Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Young Adult

Les livres sur le thème "Young Adult"

Young Adult - Classement

Les meilleurs livres sur le thème "Young Adult"

Young Adult - Extraits

Les extraits de livres ayant le thème "Young Adult"

Dernier extraits ajoutés

Ajouté par ClaryFairchild le 19 Février 2018 Editer
Tous ceux qui ont accompli le rituel des parabatai et qui sont éternellement liés par le serment de Saül et de David, de Ruth et de Naomi, ont interdiction de se marier, d'enfanter et d'éprouver un sentiment amoureux pour l'autre.
En cas d'infraction à la loi, le châtiment est à la discrétion de l'Enclave : à elle de décider s'il faudra séparer les parabatai en question, les éloigner de leur famille et, si ce comportement criminel devait se poursuivre, les priver de leurs Marques. Ainsi, ils seront exclus à jamais de la communauté des Chasseurs d'Ombres.
C'est Raziel lui-même qui l'a décrété.
Dura lex, sed lex. La loi est dure, mais c'est la loi.
Ajouté par ClaryFairchild le 19 Février 2018 Editer
- Puis-je disposer de votre laitue, gente damoiselle ? disait Mark à une fille aux cheveux rose vif attablée devant une salade.
Elle poussa son assiette vers lui.
- T'es canon, toi ! s'exclama-t-elle. Même avec tes fausses oreilles d'elfe. Oublie la laitue, tu peux disposer de ma...
- Ça va, il a compris, intervint Julian en prenant le bras de Mark, pour l'entraîner vers la porte. Désolé, mesdemoiselles, ajouta-t-il devant le concert de protestations que son intervention déclenchait.
La fille aux cheveux roses se leva.
- S'il veut rester, il reste. T'es qui, toi, d'abord ?
- Son frère.
- Vous ne vous ressemblez pas du tout, lâcha-t-elle d'un ton qui hérissa Emma.
Julian était aussi séduisant que son frère, quoique d'une beauté moins tapageuse. Il n'avait pas les pommettes saillantes de Mark ni le charme inhérent à ses originnes, mais il avait un regard lumineux, une bouche charnue...
Emma s'interrompit dans ses réflexions. Qu'est-ce qui lui prenait ?
Avec un soupir d'exaspération, Livvy s'avança vers la table au pas de charge et aggripa Mark par le dos de son tee-shirt.
- Laisse tomber, dit-elle à la fille. Il a la syphilis.
La fille lui jeta un regard interdit.
- La syphilis ?
- Comme cinq pour cent de la population américaine, renchérit Ty.
- Je n'ai pas la syphilis ! protesta Mark avec indignation. Il n'y a pas de maladies sexuellement transmissibles chez les fées !
Ajouté par ClaryFairchild le 19 Février 2018 Editer
Elle hocha la tête en prenant une gorgée d'eau tandis que Mark commandait une assiette de fraises. La serveuse qui, d'après son badge, répondait au nom de Jean, lança d'un ton perplexe :
- Ce n'est pas sur le menu.
- Vous avez des fraises. Vous avez des assiettes. Donc je ne vois pas ce qui vous empêche de mettre les fraises dans une assiette et de me l'apporter.
Jean le dévisagea sans mot dire.
- Il marque un point, intervint Ty. On sert souvent des fraises en accompagnement. Vous pouvez bien en mettre quelques-unes de côté.
- Une assiette de fraises, alors, dit Jean.
- Moi je les préférerais dans un bol ! s'écria Mark d'un air triomphant. Cela fait des lustres que je n'ai pas agi selon mon caprice, ma belle, et un bol de fraises, voilà ce qui comblerait mes plus chers désirs.
- Euh... O.K., fit la serveuse, éberluée, avant de s'éloigner avec les menus.
- Mark, dit Julian, tu n'es pas obligé de parler comme dans un poème médiéval. La plupart du temps, tu agis normalement. Tu pourrais peut-être envisager de faire profil bas.
- Je ne peux pas m'en empêcher, dit Mark avec un petit sourire. Il y a quelque chose chez les Terrestres...
- Il faut que tu te comportes comme un être humain normal quand on est en public.
- Il n'est pas forcé de faire ça ! protesta Ty avec colère.
- Avant d'entrer dans le restaurant, il a dit << Pardon, mademoiselle >> en se cognant à une cabine téléphonique.
- C'est poli de s'excuser, déclara Mark sans se départir de son sourire.
- Pas auprès d'objets inanimés.
- Bon, ça suffit ! s'exclama Emma.
Ajouté par ClaryFairchild le 19 Février 2018 Editer
- Notre père, tu sais ce qui lui est arrivé ?
- Il a été transformé en Obscur par Sébastien Morgenstern. Comment pourrais-je l'oublier ?
- Et ensuite ?
- Ensuite ? répéta Mark, déconcerté. Il est mort pendant la Guerre Obscure.
- Oui, fit Julian. C'est moi qui l'ai tué.
Ajouté par alapage le 19 Février 2018 Editer
Les chants d’oiseaux se muèrent en un orchestre, en une symphonie de cris d’allégresse. Je n’avais encore jamais entendu autant de lignes mélodiques en même temps, avec une telle multitude de variations et de thèmes entrelacés à leurs arpèges. Et derrière le chant des oiseaux se cachait une mélodie, une voix de femme mélancolique… celle du saule.
Lire la suite...