te prendre dans mes bras et ne plus jamais te lâcher, murmura-t-il.

Nous étions si proches. Chaque seconde semblait durer une éternité, et lentement, nos lèvres se rencontrèrent.

Afficher en entier

His arms circled around me, his face nestled in my hair, holding me so tight I could almost believe we would never part again. I breathed him in, his touch, his voice, and for a moment as long and short as a heartbeat, all of the world and its problems disappeared and there was only us.

Afficher en entier

« Façonner un rêve peut prendre des années. Le détruire ne prend qu’une fraction de seconde. »

Afficher en entier

Il était une fois, mon enfant,

Il y a très, très longtemps,

Sept étoiles qui avaient été jetées du ciel.

Une pour secouer les montagnes,

Une pour agiter les océans,

Une pour étouffer l'air,

Et quatre pour tester le coeur des hommes.

Mille lames de lumière

Se transformèrent en un nuage explosif

Tel un monstre affamé.

Seul une petite princesse en réchappa.

Une princesse comme toi...

Afficher en entier

Je m’arrêtai net et fis volte-face. Ma rage était telle que Rafe avait de la chance que je n’aie pas mon couteau sur moi.

— Va-t’en ! Tu m’entends ? Va-t’en ! Maintenant !

Sans attendre de voir s’il m’avait écoutée, je m’éloignai à grands pas.

Mon sang battait contre mes tempes et mes ongles s’enfoncèrent dans mes paumes. Une fois arrivée à la chaumière, j’ouvris brutalement la porte, j’attrapai le savon et une serviette dans l’armoire, je me retournai et percutai Rafe.

Je reculai d’un pas.

— Qu’est-ce qui ne va pas chez toi ? Tes yeux me disent une chose et tes actions une autre ! À chaque fois que j’ai l’impression qu’on s’est rapprochés, tu tournes les talons ! À chaque fois que je veux…

Ma gorge se serra et je ravalai mes larmes.

— Tu me trouves si repoussante ?

Il resta planté là à me regarder, sans un mot, même si j’attendais désespérément sa réponse. Alors l’horrible vérité me frappa. Sa mâchoire se crispa. Le silence s’éternisa, long et cruel. J’avais envie de mourir. Ses yeux étaient froids et ccusateurs.

— Ce n’est pas si simple que…

Afficher en entier

“Concede?” Kaden asked again.

“In hell,” Rafe repeated.

Afficher en entier

“I should go,” Rafe whispered. I glanced back at him. He was so close I could smell the cider on his breath, could feel his pulse, the gallop of his thoughts, every nerve in me raw, the night itself closing in on me.

I grabbed his arm. “No,” I said. “Please. Don’t go yet.”

Afficher en entier

If one can't be trusted in love, one can't be trusted in anything. Some things can't be forgiven.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode