Livres
477 752
Membres
458 732

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

The Shakespeare Sisters, Tome 4 : La Fantaisie du printemps



Description ajoutée par Underworld 2019-06-08T00:15:36+02:00

Résumé

RENCONTREZ LES SOEURS SHAKESPEARE

QUATRE SOEURS, QUATRE HISTOIRES, QUATRE MANIÈRES DE TROUVER LE GRAND AMOUR...

Perdre le contrôle n'a jamais été aussi divin...

Brillante avocate et aînée de quatre soeurs, Lucy SHAKESPEARE a coutume de tout contrôler. Tout, tout le monde et plus particulièrement elle-même. Jusqu'à ce qu'elle rencontre le sublime Lachlan MACLEISH.

Lachlan fait appel à Lucy, parce qu'il lui faut la meilleure défense possible. Il risque de perdre son héritage : le domaine et le titre de Laird de Glencarraig. Ces terres renferment les rares souvenirs heureux de son enfance et il n'est pas question qu'il y renonce sans se battre. Dans ce moment crucial, la dernière chose dont il ait besoin, c'est d'une distraction. Or, dès qu'il aperçoit Lucy, il pressent que les complications ne tarderont pas à arriver.

Même avec la meilleure volonté du monde, Lucy finit par enfreindre ses règles de vie, quelque peu rigides mais prudemment construites, pour Lachlan. Entre deux avions pour l'Écosse, Paris et New York, elle ne peut s'empêcher de se demander si, malgré tout, certaines rencontres ne valent pas la peine de se mettre en danger et de tout risquer.

Afficher en entier

Classement en biblio - 68 lecteurs

Extrait

« – Je rembobine : tu te trouves dans un château isolé avec MacLaird-le-canon dans la chambre au bout du couloir, et tu as décidé de papoter avec moi. Ça tourne pas rond chez toi ?

Kitty paraissait amusée tandis qu’elles conversaient par Skype. L’appel vidéo fonctionnait mieux que le réseau mobile pratiquement inexistant. Lucy nota dans un coin de sa tête de remercier Alistair pour le wifi à haut débit.

– Ce n’est pas un canon, protesta-t-elle. C’est mon client.

Son ton manquait de conviction.

– Lucy, je l’ai googlisé. Si ce type n’est pas séduisant, Adam n’est pas le meilleur réalisateur de documentaires du monde. Ce qu’il est, de fait. »

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Bon et bien comme les 3 derniers tomes, je l'ai littéralement dévoré !

Afficher en entier
Bronze

http://www.my-bo0ks.com/2019/09/the-shakespeare-sisters-tome-4-la-fantaisie-du-printemps-carrie-elks.html

Ca y est, l'histoire des soeurs Shakespeares touche à sa fin. C'est au tour de Lucy, l’aînée de nous raconter son histoire, son parcours. J'étais vraiment pressée de lire ce tome car je vous avoue que l'ambiance écossaise, un grand domaine avec un mystérieux Laird qui doit tout faire pour garder son héritage, ça avait de quoi intriguer. Et puis, sachant qu'il s'agissait du "dernier" tome, j'étais vraiment impatiente d'avoir enfin les quatre histoires de nos chères soeurs. Un peu comme si on quittait sa famille.

Si le début de La fantaisie du Printemps m'a plutôt bien embarquée, je me suis rapidement mise à déchanter. En réalité, passé le cap de la première rencontre et des explications du contexte j'ai eu la sensation de faire du surplace. L'histoire n'avançait pas spécialement vite et à part l'attirance - évidente - de nos deux héros vis-à-vis de l'autre.

A vrai dire, j'ai été assez déroutée de me rendre compte que l'essentiel ne se passait pas au domaine. Je m'attendais à découvrir celui-ci, ces coutumes, l'envers du décor et tout ce qui va avec tout en me plongeant dans cette ambiance bien écossaise. Et de ce côté là, je suis restée sur ma faim. Certes, Lucy fait son travail comme jamais et apporte l'aide à son client dont il avait besoin mais le tout reste très en surface. Pourtant, il y avait vraiment matière à développer, notamment du côté des deux frères et de l'histoire avec leur père. L'auteure n'a pas vraiment mis en avant cet aspect et je trouve ça assez dommage...

Nos personnages sont néanmoins attachants, drôles et mignons à souhait mais il m'a manqué les étincelles, les émotions et la profondeur qui allaient rendre leur couple vraiment mémorable. Il faut dire que la comparaison se fait forcément avec les soeurs, et notamment le tome juste avant, qui avait réussi à me plonger dans une ambiance de Noël en pleine canicule.

Ce que je déplore, c'est de ne pas les avoir lu dans l'ordre original. Car même si ce ne sont que des détails, les histoires s'entremêlent et certains passages ont une importance. Et malheureusement, savoir des choses sur certaines soeurs avant de les vivre pleinement, ça "gâche" un peu le final qui n'en est plus vraiment un.

En conclusion, si j'ai passé un bon moment en compagnie de Lucy et Lachlan, je dirais que ce tome est en-dessous des autres. Néanmoins, je vous conseille fortement cette série (que je lirais dans l'ordre original) si vous aimez les histoires de famille, d'amour et d'amitié !

Afficher en entier
Or

https://lecturesdejenn.wordpress.com

Après avoir lu le premier tome, je ne m'attendais pas à aimer autant cette saga et ses personnages. On a fait la connaissance des sœurs Shakespeare, de leurs vies, de leurs incertitudes, de leurs amours, toutes bien différentes les unes des autres. La saga est arrivée à sa fin en beauté : un cadre écossais magnifique, des personnages forts, sensibles et attachants et la plume de l'auteure toujours aussi simple, sentimentale et addictive.

Lucy est une brillante avocate écossaise qui va devoir aider un charmant new-yorkais à récupérer son héritage. Pour Lachlan, Lucy représente sa chance de récupérer ce que son père lui a légué. Mais lui comme elle, ne s'attendaient pas à éprouver cette indéniable attirance. Une attirance qu'ils ne pourront pas contrôler très longtemps.

Lucy, la sœur ainée Shakespeare, est un personnage que j'ai adoré. Après Kitty, Lucy est la sœur que je préfère. Elle est forte, drôle, adorable, douce, adore avoir le contrôle de la situation, ne baisse pas les bras facilement, prend soin de sa famille depuis le décès de sa mère, devenant la seconde maman de la famille, se sacrifiant pour que ses sœurs ne manquent de rien. C'est le genre de grande sœur qui a pris soin toute sa vie des autres, et qui continue de le faire. Par moments, j'avais envie de la prendre dans mes bras et de lui dire que tout va bien se passer et qu'elle peut lâcher prise pour une fois. Elle possède ce fort caractère et cette sensibilité qui nous touche bien plus qu'on ne le pensait.

J'ai adoré sa relation avec Lachlan, s'autorisant enfin de vivre sa vie et de lâcher un petit peu prise, lui qui va mettre sans dessus-dessous son quotidien organisé à la minute pré. Certaines scènes étaient si mignonnes que j'avais envie que ça m'arrive à moi aussi. On le voit durant tout le livre, Lachlan fait du bien à Lucy et Lucy fait du bien à Lachlan. Chacun surprenant l'autre, complétant l'autre, comme savent si bien le faire les sœurs Shakespeare.

J'ai plus qu'aimé le personnage de Lachlan. Il est drôle, attentionné, plutôt sexy, bosseur et est surprenant. À certains moments, je ne m'attendais pas à ce qu'il agisse de telle ou telle manière et j'ai adoré cela. Mais possède également des cicatrices que lui a infligé son passé et on apprend que cet homme n'est pas lisse sous toutes les coutures ce qui lui donne un air vulnérable attendrissant. J'ai adoré que Lachlan ne soit pas ce type arrogant que l'on croise souvent dans les romances. Il est plutôt du genre à venir chercher une femme qui se les gèle dans sa chambre pour l'emmener se réchauffer. En tout bien tout honneur bien sur. J'ai adoré la complémentarité entre les deux, lui qui possède un caractère assez fort pour tenir tête à Lucy, qui est extrêmement têtue quand elle le veut. Ils montrent tous les deux leur côté fort, à l'épreuve de tout, mais qui sont en réalité plus fragile que cela.

J'ai apprécié que Carrie Elks fasse revenir de temps en temps, les autres sœurs Shakespeare avec leur compagnon. C'est comme si l'auteure nous donnait des nouvelles et c'était plutôt sympa de toutes les retrouver. Le seul bémol reste la chronologie. La saga n'étant pas publiée dans le même ordre que la version originale, dans un des tomes on nous spoil la future relation entre Lucy et Lachlan alors que pour nous, elle ne s'est pas encore produite. Des petites erreurs de chronologie parfois déstabilisantes mais qui n'empêchent pas d'aimer notre lecture.

Un dernier tome à la hauteur de mes espérances et plus encore. Une brillante avocate écossaise, indépendante, qui a passé des années a prendre soin des autres en s'oubliant et une jeune homme d'affaires américain qui a besoin du meilleur avocat, possédant ses propres blessures. Encore une fois, Carrie Elks nous fait voyager à travers le globe, et fait fondre nos cœurs de douceur, d'amour, d'humour, de passion et de tendresse. Le troisième tome restera mon tome préféré, mais celui-ci arrive en seconde position, un roman que je vous recommande comme toute la saga d'ailleurs. Une petite merveille à lire. Une saga légère, fraîche et romantique. Si vous n'avez toujours pas lu cette saga, n'attendez plus !

Afficher en entier
Bronze

L'histoire dans le sens temporel n'est pas logique. Je trouve vraiment cela dommage que l'auteur n'est pas fait attention.

Dans le tome 2 elle annonce le mariage de Cesca au château de Lachlan qui est le petit ami de Lucy.

Hors dans ce 4ème tome Lucy rencontre seulement Lachlan et l'histoire se déroule bien après le tome 3. Je suis déçu par cette erreur de corrélation.

Sinon leur histoire est bien. Elle ressent de suite une attirance pour Lachlan. Je me doutais également qu'il y aurait un couac proche de la fin.

Une fin sans épilogue!!

Afficher en entier
Lu aussi

j'ai passé un agreable moment a lire ce 4eme tome. c'est l'histoire de lucy et lachlan. deux personnages attaxhants mais differents

Afficher en entier
Or

Lucy s'est occupée de ses soeurs à la mort de leur mère.Elle est organisée et habituée à tout maîtriser.

Devenue brillante avocate, elle doit défendre un séduisant homme d'affaire new-yorkais.

Sous ses dessous de businessman sûr de lui, Lachnan est un homme sensible et blessé.

La peur d'être rejetés et de souffrir les freinent mais ils surmonteront les difficultés.

Une belle fin pour cette saga en dépit de quelques petites incohérences.

Afficher en entier
Diamant

J'ai adoré. Moi qui suit une fan inconditionnelle des romances historiques qui se passent en Ecosse la j'ai pu lire une délicieuse romance contemporaine qui se passe en écosse avec pour personnage masculin un descendant des highlands et un personnage féminin haut en couleur et très attachante. J'ai adoré leur histoire, je crois même qu'après celle de Kitty et Juliet, celle de Lucy reste ma préférée. Elle et Lachlan nous font voyager et rêver.

Afficher en entier
Or

Et voici le dernier tome de la série « The Shakespeare Sisters ». J’ai adoré suivre les trois précédentes soeurs, leurs histoires, leurs doutes, leurs vies. C’est avec un petit pincement au coeur que je me suis lancée dans cette dernière histoire, à la découverte de Lucy.

C’est l’aînée des soeurs Shakespeare, celle qui a toujours veillé sur les autres depuis la mort de sa mère. Très tôt, elle a dû prendre ces lourdes responsabilités, mais le bonheur de sa famille est la chose la plus importante pour elle.

Elle est également une avocate redoutable et reconnue pour son implication et sa volonté de fer. Elle aime avoir le contrôle sur tout et tout organiser. Alors lorsque Lachlan a besoin de ses services pour l’aider à défendre son héritage, Lucy ne s’attendait pas à autant perdre le contrôle sur ses sentiments et sur sa vie.

Lachlan, quant à lui, a besoin du meilleur avocat pour l’aider à conserver l’héritage de son père : un château en Écosse et un titre de Laird… Qui sont contestés par son propre demi-frère. Il ne veut pas perdre ce lieu qui est rempli de souvenirs. Pour lui, Lucy sera parfaite comme avocate, sauf qu’il ne s’imaginait pas être autant attiré par cette femme. Or, il doit être concentré sur son objectif et absolument pas déconcentré.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce dernier tome. Je peux presque dire que finalement, Lucy est devenue ma soeur Shakespeare préférée.

On entre directement dans le vif du sujet avec la fameuse affaire concernant l’héritage de Lachlan.

La rencontre entre lui et Lucy arrive également rapidement, et l’on comprend de suite que cette simple rencontre professionnelle va être beaucoup plus que cela.

J’ai vraiment été sensible à cette première rencontre entre les deux personnages principaux, à leur première vision, leurs premiers instants ensemble. Ils s’aperçoivent et tombent immédiatement sous le charme, une attirance naturelle et impossible à refouler. Ils sont tous les deux adultes, dans la trentaine, et ce regard beaucoup plus mature m’a séduite. Ils dressent le portrait de l’autre avec délicatesse, un peu à la manière d’un peintre qui met des touches de couleurs sur sa toile.

La relation entre Lucy et Lachlan évolue lentement, avec langueur. On sait comment tout va se terminer, il n’y a aucun doute là-dessus.

Cependant, ils ont vraiment le sens des responsabilités et du professionnalisme, des qualités qui vont les empêcher de céder à la tentation, créant ainsi une tension bienvenue.

De plus, ils n’habitent pas dans les mêmes pays, des frontières et des kilomètres qui vont les empêcher de se voir tous les jours, même si finalement les rencontres vont être nombreuses.

Ce que j’ai vraiment apprécié dans leur histoire, c’est la dimension romantique du récit. On est vraiment sur un classique, mais qui réchauffe le coeur, avec un homme qui va tout faire pour courtiser la femme qu’il aime, même s’il ne le sait pas encore.

Heureusement, on ne tombe pas trop dans le « niais », notamment parce que Lucy est une vraie femme moderne. Une femme forte, qui cache ses douleurs et ses moments de faiblesse, qui a dû prendre ses responsabilités et qui assume pleinement son indépendance et sa carrière. J’ai beaucoup apprécié cette femme et ses valeurs.

Lachlan n’est pas en reste. Il fallait un homme avec du caractère et de la force pour tenir tête à Lucy. Avec lui, elle a clairement trouvé son compagnon idéal.

Tout au long du livre, nous retrouvons à plusieurs reprises les différentes soeurs Shakespeare qui font des apparitions plus ou moins longues. Quel bonheur de les revoir et de partager avec elles des moments volés, même si la plupart ne sont pas joyeux.

Il est par contre dommage que l’ordre de parution des tomes ne soit pas le même qu’en version originale, car on retourne en arrière avec « La fantaisie du printemps » puisque c’est le dernier tome en version française qui est en réalité le troisième en version originale. Du coup, il y a un décalage entre ce que l’on a lu et ce que l’on lit en se plongeant dans ce dernier opus et c’est un petit peu dérangeant pour le lecteur, mais cela n’empêche en rien de comprendre l’histoire.

La fin est le point qui m’a un peu moins convaincue, notamment parce que j’aurais aimé en avoir encore un peu plus !

En conclusion, « The Shakespeare Sisters, tome 4 : La fantaisie du printemps » est un dernier tome qui m’a complètement charmée. Carrie ELKS nous plonge dans l’histoire de Lucy et de Lachlan avec douceur et tendresse, avec un regard adulte de la vie. Derrière leurs forts caractères se cachent des êtres sensibles qui vont petit-à-petit apprendre à se connaître.

Ce côté très romance classique est contrebalancé par Lucy qui est une femme moderne et complètement indépendante et ce mélange rend l’histoire tout simplement belle.

Je vous conseille vivement la série « The Shakespeare Sisters » qui est à chaque fois un vrai moment de douceur et de tendresse.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/07/the-shakespeare-sisters-tome-4-la.html )

Afficher en entier
Argent

La série The Shakespeare Sisters qui a bercé notre printemps touche à sa fin et il est temps de découvrir l’histoire de l’aînée de la fratrie, Lucy.

(...)

Avant de me lancer dans cette lecture, j’attendais beaucoup de ce quatrième et dernier tome. Non seulement le décor me faisait rêver mais j’avais aussi hâte d’en apprendre plus sur l’aînée de la fratrie Shakespeare. Malheureusement mes attentes n’ont pas été totalement comblées, et ce, pour plusieurs raisons. La première concerne la chronologie de la saga. Les tomes n’ayant pas été publiés dans l’ordre de parution original, soit certains moments sont gâchés parce qu’on en connait déjà l’issue, soit on est confronté à des anachronismes qui se révèlent dérangeants voire perturbants. J’avoue que je ne comprends pas pourquoi la maison d’édition a bouleversé cet ordre.

La seconde raison provient du scénario lui-même. L’histoire peine à entrer dans le vif du sujet. Le premier tiers du livre est lent avec beaucoup de descriptions et d’éléments inutiles. On en vient même à s’ennuyer par moments. C’est vraiment dommage car l’histoire de départ avait beaucoup de potentiel. Mais ce dernier se retrouve étouffé à cause d’un début très plat qui manque de rythme. En revanche une fois l’histoire démarrée, on retrouve le plaisir de la lecture et l’envie de découvrir plus amplement les personnages.

La suite de mon avis sur mon blog :

https://misscroqbook.wixsite.com/misscroqbook/single-post/The-Shakespeare-Sisters-4-La-fantaisie-du-printemps---Carrie-ELKS

Afficher en entier
Argent

Une histoire sympathique à lire.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"The Shakespeare Sisters, Tome 4 : La Fantaisie du printemps" est sorti 2019-06-13T08:54:01+02:00
background Layer 1 13 Juin

Dates de sortie

The Shakespeare Sisters, Tome 4 : La Fantaisie du printemps

  • France : 2019-06-13 (Français)
  • USA : 2018-04-26 (English)

Activité récente

Joebook l'ajoute dans sa biblio or
2019-09-09T22:21:06+02:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 68
Commentaires 13
Extraits 11
Evaluations 23
Note globale 7.74 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode