Livres
415 122
Membres
327 276

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

The Witchlands, tome 0.5 : Sightwitch



Description ajoutée par Jennifer_tartiflette 2018-03-05T13:05:24+01:00

Résumé

Before Safi and Iseult battled a Bloodwitch...

Before Merik returned from the dead…

Ryber Fortiza was a Sightwitch Sister at a secluded convent, waiting to be called by her goddess into the depths of the mountain. There she would receive the gift of foretelling. But when that call never comes, Ryber finds herself the only Sister without the Sight.

Years pass and Ryber’s misfit pain becomes a dull ache, until one day, Sisters who already possess the Sight are summoned into the mountain, never to return. Soon enough, Ryber is the only Sister left. Now, it is up to her to save her Sisters, though she does not have the Sight—and though she does not know what might await her inside the mountain.

On her journey underground, she encounters a young captain named Kullen Ikray, who has no memory of who he is or how he got there. Together, the two journey ever deeper in search of answers, their road filled with horrors, and what they find at the end of that road will alter the fate of the Witchlands forever.

Set a year before Truthwitch, Sightwitch is a companion novella that also serves as a set up to Bloodwitch, as well as an expansion of the Witchlands world.

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 lecteurs

Or
1 lecteurs
PAL
1 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Jennifer_tartiflette 2018-03-05T13:07:36+01:00

We value things more when we know they won’t last forever.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Sheo 2018-03-10T16:29:18+01:00
Or

«There is never a reason to rush. Wherever you are trying to go will still be there, even if it takes you longer to reach it.»

J'ai tellement l'impression de ne plus savoir écrire la moindre review... ah, c'est horrible ! En vrai je m'arrête quatre mois et on dirait que ça fait une éternité. Je vous en prie, ne m'en voulez pas si cette review est une catastrophe.

Alors, on commence par quoi ? Tout d'abord laissez-moi exprimer à quel point je suis heureuse d'être de retour. Ces derniers mois ont été d'un ennui mortel ! Je lisais toujours mais il me manquait quelque chose. Et c'est ainsi que j'ai réalisé que je ne lis pas seulement parce que j'aime lire, je lis aussi parce que j'aime partager mes lectures. Du coup, me revoici ! Maintenant, chers amis, faites place à ma première review depuis quatre putain de mois.

Quand j'ai appris que le troisième tome de The Witchlands ne sortirait pas avant 2019, et qu'en 2018 on aurait juste le droit à un demi tome à la noix, j'étais déçue comme pas possible. Vous aussi ? Tiens, quelle surprise. ;) Cela dit, si vous me connaissez un peu vous le savez bien ; je suis un être faible. Alors à la sortie de Sightwitch, plus ou moins juste pour avoir de quoi survivre jusqu'en 2019, j'ai acheté ce fameux "demi tome à la noix". Autant admettre tout-de-suite que je n'avais même pas pris la peine de lire le résumé et qu'il a encore fallu quelques semaines avec ce bouquin dans ma PAL pour que je m'y intéresse. (Je sais, c'est une honte.) Il a fallu que je sois malade et que je m'ennuie à mort pour que l'envie d'ouvrir ce bouquin me vienne... Oups. Je mets maintenant ma fierté de côté et j'admets que Sightwitch fut une lecture... magique. J'AI ADORÉ. OH MON DIEU, C'ÉTAIT GÉNIAL. Cependant, le problème est toujours le même... On doit toujours attendre 2019 pour la suite. #rabatjoie #lecomeback

• The Witchlands est une saga dont l'univers est sans aucun doute très riche. Et Susan Dennard ne s'est pas privée de l'occasion de le prouver une fois encore avec Sightwitch. D'ailleurs, si je suis tout-à-fait honnête avec vous, je trouve même que Sightwitch m'a bien aidé à mieux comprendre l'univers de la série et à m'y retrouver. (J'ai aucune idée de pourquoi mais ça m'a aidé...) En tout cas, j'aime toujours autant me plonger dans cet univers et c'est ce qui importe. Non ?

• La plume de Susan Dennard, comme j'ai déjà pu le dire dans mes reviews sur Truthwitch et Windwitch, est claire et fluide. J'aime les plumes qui privilégient la simplicité car en général ces plumes-là rendent bien plus facile l'immersion dans l'histoire. Et donc il est assez simple de visualiser les scène ainsi que de ressentir les émotions des personnages. Et rien que ça, bien-sûr, a une place capitale dans mon avis. De plus, Sightwitch est présenté comme un journal, ce qui clairement vaut le détour.

• Alors là, on passe aux choses sérieuses. Avant de vous faire un petit résumé de l'histoire et tout le blabla habituel, j'aimerai poser au clair la relation entre Sightwitch et les deux premiers tomes de la saga, ainsi que où l'histoire se place dans le temps. Parce qu'il me semble que c'est un point important et pas toujours très clair. Ou du moins ça ne l'était pas pour moi... (Mes parents me demandent toujours "Comment peux-tu être aussi intelligente et aussi stupide à la fois ?") ^^

Sightwitch se déroule un an avant les évènements de Truthwitch. C'est-à-dire à (plus ou moins) l'année dix-huit de la trêve dont on nous rabâche les oreilles depuis le tome un. Ce n'est donc pas bien compliqué puisque c'est indiqué dans le synopsis. MAIS, bien-sûr comme je n'avais pas lu le dit synopsis, il m'a fallu un petit moment pour que ça monte jusqu'à mon cerveau. ^^

Concernant la relation avec les autres tomes de la saga, c'est bien simple : Sightwitch pose les bases de l'univers, nous aide à mieux comprendre le passé de Kullen et de Ryber ainsi que toute cette histoire Cahr Awen et tout le blabla. Donc même si vous n'êtes pas trop attirés par l'histoire parce que vous vouliez à tout prix lire Bloodwitch cette année, je vous conseille tout-de-même de vous plonger dans Sightwitch parce que ce "demi tome à la noix" pose aussi certains points intéressants qui seront sûrement exploités dans le troisième tome que nous chérissons tant.

• L'histoire est donc celle de Ryber, un an avant les évènements de Truthwitch. Et si le nom de Ryber vous semble familier mais que vous n'arrivez pas à le replacer, nous avons déjà eu l'occasion de la rencontrer dans Truthwitch aux côtés de Kullen. OK, je l'admets. Ça aussi j'ai eu besoin d'un petit moment pour que ça me revienne. ^^ Je suis un cas désespéré ! C'est après avoir commencé ma lecture et avoir lu une bonne vingtaine de page que j'ai enfin eu le déclic. J'ai ensuite passé les vingt minutes suivantes à répéter "MAIS OUI, KULLEN !" "C'EST KULLEN ET RYBER !"... (Sans commentaire, je vous prie.)

Bref.

On retrouve le personnage de Ryber avant notre rencontre initiale avec elle. Est-ce que ça a du sens ? Ryber désire devenir une Sightwitch et comme on nous l'a clairement énoncé dès le début du "demi tome à la noix" : "Sightwitches are not born; we are made." Une fois que la déesse *insérer son nom ici* ← Sirmaya trouve une future sightwitch prête à le devenir, elle la convoque dans une montagne super glauque pour devenir officiellement une Sightwitch Sister. Après plusieurs années, Ryber voit toutes les femmes qui l'entourent devenir des sœurs mais elle n'est jamais convoquée par la déesse, ce qui commence sérieusement à la désespérer. Jusqu'au jour où toutes les femmes du Couvent sont une à une convoquées, même celles qui sont déjà sœurs et aucune d'entre elles ne ressort de la montagne sacrée. Après quelques semaines, Ryber se retrouve complètement seule. Bon, pas tout-à-fait seule seule. Il y a cet oiseau chelou qui tient absolument à ce qu'on l'appelle The Rook. Après quelques semaines, Ryber décide de s'aventurer dans la montagne pour chercher à découvrir ce qui est arrivé à ses Sœurs et là, elle fait la rencontre d'un gars qui n'a absolument aucune idée de qui il est et de ce qu'il fout dans une montagne, aka Kullen.

"I saw the last Sightwitch Sister go into the mountain. In a thousand years, she will pass through the halls with a Paladini at her side."

D'un autre côté, Sightwitch ne s'arrête pas là. On va aussi suivre des Sightwitches qui ont vécues plusieurs centaines d'années plus tôt et je ne dirais rien d'autre dessus au risque de vous spoiler l'affaire. Cela dit, pour un bouquin qui ne fait que 233 pages, on a le droit à un tas de bonnes choses. (Petit détail pour ceux qui ont l'édition américaine hardcover de Sightwitch sur la couverture en dessous de la couverture... enfin on se comprend, sous la jaquette.... ? Bref, il y a écrit "The true tale of the twelve Paladins" et juste ça, mes amis, est un indice précieux sur ce que vous trouverez dans le bouquin.)

En tout cas, les deux histoires sont superbes. Elles sont fascinantes et intrigantes, elles sont aussi très addictives. Et le meilleur, elles sont connectées. (Parce que sinon ça n'aurait aucun intérêt...) La façon dont l'auteure a connecté les deux histoires est super, je trouve que c'est logique et plutôt intelligemment fait. Que demander de plus ?

• S'il y a bien un élément de ce "demi tome à la noix" qu'il ne faut absolument pas oublié, ce sont les illustrations. OMG, c'est un élément de ma lecture que j'ai tout bêtement adoré ! Ces illustrations nous aident à visualiser certaines scènes, certains lieux, à bien nous souvenir que Sightwitch est écrit (par l'auteure) comme un journal et non pas comme une histoire directe... Bref, c'est parfait.

• Est-ce véritablement utile de vous dire que j'ai adoré les personnages ? Bon, si vous insistez... J'ai adoré les personnages. (J'espère que vous ne vous attendiez pas à autre chose.) Ils sont tout simplement attachants, intéressants à découvrir, et je vous passe tout le blabla inutile pour vous dire que je les adore et point barre.

○ J'admets que je ne m'étais pas vraiment fait d'avis sur Ryber lors de notre rencontre initiale. Ou du moins, je ne m'en souviens pas. ^^ Dans cette histoire, qu'au final je trouve trop courte à mon goût, j'ai adoré le personnage de Ryber. Elle est intelligente, attachante et dans la mesure où elle peut survivre dans une montagne sacrée, j'estime qu'elle a des ressources et un côté badass. Je suis fan.

○ Kullen, je l'aime d'un amour fou. Mais ça n'est pas nouveau puisque dans ma review du premier tome, je l'évoquais déjà. Eh bien, dans Sightwitch, j'étais bien heureuse de le retrouver. Et en même temps ça m'a plus ou moins rappeler que son histoire dans Truthwitch "m'a donné envie de me noyer. Et dieu sait que c'est pas une mort que je convoite. What? Oubliez ça. Mais sérieux, même si j'ai adoré la scène, j'ai eu envie d'aller écouter une playlist spéciale déprime. ^^" Remember? *où est mon smiley qui pleure ?'* Bref. Dans Sightwitch, Kullen m'a charmée comme jamais et maintenant j'en veux plus. *sérieusement, où est mon smiley qui pleure ?*

○ J'ai adoré le personnage de Tanzi. Elle est tellement lumineuse et drôle. Je veux une amie comme elle, sérieusement. C'est sur ma liste pour le prochain Noël. ^^

○ The Rook est un... personnage ? Bon, qu'importe ce qu'il est vraiment, je l'ai adoré. Au départ, je ne voyais pas pourquoi on allait se coltiner un oiseau tout au long de ce "demi tome à la noix" mais au fil des pages mon amour pour lui s'est réveillé et puis il s'est envolé... OK, je l'aime bien, ce qui vient sûrement de ma capacité naturelle à aimer tous les animaux même les plus moches. Mais ce qui m'a vraiment plu c'est le mystère qui plane (ah ah) autour de cette chose. C'était intriguant, sérieux. D'où vient-il, qu'est-il véritablement, quel est son rôle... ?

○ Lisbet est une gamine flippante sur les bords mais que j'ai adoré. Et je suis dans le regret de ne pas pouvoir en dire plus au risque de lâcher des spoilers sans le vouloir. En tout cas, Lisbet et compagnie (Dysi, par exemple) sont des personnages que j'ai adoré découvrir et que j'espère *je croise les doigts* que l'on retrouvera d'une manière ou d'une autre dans les prochains tomes de la saga.

• Les relations entre les personnages, je crois bien, sont le point fort de Susan Dennard. Elle sait comment jouer avec l'alchimie qu'il peut y avoir entre eux, les liens qui les unissent, et tout le blabla. C'est sérieusement un aspect des livres que j'adore, quoi qu'il advienne.

○ J'ai adoré l'amitié entre Tanzi et Ryber. Elles sont comme des sœurs et l'auteure a vraiment bien réussi à me le faire ressentir dans son récit. C'est le genre d'amitié que rien ne peut séparer, où les deux personnes sont unies quoi qu'il arrive et elles feraient n'importe quoi l'une pour l'autre. C'est sûrement l'une des meilleures choses qui puisse arriver dans n'importe quel univers.

○ Parler de Kullen et Ryber me donne envie de pleurer comme un bébé tellement ils sont géniaux. Dès leur première rencontre, il y a une alchimie entre eux qui est presque palpable. Et leurs échanges m'ont arrachés plus d'un sourire. Je suis sous le charme et je les ship à mort. (Pourquoi j'ai dit ça ?)

• La fin... Elle est juste géniale. En tout point. C'est une très bonne fin et une conclusion qui colle parfaitement avec la suite de l'histoire. Je ne dirais rien de plus, je vais juste aller pleurer dans mon coin. (Mais sachez juste que cette fin me donne de l'espoir concernant un personnage en particulier et le tome trois... J'espère juste que cet espoir ne finira pas par briser mon pauvre petit cœur.)

"One day, Captain."

• En conclusion, je n'ai plus qu'à enterrer mon amour pour cette saga au fond de mon jardin jusqu'à 2019. Sightwitch n'est donc pas un "demi tome à la noix." Autant pour moi. Quelqu'un a une pelle ?

«We value things more when we know they won’t last forever.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2018/03/10/sightwitch-susan-dennard-2/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jennifer_tartiflette 2018-03-05T13:02:14+01:00
Argent

Lire la revue complète sur: https://latentationdulivreenanglais.com/sightwitch-the-true-tale-of-the-twelve-paladins-susan-dennard/

Ma notation: 4/5

Quand j’ai vu que Susan Dennard allait publier Sightwitch à la place de Bloodwitch, j’ai été déçue! Du coup, j’ai acheté cette nouvelle par dépit, histoire d’avoir ma dose de Witchlands. Point. Sauf que j’ai été agréablement surprise par le passé de Ryber qui m’a permis de découvrir une nouvelle facette de cet univers que je savais déjà riche et complexe. La récit est aussi émouvant qu’il est passionnant! Ryber est une héroïne fantastique.

Je dois dire que je ne savais pas trop comment écrire cette revue, le bouquin étant court, je ne pouvais pas en parler comme je le voulais. De ce fait, j’ai choisi de vous faire part des éléments que j’ai aimé! Mes réflexions ne vont pas être super profondes, je vous préviens, mais tant pis, je préfère ça plutôt que de ruiner votre plaisir! x)

Ce à quoi il faut s'attendre (sans spoilers):

1. Une héroïne humaine et attachante:

Ryber est une protagoniste que j’ai adoré et pour laquelle j’ai eu de l’empathie. Elle se montre forte, déterminée et rassurée par le contrôle que lui procurent les règles du Couvent. Elle adore étudier tout ce qui se rapporte aux Sightwitches et au monde de la magie. Pour autant, malgré son travail acharné et son respect pour le règlement, la déesse ne semble jamais enclin à lui accorder le don de voir dans l’avenir ou dans les souvenirs (tout dépend du type de Sightwitch que l’on devient). Ryber se sent alors souvent marginalisée et désespérée par ce qu’elle n’a pas, mais elle garde toujours espoir.

Ce que j’ai le plus apprécié chez Ryber, c’est sa personnalité nuancée. Elle est partagée entre sa fierté pour la réussite des autres et sa déception envers ses propres échecs. Néanmoins, elle fait toujours preuve de détermination et de courage, et ce, alors même que tout semble perdu! Et surtout, elle est têtue comme tout! Dès qu’elle a un objectif en tête, rien ne peut l’arrêter. That’s my girl!

2. Une amitié sans faille:

Ryber et Tanzi sont plus que des meilleures amies, ce sont des Threadsisters. Leur amitié est profonde et indélébile, elles sont toujours là l’une pour l’autre, à trouver un moyen de se remonter mutuellement le moral (même si cela implique de faire quelque chose qu’elles détestent, parce que le sourire de l’autre est plus important que l’épanouissement personnel). C’est ça l’amitié, et c’est merveilleux! J’ai juste adoré leur lien fusionnel, elles font tout ensemble. L’auteure semble gaga de ce genre d’amitié, et je ne peux qu’approuver!

3. Des monstres sanguinaires:

Oui je sais, mais d’où peuvent bien sortir ces monstres?! Haha, je vous laisse le découvrir! Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’ils sont méchants, affamés et terrifiants! Y a même certains passages un peu spooky qui m’ont donnée l’impression d’être dans un roman d’horreur…. Aller, avouez, j’ai titillé votre intérêt!

4. L'exploration d'un univers jusque-là inconnu:

On apprend beaucoup de choses sur les Sightwitches et le Couvent. L’Institution a une histoire et des coutumes propres qui expliquent la magie telle qu’on la connaît aujourd’hui dans les Witchlands! Le récit est semé de mystères avec des disparitions suspectes, l’immortalité d’un oiseau appelé The Rook (il ne faut surtout pas oublier le « the » sinon vous n’avez plus de tête) qui s’avère aussi loyal qu’arrogant, mais également avec les Douze Paladins. Il y a plusieurs points de vue dans cette nouvelle qui montrent que chaque personnage a son importance dans l’intrigue qui se déroule. Clairement, ce récit n’est pas là pour faire du remplissage mais pour poser les bases des tomes suivants. DONNEZ-LES MOI TOUT DE SUITE.

5. De l'aventure, de la solitude et une rencontre (in)attendue:

Comme je le disais au tout début, j’ai été touchée par Ryber. On ressent sa solitude, son amertume aussi, à l’idée de ne jamais être choisie par la déesse malgré son entière dévotion. Heureusement, les disparitions vont la faire réfléchir sur elle-même et l’aider à trouver sa voie parmi le grand dessin établi par Sirmaya. Mais n’est-ce pas là à cause d’une certaine rencontre? Un peu! Mais c’est surtout une quête personnelle. Une aventure qui va lui permettre de déceler les secrets du Couvent ainsi que ses lieux mystiques et cachés.

Accompagné de ses illustrations, de ses textes et de ses annotations amusantes, Sightwitch s’est avéré une lecture surprenante et engageante! J’ai hâte de voir comment tout cela va jouer sur le reste de la série, et j’espère fortement retrouver le point de vue de Ryber!

Afficher en entier

Date de sortie

The Witchlands, tome 0.5 : Sightwitch

  • USA : 2018-02-13 (English)

Activité récente

Sheo le place en liste or
2018-03-09T22:04:28+01:00

Les chiffres

Lecteurs 2
Commentaires 2
Extraits 3
Evaluations 1
Note globale 9 / 10

Évaluations