Livres
443 163
Membres
378 252

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

The Villains, Tome 2 : Vengeful



Description ajoutée par Callmeluh 2018-01-30T08:53:44+01:00

Résumé

The sequel to VICIOUS, V.E. Schwab's first adult novel.

Sydney once had Serena—beloved sister, betrayed enemy, powerful ally. But now she is alone, except for her thrice-dead dog, Dol, and then there's Victor, who thinks Sydney doesn't know about his most recent act of vengeance.

Victor himself is under the radar these days—being buried and re-animated can strike concern even if one has superhuman powers. But despite his own worries, his anger remains. And Eli Ever still has yet to pay for the evil he has done.

Afficher en entier

Classement en biblio - 6 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Jordane_ 2018-08-06T23:40:48+02:00

How many men would she have to turn to dust before one took her seriously ?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

J'ai bien aimé ce second tome même si j'avais mieux accroché au premier. On découvre de nouveaux personnages, bien développés, mais cela au détriment du duo Victor / Eli qui m'avait plus intriguée. L'action n'est pas toujours présente donc j'ai lâché entre temps car l'histoire traîne un peu. Le gros point positif est une fois de plus la justesse de la plume de Victoria Schwab. Au niveau du dénouement tout s'accélère et on est totalement pris dans le récit pour savoir comment tout cela va se terminer.

Je ne sais pas si l'auteure a prévu un troisième tome mais la fin de celui ci laisse envisager une possible suite.

Afficher en entier
Or

Ma note: 4.5/5

Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2018/11/12/the-villains-tome-2-vengeful-de-v-e-schwab/

“Every end is a new beginning.”

Vengeful était le livre que j’attendais le plus cette année. Vicious avait un énorme coup de cœur lors de ma première lecture en 2017, et après l’avoir refermé, je me souviens n’avoir pensé qu’à une chose : il me fallait absolument la suite. Un an plus tard, et après avoir relu ce chef d’œuvre qu’est Vicious, j’ai donc lu Vengeful. Je l’ai adoré, mais malgré tout je n’ai pu m’empêcher de ressortir de ma lecture un peu déçue…

Cinq ans ont passé depuis la bataille qui a vu s’affronter Eli à Victor. Arrêté pour le meurtre de ce dernier, Eli a été emprisonné par EON, une organisation qui a pour but de traquer et enfermer les EOs. Victor quant a lui n’est plus tout à fait ce qu’il était depuis qu’il est revenu à la vie grâce à Sydney. Les deux anciens amis partagent néanmoins toujours un sentiment de revanche et sont prêts à tout pour l’assouvir.

À ce joli tableau s’ajoute Marcella. Devenue EO après que son mari ait tenté de la tuer, elle est bien décidée à prendre ce qu’elle estime lui revenir de droit, et à prouver au monde entier que derrière son jolie minois se cache une femme redoutable et puissante, elle est d’ailleurs prête à laisser le monde tomber en ruines pour arriver à ses fins.

J’étais tellement heureuse de retrouver ces personnages que j’aime tant. Qu’il s’agisse de Victor, Mitch, Sydney, ou même Eli, je me rends compte qu’ils m’avaient tous énormément manquée. J’ai d’ailleurs adoré les chapitres du point de vue de ce dernier, en particulier les flashbacks qui nous font découvrir son passé avant de rencontrer Victor. On réalise alors à quel point il est bien plus « brisé » qu’on ne le pensait au début, et dans un sens on s’attache d’avantage à son personnage. J’ai adoré la dynamique du trio Victor/Sydney/Mitch. Ils forment une famille, étrange et dysfonctionnelle, certes, mais on sent les liens qui les unissent, même si Victor essaie de se prouver le contraire.

“Maybe we are broken. But we put ourselves back together. We survived. That’s what makes us so powerful. And as for family—well, blood is always family, but family doesn’t always have to be blood.”

Marcella avait tout pour devenir l’un de mes personnages préférés de la série : elle est ambitieuse, puissante et dangereuse. Contrairement à la plupart des EO, elle ne cherche pas à se cacher (bien au contraire), et elle n’a pas peur de viser haut. Sa backstory est vraiment intéressante et on comprend bien d’où elle vient et ses motivations. Malheureusement, tout ça n’a pas suffit.

Je pensais pourtant tomber complètement sous son charme en écoutant Victoria parler d’elle, mais ça n’a pas été le cas. Si au début je l’adorais et je ne pouvais m’empêcher de me dire “you go girl!” à chaque fois qu’elle prenait une décision, j’ai fini par me lasser d’elle. J’ai trouvé que même si elle s’évertuait à vouloir prouver qu’elle était bien plus qu’un joli visage, elle devenait une poupée qui joue à être la reine. C’est bien d’avoir de l’ambition, mais il ne faut pas voler trop près du soleil pour autant.

En revanche, j’ai adoré le personnage de June. Elle est mystérieuse, et on ne sait finalement pas grand chose sur elle, mais c’est ce que j’ai le plus aimé chez elle. Sa relation avec Sydney est pour le moins adorable, et même si elle a pris quelques décisions un peu douteuses, ses intentions ne restent pas mauvaises pour autant.

L’une des choses que j’avais le plus aimé lors de ma lecture de Vicious est la construction chronologique du livre: l’histoire se passait sur deux temporalités, le « présent » (si on peut l’appeler ainsi), et le passé (dix ans plus tôt). Ici, on retrouve le même type de chronologie, mais j’avoue que j’ai été un peu perdue. En effet, il n’y en a pas que deux, et plus d’une fois j’ai dû revenir en arrière pour être sûr de là où j’en étais.

Tout comme pour le premier tome, l’intrigue du livre se dévoile progressivement à travers les chapitres, nous laissant toujours plus en manque d’informations et toujours plus avec l’envie de découvrir ce qu’il se passera. Victoria Schwab a réellement un don pour écrire des livres qu’il nous est difficile de poser une fois plongés dans notre lecture. Les chapitres finissent bien souvent sur un cliffhanger, et il y a eu plus d’une fois où j’ai dû posé mon livre à contre cœur.

“It doesn’t matter if you’re a human versus a human or a human versus an EO or an EO versus an EO. You do what you can. You fight, and you win, until you don’t.”

J’ai eu énormément de mal à noter ce livre. Je l’ai adoré, pas de doute là-dessus, mais en le refermant je n’ai pas ressenti ce sentiment de vide comme ça avait été le cas pour Vicious. Peut-être parce qu’il y a eu quelques petites choses qui m’ont un peu dérangée au cours de ma lecture, ou tout simplement parce qu’après le coup de cœur intersidéral qu’a été Vicious, j’avais mis la barre très –trop– haute. Toujours est-il qu’il m’a fallu plusieurs jours avant de vraiment m’arrêter sur une note.

Bien sûr je vous recommanderai de lire ce livre, surtout si vous avez lu le tome précédent. Je ne peux que vous le recommander puisqu’il est malgré tout génial. Ça n’a juste pas été le coup de cœur auquel je m’attendais.

Afficher en entier
Bronze

Lire la revue complète sur: https://latentationdulivreenanglais.com/vengeful-v-e-schwab/

Ma notation: 3/5

Je ne pensais pas dire ça un jour mais, apparemment, il y a une première fois pour tout. Je suis déçue par un livre de Victoria Schwab. Oui, vous m’avez bien lu. JE SUIS DÉÇUE. J’avais eu un coup de cœur monumental pour Vicious, et je n’imaginais même pas la bombe qu’allait être Vengeful. Mais quelle catastrophe cela a été pour moi. Je déteste les nouveaux personnages et mes préférés sont relégués au rôle de figurants! Quant à l’intrigue, bah, c’est le gros bordel.

J’ai mis du temps avant de m’apercevoir que Vengeful n’allait pas correspondre à mes attentes parce que, mine de rien, il avait brillamment démarré! Dès le début, toujours à travers ces chapitres chroniques qu’on avait tant adoré dans le premier opus, on fait la rencontre d’une Marcella prête à tuer son mari mafieux pour l’avoir trompée. Wouhou! Et bien qu’elle finira à l’hôpital, elle corrodera le mur de sa chambre pour aller en découvre avec lui. C’est carrément badass!

Malheureusement, sa vengeance se fera si tôt dans le livre que je me suis rapidement lassée du personnage. J’en suis même venu à la détester avec passion! La mauvaise nouvelle, c’est que sa narration va prendre énormément de place dans le livre. Baah. En fait, ce qui m’a énervée, c’est qu’elle est méchante juste pour être méchante. Elle n’a aucune complexité, aucune profondeur, tout ce qu’elle fait, c’est pour le pouvoir. Il n’y a aucune raison valable! C’est comme si tu demandais à quelqu’un « pourquoi tu fais ça? » et qu’il te répondait « parce que ». Quelle fadeur…

Alors, oui, elle veut être reconnue et faire voir aux hommes qu’une femme peut être puissante et intelligente. Je suis entièrement d’accord avec cette pensée! Néanmoins, j’ai trouvé son féminisme caricatural et forcé. Elle fait des généralités sur les hommes qu’elle sous-estime et, surtout, j’avais l’impression qu’on me flanquait devant les yeux une pancarte avec écrit « regardez-moi, je suis une femme, je suis belle, je suis badass! ». J’aime les héroïnes fortes et impitoyables, à condition que la cervelle aille avec… Or, son invincibilité vient toujours des pouvoirs des autres.

On voit également apparaître June, une ExtraOrdinaire capable de se transformer en n’importe quel être humain. Son talent est intéressant, mais tout comme pour Marcella, je n’ai pas saisi l’intérêt de sa présence. On ne sait pas grand chose sur elle et celle-ci ne sert que très peu l’intrigue… Quel est le but? Je n’ai pas non plus avalé cette amitié à distance qu’elle entretient avec Sydney: malgré les années qui les lient, leurs échanges sont vides de sens! Encore une fois, on me jette une femme badass en pleine poire juste pour le principe… Grrrr

Pendant ce temps, l’intrigue autour de mes personnages préférés fait du surplace. Du début à la fin, on ne va rien apprendre d’essentiel sur le problème de santé de Victor, Sydney va renforcer des pouvoirs qui ne serviront qu’une fois, Mitch tiendra la chandelle et Eli passera 70% de son temps en prison. C’est frustrant, d’autant plus que ce sont eux qui font l’essence de la série! Je rêvais du moment où Victor et Eli allaient jouer au chat et à la souris, et c’est uniquement lorsque ce moment s’est produit que j’ai enfin commencé à apprécier le livre. LE DÉSESPOIR. Cette manie de faire de la rétention d’information alors qu’il en manque déjà m’a agacée au plus haut point!

Voilà, l’intrigue n’est pas fameuse. J’ai distingué une séparation nette entre la partie consacrée au développement des nouveaux personnages et celle dédiée aux anciens héros, du coup, il y a zéro lien logique entre elles. D’ailleurs, la rencontre entre les différents protagonistes s’effectuera tard dans le livre, sans jamais me laisser dans une profonde stupéfaction. Les points de vue de Marcella et June pourraient être sautés, on ne s’apercevrait même pas qu’il manque des blocs à l’histoire. J’ai néanmoins aimé découvrir le passé d’Eli, même si cela n’a pas suffi à m’émouvoir. Par contre, j’avais envie d’étrangler le médecin. Quel taré! TUEZ-LE.

Victor reste mon personnage favori! Je suis fan de sa froideur, de son sens du contrôle ainsi que de son attachement refoulé pour Mitch et Sydney. Qu’il le veuille ou non, papa Victor les aime! Puis j’adore son asexualité. En revanche, j’ai pas aimé comment l’auteure l’a amoindri afin de rendre Marcella puissante. Dans mon esprit, Victor s’en cogne le rein de sa puissance, il chercherait juste un moyen de se débarrasser d’elle. Et basta. Pas de conversations futiles. Je n’oublie pas Mitch et Sydney que j’aime beaucoup, ces trois forment une famille exceptionnelle!

M’enfin, je n’ai pas retrouvé l’esprit de Vicious, cette zone d’ombre qui faisait que j’avais du mal à distinguer les gentils des méchants, qui faisait que je ne parvenais pas à identifier la cause la plus honorable: Eli voulait protéger les humains en éliminant tous les EOs tandis que Victor désirait se venger du meilleur ami qui l’avait trahi. Malgré ma grosse préférence pour Victor, je ne voyais pas forcément Eli comme l’ennemi. Cependant, dans Vengeful, Marcella est sans aucun doute l’adversaire à abattre qui faillit à présenter cette moralité grise et complexe!

L’opus n’est pas mauvais, il est bien écrit et a demandé énormément de travail. Mais bon, je me suis ennuyée et les nouveaux personnages étaient inintéressants. C’est un flop.

Afficher en entier

Date de sortie

The Villains, Tome 2 : Vengeful

  • USA : 2018-09-25 (English)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 6
Commentaires 3
Extraits 1
Evaluations 2
Note globale 8 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode