Livres
512 119
Membres
523 222

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

(Trad. perso)

« La ferme ». Letty rigola puis se calma. « Ash, tu as eu série de coups d’un soir et de rancards occasionnels. C’est la première fois que tu es amoureux. Pourquoi est-ce que tu te retiens ? Pourquoi le fait que Caël soit un mec est un problème » ?

« Je ne veux pas que ce soit un problème, Letty. Tu crois que je ne veux pas m’investir ? Etre avec lui et dire merde à tout le monde ? Quand je suis avec lui, tout ce que je veux c’est le toucher. Quand je ne suis pas avec lui, tout ce que je fais c’est penser à lui. Putain je rêve de lui. Je le veux tellement que ça me tue, mais à chaque fois que je suis face à lui mon cerveau panique et fait marche arrière. C’est un cercle vicieux. ». Il soupira et posa sa bière sur le dessous de verre sur sa table basse.

« Donc qu’est-ce que tu vas faire » ?

« Trouver un moyen de trier ma merde. Voir un thérapeute, je ne sais pas. Mais je dois faire quelque chose. On ne peut pas continuer comme ça. Il mérite mieux ».

Afficher en entier

— J’aime ton pyjama, dit Ash en lui donnant une bourrade.

— Merci. Je t’ai toujours imaginé du genre à dormir en boxeur et tee-shirt.

— Non. En fait, je ne porte rien au lit.

Cael s’écarta et l’observa.

— Tu dors nu ?

Ash hocha la tête.

— Je pensais que tu le savais.

— Pourquoi le saurais-je ? Chaque fois que j’ai dormi chez toi, ou que tu as dormi chez moi, tu étais toujours debout avant moi, et habillé.

— Oh.

Ash haussa les épaules.

— Je dors nu.

Ce n’était vraiment pas le genre de choses qu’il placardait sur les murs. Qui diable se souciait de la façon dont il dormait ? À part Cael. Il semblait particulièrement intéressé, ce qui lui convenait très bien.

— Comme ça, tu sors commando et tu dors nu.

— Je n’aime pas les sous-vêtements. C’est trop serré. Et dormir nu est plus confortable.

Cael se tourna vers la télévision. Ash attendit qu’il dise quelque chose, mais il resta coi, à fixer la télé sans vraiment la regarder.

— Ça va ? demanda Ash.

Avait-il dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? Était-ce bizarre ? Il n’était certainement pas le premier homme à se balader sans sous-vêtement ou à dormir nu. Il aimait la sensation des draps sur sa peau nue, et il détestait avoir trop chaud. Il détestait en particulier les cols où les choses serrées autour de son cou.

— Désolé, je redémarre mon cerveau parce que tu l’as tout simplement court-circuité avec cette information.

Ash rigola.

— Vraiment ?

— Eh bien, ouais. Je veux dire, je sais à quoi tu ressembles dans ton pyjama, et ensuite je découvre que tu ne portes rien du tout au lit, et c’est juste… Vous, monsieur, êtes un pauvre type.

— En quoi suis-je un pauvre type ? demanda Ash, amusé par la moue de Cael.

— Parce que maintenant, tu as mis ces images dans ma tête, et que je ne peux pas les en faire sortir, et elles vont me rendre dingue.

Ash rigola et essaya de l’attirer plus près, mais Cael ne voulut rien entendre.

— Aïe, allez. Ne sois pas en colère. C’est toi qui en as parlé. Quel est le problème ?

Cael se leva et se tourna pour lui faire face, les mains plantées sur ses hanches.

— Quel est le problème ? Je vais te montrer quel est le problème, Ash Keeler.

Ash inclina sa tête sur le côté, se demandant ce que Cael mijotait. Il ouvrit la bouche pour poser la question quand celui-ci s’avança vers lui, écarta ses genoux, et fit un pas entre eux. Ash écarquilla les yeux, et son pouls s’accéléra.

Il voulait lui demander ce qu’il faisait, mais aucun mot ne lui venait. Son cerveau cessa de fonctionner. Cael enleva son tee-shirt et le jeta sur le canapé. Un bruit étranglé échappa à Ash. Il était assis là, hypnotisé par le torse musclé et lisse de Cael. Il était tellement distrait qu’il ne réalisa pas ce que Cael faisait jusqu’à ce qu’il grimpe sur lui. Doux Jésus.

Cael prit les mains d’Ash et les posa sur ses fesses avant de pousser en avant, son érection dure pressée contre le membre maintenant bandé d’Ash.

— C’est ça, mon problème, dit Cael d’une voix rauque. Tu ne sais pas à quel point j’ai envie de te toucher, de te goûter, de te sentir. Sais-tu depuis combien de temps j’ai rêvé d’être avec toi ? Des années, Ash. Pendant des années, je me suis torturé avec des pensées de toi en train de m’embrasser, de m’emmener au lit, de me faire l’amour, de me baiser.

Afficher en entier

Cael étreignit son frère une fois de plus quand leur père cria de quelque part à l'étage.

- Je n'entends pas cuisiner là en bas.

Dex souffla.

- Parce que nous partagions un moment entre frère, papa.

- Eh bien, finissez votre moment, retournez cuisiner et restez à l'écart des cookies. Je parle de toi, Dex.

Afficher en entier

Leur père les transperça de son regard pénétrant.

- Mon garçon, tu dois penser que je suis né de la dernière pluie.

Dex secoua la tête.

- Non, pas du tout. Je pense que tu es né bien avant ça. A quoi ressemblaient les dinosaures ?

- Tu cherches la punition.

Cael se retint de rire devant l'expression scandalisée de Dex.

- Tu ne peux pas me punir !

- Essaie un peu pour voir.

Afficher en entier

— Bien. Maintenant, allons rejoindre les autres avant que Dex mange tous les cookies. Il se goinfre toujours de tous ceux aux pépites de chocolat et macadamia.

Cael plissa les yeux, et Ash rit.

— Je vais m’assurer qu’il t’en laisse quelques-uns.

Cael se détourna pour prendre l’un des plats à tarte quand Ash lui attrapa doucement le bras et le fit à nouveau pivoter.

— Question.

Il devrait probablement accorder davantage de réflexion à ce qu’il était sur le point de dire, mais rien à foutre ! Il ne pouvait laisser Cael faire tous les efforts. Ash devait contribuer lui aussi, alors il se lança avec ses tripes.

— Ouais ?

Cael inclina sa tête sur le côté, et Ash espéra que son visage n’était pas aussi rouge qu’il en avait l’impression.

— Si je ressens l’envie de te voler un baiser, à n’importe quel moment, serais-tu d’accord ?

Cael s’illumina, et le coeur stupide d’Ash fit un salto.

— J’aimerais beaucoup.

— Moi aussi.

Ash l’attira contre lui et l’embrassa. Pas le bisou sur la joue ou la brève pression de lèvres qu’il s’était attendu à donner, mais un baiser qui le mit complètement à genoux. Ce baiser était tout, il était chaud, et il avait le goût délicieux de l’homme dans ses bras. Ash aurait voulu ne jamais y mettre un terme. Il sentit la langue de Cael contre ses lèvres et ouvrit la bouche, l’invitant à

goûter et explorer. À sa grande satisfaction, Cael accepta et approfondit leur baiser. Ash l’attira contre lui, et enroula ses bras autour de sa taille comme si Cael pouvait tenter de s’échapper. Le grondement bas se réverbéra dans la poitrine de Cael, envoyant un frisson remonter l’échine d’Ash. Tant d’adoration et de désir, avec plus de passion qu’Ash aurait pu l’imaginer. Timidement, Cael passa lui aussi ses bras autour de sa taille, ses doigts s’enfonçant dans les muscles fermes de son dos. Bon sang, c’était si bon.

Même s’il intimait à son coeur de ne pas céder si rapidement, c’était inutile.

Avoir Cael contre lui, sentir sa force, connaître la profondeur de son affection, lui fit rendre les armes sans y réfléchir à deux fois. Il se sentait mis à nu. Chaque terminaison nerveuse, chaque centimètre de lui, tendre et vulnérable. Ses lèvres effleurèrent celles de Cael alors qu’il s’écartait, son pouce caressant sa joue.

— Tu rougis, murmura-t-il à bout de souffle.

— Désolé.

— J’aime ça. J’aime particulièrement ça en sachant que c’est à cause de moi.

Cela ne sembla certainement pas aider la situation rougissante du pauvre Cael. Ses joues virèrent à l’écarlate.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Folize 2017-11-12T14:40:10+01:00

-Tu aurais dû le voir, dit Dex en riant. Il avait l’air tellement adorable avec sa fourrure de guépard en épis, de la tête jusqu’au milieu du dos. Comme un petit rocker punk tacheté.

Maddock secoua la tête.

- Il m’a fallu deux heures pour débarrasser toute la laque de la fourrure de ton frère.

- Nous faisions semblant d’être les Guns N’Roses, expliqua Cael. Dex chantait ‘Welcome to the Jungle’ et je faisais les chœu… gazouillements.

Ash rit et donna un coup d’épaule joueur à Cael.

- Je vais devoir être d’accord avec Dex. C’est adorable.

Même sous sa forme animale, Ash pensait que Cael était la chose la plus mignonne sur laquelle il avait posé les yeux. Cael aurait pu se trouver parmi des milliers de guépards, Ash aurait été capable de le pointer du doigt. Ses petits gestes, son nez en forme de cœur, ou la façon dont il gazouillait, comme si toutes les personnes qui n’étaient pas sous leur forme animale pouvaient le comprendre s’il essayait assez fort.

Dex attrapa le bras de Sloane.

- Dis-moi que tu as enregistré ça. Ça n’a pas d’importance. J’ai des témoins.

Dex se leva et engloba tout le monde d’un geste de la main.

- Témoins ! Vous l’avez tous entendu. Ash a dit qu’il était d’accord avec moi.

- Oh, mon Bon Seigneur. Nous n’allons jamais en entendre la fin, soupira Maddock en se levant pour ramasser les plats.

- Tu réalises à quel point ce moment est épique ? dit Dex en l’aidant à débarrasser.

- Ce n’est pas vraiment épique à ce point-là, répliqua Maddock.

Dex poussa un petit cri exagéré.

- Où donc as-tu vécu pendant tout ce temps ? Ash Keeler a dit qu’il était d’accord avec quelque chose que moi, Dexter J. Daley, j’ai dit.

- Concernant ton frère étant adorable. Ce n’est pas exactement stupéfiant. Il le pense depuis qu’ils se sont rencontrés.

La table tomba dans le silence alors qu’ils regardaient tous Maddock, bouche bée. Eh bien, c’était une sacrée nouvelle pour Ash. De quoi est-ce qu’il parlait ? Semblant remarquer le calme, ou plus probablement le manque de paroles de Dex, Maddock leva les yeux.

- Vous vous prenez pour quoi, des poissons ? Fermez la bouche.

Quatre bouches se refermèrent promptement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par CelinaLbk 2017-10-03T20:26:52+02:00

Ash se tourna vers Dex, un grand sourire étirant ses lèvres devant l’expression horrifiée de son visage.

— Ton deuxième prénom c’est Justice ?

Dex secoua la tête à l’intention de Sloane.

— Pourquoi me ferais-tu ça ? Je croyais que tu m’aimais.

— Je suis désolé, couina Sloane. Ça m’a échappé !

Ash éclata d’un rire puissant.

— C’est le truc le plus drôle que j’aie jamais entendu !

Il était plié en deux, riant si fort qu’il fut bientôt en larmes.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode