Livres
458 228
Membres
411 164

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

The Shakespeare Sisters, Tome 2 : À la grâce de l'automne



Description ajoutée par Carole94P 2019-05-15T10:14:54+02:00

Résumé

L'amour s'épanouit quand on s'y attend le moins...

Juliet Shakespeare en a sa claque de l'amour. Entre le développement de sa boutique de fleurs et son adorable fille qu'elle élève seule après une séparation houleuse avec son futur ex-mari, sa vie de femme est assez compliquée comme ça.

Mais quand Ryan Sutherland, séduisant père célibataire d'un petit garçon, emménage dans la maison voisine, tout change. Malgré ses efforts pour l'ignorer, Juliet ne peut rien contre le magnétisme de son voisin, un Roméo décontracté qui suscite en elle des émotions irrépressibles.

Ryan est photographe. Il n'est revenu dans sa ville natale du Maryland que pour quelques mois. Alors, à quoi bon tomber amoureux d'une femme qu'il devra rapidement quitter ? Mais c'est méconnaître Juliet, la mystérieuse et belle rouquine d'à côté. Et en elle, il se pourrait bien qu'il ait trouvé tout ce qu'il a jamais désiré au monde...

Afficher en entier

Classement en biblio - 35 lecteurs

Extrait

« Ce n’était qu’un baiser, non ? Une bouche pressée sur une autre. Même pas un premier baise – cet honneur revenait à l’étreinte dans la cuisine, une délicieuse embrassade contre le bois dur du plan de travail. Ce soir-là, ils avaient cédé à l’impulsion et échangé un baiser spontané. Libre de toute anticipation et dénué de sens profond.

Mais pas ce baiser. Celui-là, elle l’avait anticipé toute la matinée. Elle s’était demandé quand – et pas si – il se produirait. Si ce serait aussi bon que la première fois, chez elle.

Le fait qu’il paraissait plus délectable avant même qu’il se concrétise. L’hésitation, exquise tant elle se chargeait de besoin et de signification, pulsait dans son corps au point que sa peau picotait de plaisir.

Il était lourd de sens, parce que c’était son choix. Sa décision. Elle ne subissait plus les choses, elle les provoquait. Elle revendiquait ses désirs, sans craindre les conséquences. Pour la première fois depuis bien longtemps, elle vivait dans l’instant, consciente que tout pouvait s’arrêter.

Et elle s’en délectait. »

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

http://www.my-bo0ks.com/2019/05/the-shakespeare-sisters-tome-2-a-la-grace-de-l-automne-carrie-elks.html

Après avoir découvert Cesca Shakespeare dans le premier tome de The Shakespeare sisters, j'avais vraiment hâte d'en savoir plus sur Juliet. Il faut dire que sa vie sentimentale semble marquer un tournant pour cette maman seule et propriétaire d'une boutique de fleurs.

Comme pour le premier tome, l'auteure, Carrie Elks, nous plonge dans son histoire avec beaucoup de délicatesse et de sincérité. J'apprécie toujours autant sa plume, à la fois simple mais poétique. Une romance comme je les aime avec juste ce qu'il faut pour passer un bon moment de lecture.

Juliet et sa petite fille Poppy, vivent désormais seules dans une maison qu'elles ne se sont pas encore véritablement appropriée. Pourtant, Juliet ne baisse pas les bras et tente d'apporter le meilleur à sa fille. Alors quand un nouveau voisin s'installe dans la maison voisine, c'est un peu leur quotidien qui est chamboulé. Il faut dire que le voisin en question ne manque pas de charme, et son fils s'est déjà bien lié d'amitié avec Poppy. Difficile de résister quand tout vous pousse à aller à sa rencontre.

Comme avec Cesca, j'ai de suite apprécié l'héroine, Juliet. Sincère, douce, aimante et drôle à la fois, cette jeune femme a le coeur sur la main et ne veut que le bonheur de sa fille. Tout de suite un attachement s'est fait avec ces deux là. Il faut dire que Poppy, qui n'a pas sa langue dans sa poche m'a de suite séduite. De son côté, Ryan est bien plus mystérieux. Ce papa affectueux et solitaire ne manquera pas de se faire remarquer. Pourtant, il garde ses problèmes personnels pour lui et laisse planer un doute concernant sa vie personnelle. Au fil des pages on le découvre vraiment à l'écoute, patient et super réglo !

J'ai vraiment bien accroché avec les deux personnages. J'ai trouvé qu'ils s'équilibraient l'un et l'autre pour former un duo certes improbable mais tellement adorable que cela débordait de bons sentiments. Leur évolution est intéressante à suivre et met du baume au coeur.

Comme pour le premier tome de The Shakespeare sisters, j'ai passé un très bon moment de lecture. La romance est légère, sexy tout en restant très soft avec juste ce qu'il faut de drame pour pimenter le tout. J'ai d'ailleurs particulièrement apprécié le fait que l'auteure mette vraiment en avant le fait qu'il soit parent avant tout. Que la présence des deux petits ne soient pas juste là pour planter le déco. Car bien souvent dans les romances, les enfants sont présents sans vraiment avoir une importance dans l'histoire. Eh bien ici, avec The Shakespeare sisters, ils ont leur mot à dire. Ils font partis intégrante de l'histoire et de l'évolution du couple. D'ailleurs, l'auteure aborde avec sincérité la complexité d'un divorce et de la garde d'un enfant en commun.

Cela aurait pu être aussi bien que le premier mais il m'a manqué un petit truc pour le rendre aussi exceptionnel que le premier, qui, je l'avoue avec son décor paradisiaque, m'avait envoûtée. Enfin, mon ultime petit reproche serait sans doute de ne pas avoir sortit les livres dans le même ordre que la VO. Certes, il s'agit de tomes compagnons et nous n'avons pas de grosses apparitions des sœurs mais en revanche, ce tome nous dévoile l'identité (et plus) les personnages masculins des tomes sur les deux sœurs restantes... Moi qui ne lit pas les résumés des tomes suivants dans les séries pour avoir la surprise, j'avoue que c'est plutôt mal joué.

En conclusion, un bon (second) tome. Cette série continue de me plaire et j'apprécie toujours autant de suivre le couple précédent dans la suite de l'histoire. J'ai désormais plus que hâte de me plonger dans le tome 3, La magie de l'hiver !

Afficher en entier
Lu aussi

Un livre adorable qui se laisse lire. On a un peu envie de "bousculer" Juliet pour qu'elle s'affirme un peu plus surtout vis à vis de son futur ex-maris Thomas. Ryan est le nouveau voisin de Juliet et dès le début ils se rencontrent de manière un peu hasardeuse grace à leur enfant respectif. Juliet est très cadrée alors que Ryan est un peu plus bohème. En parallèle de l'histoire qui se développe entre Juliet et Ryan il y a une trame avec l'ex-mari de Juliet qui pose problème et veut tout contrôler mais aussi Ryan avec son père. On revoit dans ce tome Sam et Cesca (oui <3). Les enfants sont adorables et font totalement partie de l'histoire (ils ne sont pas juste des pions, ils ont une place totale dans l'histoire, ils la font avancer).

Un livre agréable à lire, dans la lignée de celle de Cesca et Sam.

Afficher en entier
Or

https://lecturesdejenn.wordpress.com/2019/04/30/the-shakespeare-sisters-tome-2-a-la-grace-de-lautomne-carrie-elks/

J'ai largement préféré ce second tome au premier "Les promesses de l'été". L'histoire est plus creusée, profonde du fait de la relation houleuse de Juliet avec son futur ex-mari Thomas, son divorce qui occupe une part importante de l'intrigue, la relation de Ryan avec ses parents, les enfants des protagonistes qui apportent cette touche d'innocence et de légèreté au roman. Même s'il s'agit de tomes compagnons, je vous recommande de les lire dans l'ordre, car au fil des tomes, on retrouve les personnages précédents dans une relation plus avancée. Histoire d'éviter le spoil, lisez-les dans l'ordre.

Là où je me suis laissé porter par la relation de Cesca et Sam dans le premier tome, dans ce second tome j'étais complètement éprise par les personnages, j'étais happé dans leur quotient de parents, dans leur relation, leurs problèmes familiaux, les rivalités, les commérages des petites villes, etc.

Juliet est la sœur Shakespeare que je souhaitais découvrir avec le plus d'impatience. Elle est plus posée, calme, réfléchie et même mature comparée à sa sœur, qui va soumettre à la réflexion toutes ses actions dues à son rôle de mère. C'est une femme forte qui va consacrer tout son temps à sa fille et à sa boutique de fleurs. J'adore lire des romances où il y a des enfants, et retrouver dans cette romance deux parents célibataires, élevant seuls leurs enfants qui représentent tous peur eux, fut génial.

Je me suis rapidement attachée à Juliet. Sa vie et son passé font d'elle une femme forte, déterminée, prête à tout pour sa fille, Poppy, et en même temps insécure et parfois fragile. C'est un personnage qui m'a fait vibrer, m'a fait rire, m'a mis les larmes aux yeux, sans fanfreluches, simple, forte et fragile à la fois. Le genre de personnage auquel on s'attache sans difficulté, que j'ai tout simplement adoré suivre et qui va se révéler au contact de son voisin. Une relation agréable à suivre, contemporaine, comique et romantique.

Quant à Ryan, j'ai adoré ce personnage, que j'ai d'ailleurs préféré à Sam. Voisin de Juliet, père célibataire d'un adorable petit garçon, il revient dans sa petite ville natale pour lui offrir un peu de stabilité après avoir parcourut le monde, son appareil photo autour du cou. Par rapport à Sam, que j'avais tout de même bien aimé, Ryan est un personnage avec plus de caractère, plus intrigant, profond, sensible et homme. Je ne sais pas trop comment exprimer cet aspect-là du personnage mais j'ai trouvé que Sam manquait de ce truc que possède Ryan, qui le rend séduisant, charismatique, à l'écoute, touchant, attirant, et attentionné. En bref, j'ai adoré toutes les facettes de Ryan et de Juliet, de Charlie et Poppy qui m'ont fait craquer plus d'une fois et qui arrive à réunir leurs parents lors de situations aussi mignonnes que drôles.

La rivalité entre Juliet et Thomas et Ryan apporte du caractère et de l'intensité au roman. J'ai plus d'une fois eu envie d'étriper l'ex-mari de Juliet, lui faire manger ses mauvaises manières et son arrogance, sa suffisance et son statut d'homme riche et fondateur de la ville. Le plus du roman est que l'auteure nous donne un personnage à détester en plus des deux personnages que l'on adore. La relation entre les deux parents célibataires évolue progressivement, toute en douceur sans que cela ne vienne nous déranger. Il y a d'abord cette phase de séduction et d'attirance physique indéniable qui va laisser place à la naissance des sentiments, s'affirmant au fil des pages.

Un second tome qui surpasse le premier étant plus fluide, addictif, creusé, poignant, et intense. J'aime toujours autant les diverses références aux oeuvres de W. Shakespeare qui se fondent parfaitement dans l'histoire. Un roman que je vous recommande vivement et qui nous donne envie de connaître Kitty pour la suite des aventures des sœurs Shakespeare.

Afficher en entier
Argent

J'ai préféré ce tome au premier, vraiment ! Je pense que ceux qui ont été déçus, vont sûrement le préférer, bien que la narration reste à la troisième personne. Personnellement, comme dans le premier tome, cela ne m'a pas dérangée, car je me suis sentie tout de même proche des personnages. J'ai trouvé ce second tome plus touchant et puissant, peut-être à cause de la situation de Juliet ou de sa relation avec Ryan. Il faut dire, également, que j'ai préféré Juliet à Cesca, je l'ai trouvée plus calme et posée. Le fait que le sujet du divorce soit abordé rajoute aussi de l'intrigue, du suspense et des complications dans la relation, au roman, ce qui apporte une touche fraîche et intéressante. J'avoue que j'avais un peu peur d'être déçue avant de le commencer, mais bien au contraire, j'ai adoré !

J'ai beaucoup aimé l'ambiance du roman, notamment créée grâce aux décors et aux personnages. Je l'ai trouvée reposante, calme, j'avais envie d'être sur le bateau de Ryan au soleil, entourée de Charlie et Poppy, en train de manger une glace. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé les deux enfants, ils rajoutaient de la tendresse au roman, ce sont des personnages très (trop) mignons et attachants. De plus, même à l'âge de 7 ans, ils ont réussi à mettre leurs parents ensemble !

Pour finir, une très belle histoire toute douce à lire à tout moment. La relation entre Ryan et Juliet est particulièrement belle, ils deviennent peu à peu, malgré eux, la béquille de l'autre, jusqu'à ne plus pouvoir s'en passer et… tomber amoureux.

Ma chronique complète sur mon blog : https://leslivres2lea.wordpress.com/

Afficher en entier
Diamant

Après avoir passé un agréable moment de lecture avec le premier tome, « Les promesses de l’été » dont vous pouvez retrouver ma chronique en cliquant ici, j’étais plus qu’enchantée de plonger dans ce second opus, surtout parce que Juliet est la soeur que je souhaitais le plus découvrir.

Même si les tomes peuvent se lire indépendamment les uns des autres, je vous conseille quand même de suivre l’ordre de parution car les différentes soeurs apparaissent quand même dans chaque tome.

« A la grâce de l’automne » va nous faire découvrir Juliet et son quotidien qui n’est pas de tout repos.

Mère célibataire, elle se bat pour obtenir le divorce et la garde de sa fille. Ajouté à cela qu’elle a ouvert sa boutique de fleurs pour subvenir à ses besoins. Sans compter Thomas, son presque ex-mari qui ne lui facilite absolument pas la tâche, ni les critiques des nombreuses mères de famille de l’école huppée où est inscrite Poppy, sa fille.

Juliet n’a pas de temps pour elle. Elle veut concentrer toute son énergie pour sa fille, pour qu’elle vive au mieux cette séparation. Jusqu’au jour où elle a un nouveau voisin : Ryan.

Il est père célibataire d’un petit garçon qui va intégrer la classe de Poppy. Il est photographe et après avoir parcouru le monde, il a décidé de revenir s’installer dans sa ville natale pendant quelques mois.

Entre eux, l’attirance est immédiate. Mais Juliet est préoccupée par son divorce et Ryan va repartir dans peu de temps. Succomberont-ils à la tentation ?

Je peux déjà vous dire que j’ai passé un très bon moment de lecture, encore plus qu’avec le premier tome.

Dès le début, Carrie ELKS nous plonge dans le vif du sujet avec la rencontre entre Juliet et Ryan. Autant dire que c’est une réunion plutôt atypique, drôle, même si l’on perçoit déjà une partie des problèmes de Juliet et du poids qu’elle a sur ses épaules.

Dès lors, les rencontres vont se succéder, le fait qu’ils soient voisins arrange bien la chose. Très vite, une amitié va naître entre eux deux, amitié qu’ils vont essayer à tout prix de conserver pour ne pas succomber à l’attirance qu’ils ont l’un pour l’autre. Car oui, dès le début, on ne peut nier l’incroyable alchimie qui existe entre eux.

La romance a donc une place bien présente.

D’abord une attirance physique, puis les sentiments qui arrivent petit-à-petit. J’ai adoré cette douceur, cette lenteur à prendre conscience qu’ils sont bien plus que des amis. L’évolution de la relation entre Ryan et Juliet est belle à suivre, notamment parce qu’elle est dirigée par les enfants des deux parents.

Poppy et Charlie sont tout pour Ryan et Juliet. Tous les deux ne veulent que le bonheur de leurs enfants. A travers l’amitié des deux petits, les parents vont se rapprocher et se voir de plus en plus. Ils essaient aussi de les préserver en ne se montrant pas, en se cachant pour ne pas les perturber, ni leur faire espérer une relation qui est vouée à se terminer.

On parle énormément du divorce de Juliet, un sujet qui prend autant de place que Thomas, son mari. Il est le personnage que l’on aime détester, encore plus lorsque l’on voit comment il se comporte avec Juliet et jusqu’où il ose aller. J’ai aimé que l’auteur aille jusqu’au bout des choses et montre qu’une séparation ne peut pas être aussi facile que cela. Surtout lorsque l’on était femme au foyer et que son mari venait d’une famille aisée. Retourner sur le marché du travail, vivre au jour le jour, mais surtout devoir supporter les ragots des familles bourgeoises. On peut dire que Juliet est vraiment une femme forte qui a besoin d’une épaule sur qui se reposer.

De l’autre côté, il y a Ryan qui revient affronter les démons qu’il avait fuit.

Il n’est pas en reste concernant les problèmes, car sa famille ne l’accepte plus depuis qu’il est parti. Certains passages sont plutôt difficiles à lire, surtout que Ryan est un homme bon et simple.

Dans ce tome, Carrie ELKS exploite complètement sa facilité à nous faire ressentir des émotions différentes. J’ai adoré cette lecture pour sa douceur malgré toutes les pointes de noire qui jalonnent les chemins des personnages principaux.

La fin est toute en émotions, à l’image du livre. Pour moi, elle m’a amplement convenue.

Par contre, j’aurais aimé en savoir plus sur ce que deviennent Juliet et Ryan, mais aussi le reste des soeurs Shakespeare… Oui, car ce deuxième tome en français et en réalité le dernier sorti de la série en version originale. Du coup, ce final est la fin originale. Je suis un peu triste, mais aussi un peu déçue de savoir que je n’aurai pas plus que ça.

En conclusion, « The Shakespeare Sisters, tome 2 : A la grâce de l’automne » m’a complètement transporté. Carrie ELKS nous présente Juliet et Ryan, un duo détonnant qui change de ce que l’on peut trouver dans les romances. Tous deux parents célibataires, ils chérissent leurs enfants avec un tel amour que l’on fond devant eux.

Ce tome tout en sentiments et douceur aborde également des thématiques difficiles, notamment le divorce, mais aussi les conflits familiaux.

En clair, j’ai adoré du début à la fin cette lecture qui m’a fait voyager dans un monde plein de sentiments et de belles ondes.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/04/the-shakespeare-sisters-tome-2-la-grace.html )

Afficher en entier
Argent

The Shakespeare Sisters est décidément une chouette série, elle se différencie des autres titres de la collection New Romance, en étant moins érotique et ce second opus parvient à se démarquer complètement du précédent opus dans une ambiance plus cocooning. En toute honnêteté j’avais très peur de lire cette suite, ayant appris qu’il s’agit du quatrième opus dans la version originale j’avais peur que des éléments clés des deux autres sœurs soient dévoilés et heureusement seul d’infime évocation sont faites. Juliet est la sœur qui me faisait le plus envie, la faute à son statut de maman et on peut dire que je n’ai pas été déçue par cette histoire !

Juliet Shakespeare est à un tournant de sa vie, séparée de son mari depuis 6 mois, elle tente de s’épanouir d’une part dans l’éducation de sa fille et d’autre part dans le développement de sa boutique de fleurs. Il y a six ans, elle était loin d’imaginer que sa vie prendrait cette direction, mais aujourd’hui, elle tente de reprendre le cours de sa vie et de s’en sortir seule, hors de question pour elle d’écouter encore une fois son traître de cœur qui la conduit dans un mariage catastrophique. Seulement ce mantra c’était avant de faire la connaissance de son charmant nouveau voisin Ryan Sutherland, un enfant du pays revenu dans la région avec son fils. La maman est bien décidée à fuir son séduisant voisin, seulement difficile d’éviter la personne qui vit en face, surtout quand son fils sympathise avec l’adorable fille de Juliet. Son programme était simple, mais Ryan a réveillé Juliet.

J’apprécie déjà énormément lorsqu’il y a un enfant dans les histoires et bien que ça puisse déranger certain, c’est mon péché mignon, alors tomber sur deux parents célibataires qui élèvent leur enfant c’est un peu le combo gagnant. Immédiatement on s’attache au personnage de Juliet, son parcours fait d’elle une femme forte et même s’il elle ne le voit pas, elle s’en sort merveilleusement bien. Son caractère est plus effacé, mais depuis sa séparation et son divorce imminent, elle tente de s’affirmer et s’épanouit dans sa nouvelle vie. Depuis six mois, sa vie tourne autour de sa boutique et de sa fille, alors l’arrivée de Ryan va venir chambouler sa vie et bien qu’elle n’envisage pas de nouvelle relation, l’attraction est immédiate et personnellement j’aurais du mal à résister quand on le voit avec son fils. Pourtant malgré qu’elle lutte, cette rencontre, va lui offrir un nouveau souffle.

Ryan a eu la même éducation que le futur ex-mari de Juliet et pourtant il ne pourrait pas être plus opposé. Ryan revient à Shaw Haven après des années à parcourir le monde et ce retour c’est l’occasion pour lui d’offrir la stabilité à son fils, et immédiatement on voit les sacrifices qu’il est prêt à faire par amour, donc quand les premiers sentiments amoureux font leur apparition, notre héros va se montrer à l’écoute des besoins de Juliet et renoncer à cette attirance, si cela peut permettre à notre héroïne de ne pas en souffrir. Cette proximité va immédiatement créer une complicité et grâce à Charlie et Poppy, ils vont se côtoyer malgré eux et apprendre à se découvrir en toute amitié. Mention spéciale pour ces deux adorables bambins qui m’ont immédiatement fait craquer.

Un second opus tout en douceur qui remplit à merveille les cases d’une belle romance, certes l’intrigue n’a rien inventé, mais finalement ce n’est pas ce qu’on lui demande, l’histoire est cohérente, les personnages vont développer une complicité et les émotions sont belles. Sans compter que nos personnages vont tirer un enseignement l’un de l’autre et personnellement j’ai un excellent dimanche en leur compagnie, c’était un moment de détente comme je les aime, il y a des sourires, des moments touchants et surtout une belle romance.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-4tW

Afficher en entier
Or

Après un premier tome apprécié mais sans plus, j’étais curieuse de me lancer dans ce second livre autour des sœurs Shakespeare. Un deuxième roman que j’ai trouvé bien plus captivant et intense que le précédent et pour lequel cette fois, je frôle le coup de cœur.

(...)

Dans ce second tome, on change de décor. On oublie la grisaille londonienne et la beauté de lac de Come et on embarque pour le Maryland et la petite ville portuaire de Shaw Haven, un havre de paix qui appartient à deux riches familles : les Marshall et les Sutherland. Deux familles de pouvoir aussi exécrables l’une que l’autre au milieu desquelles on retrouve nos deux héros, Juliet et Ryan. Heureusement pour nous, ils sont à l’opposé de leurs familles. D’un côté, nous avons Juliet, la sœur cadette de la famille Shakespeare et future ex-femme de Thomas Marshall. Juliet est une jeune femme forte, réfléchie, mature, parfois un peu naïve. Elle est l’opposée de sa petite sœur Cesca que nous avions découvert dans le premier tome. Elle n’agit pas sans peser le pour et le contre mesurant toujours la portée de ses actes avant d’agir. Et même si parfois, elle a envie de tout envoyer promener elle n’en fait rien par peur des conséquences. Un comportement qui pourrait être énervant mais quand vous ferez connaissance avec son ex, Thomas, vous comprendrez mieux pourquoi elle ne se laisse pas aller. Elle est aussi une maman célibataire qui se bat pour le bien être de sa fille.

Mais l’atout séduction de ce roman, c’est Ryan. Il est très difficile de ne pas succomber à son charisme. Il est attentionné, chaleureux, passionné et protecteur. Papa gâteau, navigateur chevronné, photographe talentueux, il réunit beaucoup d’atouts pour nous faire succomber à son charme. Et pour ma part, je n’ai pas résisté.

La suite sur mon blog :

https://misscroqbook.wixsite.com/misscroqbook/single-post/The-Shakespeare-Sisters-2-A-la-grace-de-lautomne---Carrie-ELKS

Afficher en entier
Argent

http://www.lmedml.fr/2019/04/11/the-shakespeare-sisters-2-a-la-grace-de-lautomne-carrie-elks/

UN SECOND OPUS A LA TONALITÉ DIFFÉRENTE MAIS TOUT AUSSI ADDICTIF…

Ce second tome se concentre sur l’histoire de Juliet Shakespeare… J’ai particulièrement aimé que l’ambiance du roman soit totalement différente par rapport à celui sur Cesca. Direction la petite ville de Shaw Haven dans le Maryland pour découvrir l’histoire de Juliet et Ryan.

Juliet peine à s’en sortir depuis sa récente séparation avec son mari Thomas Marshall qui lui mène la vie dure avant que le divorce ne soit officiellement prononcé… Juliet est désabusée, elle ne se fera plus avoir, l’amour ne lui fera plus prendre de décision hâtive… Juliet est fleuriste et elle se démène pour élever sa fille et lui apporter ce dont elle a besoin. Mais le jour où Ryan Sutherland s’installe dans la maison à côté de la sienne, elle sait déjà que les complications arrivent avec ce bel inconnu et son fils de six ans. Pourra-t-elle réprimer l’attirance qu’elle ressent pour son voisin ?

DES PERSONNAGES ATTACHANTS QUE J’AI AIME SUIVRE AU FIL DES PAGES !

Juliet Shakespeare est l’opposé de Cesca. Elle a un tempérament un peu effacé et elle n’a de cesse de se faire marcher sur les pieds par son futur ex-mari… Juliet est une femme qui a besoin de contrôle, elle n’est pas du genre spontanée ou insouciante, il faut dire qu’elle a des responsabilités et tant que son divorce n’est pas prononcé elle doit composer avec la pression que lui met Thomas. Juliet est touchante, elle se donne à fond dans son commerce et pour sa fille. J’ai apprécié son personnage au fil des pages, j’avais envie qu’elle sorte de sa chrysalide, qu’elle prenne le taureau par les cornes et qu’elle se fasse respecter par cette horrible Thomas. Juliet est une héroïne qui évolue et c’est ce qui m’a plu, qu’elle se déride et qu’elle vive enfin pour elle et sa fille.

Ryan Sutherland est un héros avec un gros potentiel de séduction… C’est un papa génial, un homme attentionné et à l’écoute. Il revient à Shaw Haven des années après être parti faire le tour du monde grâce à son métier de photographe. Il n’est revenu que pour quelques mois, alors faire taire son attirance pour sa charmante voisine est la meilleure chose à faire, n’est-ce pas ? Ryan est décontracté, il vit au jour le jour, il profite de ce que la vie a à lui offrir. J’ai adoré cet homme, il a du charme et il sait apporter du réconfort. J’ai aimé sa philosophie de vie et sa façon d’aider Juliet à sortir de ses règles trop rigides.

Le petit plus de ce second opus, c’est les enfants de nos héros. J’ai craqué pour Poppy et Charlie, ils sont trop mignons !

UNE INTRIGUE CLASSIQUE MAIS QUI FONCTIONNE A MERVEILLE !

Parfois, il n’y a pas besoin de faire compliqué pour que cela fonctionne. L’intrigue est assez simple, j’ai aimé ce côté rivalité entre deux familles de Shaw Haven, la famille de Thomas (l’ex-mari de Juliet) et la famille de Ryan. Shaw Haven est une petite ville, les ragots vont bon train, nos héros sont épiés malgré eux.

Leur relation amicale va lentement se transformer, j’ai aimé la dynamique de la romance qui n’est pas précipité, l’autrice a pris en compte le contexte particulier de la vie de Juliet ainsi que les projets de Ryan.

J’ai beaucoup ragé à cause de Thomas Marshall, j’ai cru que j’allais balancer mon livre à plusieurs reprises, j’étais en colère de l’inaction de Juliet, de sa façon de se laisser maltraiter par ce sale type… Mes nerfs ont été mis à rude épreuve ! Mais je me suis laissée adoucir par la belle histoire entre Juliet et Ryan.

EN BREF :

Un second opus très addictif et divertissant. Carrie Elks nous propose un Ryan et Juliet qui pourrait s’apparenter à l’histoire de nos célèbres amants maudits. J’ai aimé la tonalité de la romance, l’autrice a su nous offrir un second opus très différent, à l’image de la seconde sœur Shakespeare. C’est une nouvelle réussite pour ma part. A lire si vous aimez les comédies romantiques pleines de charme.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"The Shakespeare Sisters, Tome 2 : À la grâce de l'automne" est sorti 2019-04-11T00:00:00+02:00
background Layer 1 11 Avril

Dates de sortie

The Shakespeare Sisters, Tome 2 : À la grâce de l'automne

  • France : 2019-04-11 (Français)
  • USA : 2018-10-11 (English)

Activité récente

Aleks50 l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-24T17:29:16+02:00

Les chiffres

Lecteurs 35
Commentaires 8
Extraits 1
Evaluations 13
Note globale 7.62 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • The Shakespeare Sisters, Book 2 : A Winter's Tale - Anglais
  • By Virtue Fall (The Shakespeare Sisters #4) - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode