Livres
447 421
Membres
387 940

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Dex leva un doigt.

-J'ai une requête.

-Refusée.

-Tu ne sais même pas ce que c'est. Ecoute-moi. Ca fait mal.

Dex s'assit à nouveau, sa moue boudeuse à son maximum, et ses épaules s'affaissèrent. Il inclina la tête de côté, les teux légèrement écarquillés. Oh il était bon. Sloane lui reconnaissait ça. Même Madock n'était pas immunisé contre ce visage.

- Seigneur Dieu, donne moi la force. Très bien. Qu'est ce que c'est?

-Je voudrais que Sloane porte un de ces uniformes sexy d'infirmier, celui en latex blanc avec les jambières sans pantalon en dessous.

-Sainte Marie Mère de Dieu!

Maddock se tourna vers Sloane et grinça des dents, plus certainement à cause du regard terrifié sur le visage de Sloane.

-Je suis désolé. Je te le revaudrai, je te le promets. Je te donnerai des vacances en extra ou quelque chose du même genre.

- je ne pense pas qu'il y ait assez de jours dans l'année, murmura Sloane, ignorant le grand sourire de Dex.

Afficher en entier

Dex éclata de rire.

- Je savais que tu avais le sens de l'humour.

- Je n'essayais pas d'être drôle. Je suis très inquiet.

Il pointa son visage.

- C'est mon visage inquiet.

Il voyait bien que Dex essayait vraiment très fort de ne pas rire. SLoane s'en tirait bien mieux.

- Il ressemble beaucoup à ton visage en pétard.

Sloane secoua la tête.

- Les deux sont très différents.

- Vraiment?

les yeux de Des pétillèrent d'amusement. Il s'adossa à son siège, étira ses jambes devant lui et croisa les doigts sur son ventre plat.

- Parce que les deux sont identiques pour moi.

Sloane le contourna pour s'assoier sur le bord de son bureau à côté de lui, un bras posé sur sa jambe alors qu'il se penchait en avant.

- Je vais rendre les choses plus faciles pour toi. Ce visage signifie que tu as fait quelque chose qui m'inquiète. Alors que ce visage, accompagné d'une douleur physique concernant ta personne signifie que tu as fait quelque chose pour me mettre en pétard. Visage sans douleur, inquiétude. Visage et douleur, en pétard. Aussi simple que ça.

Afficher en entier

Malgré sa vision floue et l’obscurité qui rampait autour de lui, Dex n’arrivait pas à comprendre comment quelqu’un pouvait détester une si belle âme. Il roula légèrement sur le dos, son corps entier brûlant de douleur alors qu’il frissonnait violemment. Puis tout à coup, il eut plus chaud. Sloane était allongé contre lui, sa queue enroulée de façon protectrice autour de ses jambes, de la chaleur émanant de sa fourrure et de sa masse. Il posa doucement sa tête contre celle de Dex. Une goutte de pluie atterrit maladroitement dans l’oreille de Sloane et elle remua comme s’il n’était rien de plus qu’un gros chat domestique. Quelque part à proximité, il pouvait entendre Ash en train de l’appeler, de lui dire de s’accrocher, que les secours arrivaient.

- Pas le Therian ! C’est un agent du THIRDS ! cria Ash. C’est son partenaire ! Rassemblez ces connards dans le camion et ne vous embêtez pas à prendre des gants. Qu’est-ce que c’est ? Oh, il veut râler parce qu’il a reçu un coup de griffes ? Amenez-le ici. Je vais lui donner quelque chose à propos de quoi il pourra vraiment râler !

Les oreilles de Sloane s’aplatirent et il montra les dents, crachant vers les ambulanciers alors qu’ils approchaient prudemment. Ash arriva en courant et s’accroupit devant eux. Il posa la main sur la tête de Sloane, recevant un miaulement doux.

- Sloane, allez, mon pote. Dex a besoin de soins médicaux. Tu dois les laisser faire leur truc. Ils sont là pour l’aider.

Sloane souffla et tourna la tête vers Dex, le poussant du nez, un léger grognement lui échappant. Dex posa sa main sur sa truffe et sourit.

- C’est bon.

Une grande langue rose lécha sa main et Dex plissa le nez. Sa voix était rauque quand il parla.

- Pouah, c’est dégueu, mec.

Afficher en entier

Ash poussa un grognement à l'autre bout du banc.

- Quel est le problème, Rookie? Je pensais que tu serais habitué à avoir quelque chose de gros et dur sous le cul.

Dex se pencha en avant pour sourire en grand à l'agent baraqué.

- C'est une proposition, Ash?

- Va te faire foutre.

Le mec était trop facile.

- Pas sans un diner et un film d'abord, mon grand.

Le grondement d'As fit rigoler Dex. Cet agent dur à cuir sur les bords obtenait ce qu'il voulait par la persuasion, et si quelqu'un le défiait, il se jetait simplement de tout son poids dans le tas ou utilisait des tactiques agressives pour faire reculer l'adversaire. Rien sur terre ne ferait reculer Dex.

- Je vais te botter le cul si tu ne la fermes pas.

- Une nuit avec moi, bébé, et je te promets que je te fais aimer la viande, dit Dex en faisant écho aux mots d'Ash.

Rosa grogna avant de se mettre à rire franchement.

- Oh merde.

- Bon Dieu, qu'est ce qui te prend, Ro?

Ash fronça les sourcils dans sa direction, mais Rosa se contenta de rire.

- Quoi? Tu peux le servir, mais tu ne peux pas l'avaler, cabron?

Le reste de l'équipe, à l'exception de Sloane, se joignit à l'éclat de rire.

- Vous savez quoi? Allez tous vous faire foutre.

Ash se rassit dans le fond de son siège en boudant misérablement.

Afficher en entier

« UN BRUIT monstrueux résonna dans la pièce alors que Sloane frappait le sol, suivi par l’armoire de trois mètres et tout son contenant, depuis les katanas en bois jusqu’aux bâtons d’entraînement qui s’éparpillèrent avec fracas autour de lui. Quand l’agent humain était entré en collision avec lui, l’instinct de Sloane avait été de jeter son bras autour du mec dans l’espoir de retrouver son équilibre, mais au lieu de ça, le vol plané de l’homme les avait tous les deux envoyés bouler. Avec un grognement, Sloane roula sur le côté et se frappa la tête contre celle de quelqu’un d’autre.

— Fils de pute ! cracha Sloane à l’idiot par terre à côté de lui qui se frottait le front. Qu’est-ce qui se passe ici ?

Les yeux de l’homme s’ouvrirent en grand et pendant un instant, Sloane resta sans voix. Ils étaient du bleu cristallin le plus pâle qu’il ait jamais vu, un contraste frappant avec sa peau bronzée, ses sourcils sombres et ses cheveux châtain clair. L’agent, cependant, ne lui était pas familier. Il devait être nouveau, sinon Sloane se serait souvenu de lui.

— Merde ! s’exclama Blondie, son visage devenant pivoine.

Le mec était embarrassé, mais Sloane n’eut pas le temps de lui poser des questions parce qu’il laissa échapper un petit cri et fut soulevé par les chevilles par un agent therian à l’air plutôt énervé.

— Rends-les-moi !

Blondie se tordit et tira sur ses jambes.

— Va te faire foutre, Baloo !

Sloane se remit rapidement debout, le reste de l’équipe se précipitant pour les rejoindre, leur expression d’incrédulité stupéfaite imitant parfaitement celle de Sloane.

— Mais qu’est-ce qui se passe ici ? demanda Ash.

— Bonne question.

Sloane croisa les bras sur sa poitrine, ses yeux s’étrécissant sur l’agent de deux mètres quinze.

— Qu’est-ce que vous faites, Agent Zachary ? Lâchez-le.

La lèvre inférieure de Zach s’avança pathétiquement alors qu’il faisait un geste vers l’agent qui pendait dans sa poigne.

— Il a volé mes Cheesy Doodles.

Sloane en laissa tomber sa mâchoire. Derrière lui, son équipe reniflait de dérision et rigolait comme des écoliers.

— Vous êtes en train de me dire que tout ça… dit-il d’un ton sec en pointant du doigt le désordre qui jonchait le sol, concerne un paquet de snack au fromage.

Blondie se plia en deux pour atteindre sa jambe et essayer de desserrer une des mains de Zach sans y parvenir.

— Pour ma défense, j’étais en train de manger en m’occupant de mes affaires quand l’Ours Yogi ici présent à essayer de me tuer !

— Pourquoi avez-vous volé son casse-croûte ? demanda Sloane, perplexe.

Ce gars était-il dingue ou stupide ?

— Je n’ai rien volé ! s’écria Blondie avec indignation. Je l’ai acheté, mais apparemment il a revendiqué tout le distributeur automatique !

— Parfait. Pourquoi ne le lui rendez-vous pas dans ce cas ?

Avec un grognement, Blondie cessa de se débattre et retourna à sa position de pendu, les bras croisés sur sa poitrine et le menton obstinément en avant.

— Parce que ce paquet est à moi.

— Tout le monde sait qu’ils sont tous à moi, grogna Zach.

— Oh, pour l’amour de…

Sloane se pinça l’arête du nez et en appela à sa patience.

— Où est-il ?

Blondie tira la cause de cet événement ridicule de la poche arrière de son pantalon et la lui tendit. Sloane arracha le paquet des mains de l’agent humain et le fourra dans la poche poitrine de Zach.

— Là, lâche-le maintenant, Zach.

Avant qu’il puisse lui dire de le faire en douceur, Blondie fut libéré. Ils grincèrent tous des dents quand l’agent toucha le sol avec un bruit sourd douloureux.

— Aïe ! Saloperie de foutu bon à rien.

— Merci, dit Zach avec un large sourire.

— Partage, la prochaine fois, d’accord ?

Afficher en entier

- Tu es un de ces types ennuyeux qui voient le verre à moitié plein ou à moitié vide, pas vrai ?

- Je suis le genre de type au verre plein tout court. Qui voudrait seulement de la moitié de quelque chose ?

Afficher en entier

Les yeux d’Ash s’écarquillèrent.

— C’est quoi ces conneries ?

Dex sourit en grand.

— Sloane me l’a achetée au magasin de souvenirs de l’hôpital quand je suis sorti.

C’était une marionnette de lion avec un gros nez marron et une crinière brune touffue qui pointait dans toutes les directions. Dex baissa la voix, grondant alors que ses doigts bougeaient les petites pattes de la marionnette.

— Salut, je m’appelle Ash. Mes loisirs incluent tirer sur des choses, tirer sur des choses, et euh, tirer sur des choses. Oh, et j’aime le poisson.

Tout le monde autour de la table éclata de rire sauf Ash qui tourna son regard ébahi vers Sloane.

— T’es sérieux ?

Sloane haussa les épaules.

— C’était la seule façon de le distraire assez longtemps pour le mettre dans la voiture. En plus, il était blessé et il lui plaisait. Je ne pouvais pas dire non.

— Si, tu aurais pu, gronda Ash entre ses dents. C’est tellement déplacé.

— Non, ça, c’est déplacé, dit Rosa en pointant Dex qui faisait glisser son poing dans et hors de la marionnette, avec des gémissements.

— Ooh, ouais, tu aimes ça, hein.

— Fils de pute !

Ash s’élança pour attraper la marionnette et Dex inspira vivement, surpris, tenant son petit Ash contre sa poitrine.

— Ne t’avise pas de lever un doigt sur lui ! Nous nous aimons. Rien de ce que tu pourras dire ou faire ne changera ce qu’il y a entre nous.

Il caressa la crinière d’Ash la marionnette en lui parlant calmement.

— Tout va bien. Je suis là maintenant. Il ne peut pas te faire de mal.

Il déposa un baiser sur son nez.

— Tu as un problème, dit Ash en pointant un doigt vers lui.

Afficher en entier

Dex déglutit avec difficulté quand l’écran se releva. Lui qui pensait qu’Ash ne pouvait pas être plus effrayant. Comme il avait eu tort. Ash éternua et secoua sa tête massive, sa crinière de lion noir bruissant avec le mouvement. Il redressa la tête pour regarder Dex et souffla puissamment.

- Eh bien, regarde-toi, dit Dex ébahi, une main allant se poser sur sa poitrine. Si majestueux.

Ash laissa échapper un sifflement de colère, dénudant des crocs plus gros et plus aiguisés que ceux de Cael. Il se rapprocha, émettant un grondement sourd et régulier. Dex se dit qu’il n’était pas intimidé. C’était toujours Ash là-dedans. Il n’était pas surpris qu’il soit un aussi gros connard sous sa forme Therian qu’il l’était sous sa forme humaine. Un rugissement féroce le fit rapidement grimper sur le banc, son cœur battant la chamade dans sa poitrine, et son pistolet tranquillisant prêt à l’emploi. Ash se précipita en avant et Dex pointa son arme.

- Je jure que je renvoie ton cul poilu à Narnia si tu ne recules pas, putain, l’avertit Dex, défaisant le cran de sécurité de son arme.

- Ash !

La réprimande de Sloane resta lettre morte alors qu’Ash envoyait un coup en avant vers Dex. Heureusement pour lui, sa patte ne l’atteignit jamais. Cael la frappa et feula fortement, ses oreilles aplaties vers l’arrière quand il lança la sienne vers Ash, l’atteignant sur le côté de sa grosse tête touffue. Le sang ne fut pas versé, mais Cael fit valoir son point de vue. Garde tes griffes loin de mon grand frère.

Ash sursauta, laissant échapper un feulement en reculant. En soufflant, il s’assit, et Dex regarda Cael s’approcher de lui et cogner sa tête sous son menton puis se mettre à le lécher, ce qu’Ash sembla grandement apprécier à en juger par son ronronnement.

Dex sauta du banc et il remit la sécurité sur son arme, son regard noir sur Ash avant de tourner les yeux vers son frère.

- Cael, qu’est-ce que tu fais ? Arrête de lécher ce mec. C’est dégueulasse.

Letty laissa échapper un rire étouffé.

- S’il te plaît, comme si tu ne léchais pas les mecs.

- C’est différent, expliqua Dex avec une grimace. Aucun d’eux n’est Ash. En plus, la dernière fois que j’ai vérifié, il était allergique aux noix.

Afficher en entier

Son doigt plana au-dessus de la note.Et si c'était important? Sloane grimaça.Si c'était important, Dex lui en aurait parlé.Il grinça des dents et appuya sur le bouton, sachant qu'il allait le regretter.

La mélodie d'un harmonica retentit depuis son poste de travail et il sursauta.Quelques secondes plus tard, la voix d'une femme commença à chanter, lui disant de garder le sourire.Plusieurs autres artistes se joignirent à la ballade ringarde des années quatre-vingt aux paroles mielleuses de lumière et d'amitié, les lamentations de l'harmonica ne ratant aucune note. Sloane n'avait jamais rien entendu de plus terrifiant.

-Oh mon Dieu!

Il appuya sur le bouton de son bureau qui servait à couper le son, horrifié quand rien ne se passa. Il appuya dessus de manière répétée avant d'ouvrir sur sa surface les réglages des enceintes.Rien ne semblait fonctionner. Impossible. Cela n'était pas en train d'arriver. Avec chaque mot kitsch qui sortait, le son s'intensifiait.

-Tu te fous de moi la.

Peu importe ce qu'il faisait, il ne pouvait pas arrêter cette chose de jouer.

-Oh mon Dieu, s'il vous plait faites que ça s'arrête.

-Mais qu'est ce que tu fous?

La tête de Sloane se redressa d'un coup et il trouva Ash debout dans l'encadrement de la porte, bouche bée. Tout ce que Sloane put lui offrir fut un haussement d'épaules impuissant et un cri paniqué.

-Je n'arrive pas à l'arrêter!

Ash se précipita à ses cotés. Il appuya sur le bouton de volume en vain, déplaça les curseurs, essaya de supprimer le fichier audio, mais rien ne fonctionna.

Cela sembla seulement faire hurler cette foutue chose plus fort. Calvin et Hobbs arrivèrent dans le bureau suivis du reste des agents présents à l'étage pour voir ce qui se passait.

-Appelle les mecs de la maintenance informatique, dit Ash par-dessus les pleurs de l'harmonica.

-T'es dingue? Je ne fais pas venir ces mecs-la ici. Ils vont penser que je suis complètement fou!

Ash tendit une main en direction de leurs collègues agents qui riaient et ricanaient tous en s'agglutinant devant la porte.

-C'est un peu tard pour ça. En plus, à ce rythme tu n'auras pas besoin de les appeler parce qu'ils seront capables de l'entendre depuis leur propre bureau !

Une idée lui vint et il pianota frénétiquement une séquence sur le panneau sur le coté de son bureau.

-Allez.

Un bip plus tard, le son fut coupé et sa table de travail devint noire. Des lettres bleues défilèrent sur la surface.

Redémarrage... attendez, s'il vous plait.

Il serra les dents et cloua ses collègues agents Défense d'un regard noir.

-Riez. Seulement, rappelez-vous ceci... s'il peut m'atteindre, il peut vous atteindre. Vous ne savez pas quand, vous ne savez pas comment, mais quand ça arrivera, ce sera bruyant, horrible et ça impliquera une atroce musique pop. Je serais également la pour profiter de chaque seconde. Maintenant, foutez le camp de mon bureau.

Afficher en entier

En tant qu'espèce, les Therians étaient plus rapides, plus forts, ils guérissaient plus vite et avaient un seuil de tolérance plus élevé à la douleur.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode