Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par themusik

Extraits de livres par themusik

Commentaires de livres appréciés par themusik

Extraits de livres appréciés par themusik

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 17-06
Merci à Netgalley et à la Collection Infinity de m'avoir permis de lire ce roman.

Voilà une lecture que j'ai beaucoup aimé, ce fût presque un coup de coeur.

J'ai été dans un premier temps attirée par le résumé (et la couverture canon *.*). En effet, l'histoire d'une jeune femme qui tente de se reconstruire après la mort de son mari, ça me faisait penser à PS I love you (que je n'ai toujours pas lu), et j'avoue que j'étais très curieuse de voir comment l'auteure allait traiter le sujet. Et je dois dire que j'ai été conquise de ce côté là. L'auteure prend vraiment son temps pour traiter la romance, et on sent parfaitement le dilemme de Poppy, qui reste très attachée à son mari malgré son envie d'avancer. J'ai vraiment trouvé que les sentiments de Poppy étaient décrits avec justesse

Pour ce qui est des personnages, je les ai tous beaucoup apprécié, même si ma préférence va aux deux héros, Poppy et Cole. Le fait qu'on ai leur point de vu à tous les deux est un vrai plus, et permet de vraiment s'attacher aux personnages, d'en savoir plus sur eux. Cependant, les personnages secondaires sont tout aussi sympa et attachants, je pense notamment à la meilleure amie de Poppy ainsi qu'au grand père de Jamie, qui est vraiment adorable. J'ai beaucoup aimé voir l'amitié et l'amour qui ressort de ces relations, on sent à quel point ils s'apprécient et à quel point ils comptent les uns pour les autres, et c'est très beau à lire.

Comme je l'ai dit plus haut, la romance prend vraiment son temps, compte tenu du passé sentimental de Poppy notamment, et j'ai vraiment apprécié cela. D'abord une attirance mutuelle, puis une amitié et enfin l'amour. Même si j'ai beaucoup aimé cette romance, je dois cependant avouer qu'une chose m'a un tantinet déplu, c'est l'abondance de sexe. En effet, une fois que nos héros sont ensemble, on a le droit à plusieurs scènes de sexe et je trouve ça dommage, car on dirait que leur relation ne tourne qu'autour de ça, et je pense qu'une ou deux aurait suffi mais ce n'est que mon avis.

J'ai trouvé que l'histoire de la liste "d'anniversaire" de Jamie était très drôle et très bien trouvé, ça donne un fil conducteur intéressant à l'histoire. De plus, j'ai aimé que chaque début de chapitre commence avec un élément de cette liste, c'était sympathique. J'ai aussi beaucoup aimé la plume de l'auteure, qui est très fluide. J'ai été très émue devant certains passages, tant les sentiments des personnes sont bien retranscrits par la plume délicate de Devney Perry.

En bref, une très bonne lecture, une jolie romance toute douce qui m'a fait passer un excellent moment de lecture.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 06-06
Merci à Netgalley & Hachette roman pour m'avoir permis de lire ce roman.

Voilà un roman qui me tentait beaucoup de part sa couverture magnifique et le résumé plus qu'alléchant. Et je dois malheureusement avouer que je n'ai pas apprécié ma lecture, pour laquelle j'avais de grosses attentes.

En premier lieu, j'ai trouvé que le pitch était sympathique, l'idée qu'une jeune fille fasse sortir les personnages des livres qu'elle lit, c'est vraiment une idée qui m'a emballé. Cependant, et c'est l'un de mes gros points négatifs, j'ai trouvé une ressemblance avec la série La Passe miroir qui m'a empêché de m'attacher à l'histoire et aux personnages. En effet, on a quelques similitudes, comme le fait qu'Iliade devienne conteuse à la Cour ou encore la relation entre les deux fiancés, aussi froide et polaire que celle entre Ophélie et Thorn dans le premier tome de la Passe miroir. Je trouve cela dommage, car cela m'a gêné pendant ma lecture, je n'ai pas réussi à me détacher de cette ressemblance et donc à accrocher à L'arrache-mots.

En outre, j'ai trouvé que tout allait trop vite. Le roman est très court et il aurait mérité plusieurs pages en plus afin d'approfondir l'histoire et les personnages. Par moment, l'intrigue allait trop vite et par moment, on n'avançait pas assez à mon goût, ce qui donne une dynamique saccadée au roman, et m'a coupé dans ma lecture. De plus, je n'ai pas aimé la romance entre les personnages qui tombe comme un cheveu sur la soupe, car lorsqu'ils se rencontrent, ils ne s'aiment pas, puis quelques chapitres plus loin, c'est le grand amour. Le revirement est beaucoup trop brutale pour être crédible, dû encore une fois au fait que le roman est court. Et, dernier point négatif, je n'ai pas apprécié la véritable raison de la demande en mariage, la véritable intention derrière cette demande, qui encore une fois, tombe comme un cheveu sur la soupe, ou du moins, me semble très étrange. J'aurais aimé une autre justification, peut être plus crédible et romantique et moins politique ?

Mais j'ai trouvé que la plume de l'auteure est très fluide et est agréable à lire. Malgré les défauts que j'ai trouvés à ce roman, je l'ai lu assez rapidement. De plus, les amoureux des livres seront comblés par les nombreuses citations de grands classiques de la Littérature. Les livres sont au cœur de l'histoire, et ça, c'est chouette.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 07-05
Merci à Hachette roman & à Netgalley de m'avoir permis de lire ce roman.

Après le gros coup de cœur qu'a été "Les colocs", j'avais très envie de lire un autre ouvrage de Sarah Morant. Et "l'Asperge" me faisait vraiment de l'œil, de par son sujet notamment. Et j'ai beaucoup aimé ma lecture.

Cependant, je dois avouer qu'au début, j'ai eu du mal avec l'écriture, je ne retrouvais pas la plume enchanteresse de Sarah Morant qui m'avait tant plu dans "Les colocs". Il y avait quelques maladresses dans le texte, mais qui disparaissent après quelques chapitres, et alors là, j'ai pris beaucoup de plaisir à continuer ma lecture, et je suis devenue accro à ce roman, comme pour "Les colocs".

J'ai beaucoup aimé l'histoire et la façon dont l'autrice aborde le syndrome d'asperger. Je n'ai pour l'instant pas lu de roman jeunesse qui en parle, et j'ai appris beaucoup de choses sur ce syndrome dérivé de l'autisme. Ce roman aborde également d'autres thèmes comme la différence, le poids des rumeurs, l'amitié, les premiers émois, mais aussi la relation frère-sœur.

En parlant de relation justement, j'ai trouvé la relation qui noue les jumeaux très touchante à lire, j'ai aimé ce lien qu'ils partagent depuis qu'ils sont tout petits. On ressent vraiment tout l'amour qu'ils se portent l'un l'autre, qu'ils se protègent mutuellement. On sent que Blaise est totalement dévoué à sa sœur, qu'il s'inquiète beaucoup pour elle, au point parfois d'oublier sa propre vie.

Au fil des pages, on assiste à la métamorphose d'Ali. De jeune fille peu sûre d'elle, méfiante envers les autres, elle se transforme petit à petit au contact des autres, de ses amis, mais aussi de Zach. Je dois avouer que mon petit cœur a parfois fondu face à la romance toute mignonne, mais en même temps assez réaliste, je trouve. Pour une fois, les choses ne se précipitent pas dès les premières pages, mais au contraire, elles prennent leur temps, et cela la rend d'autant plus crédible vis-à-vis du syndrome d'Ali.

En bref, Sarah Morant a encore fait carton plein pour moi. L'histoire, les personnages, la romance, tout m'a plu dans ce roman. Seul bémol, l'épilogue que j'aurais aimé, disons, différent. Sans spoiler, je pense qu'un ton plus enjoué aurait été mieux pour conclure l'histoire, mais ce n'est que mon avis. Et que cela ne vous empêche pas de découvrir cette belle histoire. Pour ma part, je vais continuer de me jeter sur les écrits de Sarah Morant les yeux fermés.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 14-04
Une lecture que j'ai énormément appréciée! Je suis une grande amoureuse de la plume de Pierre Bottero, et ce fut un plaisir de le relire, dans un style toujours aussi fantastique, bien qu'un peu plus jeunesse que les Ewilan. Un roman fluide et riche en action, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Les plus jeunes vont adorer "Princesse en danger".
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce fut une lecture un peu particulière. En effet, se retrouver dans la tête de Levana est un poil déconcertant et dérangeant. J'ai aimé ce tome qui nous permet d'en apprendre plus sur Levana, sur la famille royale et les évènements qui ont conduit aux Chroniques lunaires et à la rencontre de nos quatre héroïnes, qui, au final, remonte à très longtemps.

Ce tome permet de mieux cerner Levana, de voir sa métamorphose de petite princesse en la vilaine belle-mère. Il est très difficile de comprendre Levana tant elle est complexe et ambivalente. D'un côté, on voit une petite princesse délaissée de tous qui ne souhaite qu'être aimée, et d'un autre la femme manipulatrice et cruelle qu'elle deviendra plus tard. On assiste aux prémices de sa folie et à sa déchéance en une femme détestable et détestée. Quelque part, on a l'impression que son esprit est malade, que la solitude l'a pousse à des actes extrêmes.

C'est une lecture très sombre, voir l'esprit torturé de Levana, la cruauté des Lunaires ne fut pas facile au début, puis j'ai fini par ne plus pouvoir lâcher mon livre, tant j'étais absorbée par ma lecture. J'ai aimé les clins d'œil à la quadrilogie des Chroniques Lunaires, avec l'évocation du passé des princesses et de Jacin, j'ai aimé retrouver Cinder, Scarlet, Cress & Winter.

Une lecture sympathique qui complète parfaitement l'histoire des Chroniques Lunaires et nous offre un point de vu nouveau sur le personnage le plus antipathique de la série.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 27-03
Aujourd'hui, j'aimerais vous parler d'un livre stupéfiant à bien des égards, d'un livre qui m'a bouleversé, qui m'a profondément remué.
Pour l'avoir vu passer sur la blogo depuis quelque temps, je savais qu'il s'agissait d'un coup de cœur pour énormément de monde. Je me compte désormais parmi ceux-là.

Par le feu, est inspiré de l'histoire de la secte de Waco, connu pour son siège tragique dans les années 80. Ce roman nous narre l'histoire de Moonbeam, membre d'une secte. Je préfère prévenir, attention aux âmes sensibles, car lire ce roman n'est pas chose aisée. C'est une lecture difficile par bien des points.

Premièrement à cause de l'histoire, du sujet abordé, à savoir la secte, la vie de la communauté, la violence, la cruauté. C'est révoltant, ça donne froid dans le dos, et pourtant, portés par la voix et les souvenirs de Moonbeam, nous ne pouvons nous empêcher de plonger avec elle dans l'horreur, dans l'enfer qu'elle a vécu. Évidemment, le fait que le roman soit à la première personne nous immerge d'autant plus dans ce récit haletant.

J'ai adoré l'héroïne Moonbeam, son courage, sa persévérance. J'ai été époustouflé par cette héroïne si incroyable et forte malgré toutes ces années de maltraitance psychologique. Une héroïne rare qui mérite le respect. L'alternance entre passé et présent offre une belle dynamique au roman, et nous rend totalement addict, avide d'en savoir toujours plus, il y a presque quelque chose de malsain là-dedans.

Par le feu est sans nul doute possible l'un de mes plus gros coups de cœur de cette année, c'est un livre bouleversant et assurément difficile à oublier tant il nous hante bien longtemps après la dernière page lue.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
Dix écrit par Marine Carteron
date : 25-03
Je suis absolument époustouflée par ce roman, à la croisée du policier et du thriller. Sitôt après l'avoir fini, je me suis empressée de mettre à l'écrit mon ressenti.

Réécrire l'un des plus grands chefs d'œuvre de la littérature policière anglaise, il s'agit déjà là d'un défi en soi, mais en plus, réinventer les Dix petits nègres d'Agatha Christie à la sauce moderne et/ou contemporaine, c'est très audacieux et j'avoue que cela m'a beaucoup intriguée, et c'est ce qui m'a poussé à passer outre mon "aversion" pour le polar/thriller. Et je dois dire que je ne suis absolument pas déçue par Dix. Marine Carteron a fait très très fort, car son récit est très bien transporté à notre époque, et il est très cohérent. L'idée de l'Escape Game littéraire diffusé en prime time, le manoir hyper moderne sur une île isolée de tout etc, tous ces éléments permettent de donner un souffle résolument plus moderne à cette histoire, sans pour autant la dénaturer. Autre point que j'ai beaucoup apprécié, ce sont tous les clins d'œil à l'œuvre originale et la façon dont l'auteure s'est appropriée celle-ci pour proposer sa version de ce classique. Je n'en dirais pas plus pour vous laisser la surprise si ce n'est que l'idée des contes est géniale, et vraiment très bien trouvée.

Âmes sensibles, passez votre chemin, car l'auteur ne s'embrasse pas des fioritures. Les scènes de meurtres sont très crues, je salue d'ailleurs Marine Carteron pour son inventivité, et les chefs d'accusation mettent tous très mal à l'aise le lecteur. Le gros point fort du roman que je n'ai pas encore abordé, c'est que ce livre est encore plus malsain que le roman d'origine. L'ambiance des Dix petits nègres est déjà assez lourde, et elle s'alourdit de chapitre en chapitre, mais alors dans Dix, celle-ci est très sombre pratiquement tout de suite. Dès les premières pages, on est plongé dans une ambiance très étouffante, très noire, dû aux multiples secrets des "candidats". Dès le début, on sent que quelque chose cloche avec ces personnages, qu'ils ne sont pas totalement blanc comme neige. Peut-être l'ai-je déjà dit, mais j'adore les ambiances comme celle-ci, ça apporte vraiment quelque chose à l'histoire, et je trouve qu'ici, l'ambiance est totalement raccord avec le texte.

J'ai très rapidement abordé les personnages plus haut, personnages qui sont on ne peut plus affreux. Je dois dire les avoir trouvé détestables dès le début, l'auteur en a fait des personnalités très antipathiques, ce qui est clairement voulu et j'aime beaucoup ça. Elle a d'ailleurs pris le temps de bien développer chaque personnage, chaque personnalité est très complexe, torturée, tordue. On retrouve également des personnages stéréotypés : la fille populaire, le garçon séducteur, la sportive, le geek, le surdoué, la métisse et bien d'autres, pour mieux se jouer d'eux.

Dernier point, mais non des moindres, je pensais jusqu'au bout avoir deviné le coupable dès les premiers chapitres, or pas du tout. J'avais bien trouvé quelque chose, mais qu'une infime partie de l'iceberg, j'ai été berné jusqu'au bout, bravo !


Dix est un huis-clos absolument fabuleux, un page-turner sanglant qui nous plonge dans un récit terriblement addictif. J'espère que vous vous laisserez tenter par cette histoire de vengeance. Marine Carteron peut être fière de son roman, j'ose espérer qu'Agatha Christie le serait tout autant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
Merci à Netgalley et MxM Bookmark de m'avoir permis de lire ce roman.

Une lecture qui commençait très bien, mais qui se finit malheureusement sur une note moins positive. Je suis vraiment déçue parce que j'accrochais beaucoup à ce livre, mais après 60 % du livre, j'ai commencé à un peu déchanter.

Dans un premier temps, ce que j'ai vraiment aimé dans ce roman, c'est l'univers imaginé par l'auteur. J'ai adoré ce mélange d'époques, entre 20e siècle, l'époque des rois de France et des duchés et le style légèrement médiévale. C'est vraiment le gros point fort de l'ouvrage. De plus, tout le background autour de la magie et des mages m'a plu, que ce soit le système de hiérarchie au sein des mages ou les différentes catégories de mages (et non mages). C'est super bien pensé et clairement ça mérite d'être davantage abordé.

Durant la première moitié du livre, l'histoire fait son petit bonhomme de chemin. On est de suite introduit dans l'histoire par une scène de bataille assez épique (vraiment sympa d'ailleurs), la plume est fluide, ça se lit tout seul et je prenais vraiment plaisir à découvrir ce livre. Cependant, une fois que l'histoire du mariage arrangé arrive et qu'une "pseudo-romance" entre les promis débarque, là, j'ai tiqué. En effet, à partir de ce moment-là, l'intrigue n'avance plus, et ça se ressent dans le dernier quart du roman avec la précipitation des évènements. De par cette précipitation, je me suis retrouvée perdue et je n'ai pas tout compris de cette dernière partie et cela m'énerve un peu. J'ai trouvé la fin brouillon et cela me laisse un goût amer en bouche.

Ce que je déplore vraiment, c'est la construction inégale du roman. Au début, il est question d'enjeux politiques et de guerre notamment, tout comme à la fin alors qu'entre les deux on se concentre sur une "romance" qui n'en est pas vraiment une, et qui au final, je trouve, ne sert pas à grand chose, cela aurait pu être évité, je pense. Surtout que je ne l'ai absolument pas aimé, et c'est ce qui terni mon avis notamment.

Malgré ces défauts, "Le devoir d'un berserker" m'a séduite de par son univers très singulier et original, et malgré quelques petits quoique, les personnages m'ont également plu. Je pense lire la suite pour voir ce que l'autrice peut nous proposer, en espérant une romance plus sympa que celle présente ici.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce titre jeunesse me tentait bien, car se passant en Egypte antique (période que j'adore), il était évidemment que je le lise. Et je dois dire que je m'attendais à beaucoup mieux.

Comme je l'ai dit plus haut, j'adore l'Egypte donc j'étais curieuse de découvrir cet ouvrage pour plus jeune. Alors pour ce qui est du contenu historique, les informations contenues sont correctes selon moi, on retranscrit bien l'époque de l'Egypte antique.

Par contre, je n'ai pas du tout aimé l'héroïne, je ne me suis pas attachée à elle. Je l'ai trouvé très fade. De plus, je n'ai pas aimé non plus le ton du livre. On sent que l'autrice en fait trop, elle cherche absolument à faire rire et du coup ça tombe à plat, pour moi. Du coup, c'est une déception pour moi et je ne pense pas lire la suite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 24-02
L'Enchanteur est un livre qui m'intriguait de par son résumé notamment. Cependant, je n'ai pas du tout réussi à accrocher à l'histoire. J'ai poussé ma lecture jusqu'à la moitié, mais je n'arrivais ni à accrocher aux personnages ni au livre.

En lisant l'Enchanteur, j'étais assez perdue, car ça partait dans tous les sens pour moi, et cela manquait d'explication donc j'étais vite dépassée. De plus, l'incrustation du fantastique m'a semblé grossière et injustifiée. Pour être honnête, c'est majoritairement parce que je n'ai pas compris cette intrusion du fantastique que j'ai abandonné ma lecture.

Je suis passée à côté de cette lecture, que beaucoup ont aimé malheureusement.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Pour être parfaitement honnête, c'était le tome que j'attendais le moins. Après la toute petite déception du tome 2 que j'attendais avec beaucoup d'impatience, j'avais peur de continuer la série, alors j'ai laissé passer un peu de temps. Mais avec l'arrivée de Noël est revenu mon envie de romance historique toute guimauve alors j'ai sauté dessus. Et force est d'admettre que je me suis bien trompée, "La tentation d'un soir" est l'un des meilleurs tomes de la série (peut être même le meilleur).

J'ai adoré, du début à la fin. Absolument tout m'a plu, les personnages ô combien attachants, leurs dialogues d'abord acerbes, puis taquins, puis tendres et émouvants, l'histoire et l'évolution de leur histoire. Ce que j'aime, c'est que Lisa Kleypas prenne vraiment son temps pour ce couple-ci et ça me plait, de voir cette lente évolution, de l'animosité à l'amour.

La plume de l'autrice est toujours aussi fluide, le roman se dévore très rapidement. J'aime les Hathaway, j'aime cette famille si particulière, si unie si aimante, au fil des tomes, on s'attache de plus en plus à eux, au point qu'ils deviennent des amis. Je pense lire très rapidement le tome suivant, d'autant plus que c'est LE tome que j'ai le plus hâte de lire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 24-02
J'aime beaucoup Cat Clarke. J'avais vraiment apprécié Confusion, un peu moins Revanche, mais je sais qu'avec elle, je serais bouleversée, malmenée et j'avais bien envie d'une lecture comme ça. Alors quand j'ai pu découvrir son dernier-né en avant-première, je n'ai pas hésité. Malheureusement, je ressors très déçue de cette lecture, j'en attendais vraiment plus.

De suite, j'ai senti que ça allait être un peu difficile. Je n'accrochais pas à l'héroïne, et je me suis sentie détachée d'elle jusqu'au bout du récit. Les autres protagonistes m'ont laissé de marbre également, sauf le frère d'Evan que j'ai trouvé attendrissant parfois.

Mais c'est surtout l'histoire que j'ai trouvé décevante, je n'ai pas retrouvé ce que j'aime tant dans la plume de Cat Clarke. L'histoire ne m'a pas plus surprise que ça, ne m'a pas tenu en haleine. Le plot twist ne m'a pas fait l'effet d'une bombe. Quelque part, je trouve que l'ensemble est plat, pas assez creusé et c'est ce qui m'a frustré, car je sais que Cat Clarke a déjà fait des romans plus percutants que ça.

Donc en soi, ce n'est pas un mauvais livre, car il parle d'un sujet important et un peu tabou, je trouve, et c'est ce qui me plait et qui fait que ma note soit celle-ci. We are young est intéressant de par son sujet, mais n'est clairement pas le meilleur livre de Cat Clarke.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-02
Merci à Netgalley & à Hachette Romans pour m'avoir permis de lire ce roman.

Maudit Cupidon fut, à ma grande surprise, une bonne, voire très bonne lecture. Malgré deux-trois choses qui m'ont fait froncer les sourcils et dont je reparlerais plus tard, j'ai été captivé par ma lecture.

J'ai aimé la façon dont l'autrice a utilisé la mythologie pour se la réapproprier et en faire quelque chose de nouveau, drôle et frais. L'univers développé dans ce roman est ce qui m'a le plus plu. J'ai aimé cette réinterprétation du mythe de Cupidon avec cette Agence Cupidon. On sent que l'autrice a vraiment réfléchi à son histoire, et à tous les aspects de celle-ci, par exemple l'utilisation des flèches à différents effets, le concept d'âmes soeurs, etc. De plus, comme je le disais plus haut, j'ai adoré découvrir comment Lauren Palphreyman avait réussi à mêler les différents mythes et mythologies pour en faire quelque chose de cohérent. Ainsi se côtoient Pandore, Méduse et le Minotaure notamment pour mon plus grand plaisir.

Pour ce qui est des personnages, je les ai relativement tous aimés, même si mon petit chouchou reste Cal, auquel je me suis beaucoup attachée. Lila est une héroïne intéressante, un peu mordante sur les bords, j'adore.

Mais car il y a un mais, je trouve que les personnages, notamment Lila, accepte trop rapidement toute l'affaire, à savoir la révélation sur l'Agence et les âmes sœurs, pour être vraiment crédible et c'est dommage.

Concernant la romance, j'ai trouvé que Lila changeait vite d'avis sur Cupidon, malgré ce qu'elle en pense, et j'ai eu un tantinet du mal à accrocher à celle-ci du coup. De plus, l'apparition du "triangle" amoureux dans les dernières pages du roman tombe comme un cheveu sur la soupe, je pense qu'il fallait mieux exploiter ce côté-ci durant le roman si l'autrice voulait qu'il y en ait un.

Malgré le côté romance qui m'a moins séduite, j'ai adoré l'univers original, le rythme soutenu du roman, ainsi que la plume fluide de Lauren Palphreyman. Je lirais la suite avec grand plaisir !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 18-01
Merci à MxM Bookmark et à Netgalley pour m'avoir donné la possibilité de lire ce roman en avant-première.

J'avoue que ce qui m'a attiré vers ce roman, c'est dans un premier temps la très jolie couverture faite par l'éditeur, qui reflète assez bien le roman. De plus, j'avais très envie de découvrir l'auteur dont j'entends beaucoup parler. Et quand j'ai vu que Désire aborde le thème de l'asexualité, j'étais vraiment curieuse de le découvrir et je me suis lancée.

Au final, je dois avouer malheureusement avoir été déçue de ma lecture, pour plusieurs points. Déjà, le thème de l'asexualité, qui me tentait beaucoup, est je trouve survolé pour vraiment être un thème central du roman, et c'est vraiment dommage. C'est un thème que je n'ai quasiment pas vu passer en littérature, et je trouve ça bien de le mettre en avant, et j'aurais aimé qu'il le soit plus ici aussi. En outre, j'ai trouvé la romance assez plate, et le revirement amitié/amour assez rapide, trop à mon goût pour que j'accroche à celle-ci.


Cependant, j'ai aimé la plume de Rohan Lockhart, fluide et saisissante, qui dépeint à merveille les émotions et doutes de ses personnages. Daisuke et Sai, les personnages de ce roman, sont sympathiques et j'ai apprécié les suivre au fil des pages.

Une lecture sympathique et rapide, un peu atypique par son sujet, que j'aurais aimé voir davantage exploité cependant. Je me laisserais tenter par d'autres romans de l'auteur pour la découvrir dans un autre registre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 18-12-2018
Merci à Netgalley et à Hachette pour m'avoir offert la possibilité de lire ce roman.

J'avais entendu parler de ce roman lors de sa sortie en VO, et les avis positifs m'ont donné envie de le découvrir, d'autant plus que certains vantaient le message féministe disséminé en milieu des pages. Et je dois avouer avoir passé un excellent moment de lecture avec Grace & Fury, et avoir été surprise plus d'une fois.

Tout d'abord, j'ai aimé l'univers dans lequel se passe l'histoire. Un univers de fantasy où les femmes n'ont aucune place outre celles d'ouvrières ou de potiche (aka les Graces), ça semble prometteur pour la suite de l'intrigue, et ça l'est !
J'ai senti dès le résumé que les choses ne se passeraient pas comme on l'imagine et qu'on allait être surpris, et clairement surprise je l'ai été.

Au fil des chapitres, on observe l'évolution des deux sœurs. L'une destinée à être Grace et qui finit en prison, et l'autre sa suivante qui devient Grace à sa place. Serina va devoir abandonner tout ce qu'elle a appris et se montrer forte pour survivre dans un monde sans pitié, tandis que Nomi va devoir apprendre à se soumettre si elle veut aider sa sœur.

Si au début, j'aimais beaucoup Nomi pour sa force de caractère, son côté rébellion et ses discours parfois féministe, clairement la tendance s'est inversée en faveur de Serina au fur et à mesure des pages. Tandis que celle-ci prenait confiance en elle, se montrait forte, courageuse, je trouvais qu'au contraire Nomi devenait de plus en plus fade et niaise. Elle a fini par m'agacer par moment. De plus, elle se montre d'une naïveté affligeante. J'avais compris de suite le twist alors la seule surprise pour moi fut de voir que Nomi tombait dans un piège aussi gros.

Outre ces très légères déceptions, j'ai adoré le personnage de Serina qui s'affirme et se dévoile au fil de l'histoire, et l'univers développé par l'auteur. Par la suite, j'espère sortir un peu du huis-clos palais/prison et découvrir davantage le monde. Une jolie lecture que je recommande.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 29-10-2018
Merci à Netgalley & Amazon Publishing pour m'avoir permis de lire ce roman.

Voilà quelques jours que j'ai fini ce roman, et je ne sais pas quoi en dire, outre que ma déception est assez grande.
Je m'attendais vraiment à aimer ce livre, la période et les thématiques abordées, à savoir la ségrégation et l'esclavage, m'intéressent et j'aime découvrir des romans qui traitent de ces sujets.

Mais avec le Crocus jaune, je ressors de ma lecture déçue.
Premièrement, j'ai eu du mal avec la traduction. Alors la traductrice explique au début du livre son choix pour la traduction du "patois" ou "parlé" des Noirs, et surtout pour Mattie, mais moi je n'ai pas adhéré et du coup j'ai un peu peiné dans ma lecture, au point de sauter quelques dialogues de Mattie parfois tant j'avais du mal à la comprendre.

De plus, je trouve qu'au final, il ne se passe pas tellement de choses dans le roman, ce qui fait que je l'ai trouvé un peu plat dans son développement, tout comme pour les personnages, que je trouve pas assez approfondis et auxquels je ne me suis pas attachée. Le sujet de la ségrégation est relativement bien traité, on voit clairement qu'il y a une distance, une frontière instaurée entre les Noirs et les Blancs. Cependant, je pense que cela aurait pu être davantage mis en avant encore, peut être en montrant une vue d'ensemble de la ségrégation dans la ville ou l'Etat, par exemple.

Le roman est très court et je pense que cela explique pourquoi l'histoire et les personnages ne sont pas suffisamment creusés. On ne peut prendre le temps de les approfondir en si peu de pages, ce qui se comprend. Je pense que Le Crocus jaune mériterait un réel développement et qu'il pourrait être vraiment passionnant s'il venait à être plus approfondi.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 07-10-2018
Merci à Netgalley & à MxM Bookmark pour m'avoir permis de lire ce roman.

Sept larmes au creux de la mer est l'un des premiers romans (si je ne me trompe pas) de la nouvelle collection Teen Spirit, et j'étais curieuse de découvrir ce titre fantastique, mêlant mythologie marine et M/M. Au final, j'ai trouvé l'histoire assez sympathique. J'ai aimé la mythologie et le folklore mis en avant ici, il y a un petit côté petite sirène, très léger mais je trouve ça chouette.

L'idée des selkies est sympathique, c'est intriguant, même si pas novateur. J'ai bien aimé découvrir au fil des pages ce peuple de la mer, et plus particulièrement Morgan, qui est vraiment mignon par son côté innocent. Il découvre le monde des humains et c'est amusant de le voir s'émerveiller de tout, en compagnie de Kévin.

Cependant, ce que je peux reprocher à ce roman, c'est le manque de profondeur qui s'applique à chaque aspect de l'histoire. En effet, que ce soit l'histoire, les personnages et leur relation, je trouve qu'il manque de profondeur et c'est dommage.

J'aurais aimé en apprendre plus sur les selkies, sur leurs coutumes, leur mode de vie etc, ça aurait été très intéressant & aurait allégé le récit parfois répétitif. L'histoire se passe en un été mais je trouve qu'il ne se passe pas grand chose, les deux personnages font les mêmes activités, c'est toujours la même chose donc il y a un peu de redondance au fil des chapitres. De plus, la relation aurait méritée plus d'approfondissement.

Cependant, comme je l'ai dit plus haut, j'ai aimé la mythologie abordée, avec la Mer en tant qu'entité à part entière, les selkies et leur lien avec la Mer, c'est vraiment intéressant. Et malgré les quelques répétitions et longueurs, l'histoire m'a globalement plu.

Sept larmes au creux de la mer est un Young Adult M/M très doux, parfait pour découvrir en douceur la romance gay, dans un univers fantastique sympathique.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 23-09-2018
Je lis peu de polar/thriller car je ne suis pas une adepte du genre, j'ai même tendance à les fuir comme la Peste pour être honnête. Cependant, celui-ci a retenu mon attention de part le résumé. Un manoir en Bretagne qui brûle, de vieux objets du passé qui ressurgissent, ça me parle bien alors j'ai foncé sur ce roman. Et j'ai bien aimé ma lecture, malgré quelques points de détails qui me titillent un peu.

Tout d'abord, l'histoire est intéressante & prenante, on a vraiment envie de savoir le fin mot de l'affaire, tout comme Mat. La plume fluide & les chapitres courts permettent également une lecture très rapide, et l'auteur sait comment appâter le lecteur. Chaque fin de chapitre amène de nouvelles questions, ou se finit en "cliffhanger" et l'on n'a qu'une envie, continuer, encore et encore.

J'ai aimé que l'histoire ne reste pas confinée dans un seul lieu, mais au contraire on passe de Paris à la Bretagne à la Norvège, et c'est pas mal je trouve, ça amène une bonne dynamique au roman, en lui évitant un huis-clos ennuyant.

J'avoue avoir anticipé une partie de l'histoire, mais ça n'a gâché en rien ma lecture, et l'ensemble est assez bien trouvé & ficelé je trouve. Cependant, je suis un peu déçue par le dénouement final. Je trouve que comparé au reste, c'est un peu plat, enfin je m'attendais à autre chose, c'est dommage.


Sauf est un thriller très intéressant à lire, comportant assez de suspense pour nous tenir en haleine tout du long, ainsi qu'une histoire relativement bien ficelée, je conseille.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Je ne connais l'auteur que de nom, n'ayant pas encore lu d'autres ouvrages de lui. Mais j'étais vraiment curieuse de découvrir sa plume & le résumé m'intriguait, donc je me suis lancée.

Je n'attendais pas grand chose de ce roman, outre un bon moment de lecture, et au final c'est un coup de cœur. Le truc avec ce roman, c'est qu'il s'immisce lentement & imperceptiblement dans notre cœur, dans notre tête.

Lorsque j'ai commencé Et ils meurent tous les deux à la fin, j'appréciais ma lecture, bien qu'un peu longue sur le début, mais en le finissant, pas un instant je n'ai douté que c'était un coup de cœur. Ce livre ces personnages, tout s'était logé au plus profond de mon cœur, et finir ce livre a été un déchirement tant j'étais imprégné par ce livre.

Alors certes, comme je l'ai dit plus haut, le début est, je trouve, un tantinet long car l'histoire se met lentement en place, le temps d'introniser les personnages et de placer l'univers dystopique créé par l'auteur. C'est un point que j'ai aimé et trouvé intéressant, le fait qu'on sache le jour de sa mort sans en connaitre l'heure, ça emmène des réflexions pertinentes et intéressantes sur notre rapport à la mort notamment. Est ce que vous aimeriez savoir quand vous allez mourir ? Que feriez-vous,en sachant cela, des quelques heures qu'ils vous restent ?

Pour en revenir au roman, l'histoire est vraiment intéressante et profonde, amenant une réflexion par delà le texte de fiction comme dit précédemment, et on s'attache aux personnages, qui sont bouleversants. Cette relation qu'ils construisent, d'heure en heure, de minute en minute est tellement belle, simple et touchante. Ils ne se connaissent pas au début de la journée, tout se fait en douceur dans cette relation et en même temps si vite, dû au contexte un peu funeste de leur journée, mais je trouve qu'il y a une certaine pudeur dans cette relation et c'est juste très beau.

Je suis tombée amoureuse tout doucement, au fil des pages, de ce roman magnifique, de ces personnages terriblement humains. Un joli coup de cœur, qui contrairement à ce que le titre pourrait insinuer, n'est en rien glauque, mais au contraire, est une belle ode à la vie, à l'amitié, à l'amour ...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Merci à Netgalley & à Amazon Publishing pour m'avoir permis de lire ce roman.

Je découvre les aventures de Jefferson Tayte avec ce second volet, n'ayant jamais lu le premier, mais Loin des vivants peut se lire indépendamment du premier.

Ce roman fût une très bonne surprise, j'ai vraiment beaucoup aimé ma lecture.
Je ne suis de base pas une grande adepte des thrillers & policier, pourtant je n'ai eu aucun mal à me plonger dans cette histoire fascinante. Je me suis vite attachée à l'histoire, j'avais envie de savoir comment cette enquête allait finir, si on allait savoir ce qui était arrivé à Mena.

J'ai été choquée, triste, révoltée devant ce récit, devant toutes les épreuves que traversent les personnages, devant tant de gâchis, devant cette fin auquel je ne m'attendais pas. Au fil des pages, on s'attache aux personnages et on espère que tout ira bien pour eux, mais malheureusement rien n'est simple, surtout en 1944, année de la guerre, année où tout changea.

La plume est fluide, accrocheuse et le roman se lit vraiment très rapidement. L'alternance des points de vu présent/passé est une bonne idée et apporte une bonne dynamique au roman. J'ai aimé cette lecture & je suis très curieuse de découvrir la première enquête de Jefferson Tayte.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 31-08-2018
Merci à Netgalley & à MxM Bookmark pour m'avoir permis de lire ce recueil.

Un recueil de nouvelles, publié chez une de mes maisons d'éditions préférées, avec des auteurs/autrices que j'apprécie ou que je veux découvrir, j'étais déjà assez partante. Ajoutez à cela un thème qui me plait bien, autrement dit le tatouage, direct j'ai envie de le lire.

Cependant, je ressors un peu déçue de ma lecture. Sur les 5 nouvelles, une m'a vraiment conquise, deux m'ont assez plu dans l'ensemble, et je suis un peu plus mitigée pour les 2 autres.

Tout d'abord, ma préférée du recueil, Ancre à encre, que j'ai beaucoup aimé. Les personnages sont attachants, l'histoire est vraiment mignonne et émouvante, le ton est juste et cela pourrait être réel, et j'ai vraiment imaginé que ça l'était tant la plume et le ton sont justes, et quelques pages de plus ne m'aurait pas dérangé.

Viennent ensuite les deux nouvelles que j'ai plutôt bien aimé, à savoir Juste un point dans un motif & Road tripping. J'ai bien aimé l'univers & la thématique abordée dans la première, l'idée est sympa, les personnages sont sympa mais sans plus non plus, donc sympathique par l'histoire et plume jolie. Pour la deuxième, je l'ai trouvé sympa également, même si pas très approfondie, au vu du format c'est normal, mais sinon la plume est assez chouette et fluide, le personnage principal est attachant (pas le deuxième, enfin il n'est pas assez développé pour l'être). Mais un peu trop de scènes hot pour moi, sachant le peu de temps qu'ils passent ensemble, voilà, mais ce n'est que mon avis.

Pour ce qui est d'Hypocrite's horror show, c'était celle que j'attendais le plus car écrite par une autrice que ma meilleure amie adore, donc j'étais assez curieuse. Et au final, je l'ai trouvé très bizarre. Alors oui, c'est bien écrit, c'est indéniable, le contexte de l'Amérique des années 50 me plait, mais le côté surnaturel, non, je n'ai pas aimé car trop bizarre, très glauque, dérangeant pour moi.

Puis No Futur, qui est la moins compréhensible pour moi. On comprend les grandes lignes, mais il manque beaucoup d'informations, après c'est une nouvelle donc on ne peut pas toujours développer mais un peu plus pour faciliter la compréhension aurait été bien. Comme l'on dit certains, un autre format, type roman court, aurait été plus adapté je pense à cette histoire complexe. De plus, je ne me suis pas vraiment attachée au personnage principal, mais plutôt à Sky, le personnage "secondaire" qui est beaucoup plus sympathique et attachant.


Pour résumer, un bilan un peu en demi-teinte pour ce recueil. D'un côté, j'ai aimé certaines nouvelles, de l'autre certaines ne m'ont que moyennement convaincue. J'avoue que je ne m'attendais pas forcément à ces interprétations du tatouage, mais c'est une bonne chose, car ça m'a surpris, donc merci aux auteurs/autrices pour ces nouvelles.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 26-08-2018
Un petit spin-off vraiment mignon & mélancolique, réservé aux lecteurs de la première série.

Encore une fois, je me suis précipitée sur ce tome dès sa parution, et j'ai adoré replonger dans l'univers de Fruits basket si cher à mon cœur. J'aime cette série à un point inimaginable, et avoir la chance de découvrir ce que les personnages sont devenus par le prisme des yeux de leurs enfants, c'est juste magique.

Alors oui, il n'y a aucune originalité dans ce spin-off, on prend les mêmes et on recommence j'ai envie de dire, mais qu'importe, pour moi c'est un moyen de rendre hommage à la première série & c'est un cadeau pour les fans.

Je suis impatiente de découvrir le troisième & dernier tome de ce spin-off, et de voir ce que Natsuki Takaya nous réserve.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 26-08-2018
Un tout petit album qui se lit très rapidement, mais Ô combien envoûtant ...
Les illustrations de Benjamin Lacombe sont toujours aussi magnifiques, et illustrent à la perfection cette histoire de sorcière.
J'ai beaucoup aimé ce court album pour enfant, tant pour l'histoire captivante que pour les illustrations.

Une très jolie découverte que je conseille.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 26-08-2018
C'est un très bon premier tome pour moi, j'ai été séduite dès les premières pages.
L'histoire est vraiment sympa, et permet d'appréhender le personnage de Moriarty d'une nouvelle façon, ce qui m'a bien plu.
Le mangaka en a fait un personnage très charismatique et l'on s'attache sans peine à lui. Comme l'on dit certains, c'est avec une facilité déconcertante que l'on s'attache aux méchants ...
Ajoutez à cela des dessins très beaux, et on passe un bon moment de lecture.

J'ai hâte de voir ce que nous réserve la suite!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 20-08-2018
Merci à Netgalley et à Hachette romans pour m'avoir permis de lire ce roman.

J'avais un peu d'appréhension à commencer ce roman, car le personnage de Leah m'avait paru un peu détestable dans Love Simon. Ainsi, c'est avec une légère crainte que j'ai commencé ma lecture ... et j'ai adoré, vraiment beaucoup !

Le personnage de Leah m'a fait craquer, j'ai eu un léger coup de cœur pour ce brin de fille. J'ai aimé son caractère, ses répliques, et je me suis un peu reconnue en elle par moment, parce que Leah, c'est un personnage extrêmement touchant, mais surtout humain. Ça pourrait être nous, et vraiment on peut s'identifier à elle.

J'ai aimé le fait qu'elle s'aime comme elle est, elle ne cherche pas à être quelqu'un d'autre, elle assume totalement son poids, ce qu'elle dit, son orientation. Alors certes personne est au courant au début, mais quand elle le dit, elle l'assume et n'en a pas honte et c'est beau. Je prends un exemple d'une réplique qu'elle dit à un moment à un autre antagoniste qui lui dit "je suis un peu bi", et elle qui répond que non, tu l'es ou tu ne l'es pas, mais qu'un peu ce n'est pas possible, et qu'il faut l'assumer. Ça montre son caractère, qui n'accepte aucune demi-mesure quelque part, alors oui ça peut sembler manichéen, mais ce que je retiens moi de cette remarque, c'est qu'elle dit qu'il n'y a pas de honte à avoir dans le fait d'aimer les filles, et c'est un beau message.

J'ai également bien aimé les autres personnages, cette bande de potes; l'amitié qui les lie malgré tout, malgré les ruptures, malgré les désaccords, les incompréhensions etc, c'est une jolie bande.
Puis inutile de préciser que j'ai vraiment craqué pour le couple Simon/Bram, ils sont juste trop chou.

J'ai trouvé le roman assez réaliste (outre les clichés américains comme le bal de fin d'année avec robes, limousine etc), qui amène des réflexions assez intéressantes je trouve, sur l'orientation sexuelle notamment, mais pas que.
Il y a beaucoup d'amour dans ce roman, l'amour et l'amitié sont au cœur de ce roman, et c'est vraiment chouette.

Cette lecture m'a fait un bien fou, moi qui étais en pleine panne de lecture, je l'ai lu en un rien de temps.
Leah à contretemps est passé à un cheveu du coup de cœur, vraiment, mais je ne peux pas cautionner cette fin, juste frustrante au possible. J'aurais aimé un épilogue pour savoir ce que deviennent les protagonistes.


Leah à contretemps est une superbe lecture, réaliste & émouvante par moment, mais également assez drôle grâce aux réflexions de Leah. Bien que la fin soit bâclée pour moi, je conseille fortement cette lecture !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 18-08-2018
Merci à Netgalley & à Milady pour m'avoir permis de lire ce roman.

J'ai été intriguée par le titre en premier lieu, puis par le résumé et c'est ce qui m'a poussé à demander ce roman. Je n'avais pas trop d'attentes, si ce n'est un truc feel-good qui me fasse me sentir bien.

Au final, j'ai bien aimé ma lecture, de là à dire qu'il s'agisse d'un roman feel-good je ne suis pas sûre, mais ça n'entache en rien mon affection pour cette lecture.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, le récit n'est pas lourd, et n'est pas centré sur la mort et le deuil mais plutôt sur l'amour: l'amour d'une mère pour ses filles, l'amour fraternel, l'amour platonique. L'amour est le thème central de ce roman, l'amour est présent malgré tout, malgré le temps qui passe, malgré les disputes, malgré les trahisons etc, et c'est un joli message.

Les personnages sont très sympathiques, quoique j'ai préféré Poppy à Rose, que j'ai trouvé assez négative par moment, et très rancunière, même si cela se comprend quelque part. Mais incontestablement, c'est Joe le personnage le plus attachant de l'histoire, même si on le voit rarement.


La vie de A à Z est une petite lecture détente que j'ai bien aimé, et qui plaira à d'autres j'en suis sûre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0