Livres
482 216
Membres
468 865

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

« Ashton n’avait pas le bon Vincent. Je le sais, maintenant, parce que je sais à quoi ressemble le vrai amour. Le genre qui vous consume de l’intérieur. L’amour a le pouvoir de vous briser, mais aussi de faire apparaître la personne que vous êtes vraiment. Quand j’ai lu cette lettre, je venais d’arranger les choses entre Ashton et Beau, car c’était ce que je voulais. Parce qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Ils l’ont toujours été. Je le sais à présent. Pas parce qu’elle l’a choisi, mais parce que, toi, tu m’as choisi. J’étais perdu jusqu’à ton arrivée. Je pensais faire ma vie avec Ashton. J’avais du mal à renoncer à tout ce que notre relation représentait. Puis tu es entrée dans ma vie et tout s’est éclairé. Grâce à toi, tout a pris sens. (Il s’est approché, et j’ai réprimé l’envie de me jeter dans ses bras.) Lana, je pense à toi à chaque minute de chaque jour. Quand je suis avec toi, je sens que je suis enfin moi-même. Quand je te touche, je sais ce qu’est vraiment l’amour. Quand je t’ai perdue, je me suis effondré. Je suis à toi. »

Afficher en entier

Extrait du prologue

Ashton s'est assise sur la branche de notre arbre préféré. Autrefois, elle avait besoin de mon aide pour grimper. Plus maintenant. Elle n'avait plus besoin de moi. Je n'avais jamais eu le coeur brisé - jusqu'à aujourd'hui. Le simple fait de respirer était devenu difficile depuis le jour où j'étais sorti de l'église et l'avais vue avec Beau. J'avais tout de suite su que je l'avais perdue.

- Impressionnant. On dirait que tu as fait ça toute ta vie, ai-je dit assez fort pour qu'elle m'entende.

Elle m'avait envoyé un texto me demandant de la rejoindre, mais j'étais là depuis longtemps. J'avais besoin de réfléchir. C'était ici que tout avait commencé. Logique que ce soit là que ça se termine.

Elle a affiché cet air surpris qui la rendait si adorable.

- J'étais déjà là quand j'ai eu ton message, ai-je expliqué.

Un sourire s'est dessiné sur ses lèvres.

- Oh !

- Que me vaut l'honneur de ce texto ?

Je me doutais de la réponse. Mais je voulais l'entendre de sa bouche. Je me suis levé et me suis approché, non sans avoir remarqué qu'on nous observait, un peu plus loin, à l'abri des arbres. Apparemment, Beau souhaitait lui aussi me parler. Ou il l'avait suivie.

- Je voulais savoir comment tu allais. Beau m'a parlé d'une commotion cérébrale.

Je n'ai pas pu m'empêcher de rire. J'ai attrapé un caillou et l'ai lancé dans le lac.

- Il t'a dit comment c'est arrivé ?

- Oui, a-t-elle admis, une pointe de culpabilité dans la voix.

Il avait dû lui avouer m'avoir frappé. Ashton, cependant, n'avait pas à se sentir coupable.

- Je l'ai mérité. Je me suis comporté comme un con avec toi, cette semaine.

Mon coeur s'est serré dans ma poitrine. Je ne me pardonnerai jamais d'être resté les bras croisés pendant que tout le monde la malmenait. Je l'avais laissée tomber. Ça ne me ressemblait pas.

- Je n'aurais pas dû les laisser te traiter de cette façon. Franchement, ça m'a soulagé que Beau me mette une raclée.

- Quoi ?

Ma confession a semblé l'étonner. J'ai eu encore plus de mal à respirer.

- On se connaît depuis toujours, Ash. Je n'aurais pas dû te tourner le dos à la première occasion. C'était minable de ma part. Tu n'étais pas la seule fautive dans cette histoire. C'était aussi la faute de Beau. Et la mienne.

- La tienne ?

Afficher en entier

Lana :

" - Elle est folle d'avoir fait ça... si tu veux mon avis.

J'aurais plaqué mes mains sur ma bouche si elles n'avaient pas déjà été prises. Je n'arrivais pas à croire que j'aie dit ça.

Sawyer a haussé un sourcil étonné et mes joues se sont enflammées.

- Tu crois ?

Il était trop tard pour me dédire. Alors j'ai acquiescé.

Sawyer a fait un pas vers moi. Mon cœur battait si fort qu'il allait sortir de ma poitrine. Ses yeux verts m'ont étudiée minutieusement. C'était comme s'il me voyait pour le première fois. Il s'est attardé sur mes lèvres, et j'ai dû me rappeler de respirer.

- Tu penses que je suis un meilleur choix que Beau ? Pourtant, c'est lui, le bad boy. Le mec dangereux. Les filles aiment les Bad Boys.

Sa voix se faisait de plus en plus sourde. J'ai tressailli lorsqu'il s'est encore rapproché, ses yeux toujours fixés sur mes lèvres.

J'ai essayé de rester calme avant de répondre.

- Pas toutes les filles.

- Humm..."

Afficher en entier

« Ce n’était plus Beau, Ash et moi contre le reste du monde.

À présent, j’avais Lana. Et, à nous deux, nous formions une équipe invincible. »

Afficher en entier

Sawyer :

" - Fiche-moi la paix, Beau, ai-je grondé avant de boire une autre gorgée.

- J'ai promis à Ash de ne pas me prendre la tête avec toi ce soir. Ne me force pas à rompre ma promesse.

J'ai poussé un long soupir avant de me lever et de me diriger vers mon 4x4. Je n'étais pas soûl. J'avais renvoyé tout l'alcool que j'avais bu dans les buissons des Jenkins.

- Ne fais pas ça, Sawyer. Tu tiens à peine sur tes jambes. Laisse-moi te ramener.

Je me suis arrêté pour lui lancer un regard noir.

- Pourquoi ? Je me dispute sans arrêt avec Ashton. Je ne peux pas m'empêcher de la regarder. De la désirer. Alors pourquoi tiens-tu tellement à m'aider ?

- Parce que tu es mon frère, a-t-il répondu en poussant un soupir.

Celle-là, c'était la meilleure ! Ça ne l'avait pas gêné que je sois son frère quand il m'avais piqué ma copine."

Afficher en entier

- Désolée pour quoi ? Tu n'as rien fait de mal. Sawyer Vincent est canon, Lana. Il n'avait jamais, je dis bien jamais, fait à quelqu'un ce qu'il t'a fait aujourd'hui. Pas même à Ashton. Je n'arrive pas à croire ce que je viens de voir. Je veux dire, il a toujours été gentil et attentionné. Mais aussi ardent ? Pas son genre. En tout cas, pas à ce point. Je n'aurais jamais cru le voir comme ça un jour. Je l'ai toujours trouvé canon, mais il n'arrivait pas à la cheville de Beau en matière de sex-appeal. Mais là ... Waouh ! C'était chaud ! Je me serais jetée sur lui à ta place, et j'ai un copain.

source site "dans notre petite bulle"

Afficher en entier

Tu penses que je suis un meilleur choix que Beau ? Pourtant, c'est lui, le bad boy. Le mec dangereux. Les filles aiment les bad boys.

Sa voix se faisait de plus en plus sourde. J'ai tressailli lorsqu'il s'est encore rapproché, ses yeux toujours fixés sur mes lèvres.

source site "dans notre petite bulle"

Afficher en entier

« Je t’aime, Lana. Comme un fou. J’aime tout de toi. Tes lèvres quand tu souris, tes taches de rousseur, la vague de chaleur qui m’envahit chaque fois que j’entends ton rire, le frisson envoûtant que provoquent tes caresses… Je t’aime, et je passerai le reste de ma vie à te le prouver. Jamais plus tu ne passeras après les autres. Je ferai toujours de toi ma priorité.

Voilà. Ça, ça me suffisait. C’était tout ce que j’avais toujours voulu entendre. »

Afficher en entier

— J’arrive toujours pas à croire que vous n’alliez pas dans la même fac. Vous êtes inséparables, tous les trois.

Toby Horn semblait presque déçu que je parte faire mes études en Floride, mais j’avais besoin de m’éloigner. Ashton irait à l’université d’Alabama, avec Beau.

— L’université de Floride lui a fait une offre qu’il ne pouvait pas refuser, a expliqué Beau.

Il comprenait mon choix. Pendant longtemps, il avait veillé à ne pas se montrer trop démonstratif avec Ashton en ma présence. Mais là, c’était fini.

— Ça va faire bizarre de ne plus te voir, a dit Ash.

Merde. Pourquoi a-t-il fallu qu’elle intervienne ? Elle ne pouvait pas se contenter de se faire cajoler ? La moue triste qu’elle affichait a réveillé la douleur dans ma poitrine. Seule Ashton pouvait me mettre dans cet état.

— Tu survivras. De toute façon vous passez trop de temps collés l’un à l’autre pour faire attention à ce qui se passe autour de vous.

Ça, c’était salaud. J’ai vu la peine sur son visage et ai aussitôt regretté.

— Gaffe, Sawyer.

Afficher en entier

J’ai commis l’erreur d’ouvrir mon cœur à quelqu’un qui ne m’ouvrira jamais le sien. Je savais que Sawyer t’aimait. Je le sais depuis toujours. Je pensais pouvoir me contenter d’un flirt. Mais je ne peux pas.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode