Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
<< Voir tous les extraits
Par Folize le 08-01 Editer
THIRDS, tome 3 : Champs de ruines
- Viens là, dit Sloane en tapotant l’espace à côté de lui.
Dex se mit à ramper dans sa direction quand ils entendirent une voix bourrue familière appeler le nom de Sloane. Ils se figèrent tous les deux.
Dex écarquilla les yeux.
- Est-ce que c’était…
- Hé, Sloane. Tu es là-haut ?
- C’est quoi ça ? siffla Dex. Ash possède une clé de ton appartement ? Pourquoi ne me l’as-tu pas dit ?
Sloane s’extirpa du lit et attrapa son caleçon qui gisait par terre.
- Il ne s’invite pas chez moi d’habitude. Tu dois te cacher.
Il se précipita pour sortir de la chambre et entra presque en collision avec Ash.
- Merde, Ash.
Sloane recula, sa main se portant à sa poitrine.
- Tu m’as foutu la trouille. Qu’est-ce que tu fais ici ?
- Ça fait une heure que je t’appelle et comme je passai par ici en voiture, j’ai pensé faire un crochet pour voir si tu étais chez toi, sauf que tu ne répondais pas à la porte. J’ai cru qu’il t’était peut-être arrivé quelque chose. Tu es généralement debout à cette heure.
Ash lui lança un regard suspicieux avant de jurer et d’entrer en trombe dans sa chambre. Il fit le tour de la pièce des yeux avant de faire face à son ami avec un regard accusateur.
- Putain, je le savais !
Sloane le dévisagea.
- Tu savais quoi ?
- Que vous baisiez tous les deux.
- De quoi diable parles-tu ?
- Oh, nous allons jouer à ce jeu-là, c’est ça ?
Ash hocha la tête, portant ses mains à ses hanches. Cela ne présageait rien de bon.
- D’accord. Premièrement, à moins que tu t’entraînes pour le jour où la branlette deviendra un sport olympique, il n’y a aucune raison que tu sois à ce point hors d’haleine et que tu empestes le sexe. En plus, tu es encore au lit à cette heure de la matinée.
- J’avais mal à la tête, et j’ai pensé traîner un peu, répondit Sloane en haussant les épaules.
Ash haussa un sourcil.
- Il y a un paquet d’oursons en gélatine ouvert sur ta table de nuit.
- Maintenant, je ne peux plus manger de bonbons ?
Ouais, celle-là était un peu tirée par les cheveux, même pour lui, et ils le savaient tous les deux.
- Mm-mm.
Ash alla jusqu’au placard, et Sloane conserva son expression stoïque. Il était impossible que Dex se cache dans le placard. C’était trop évident. Ash ouvrit la porte, l’air blasé.
- Il y a un petit con à poil dans ton placard.
Dex regarda Ash avec des yeux écarquillés.
- Ce n’est pas ce que tu penses. J’ai laissé tomber des vêtements de rechange, ils ont roulé sous la porte fermée, et quand je suis entré pour les ramasser, mes fringues sont tombées. Histoire vraie, juré !
- Tu es un crétin, gronda Ash avant de se tourner à nouveau vers Sloane. Et tu es un connard. Comment as-tu pu garder ça pour toi ?
Il secoua la tête.
- Je le savais. Mon instinct me le disait, mais je l’ai ignoré parce que je me suis dit que mon meilleur ami aurait les couilles de se confier à moi.
Dex se leva lentement, ses mains jointes devant lui, et Ash tourna la tête vers le plafond.
- Enfile un pantalon, pour l’amour du ciel.
- Bonne idée.
Dex fonça vers le fauteuil où se trouvaient ses vêtements quand Sloane l’attrapa par le bras.
- Vraiment ? Tes vêtements sont tombés ? C’est la meilleure excuse qui t’est venue ?
Dex haussa une épaule avec impuissance.
- J’ai paniqué.
Son partenaire semblait sur le point de perdre les pédales. Sloane ne pouvait l’en blâmer. Il était lui-même assez inquiet à propos de tout ce foutoir. Ash interrompit ses pensées.
- Je jure que s’il ne met pas de vêtements sur ce cul maigrichon, je vais le…
- Nous avons baisé dans ta salle de bain pendant ma fête !
Sloane, bouche bée, se tourna vers Dex qui avait les deux mains appuyées sur sa bouche comme si, ce faisant, il pouvait miraculeusement reprendre ce qu’il venait juste de laisser échapper. Les mots d’Ash firent écho aux pensées de Sloane.
- Tu. Te. Fous. De. Moi ! Vous avez baisé dans ma salle de bain ?
Ash passa de sidéré à dégoûté en cinq secondes chrono.
- Oh mon Dieu. S’il te plaît, dis-moi que tu n’as pas giclé sur mes serviettes.
Dex leva une main devant lui.
- Je jure que nous n’avons pas giclé sur tes serviettes.
- Pourquoi devrais-je te croire ?
- Cela apaiserait-il ton esprit si je te disais que je l’avais fait dans la bouche de Sloane ?
Sloane et Ash grognèrent en même temps. Juste quand il pensait que sa journée ne pouvait être plus ridicule. Il aurait dû le savoir, vraiment.
- Non. Non, cela n’apaise pas mon esprit. Je vais faire des putains de cauchemars pour le reste de ma vie ! Je dois acheter des nouvelles serviettes. Passer tout ce putain d’endroit à la javel.
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.