Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Monde de l'au delà

Les livres sur le thème "Monde de l'au delà"

Monde de l'au delà - Classement

Les meilleurs livres sur le thème "Monde de l'au delà"

Monde de l'au delà - Extraits

Les extraits de livres ayant le thème "Monde de l'au delà"

Dernier extraits ajoutés

Ajouté par Ghost1822 le 27 Août 2017 Editer
Mais je ne savais pas que j'étais mort ! Après plusieurs heures
d'agonie, je sombrai dans un sommeil profond, sans rêves et
lorsque je me réveillai, ce fut pour me retrouver seul, plongé dans l'obscurité. Je pouvais me lever, bouger et je me sentais même mieux. Mais où étais-je ? Pourquoi étais-je dans le noir ? Pourquoi m'avait-on laissé sans lumière ? Je me levai et marchai à tâtons mais ne trouvai aucune lumière ni n'entendis aucun bruit. Seuls le silence et l'obscurité de la mort m'entouraient. Alors, j'ai essayé de trouver une sortie. Je pouvais me déplacer lentement. Combien de temps ? Je ne saurais le dire. Il me sembla néanmoins que des heures s'étaient écoulées, car ma terreur et mon malaise grandissaient. Je sentais qu'il me fallait absolument trouver un moyen de me sortir de ce lieu. Finalement, épuisé, je me mis à hurler. Mais aucune voix ne me répondit. A nouveau je criai, de plus en plus fort. Aucun écho, même en réponse à ma voix ne me réconforta. Et je repensai alors à celle que j'aimais, mais sentis comme une répugnance à prononcer son nom dans ce lieu. Je pensai alors à tous les amis que j'avais connus et les appelai. Mais pas un seul ne répondit. Est-ce que j'étais en prison ? Non, puisqu'une prison a des murs et cet endroit n'en avait pas. Etais-je devenu fou? Etais-je en plein délire? J'avais conscience de moi-même, je sentais mon corps, c'était le même... Vraiment le même ? Pas vraiment. Quelque chose avait changé. Je ne savais pas quoi, hormis l'idée qu'il s'était déformé d'une certaine façon.
Ajouté par viedefun le 1 Octobre 2016 Editer
Nous avons la fâcheuse habitude de vouloir tout comprendre, tout expliquer et de nier ce que nous ne comprenons pas ou que nous n’expliquons pas. On manque un peu de modestie, tu ne trouves pas ? On est à l’école maternelle et on veut déchiffrer des équations du troisième degré. Trop drôle.
Ajouté par viedefun le 1 Octobre 2016 Editer
L’auteur de cet ouvrage est néanmoins l’homme qui, quelques mois plus tôt, se moquait ouvertement des gens qui disaient avoir vécu ce genre d’expérience. Tu pourras toi aussi raconter l’histoire de ce professeur quand tu rencontreras quelqu’un qui est absolument convaincu que la vie s’arrête au moment de la mort et qu’il n’y a plus rien après. Tu lui expliqueras que l’on peut changer complètement d’avis quand on traverse ce genre d’expérience.
Ajouté par viedefun le 1 Octobre 2016 Editer
Tu te demandes sans doute comment je sais que les animaux ont un esprit et quelles sont les raisons qui me poussent à croire que celui-ci quitte leur corps au moment de la mort comme le fait l’esprit des humains. Ici encore, ce sont celles et ceux qui ont connu un arrêt cardiaque qui me l’ont démontré. Voici quelques extraits de leurs témoignages : « Dans ce paradis où je me suis retrouvée après mon passage dans ce que certains appellent le tunnel, j’ai retrouvé tous les chiens que j’avais élevés dans ma vie. Quand je les ai enterrés dans mon jardin, car ils sont tous enterrés chez moi, je pensais que je ne les reverrais jamais. Et pourtant ils étaient tous là pour m’accueillir et faire la fête avec moi. » Éliane B., victime d’un arrêt cardiaque lors d’une grave maladie.
Ajouté par viedefun le 1 Octobre 2016 Editer
Il y a à peine quelques siècles, les scientifiques n’étaient pas très écoutés. On a longtemps considéré que tout ce que disaient les religieux était, selon la célèbre expression, « parole d’Évangile ». Cela signifie que l’on ne pouvait ni contester ni discuter ce qu’ils affirmaient. Celles et ceux qui s’y risquaient finissaient brûlés vifs sur des bûchers en pleine place publique sous les insultes des gens venus assister à ce cruel spectacle. Il faut dire que les scientifiques racontaient beaucoup de bêtises si bien que presque personne ne les croyait. Ils prétendaient entre autres choses fausses que la Terre était plate ou cylindrique, que le sang devait être enlevé du corps pour être fortifié, ils opéraient sans se laver les mains, pensaient qu’on pouvait guérir les gens en leur faisant avaler des mixtures qui finissaient par les tuer, que les îles étaient des morceaux de terre qui flottaient sur les mers, que la Lune était composée d’os et de corne et que Mars était liquide, que les étoiles étaient des trous dans le cosmos, que la Terre était au centre de l’univers et que toutes les planètes tournaient autour d’elle, que l’électricité était de la lumière compressée, que le charbon se changeait en argent une fois arrivé sur la Lune, que retirer un cheveu blanc en faisait apparaître dix, que se caresser le zizi rendait sourd, que les pensées et les souvenirs se situaient dans le liquide qui baigne le cerveau, et j’en passe des bien meilleures encore. La médecine, et la science en général, obtenait plus de mauvais résultats que de bons. Les religieux bénéficiaient de ces échecs répétés. Les gens leur accordaient toute leur confiance ; à leurs yeux, seuls eux détenaient la vérité ; ils pouvaient donc tout se permettre. Puis, progressivement, cette tendance s’est inversée. Devant les prouesses croissantes des technologies assimilées aux sciences et aux multiples services qu’elles rendent, les scientifiques ont peu à peu pris le dessus tandis que les religieux s’embourbaient dans des conflits guerriers en se massacrant entre eux. Aujourd’hui, les hommes de sciences ont le pouvoir et comptent bien le conserver. La majorité des gens pense qu’eux et eux seuls détiennent la vérité ! Nous en sommes donc arrivés à la situation suivante : pour qu’une vérité soit reconnue, il faut et il suffit qu’elle soit scientifiquement démontrée. Oui mais comment ? me demanderas-tu sans doute.

Les sorties récentes

Sorties de livres sur le thème Monde de l'au delà

Top Auteur

Les meilleurs auteurs parlant de Monde de l'au delà
Lire la suite...