Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Theoline6 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Annales du Disque-Monde, tome 11 : Le Faucheur Les Annales du Disque-Monde, tome 11 : Le Faucheur
Terry Pratchett   
Livre lu à la mort de Terry Pratchett, car j'ai estimé que c'était le plus pertinent pour rendre un dernier hommage. C'est d'ailleurs très émouvant à la fin, lorsque l'on imagine que Terry s'est en allé de la même façon... J'espère que Mort l'aura emmené dans le Disque Monde, il s'y amusera pour un moment.

L'écriture de Pratchett est tellement fluide et chaque mot tellement bien pesé. Des répliques pour lesquelles je n'ai pas pu m'empêcher de pouffer dans le bus. C'est vraiment du grand art. Il a réussi à rendre la mort amicale, et c'est pas rien.

Derrière tout ça, on a encore une couche avec une satyre de notre société, mettant ici le doigt sur les soldes. Cette bête hideuse qui fait perdre la raison et qui développe ses tentacules dans la ville en hypnotisant les citoyens.

Extrêmement drôle, émouvant, pertinent, bien pensé, c'est un livre exceptionnel que monsieur Pratchett nous propose ici.

par Djulaie
Moi, 34 ans, Asperger et amoureux Moi, 34 ans, Asperger et amoureux
Alec Nortan   
C'est un beau livre, accès sur le respect de l'autre.

Si comme moi, le terme "Asperger"-"Autisme" crée un vide chez vous, vide, car pas de connaissance, de compréhension, ce livre va vous attirer. Dès les 1eres pages j'ai voulu savoir si l'auteur savait vraiment de quoi il parlait, car j'aurai eu l'impression d'être flouée s'il avait tout imaginé.

L'auteur Alec Nortan a été diagnostiqué TDSA (troubles du spectre autistique). Vous pouvez lire ses explications ici : https://alecnortan.wordpress.com/

De plus, j'ai horreur de l'injustice, de la méchanceté gratuite et là Luc est en plein dedans et c'est insupportable.

Leur histoire d'amour est simple, parfaite et tellement compliquée en même temps. Elle est belle à lire.

Ce livre nous aiguille, nous aide à comprendre, à imaginer un petit peu la vie de certains Aspies. Un grand merci à cet auteur pour cela.

Deux points noirs cependant. Il y a certaines interjections qui apparaissent et l'on ne sait pas ce qu'elles veulent dire, comme IR. Certaines autres ont été expliquées au début, mais s'oublient, comme NT, c'est agaçant. Et il y a des pages entières qui correspondent à des détails sur la vie des aspies, mais on ne sait pas de qui ça parle ? L'on sait plus tard qu'il s'agit en fait à chaque fois d'Hervé, mais moi j'aurais aimé le savoir de suite.
Warbreaker Warbreaker
Brandon Sanderson   
Ce qu'il y a de génial dans ce livre c'est qu'il détruit en quelques sorte les shemasclassiques de la fantesie, on commence avec Siri la rebelle aventurière et sa grande sœur la sage et pieuse Vivena. On s'attend donc tout naturellement a ce que Siri devienne un guerrier qui utilise le souffle et s'échappe du palais des méchant pour casser la gueule a tout le monde ( un peu comme Vin dans fils des brumes ) mais en fait pas du tout, c'est a Vivena qu'il arrive tout les trucs violent, et une fois passer la surprise c'est juste géniale, encore un véritable coup de génie de la part de Brandon Sanderson qui arrive a nous faire découvrir de nouveaux modèle d'histoires sans nous plonger dans une profonde perplexité ou un ennui rapide. Bref, un des meilleurs livres que j'ai jamais lu !
La Horde du Contrevent La Horde du Contrevent
Alain Damasio   
Une belle découverte que ce bijou, j'en suis encore tout retourné.
Malgré une fin (presque) prévisible, l'ensemble est selon moi tout simplement parfait.
On sent l'influence de Perec tout du long, ce qui n'est pas pour me déplaire: l'écriture a du style, et ajoute une dimension littéraire sensationnelle à ce qui aurait été un excellent bouquin sans cela.
Rien que la première page m'a laissé pantois...

Finalement, comment ne pas s'attacher sincèrement à un personnage aussi fin et délicat que Golgoth?

par codis
Les enfants Asperger Les enfants Asperger
Edith Sheffer   
4ème de couverture:

Qui fut vraiment le Pr Hans Asperger dont le nom passé dans le langage courant qualifie aujourd'hui un syndrome autistique ? L'historienne américaine Edith Scheffer a découvert la véritable histoire du psychiatre après la naissance de son enfant autiste. Et ce qu'elle apprend la glace d'effroi. Le « gentil docteur » dépeint comme une sorte de Schindler des autistes a menti, et c'est un tableau bien différent qu'en dressent les archives. Les preuves ne manquent pas, elles sont accablantes. En 1938, professeur à l'hôpital pédiatrique de Vienne, Asperger compte parmi les psychiatres appelés à façonner le nouvel Allemand selon des critères eugéniques : sélectionner les parents d'après leur hérédité, leurs défauts biologiques mais aussi leurs tendances politiques, leur religion. Les conséquences sont réelles : on refuse des crédits aux « mal mariés », on stérilise les « mauvais » géniteurs... Et parmi les enfants autistes dont il est un spécialiste reconnu, Asperger identifie les « négatifs » et les « positifs » à l'intelligence détonante qui auront alors une chance d'échapper au tri macabre. Aux États-Unis, l'enquête d Edith Sheffer a bouleversé et conduit à débaptiser le syndrome autistique. En France, cette histoire dramatique, encore méconnue, risque bien de susciter autant d'émotions.

par Alexdu78
Struck : Comment foudroyer sa réputation en un éclair Struck : Comment foudroyer sa réputation en un éclair
Chris Colfer   
Dès les premières lignes, on est mis au parfum. On est face à un personnage imbus de lui-même, ultra-confiant et qui ne doute de rien concernant ses ambitions. Il est cynique quand il parle de sa ville. Complètement désabusé, quand il nous narre son enfance. Décidément c'est un personnage haut en couleur et à multiples facettes, ça semble prometteur pour la suite de la lecture.

Ce livre est rédigé sous forme de journal intime. Cela nous permet d'être plus proche de Carson et de son ressenti.

Son cynisme est tout de même empreint d'humour. En effet, j'ai beaucoup ri lors de la description des clubs du lycée. On s'aperçoit que notre élève fétiche est tellement désabusé voire blasé, que quand il en parle c'est limite désopilant. Je suis persuadée que le sarcasme, dont il fait preuve, cache la souffrance de ne pas avoir d'amis.

Afin d'atteindre son objectif et concrétiser ses ambitions, il met en place un stratagème pour motiver les troupes. Pour lui c'est ingénieux; mais pour moi lectrice je trouve ça limite et immoral. Pourtant, ça reflète bien la société actuelle. On ne recule devant rien quand on veut réussir dans ce qu'on entreprend. Peu importe qu'on doive blesser les autres pour cela.

L'auteur restitue avec justesse les conversations virtuelles que peuvent avoir les ados de nos jours. Il n'oublie pas de faire mention du language sms. Carson sait manier, avec habileté et surtout à ses fins, internet. Cette petite manigance nous permet de découvrir des secrets surprenants!

Les pages se tournent facilement, le style est fluide et l'histoire est prenante. Il y a vraiment beaucoup beaucoup d'humour dans ce livre.

Néanmoins des sujets intéressants y sont abordés comme le chantage et ses conséquences sur celui qui en est à l'origine. La culpabilité et la compassion sont au menu. La culpabilité car au final on se dit qu'on est insensible et cruel pour agir de cette manière. La compassion car on se rend compte qu'en définitive ceux qu'on martyrise sont des êtres humains comme les autres.

C'est en arrivant au terme de ma lecture et en lisant les deux dernières pages, que j'ai compris le sens du titre. Il fallait trouver l'idée!

par gaellooo
Appelle-moi par ton nom Appelle-moi par ton nom
André Aciman   
Un coup au cœur, à l’âme......deux êtres , deux entités tellement attirée l’une par l’autre qu’elles en ont peur. S’appartenir et en même temps maintenir une telle distance . Le style de l’auteur est une merveille , une revue , une palette des sentiments décortiqués, doutés, rêvés et pour certains vécus......un livre qui comptera dans ma vie de lecteur et d’homme
Le Serment brisé Le Serment brisé
Penny Watson Webb   
L'avis d'Esméralda

Cette saga n’a pas finit de me surprendre. Aelig, découverte dans le tome précédent au côté de Azilig, est l’héroïne d’une aventure aussi doucereuse qu’épique.


Aelig n’est qu’une jeune fille lorsqu’elle apprend qu’elle est la demi-sœur « bâtarde » de Conan de Ker Glenn, l’un des démons de Dol. Cette condition ne lui faut aucun prestige. Réduite au silence par un frère qui ne veut pas d’elle, elle mène une vie austère au sein des murs du château. Malgré son jeune âge, Aelig est déterminée, ambitieuse et courageuse. Une tête brulée qui exprime tout haut ses rêves et son ambition. Wandrille, le jeune frère de Brune (la femme de Conan), fait parti de ce qui lui tient le plus à cœur. Un coup de foudre réciproque, un amour pur et sincère de ceux qui illuminent deux êtres. Seulement leur amour n’est pas désiré, il n’a aucun avenir. Acculé, le jeune Wandrille porte le serment de ne jamais toucher la jeune fille et de mettre son épée au service du roi, avant de rejoindre les rangs de l’armée royale qui s’apprête à récupérer les terres de Milan.


Bon an mal an, chacun entame sa vie l’un sans l’autre. Wandrille découvre la rudesse de la guerre, de l’avarice et des manipulations sournoises. D’un jeune homme fougueux, cette amère expérience le fait grandir, mûrir. C’est un homme changé, hargneux qui fait fasse à Aelig. Cette dernière intègre le couvent où elle apprend à lire, écrire et être une dame. En parallèle, elle approfondit ses connaissance sur son don de guérisseuse. L’échéance arrive bien trop vite, son année au Mont Saint-Michel s’écourte lorsqu’elle reçoit l’ordre de retourner vivre au château et que son mariage est en discussion.


Trois années se sont écoulées, mais elle ne l’a jamais oublié. Trois années à attendre patiemment son retour. Trois années à espérer malgré les mauvaises nouvelles. Trois années à craindre pour son avenir. Un amour aussi immense soit-il, parviendra t-il à mettre à mal ces alliances d’un autre temps ?


Penny Watson Webb signe un nouveau roman détonnant et incroyablement subjuguant. Son histoire est incroyablement douce a contrario des romans précédents. L’autrice dépeint avec passion ces sentiments humains dans un monde où ils semblent réduits au silence. Bien évidemment cela n’empêche pas quelques rebondissements où les hommes jouent de leur épées. Ils aiment se confronter pour les jolis yeux de la belle demoiselle. J’aime beaucoup également tout le côté historique, ces paysages d’une autre époque, ces mœurs qui nous semblent barbares mais qui étaient d’usages dans ces temps là. Penny Watson Webb aime beaucoup mettre en scène les complots machiavéliques. J’avoue qu’elle n’est pas en reste sur ce point-ci. Elle aime confronter les mondes, les personnages, les sentiments. Il est impossible de s’ennuyer pendant cette lecture. De nouveaux personnages apparaissent alors que j’ai pu continuer à suivre l’évolution des personnages précédents.


Les HÉRITIERS DES LARMES est une saga familiale passionnante dans un décor qui me fait rêver. Les petits détails sont remarquables parmi les plus importants. C’est avant tout des histoires de femmes dans un monde exclusivement masculin. Ces femmes qui se battent pour leur avenir, leur position, contre les préjugés et leur sentiment.


Cette romance historique est aussi épique que passionnante. Une histoire remarquable par son contexte, les messages véhiculés et ses personnages.


J’adore tout simplement cette saga. Le dernier tome vient de paraître, idéal pour se lancer dans la lecture sans se soucier de devoir attendre la suite.
Les Dames du Lac, Tome 1 Les Dames du Lac, Tome 1
Marion Zimmer Bradley   
Prix obtenus
*Locus, roman de fantasy, 1984*
L'imaginaire médiéval, le merveilleux propre à la littérature celtique et l'heroic-fantasy se conjuguent parfaitement dans ce livre, le tout servi par une écriture fluide et imprégnée de poésie.
Les Dames du Lac, Tome 2 : Les Brumes d'Avalon Les Dames du Lac, Tome 2 : Les Brumes d'Avalon
Marion Zimmer Bradley   
Comme je le disais dans ma chronique concernant "Les dames du lac"; bien que adapté plutôt que traduit, ces deux tomes sont merveilleux.
Avec "Les brumes d'Avalon" nous continuons à suivre les aventures du Roi Arthur Pendragon et de ses compagnons.
Sont également mis très en avant: Guenièvre, l'épouse d'Artur, Viviane, la grande prêtresse d'Avalon et Morgane, la demi-sœur du Roi.
Après bien des péripéties, la paix règne enfin sur le royaume.
Tout cela est du à Arthur et à l'héroïsme des chevaliers de la table ronde.
Pourtant cela est précaire car les menaces sont toujours bien présentes.
De plus La reine Guenièvre n'a toujours pas donné d'héritier au Roi.
Cette deuxième partie du cycle d'Avalon est toujours aussi excitante, passionnante et magique.
Comme je le disais dans mon précédent commentaire, les hommes bien qu'ayant un rôle important dans l'histoire, ne sont pas au centre de ce récit.
Cette vision de la légende d'Arthur nous propose surtout le ressenti des femmes et leurs rôles dans la légende Arthurienne.
Cette deuxième partie est à mon avis beaucoup plus violente que la première.
Les meurtres et les trahisons sont beaucoup plus nombreux que dans "Les dames du lac".
Par contre contrairement à beaucoup d'ouvrages concernant le mythe d'Arthur et de ses chevaliers, les batailles ne sont pratiquement pas décrites.
La psychologie des personnages est au premier plan dans cette saga de Marion Zimmer Bradley.
"Les dames du lac" comme "Les brumes d'Avalon" m'ont vraiment séduit et pour les amateurs de ce genre littéraire, ces deux tomes sont à lire.
Adanson Marco.

par Adanson